ATR 42

Rappels

  • Catégorie : Avion de ligne
  • Constructeur : ATR drapeau du pays drapeau du pays
  • Premier vol : 16 août 1984
  • Production : 429 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : ATR 72

Historique

A la fin des années 1970, Aérospatiale et Aeritalia (maintenant Alenia) planchent chacun de leur côté sur un projet d'avion de ligne régional : l'AS-35 pour le premier et l'AIT-320 pour le second. En effet, le marché des appareils entre 40 et 100 passagers, évaluable à 1000 appareils, est en expansion aux Etats-Unis et les avions disponibles sont déjà anciens.

Le 4 novembre 1981, ils décident de former une entité commune, ATR (Avion de Transport Régional, ou Aerei da Trasporto Regionale) dont le siège social est à Toulouse. Cette entité commune est réalisée en tant que Groupement d'Intérêt Economique, permis par la loi française. Ils fusionnent leur projet, ce qui donne l'ATR 42, le chiffre représentant le nombre de passagers. L'appareil se caractérise par des ailes hautes et une dérive en T, doit utiliser des matériaux composites, avoir une autonomie d'au moins 1600 km. La version allongée de 70 places est déjà envisagée. Le premières commandes interviennent en avril 1982. 2 prototypes de l'ATR 42 sont construits.

Le premier prototype, l'ATR 42-200, a effectué son vol inaugural le 16 août 1984. Il était équipé de PW120 de 1800 hp. La certification fut obtenue en Italie et en France le 24 septembre 1985. Le fuselage et les empennages sont construits en Italie, à Pomigliano d'Arco près de Naples. Les ailes et le cockpit sont construits à Bordeaux-Mérignac, et l'assemblage se fait à Toulouse.

Le premier appareil de série, un ATR 42-300, est entré en service le 9 décembre 1985 au sein d'Air Littoral. Les appareils de cette série peuvent emporter plus de passagers que les prototypes (48) et ont une plus grande autonomie. Ils sont équipés de moteurs P&W Canada PW120E de 1800 hp. Les ATR 42-320, destinés au climat chaud, ont des moteurs PW121 plus performants, de 1900 hp.

L'ATR 42-300 est  disponible en version cargo (56 m3 et 5600 kg). Il dispose d'hélices Hamilton Standard 14SF à 4 pales. Il fut construit jusqu'en 1996, date à laquelle il fut remplacé par l'ATR 42-500.



L'ATR 42-500 possède des moteurs P&W Canada PW127E de 2400 hp et des hélices Ratier-Figeac 568F à 6 pales. Ses moteurs sont plus puissants, plus économiques, font moins de bruit et de vibrations, ce qui augmente le confort des passagers. Il obtint sa cerfication en juillet 1995 et la première livraison intervint en octobre 1995. Il est disponible dans une version "Quick-Change", en remplaçant la cabine par une soute de 30 m3.

l'ATR 42-400 est une version civile du Surveyor, une version améliorée des 200/300/320 par l'adjonction d'hélices à 6 pales.

La version 600 a été lancée le 2 octobre 2007. Les moteurs ont de nouveau été changés pour des PW127M beaucoup plus économiques et permettant d'opérer dans les climats chauds. Le cockpit est modernisé avec des écrans à cristaux liquides, un ordinateur multi-fonctions et un nouvel ILS, de Cat III, fournis par Thalès. Le prototype de l'ATR 42-600 a volé pour la première fois le 4 mars 2010. Les premiers exemplaires devraient être livrés à Royal Air Maroc en  2012 pour l'ATR 42.

Les ATR ont également été vendus à des forces aériennes ou des organismes gouvernementaux. Ils ont été notamment déclinés en versions de patrouille maritime, voire de lutte anti-sous-marine.

Alenia a construit des ATR 42MP Surveyor, pour le compte des Guardia di Finanza (5 exemplaires), des garde-côtes italiens (3 exemplaires, dont 2 déjà livrés) et du Nigéria (2 exemplaires, commandés en juin 2007 et livrés en 2009-2010). Le Surveyor est dérivé de l'ATR 42-500, et emporte un système Galileo Avionica, un FLIR et une caméra TV. La Libye en avait commandé 1 exemplaire en 2009. La force aérienne gabonaise dispose aussi d'un ATR 42-300 pour le transport de VIP.

