Armée de l'air tchadienne

Rappels

  • Pays : drapeau Tchad
  • Nom officiel : Armée de l'Air Tchadienne
  • Date de création : 1961

Historique

Le Tchad, ancienne colonie française, créa une petite force aérienne dès son indépendance, en 1961. Longtemps limitée à quelques avions de transport et à quelques appareils légers, elle bénéficia de l'assistance française, notamment durant les années 1970 et 1980. Mais il n'y avait encore que 200 hommes dans cette aviation en 1992.

Engagée dans le conflit avec la Libye, elle réutilisa plusieurs appareils capturés à cette dernière. La découverte de pétrole dans les années 1990 permit au gouvernement tchadien de la renforcer de manière sensible, en acquérant en Ukraine des avions d'attaque et des hélicoptères de combat.

Actuellement, la force aérienne tchadienne repose essentiellement sur des Sukhoï Su-25 livrés par l'Ukraine et des hélicoptères de la famille Mi-17, souvent pilotés et entretenus par des personnels étrangers. L'essentiel de ces appareils sont déployés sur l'aéroport international de N'Djamena, où se situe toujours une importante base française.

En 2006, elle prit le nom d'Armée de l'Air Tchadienne (AAT), succédant ainsi à l'Escadrille Nationale Tchadienne (ENT)

Appareils actuels

Avions d'assaut
Avions d'entraînement de base
Avions de combat
Avions de liaison
Avions de ligne
Avions de transport
Hélicoptères

Unités

Bases aériennes

N'Djamena
  • Lieu : drapeau du pays Tchad, N'Djamena
  • Coordonnées : 12° 8’ 1”N, 15° 2’ 2”E
  • Code OACI : FTTJ
  • Code IATA : NDJ
  • Propriétaire : cocardeArmée de l'air tchadienne
Abéché
  • Pays : drapeau du pays Tchad
  • Coordonnées : 13° 50’ 49”N, 20° 50’ 39”E
  • Code OACI : FTTC
  • Code IATA : AEH
  • Propriétaire : cocardeArmée de l'air tchadienne

Anciens appareils

Avions d'entraînement avancé
Avions d'entraînement de base
Avions de ligne
Avions de transport
Avions embarqués
Avions utilitaires
Hélicoptères

Sur le forum…

  • ouakamois a écrit

    Je comprends ce qui fait que les PC7 et 9 n'aient pas été vendus à certains pays…
    Si ces pays sont en guerre, Pilatus n'aura pas l'autorisation de leur vendre ses avions, en effet.

    ouakamois a écrit

    Mais leur usage militaire à vocation "guerrière" a été fréquente sur plusieurs théâtres d'opérations
    Exact, c'est ce qui explique des pressions politiques régulières sur le gouvernement suisse pour que ces Pilatus soient considérés comme du matériel de guerre.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je comprends ce qui fait que les PC7 et 9 n'aient pas été vendus à certains pays…Mais leur usage militaire à vocation "guerrière" a été fréquente sur plusieurs théâtres d'opérations
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a écrit

    "J'ignorais" que Pilatus ne fournissait pas d'avions de "combat"… :)
    Pilatus ne vend pas d'appareils pouvant être armé sans être modifié, sinon ces avions passeraient immédiatement de "matériel militaire" en "matériel de guerre", avec une législation suisse beaucoup plus restrictive. Mais beaucoup sont modifiés pour recevoir des points d'emport, certains points de la structure alaire aidant fortement semblerait-il.

    Ce qui fait surtout grincer des dents, c'est quand des Pilatus sont utilisés contre des civils. Et ce qui fait aussi beaucoup réagir, c'est quand ils bombardent des populations qui reçoivent de l'aide humanitaire de la Confédération suisse, comme au Darfour, malgré l'engagement du gouvernement tchadien à n'utiliser ses Pilatus qu'à des fins d'entraînement. :S
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    ouakamois a écrit

    Pilatus PC9 TT-QAG
    Pilatus PC9 TT-QAG blue bomb
    Pilatus PC9 TT-QAG
    Exactement le type de photographies qui fait beaucoup de mal à Pilatus, même s'il faut pas les oublier, naturellement. :?
    "J'ignorais" que Pilatus ne fournissait pas d'avions de "combat"… :)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a écrit

    Pilatus PC9 TT-QAG
    Pilatus PC9 TT-QAG blue bomb
    Pilatus PC9 TT-QAG
    Exactement le type de photographies qui fait beaucoup de mal à Pilatus, même s'il faut pas les oublier, naturellement. :?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • CessnaC208B
    CessnaC208B TT-LAR
    CessnaC208B TT-LAQ
    Mil MI17 TT-QAO
    Pilatus PC9 TT-QAG
    Pilatus PC9 TT-QAG blue bomb
    Pilatus PC9 TT-QAG
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Chef d'état-major de l'armée de l'air remplacé par decret
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quelques images du vénérable…
    Reims Cessna FTB337 Skymaster
    Reims Cessna FTB337 Skymaster
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois > merci pour tes explications.
    Je pensais que la situation était quand même plus simple, il me semblait (vu de loin) que l'armée tchadienne avait plutôt une bonne réputation justement.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce récent article de "la tribune" parle bel et bien d'un Mil MI17 dont l'équipage de base est en général de 4 personnes…
    https://afrique.latribune.fr/politique/2019-03-23/tchad-pas-de-survivant-dans-le-mi-17-retrouve-mais-des-questions-811745.html
      Lien   Revenir ici   Citer