Pilatus PC-7 Turbo Trainer

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : Pilatus drapeau du pays
  • Premier vol : 12 avril 1966
  • Production : 618 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Pilatus P-3, Pilatus PC-9

Historique

Le PC-7 est un avion d’entrainement biplace en tandem, propulsé par un turbopropulseur et fabriqué par l’entreprise Pilatus AG (Stans/CH).

En 1960 Pilatus étudiait la possibilité de propulser son avion d’entrainement du moment (le P3) avec une turbine Astazou. Projet qui sera abandonné rapidement… jusqu’en 1965.
Cette année là, on ressort des cartons le projet et on étudie la possibilité de propulser le P3 avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A-20 de 550 cv. Cet avion développé à partir d’une cellule de Pilatus P3-01 est désigné P3-06 ou P3-B (il ne sera désigné PC-7 qu’à partir du Salon Aéronautique du Bourget en 1967). Il reçoit quelques renforcements de structure et des réservoirs en bout d’ailes.

Il fait son premier vol le 12 avril 1966, piloté par M. Böhm. Malheureusement, suite à un atterrissage sur le ventre le 9 septembre 1970, le programme est temporairement abandonné : aucun client potentiel ne semble s’y intéresser.

Ce n’est qu’en 1973 que Pilatus reprend ce programme. La fabrication du deuxième prototype du P3 équipé de turbopropulseur (cette fois à partir d'une cellule de P3-05) débute en 1974. Il donne naissance à un avion muni de diverses améliorations : une nouvelle aile d’une seule pièce, des réservoirs de carburant intégraux et une verrière-bulle. Il effectue son vol inaugural le 12 mai 1975. Sa production ne commence qu’en 1977 et le premier vol d’un PC-7 de série a lieu le 16 août 1978, piloté par M. H. Galli.

Pilatus a rapidement trouvé des clients pour son nouvel appareil : non seulement les Troupes d’Aviations Suisses, mais dans plus d'une vingtaine d'autres forces aériennes dans le monde.

Le PC-7 permet une formation de base pour l’entraînement au vol, y compris sans visibilité, ainsi que pour la voltige aérienne. Les caractéristiques du turbopropulseur permettent aux élèves pilotes d’acquérir l’expérience qui leurs servira plus tard sur les autres types d’appareils qu’ils seront amenés à piloter, y compris des jets.

En Suisse, où cet avion n’est pas armé, on reparle régulièrement depuis les années 1980 de la possibilité d’en faire un avion de combat et ainsi le faire passer comme « matériel de guerre ». Cela empêcherait son exportation vers des pays en guerre ou considérés comme tels. En effet, un grand nombre d’acquéreurs l’ont armé et même certains (la Birmanie, le Guatemala, l’Irak, l’Iran, le Tchad et le Mexique, entre autres) l’ont utilisé dans des combats, armés de mitrailleuses en nacelles, de roquettes ou de bombes. Jusque là, ces demandes de classification en tant que matériel de guerre ont toujours été refusées et le Pilatus PC-7 reste encore officiellement (en tous cas en Suisse) un avion d’entrainement non armé.



La Suisse ne possède plus que 28 PC-7 qu’elle fait updater en NCPC-7. Ils possèdent une avionique améliorée et un cockpit muni d’écran LCD couleurs.

Le PC-7 est proposée aux Indiens dans le cadre d'un appel d'offres pour l'achat de 181 avions d'entraînement de base, lancé en 2010.  75 appareils seront achetés et 106 construits sous licence en Inde. Il fut en concurrence avec le Super-Tucano, le KT-1, le G-120TP et le M-311, et a remporté le concours.

Plusieurs formations de voltige aérienne volent ou ont volé sur PC-7. Des militaires comme le TEAM PC-7 (CH), les Silver Falcon (Afrique du Sud), les Royal Brunei Eagles Display (Brunei), les Taming Sari (Malaisie), l’Escuadrilla Acrobática del Colegio del Aire (Mexique), les Leopard Aerobatic Team (Bophuthatswana 1992-1994) et les Pays-Bas avec un solo-display. Mais aussi des formations civiles comme la célèbre patrouille Martini/Ecco/Adecco/Apache…


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Pilatus NCPC-7 : Version modernisée avec des écrans multifonctions destinée à la Suisse.
  • Pilatus PC-7 : Version de base motorisée par un PT6A-25A de 550 hp.
  • Pilatus PC-7 Mk II : Version bénéficiant des améliorations du PC-9.