ATR dut faire face à des concurrents tels que Fokker et Bombardier, face à la crise des années 1990, face à des accidents dont certains sont dus à un système de dégivrage défaillant. Malgré tout cela, ATR a gagné son pari. En décembre 2010, 1074 appareils (423 ATR 42 et 651 ATR 72) avaient été commandés, et 915 appareils (412 ATR 42 et 503 ATR 72) livrés. Au salon du Bourget 2011, ATR annonçait avoir engrangé 78 commandes supplémentaires. 50 appareils sont actuellement livrés par an. 165 opérateurs utilisent cet appareil dans 92 pays.








Pays utilisateurs

Versions

  • Alenia ATR 42MP Surveyor : Version de patrouille maritime. Une dizaine d'exemplaires.
  • ATR 42-200 : Prototypes. Quelques exemplaires.
  • ATR 42-300 : 1ere version de série, construite jusqu'en 1996.
  • ATR 42-320 : Version motorisée avec des PW121 pour opérer en milieu "Hot & High".
  • ATR 42-400 : Version d'intérim en attendant le -500, 2 exemplaires.
  • ATR 42-500 : Moteurs PW127E, livraisons depuis octobre 1995.
  • ATR 42-600 : Moteurs PW127M, écrans multifonctions. Livrée depuis novembre 2012.

Sur le forum…

  • Colombian police
    ATR-42-320
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    C'est peut être l'avion que j'ai pris le plus (avec le A320) et je l'ai toujours apprécié. Un peu étroit peut être mais bon.
    J'aimais bien sa puissance au décollage et ses coups de freins en lors de l'approche.
    Quant à ses vibrations, là au moins, tu sais que t'es dans un avion ! :tomcat:

    il suffisait de ne pas s'assoir dans le plan des hélices, et les vibrations et (surtout) bruit devenaient très supportables.
    J'aime bien aussi les ATR, cette ambiance un peu "familiale", surtout dans les 42. Rien à voir avec les bétaillères 777.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le chaud et le Froid pour ATR
    Le millième appareil (un ATR 72-600) est livré à la compagnie Espagnole Air Nostrum, mais EADS fait savoir au constructeur que le groupe n'a pas les ressources pour développer un modèle complémentaire aux appareils actuels
    Bref, tant que le bureau d’études d’Airbus sera occupé par la lancement des trois modèles de l’A350, de l’A320 Neo et l’A400M ainsi que la gestion des problèmes de l’A380 à l’image des microfissures, ATR attendra.
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est peut être l'avion que j'ai pris le plus (avec le A320) et je l'ai toujours apprécié. Un peu étroit peut être mais bon.
    J'aimais bien sa puissance au décollage et ses coups de freins en lors de l'approche.
    Quant à ses vibrations, là au moins, tu sais que t'es dans un avion ! :tomcat:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'en avais pris un, entre La Réunion et l'île Maurice… le trajet était très agréable. :oui:

    Surtout que le sandwich accompagné d'un jus de fruit qui nous était offerts étaient infinimnent plus sympathique que le sachet de cacahuètes que l'on avait reçu entre Genève et Paris!… mais ça, c'est un soucis de compagnie aérienne, pas de modèle d'avion… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En effet, j'en ai utilise un il y a quelques annees, de Air France/Britair, pour Nantes-Montpellier (via Lyon): ca vibre pas mal. Apres, pour des petits trajets, surtout si les economies de petrole sont a ce prix, je n'ai pas trouve ca bien genant.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Air Algérie dispose d'une dizaine d'appareil ATR 72-500(12 je pense). Je l'ai souvent pris durant les liaisons Annaba-Alger.
    Il vibre beaucoup moins que le Fokker 27 de mon enfance mais les passagers préfèrent les vols sur Boeing. ça vibre quand même pas mal quand on compare à un jet surtout au moment du décollage.
    "Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses" Leodagan Kaamelott.MiG-21 1 : "Vite ! Furtivité Plasma !"MiG-21 2 : "Ah ! Il ne nous retrouvera pas!"MiG-21 1 : "Oh non! Fatalité! Le mien tombe en panne!" MiG-21 2 : "Zut !"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Encore un beau contrat pour ATR, et ca vient apres le veritable succes commercial que cette entreprise a rencontre au dernier salon du Bourget. Voila une PME qui commence a bien tirer son epingle du jeu.
    Et entre la hausse du prix du petrole et la hausse de la demande pour les petits trajets, le succes des turboprops comme ceux d'ATR n'a pas de raison de s'arreter.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • A la fin des années 1970, Aérospatiale et Aeritalia (maintenant Alenia) planchent chacun de leur côté sur un projet d'avion de ligne régional : l'AS-35 pour le premier et l'AIT-320 pour le second. En effet, le marché des appareils entre 40 et 100 passagers, évaluable à 1000 appareils, est en expansion aux Etats-Unis et les avions disponibles sont déjà anciens.