Sur le forum…

  • PC-7
    FAM
    Image
    88 utilisés (reste au plus 29 en service)
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • OK, merci. J'ai trouvé deux fois le chiffre 30, mais je n'ai rien de bien sérieux. 31 me va bien!
    Et en ce qui concerne les commandes par Abu Dhabi, c'est vrai que c'est pas très clair. Ils en ont certainement commandé 31 en tout… et non pas 31+7. Pas fastoche ces fiches. :|
    La fiche du P2 est nettement plus facile concernant les appareils vendus et/ou encore en service! :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Belles photos, Stanak. 8-)

    Sur World Air Forces 2010, un dossier pdf édité par la RUAG, ils donnent comme chiffre 31. J'ai donc pris celui-là.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Image Autriche
    Image

    Image Pays-Bas
    Image

    Image Suisse
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Sept. 12, 2016, 12:50 p.m.
  • Je ne connaissais pas son histoire… On peut dire qu'ils sont tenaces chez Pilatus :D enfin, la troisième sortie des cartons du projet aura été la bonne ^^
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pour l'arrondi, je me suis fait avoir par un site où ils mettaient justement 10,2m et je n'ai pas corrigé après être allé vérifier sur le site officiel de Pilatus… :oops:

    D'après ce que j'ai trouvé Abu Dhabi en aurait commandé 31 et les EAU 7 de plus… Donc 38 en tout, puisque Abu Dhabi fait partie des EAU. Il semble en rester 30 en état de vol, mais je n'ai pas de confirmation sur ce dernier chiffre. De plus, ils vont être prochainement remplacés par des PC-21.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui, il vaut mieux être précis dans les données. Il n'y a qu'à l'atterrissage qu'on fait un arrondi, en aviation. :mrgreen:


    Ah que la fiche est sur le site

    Alors, heureux ? :mrgreen:

    Belle fiche, bravo Jericho. Une dernière question, concernant les EAU : je n'ai pas compris le chiffre 31 + 7 : les 7 derniers étaient une deuxième commande ? Ils en ont donc 38 en tout ?
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Pour une première fiche, c'est pas mal du tout !

    Une seule question, pour confirmer : le PC.7 Mk 2 fait bien 10,2 m de long pour 10,2 m d'envergure ? Jamais vu un zinc aussi carré. :D
    Bon OK, c'est de ma faute: j'ai arrondi un peu les chiffres :oops: . En fait, il n'est pas exactement carré: il fait 10,18m de long pour une envergure de 10,19m… Il suffit juste de rajouter une petite boulette de patafix à l'arrière de l'avion pour qu'il soit tip-top carré!

    Je vais éditer, après tout, soyons précis… :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pour une première fiche, c'est pas mal du tout !

    Une seule question, pour confirmer : le PC.7 Mk 2 fait bien 10,2 m de long pour 10,2 m d'envergure ? Jamais vu un zinc aussi carré. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le PC-7 est un avion d’entrainement biplace en tandem, propulsé par un turbopropulseur et fabriqué par l’entreprise Pilatus AG (Stans/CH).

    En 1960 Pilatus étudiait la possibilité de propulser son avion d’entrainement du moment (le P3) avec une turbine Astazou. Projet qui sera abandonné rapidement… jusqu’en 1965.
    Cette année là, on ressort des cartons le projet et on étudie la possibilité de propulser le P3 avec un turbopropulseur Pratt & Whitney PT6A-20 de 550 cv. Cet avion développé à partir d’une cellule de Pilatus P3-01 est désigné P3-06 ou P3-B (il ne sera désigné PC-7 qu’à partir du Salon Aéronautique du Bourget en 1967). Il reçoit quelques renforcements de structure et des réservoirs en bout d’ailes. Il fait son premier vol le 7 avril 1966, piloté par M. Böhm. Malheureusement, suite à un atterrissage sur le ventre le 9 septembre 1970, le programme est temporairement abandonné : aucun client potentiel ne semble s’y intéresser.

    Ce n’est qu’en 1973 que Pilatus reprend ce programme. La fabrication du deuxième prototype du P3 équipé de turbopropulseur (cette fois à partir d'une cellule de P3-05) débute en 1974. Il donne naissance à un avion muni de diverses améliorations : une nouvelle aile d’une seule pièce, des réservoirs de carburant intégraux et une verrière-bulle. Sa production ne commence qu’en 1977 et le premier vol d’un PC-7 de série a lieu le 16 août 1978, piloté par M. H. Galli.

    Pilatus a rapidement trouvé des clients pour son nouvel appareil : non seulement les Troupes d’Aviations Suisses, mais dans plus d'une vingtaine d'autres forces aériennes dans le monde.

    Le PC-7 permet une formation de base pour l’entraînement au vol, y compris sans visibilité, ainsi que pour la voltige aérienne. Les caractéristiques du turbopropulseur permettent aux élèves pilotes d’acquérir l’expérience qui leurs servira plus tard sur les autres types d’appareils qu’ils seront amenés à piloter, y compris des jets.

    En Suisse, où cet avion n’est pas armé, on reparle régulièrement depuis les années 1980 de la possibilité d’en faire un avion de combat et ainsi le faire passer comme « matériel de guerre ». Cela empêcherait son exportation vers des pays en guerre ou considérés comme tels. En effet, un grand nombre d’acquéreurs l’ont armé et même certains (la Birmanie, le Guatemala, l’Irak, l’Iran, le Tchad et le Mexique, entre autres) l’ont utilisé dans des combats, armés de mitrailleuses en nacelles, de roquettes ou de bombes. Jusque là, ces demandes de classification en tant que matériel de guerre ont toujours été refusées et le Pilatus PC-7 reste encore officiellement (en tous cas en Suisse) un avion d’entrainement non armé.


    Dimensions :
    Longueur: 9,8 m
    Hauteur: 3,2 m
    Envergure: 10,4 m
    Masse à vide : 1330 kg
    Masse maxi au décollage: 2670 kg
    6 points d’emport possibles pour 1040kg de charges diverses

    Moteur: Modèle Pratt & Whitney Canada PT6A-25A (550 CV) entrainant une hélice tripale à pas variable.

    Performances :
    Vitesse maxi: 500 km/h (310 mph)
    Vitesse de décrochage : 119 km/h (74 mph)
    Vitesse ascensionnelle: 11 m/s (2000 ft/min)
    Plafond pratique: FL 250 (8200 m/mer)
    Autonomie de vol max.: 3 heures 30 minutes
    Rayon d’action: 1444 km (780 NM)
    Facteurs de charge : +7 / -3,5G en voltige (+4,5 /-2,25G avec des charges sous la voilure)
    Durée de vol/dos: 30 secondes

    Une nouvelle version améliorée suite au développement du PC-9 est appelée PC-7 Mk2. Son fuselage est un peu plus long (10,18 m), l’envergure est un peu plus faible (10,19m). Son moteur, un turbopropulseur Pratt Whitney PT6A-25C de 850 CV entrainant une hélice quadripale lui donne des performances supérieures : 556km/h de vitesse max, 2910 m/min de vitesse ascensionnelle au niveau de la mer (14,8m/s), la distance franchissable reste semblable. De plus, il est muni de deux sièges éjectables, d’un système anti-G et d’un générateur d’oxygène de bord. Son équipement comprend aussi des commandes de vol HOTAS et des écrans LCD couleurs.

    La Suisse ne possède plus que 28 PC-7 qu’elle fait updater en NCPC-7. Ils possèdent une avionique améliorée et un cockpit muni d’écran LCD couleurs.

    Plusieurs formations de voltige aérienne volent ou ont volé sur PC-7. Des militaires comme le TEAM PC-7 (CH), les Silver Falcon (Afrique du Sud), les Royal Brunei Eagles Display (Brunei), les Taming Sari (Malaisie), l’Escuadrilla Acrobática del Colegio del Aire (Mexique), les Leopard Aerobatic Team (Bophuthatswana 1992-1994) et les Pays-Bas avec un solo-display. Mais aussi des formations civiles comme la célèbre patrouille Martini/Ecco/Adecco/Apache


    Pays utilisateurs militaires du PC-7 :
    Afrique du Sud (60 PC-7 Mk2 assemblés sur place et nommés Pilatus PC-7 MkII Astra, commandés en 1993 ; 2010 : 54).
    Angola (25 ; livrés à partir de 1982 ; en 2010, il en resterait 22 en état de voler)
    Autriche (16 ; 1983 ; 2010 : 13)
    Birmanie (17 ; 1979 ; 2010 :16)
    Bolivie (24 ; 1979 ; 2010 : 4)
    Bophuthatswana (2 ; 1989 qui seront en service dans SAAF puis retourné à Pilatus)
    Botswana (8 ; 1990; 2010:6)
    Brunei (4 PC-7 Mk2 ; 1997 )
    Chili (10 ; 1980 ; 2010 : 7)
    Emirats Arabes Unis (31+7 ; 1982 ; en cours de remplacement par des PC-21)
    France (6 ; 1991)
    Guatemala (12 ; 1980)
    Iran (35 ; 1983)
    Iraq (52 ; 1980)
    Malaisie (46 ; 1983 + 19Mk2 ; 2000 ; 2010 :58)
    Mexique (88 ; 1979 ; 2010 :47)
    Nigéria (2 ; ?)
    Pays-Bas (13 ; 1989)
    Suisse (40 ; 1979 ; 2010 : 28)
    Surinam (3 ; 1986)
    Tchad (2 ; 1985)
    Uruguay (6 ; 1992 ; 2010 :5)



    http://www.pilatus-aircraft.com/

    http://pilatus-history-and-news.blogspot.com

    http://www.lw.admin.ch/internet/luftwaffe/fr/home/dokumentation/assets/aircraft/pc7.html

    http://www.pc7-team.ch/index.php?id=1&lang=fr
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le April 19, 2011, 9 a.m.

Actualités

favicon  Ruag en charge de la maintenance des PC-7 des Pays-Bas, 5 months, 4 weeks ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)