    Le 4 novembre 1981, ils décident de former une entité commune, ATR (Avion de Transport Régional, ou Aerei da Trasporto Regionale) dont le siège social est à Toulouse. Cette entité commune est réalisée en tant que Groupement d'Intérêt Economique, permis par la loi française. Ils fusionnent leur projet, ce qui donne l'ATR 42, le chiffre représentant le nombre de passagers. L'appareil se caractérise par des ailes hautes et une dérive en T, doit utiliser des matériaux composites, avoir une autonomie d'au moins 1600 km. La version allongée de 70 places est déjà envisagée. Le premières commandes interviennent en avril 1982. 2 prototypes de l'ATR 42 sont construits.

    Le premier prototype, l'ATR 42-200, a effectué son vol inaugural le 16 août 1984. Il était équipé de PW120 de 1800 hp. La certification fut obtenue en Italie et en France le 24 septembre 1985. Le fuselage et les empennages sont construits en Italie, à Pomigliano d'Arco près de Naples. Les ailes et le cockpit sont construits à Bordeaux-Mérignac, et l'assemblage se fait à Toulouse.

    Le premier appareil de série, un ATR 42-300, est entré en service le 9 décembre 1985 au sein d'Air Littoral. Les appareils de cette série peuvent emporter plus de passagers que les prototypes (48) et ont une plus grande autonomie. Ils sont équipés de moteurs P&W Canada PW120E de 1800 hp. Les ATR 42-320, destinés au climat chaud, ont des moteurs PW121 plus performants, de 1900 hp.

    L' ATR 72 est la version allongée (4,5 mètres) de l'ATR 42, emportant 72 passagers en principe (74 en réalité). Elle fut annoncée en 1986. Le prototype effectua son vol inaugural le 27 octobre 1988. Le premier appareil de série est entré en service le 27 octobre 1989 au sein de Finnair. Son envergure, ainsi que sa capacité en carburant, sont accrues et elle est propulsée par des P&W Canada PW124B de 2400 hp.

    L'ATR 72-100 et l'ATR 72-200 sont apparus en même temps et sont subdivisés respectivement en ATR 72-101 et 201 (certifications en septembre 1989) et ATR 72-102 et 202 (certifications en décembre 1989). Les séries 200 ont une masse maximale au décollage supérieure à celle des séries 100.

    L'ATR 42-300 et l'ATR 72-200 sont tous deux disponibles en version cargo (56 m3 et 5600 kg pour le premier, 75 m3 et 8400 kg pour le second). Ils disposent d'hélices Hamilton Standard 14SF à 4 pales.

    Les ATR 72-210 sont équipés de moteurs PW127 de 2750 hp, afin d'opérer dans des climats chauds. Ils sont subdivisés en 2 types, les 72-211 et 72-212 (doté d'une plus grande porte de chargement), tous deux certifiés en décembre 1992.

    L'ATR 42-300 et l'ATR 72-200 furent construits jusqu'en 1996, date à laquelle ils furent respectivement remplacés par l'ATR 42-500 et l'ATR 72-500.

    L'ATR 42-500 possède des moteurs P&W Canada PW127E de 2400 hp et des hélices Ratier-Figeac 568F à 6 pales. Ses moteurs sont plus puissants, plus économiques, font moins de bruit et de vibrations, ce qui augmente le confort des passagers. Il obtint sa cerfication en juillet 1995 et la première livraison intervint en octobre 1995.

    l'ATR 42-400 est une version civile du Surveyor, une version améliorée des 200/300/320 par l'adjonction d'hélices à 6 pales.

    L'ATR 72-500 est lui propulsé par des PW Canada PW127F de 2750 hp, qui ont les mêmes effets. Ils sont disponibles dans une version "Quick-change", en adoptant une soute cargo de respectivement 30 et 41 m3. Il a été certifié en janvier 1997.

    La version 600 a été lançé le 2 octobre 2007 pour les 2 appareils. Les moteurs ont de nouveau été changés pour des PW127M, beaucoup plus économiques, adaptés aux climats chauds et pouvant remplacer les moteurs des séries 500. Le cockpit est modernisé avec des écrans à cristaux liquides, un ordinateur multi-fonctions et un nouvel ILS, de Cat III, fournis par Thalès. Le premier ATR 72-600 (un ATR 72-500 modifié), a volé le 24 juillet 2009. Le prototype de l'ATR 42-600 a volé pour la première fois le 4 mars 2010. Les premiers exemplaires devraient être livrés à Royal Air Maroc en 2011 pour l'ATR 72 et 2012 pour l'ATR 42.

    Les ATR ont également été vendus à des forces aériennes ou des organismes gouvernementaux. Ils ont été notamment déclinés en versions de patrouille maritime, voire de lutte anti-sous-marine.

    Alenia a construit des ATR 42MP Surveyor, pour le compte des Guardia di Finanza (5 exemplaires), des garde-côtes italiens (3 exemplaires, dont 2 déjà livrés) et du Nigéria (2 exemplaires, commandés en juin 2007 et livrés en 2009-2010). Le Surveyor est dérivé de l'ATR 42-500, et emporte un système Galileo Avionica, un FLIR et une caméra TV. La Libye en avait commandé 1 exemplaire en 2009. La force aérienne gabonaise dispose aussi d'un ATR 42-300 pour le transport de VIP.

    La Turquie a commandé 10 ATR 72 ASW en août 2005, livrés à partir de 2010 à la marine turque. L' ATR 72 ASW est dérivé de l'ATR 72-500 et reçoit l'équipement de l'ATR 42 MP, avec des équipements supplémentaires pour la lutte contre les sous-marins et anti-navires. Ils sont équipés du système AMASCOS (Airborne Maritime Situation and Control System) fournis par Thalès, d'équipements de reconnaissance et de guerre électronique, de charges de profondeurs, de torpilles, de missiles air-mer, d'une mitrailleuse en nacelle.

    L'Italie a commandé 4 ATR 72 MP en 2008, afin de remplacer ses Atlantic à partir de 2012. Ceux-ci sont équipés du système Selex ATOS, qui comprend le radar Seaspray et une tourelle EOST (electro-optical multisensor turret).

    La force aérienne thaïlandaise dispose aussi de 4 ATR 72-500 pour le transport. Ils furent commandés en 2007, et le premier fut livré en septembre 2009.

    ATR dut faire face à des concurrents tels que Fokker et Bombardier, face à la crise des années 1990, face à des accidents dont certains sont dus à un système de dégivrage défaillant. Malgré tout cela, ATR a gagné son pari. En décembre 2010, 1074 appareils (423 ATR 42 et 651 ATR 72)
    avaient été commandés, et 915 appareils (412 ATR 42 et 503 ATR 72) livrés. Au salon du Bourget 2011, ATR annonçait avoir engrangé 78 commandes supplémentaires. 50 appareils sont actuellement livrés par an. 165 opérateurs utilisent cet appareil dans 92 pays.


    L'ATR 42 sur le site

    L'ATR 72 sur le site


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Avions_de_transport_r%C3%A9gional


    http://www.aeroweb-fr.net/appareils/atr-42


    http://en.wikipedia.org/wiki/ATR_42


    http://en.wikipedia.org/wiki/ATR_72


    http://www.aerospace-technology.com/projects/atr_42/


    http://www.aerospace-technology.com/projects/atr72/


    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=41


    http://www.aviastar.org/air/inter/atr-42.php


    http://www.aviastar.org/air/inter/atr-72.php


    http://www.atraircraft.com/


    http://www.airsafe.com/events/models/atr.htm


    http://www.airfleets.net/listing/atr-1.htm


    http://www.alenia-aeronautica.it/eng/commerciali/proprietari/Pages/ATR42andATR72.aspx
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer