Embraer EMB-120 Brasilia

Rappels

  • Catégorie : Avion de ligne
  • Constructeur : Embraer drapeau du pays
  • Premier vol : 27 juillet 1979
  • Production : 354 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Embraer EMB-121 Xingu

Historique

L’Embraer EMB-120 "Brasilia" est un avion de transport bimoteur, à ailes basses, muni d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, d’un empennage en "T" et capable de transporter jusqu’à 30 passagers.

Fort du succès rencontré par son EMB-110 "Bandeirante", Embraer se lance dans l’étude d’un nouvel appareil de transport en 1974. Le but premier est de développer un avion modulable en plusieurs sous-versions en adaptant simplement la longueur du fuselage. La désignation de cette série d’avion de ligne régional est EMB-12X. À partir de la cellule de référence, celle de l’EMB-121 "Xingu", doit donc être développés les EMB-120 "Araguaia" et EMB-123 "Tapajós".

Par la suite, l’EMB-120 est finalement modifié selon les suggestions de plusieurs clients potentiels. C’est un nouvel appareil, renommé "Brasilia", qui est présenté. Contrairement à qu’il avait été prévu au départ, il n’a presque pas d’éléments en commun avec les autres appareils de la série EMB-12X.

Son fuselage en alliage d’aluminium est de type monocoque. Les dimensions de l’intérieur de la cabine sont une longueur de 9,38 mètres, une largeur de 2,28 mètres et une hauteur d’1,76 mètre. Elle est pressurisée et climatisée, entre 24 à 30 passagers répartis sur 8 à 10 rangées de 3 sièges (1+2) peuvent y prendre place, de même qu’un membre de l’équipage. En cas d’utilisation pour le transport de fret, un volume de 31,1 m3 est disponible. Une porte cargo peut être installée à l’arrière droit du fuselage, afin de permettre le chargement de matériel volumineux.

Le cockpit, muni de deux sièges côte-à-côte, est équipé principalement d’instruments analogiques sur les premières versions, mais les dernières versions sont équipées d’écran multifonctions. L’équipement comprend un radar météorologique Rockwell Collins WXR-270, un système de communication VHF, un transpondeur et un radiogoniomètre automatique.

L’EMB-120 est muni d’ailes droites en positions basses, possédant un léger dièdre. Leur structure est composée de trois longerons fixés à la partie basse du fuselage. Les bords d’attaque sont en fibres de verre renforcées avec du Kevlar. Sur les ailes sont installées les nacelles contenant les deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW115 de 1’500 cv. Ces moteurs actionnent des hélices quadripales Hamilton Standard 14RF, à pas réversible. Le moteur de droite peut fournir la puissance au système de climatisation de la cabine en fonctionnant comme un groupe auxiliaire, mais en général les clients choisissent l’option d’un APU classique.



Les deux réservoirs de carburant ont un volume total de 3'340 litres.
L’empennage en "T" est en fibres de verre renforcées avec du Kevlar. La dérive qui possède une légère flèche est prolongée vers l’avant par une arête. Un aileron de chaque côté sous le fuselage, à la hauteur de la dérive, permet une meilleure stabilité à faible vitesse.
Les jambes du train d’atterrissage tricycle sont toutes équipées de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez de l’avion, alors que le train principal prend place dans les nacelles des moteurs.

Le premier vol est effectué le 27 juillet 1979, mais son entrée en service commercial n’aura lieu qu’en octobre 1985.

Plusieurs versions sont par la suite développées. Les plus courantes sont l’EMB-120ER (Extended Range) à rayon d’action allongé, l’EMB-120FC configuré en cargo et l’EMB-120QC muni de sièges facilement démontables permettant de passer à une utilisation de transport de passager en transport de fret. Il est également possible d’équiper les EMB-120 de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW118 de 1’800 cv possédant de meilleures performances, principalement en altitude et dans les régions aux températures élevées.

La majorité des EMB-120 ont été vendus aux USA et en Europe. La production en série est stoppée en 2001, mais Embraer est capable d’honorer des commandes ponctuelles d’EMB-120 neufs, car le "Brasilia" possède de nombreuses pièces communes avec l’ERJ-145 actuellement en cours de production. La force aérienne angolaise a reçu un EMB-120 en 2007, par exemple.

Sur les 354 appareils construits, une vingtaine ont été en service dans les forces aériennes du Brésil, de l’Uruguay et de l’Angola. Certains de ces appareils sont encore en service en 2013.

Des versions militaires spécialement équipées pour la détection lointaine et la surveillance maritime pour les forces aériennes brésiliennes ont été envisagées, mais c’est finalement la plateforme de l’Embraer ERJ-145 qui a été retenue.




Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Ancien pays utilisateur

Versions

  • Embraer C-97 : Désignation du EMB-120 au sein de la force aérienne brésilienne.
  • Embraer EMB-120 : Version de série initiale.
  • Embraer EMB-120ER : Version à la distance franchissable allongée basée sur l’EMB-120RT.
  • Embraer EMB-120FC : Version cargo.
  • Embraer EMB-120QC : Version rapidement convertible transport de passagers/transport de fret.
  • Embraer EMB-120RT : Version de transport de base.
  • Embraer VC-97 : Désignation des EMB-120 de transport VIP au sein de la force aérienne brésilienne.

Sur le forum…

  • Nico2 a écrit

    Jolie fiche Jer', index maj. :)

    Clansman a écrit

    Et hop

    Bravo Jer'. 8-)
    Merci également à vous.

    Pis celle-là, elle n'avait pas beaucoup de version et peu d'utilisateurs… ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et hop

    Bravo Jer'. 8-)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jolie fiche Jer', index maj. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L’Embraer EMB-120 Brasilia est un avion de transport bimoteur, à ailes basses, muni d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, d’un empennage en "T" et capable de transporter jusqu’à 30 passagers.

    Fort du succès rencontré par son EMB-110 Bandeirante, Embraer se lance dans l’étude d’un nouvel appareil de transport en 1974. Le but premier est de développer un avion modulable en plusieurs sous-versions en adaptant simplement la longueur du fuselage. La désignation de cette série d’avion de ligne régional est EMB-12X. À partir de la cellule de référence, celle de l’EMB-121 "Xingu", doit donc être développés les EMB-120 Araguaia et EMB-123 Tapajós.

    Par la suite, l’EMB-120 est finalement modifié selon les suggestions de plusieurs clients potentiels. C’est un nouvel appareil, renommé "Brasilia", qui est présenté. Contrairement à qu’il avait été prévu au départ, il n’a presque pas d’éléments en commun avec les autres appareils de la série EMB-12X.
    Son fuselage en alliage d’aluminium est de type monocoque. Les dimensions de l’intérieur de la cabine sont une longueur de 9,38 mètres, une largeur de 2,28 mètres et une hauteur d’1,76 mètre. Elle est pressurisée et climatisée, entre 24 à 30 passagers répartis sur 8 à 10 rangées de 3 sièges (1+2) peuvent y prendre place, de même qu’un membre de l’équipage. En cas d’utilisation pour le transport de fret, un volume de 31,1m3 est disponible. Une porte cargo peut être installée à l’arrière droit du fuselage, afin de permettre le chargement de matériel volumineux. Le cockpit, muni de deux sièges côte-à-côte, est équipé principalement d’instruments analogiques sur les premières versions, mais les dernières versions sont équipées d’écran multifonctions. L’équipement comprend un radar météorologique Rockwell Collins WXR-270, un système de communication VHF, un transpondeur et un radiogoniomètre automatique.
    L’EMB-120 est muni d’ailes droites en positions basses, possédant un léger dièdre. Leur structure est composée de trois longerons fixés à la partie basse du fuselage. Les bords d’attaque sont en fibres de verre renforcées avec du Kevlar. Sur les ailes sont installées les nacelles contenant les deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW115 de 1’500cv. Ces moteurs actionnent des hélices quadripales Hamilton Standard 14RF, à pas réversible. Le moteur de droite peut fournir la puissance au système de climatisation de la cabine en fonctionnant comme un groupe auxiliaire, mais en général les clients choisissent l’option d’un APU classique.
    Les deux réservoirs de carburant ont un volume total de 3'340 litres.
    L’empennage en T est en fibres de verre renforcées avec du Kevlar. La dérive qui possède une légère flèche est prolongée vers l’avant par une arête. Un aileron de chaque côté sous le fuselage, à la hauteur de la dérive, permet une meilleure stabilité à faible vitesse.
    Les jambes du train d’atterrissage tricycle sont toutes équipées de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez de l’avion, alors que le train principal prend place dans les nacelles des moteurs.

    Le premier vol est effectué le 27 juillet 1979, mais son entrée en service commercial n’aura lieu qu’en octobre 1985.

    Plusieurs versions sont par la suite développées. Les plus courantes sont l’EMB-120ER (Extended Range) à rayon d’action allongé, l’EMB-120FC configuré en cargo et l’EMB-120QC muni de sièges facilement démontables permettant de passer à une utilisation de transport de passager en transport de fret. Il est également possible d’équiper les EMB-120 de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW118 de 1’800cv possédant de meilleures performances, principalement en altitude et dans les régions aux températures élevées.

    La majorité des EMB-120 ont été vendus aux USA et en Europe. La production en série est stoppée en 2001, mais Embraer est capable d’honorer des commandes ponctuelles d’EMB-120 neufs, car le "Brasilia" possède de nombreuses pièces communes avec l’ERJ-145 actuellement en cours de production. La force aérienne angolaise a reçu un EMB-120 en 2007, par exemple.

    Sur les 354 appareils construits, une vingtaine ont été en service dans les forces aériennes du Brésil, de l’Uruguay et de l’Angola. Certains de ces appareils sont encore en service en 2013.
    Des versions militaires spécialement équipées pour la détection lointaine et la surveillance maritime pour les forces aériennes brésiliennes ont été envisagées, mais c’est finalement la plateforme de l’Embraer ERJ-145 qui a été retenue.


    Versions :
    EMB 120: première version de production.

    EMB 120ER: (Extended Range), version basée sur l’EMB-120RT munie d’une plus grande capacité en carburant et permettant une distance franchissable accrue. Ces appareils peuvent être convertis en EMB-120FC ou EMB-120QC.

    EMB 120FC: (Full Cargo) Version cargo.

    EMB 120QC: (Quick Change) version permettant de convertir rapidement l’appareil en transport passagers ou transport de fret.

    EMB 120RT: version de transport de base.

    VC-97: désignation des EMB-120 de transport VIP au sein de la force aérienne brésilienne.


    Utilisateurs militaires :
    Angola : 1 appareil au sein de la force aérienne entre 2007 et 2011.

    Brésil : 18 appareils au sein de la force aérienne, encore en service.

    Uruguay : 1 appareil au sein de la force aérienne, encore en service.


    Caractéristiques :
    Equipage : 2 (éventuellement 3)
    Passagers : 30
    Longueur : 20,00m
    Envergure : 19,78m
    Hauteur : 6,35m
    Surface alaire : 39,4m2
    Masse à vide : 7’070kg
    Masse maximale au décollage : 11’500kg
    Volume de la cabine : 31,1m3

    Moteurs :
    Deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW118 de 1’340kW (1’825cv).

    Performances :
    Vitesse max haute altitude: 608km/h
    Vitesse de croisière : 552km/h
    Vitesse ascensionnelle : 12,5m/s
    Vitesse de décrochage : 162km/h
    Plafond opérationnel : 9’083m
    Distance franchissable : 1’750km
    Distance de décollage : 1’420m

    Armement :
    Sans.

    Liens internet :
    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=196

    http://en.wikipedia.org/wiki/Embraer_EMB_120_Brasilia

    http://www.aviastar.org/air/brazil/embraer-120.php

    http://www.aerospace-technology.com/projects/embraer_120/

    http://www.flightglobal.com/directory/detail.aspx?aircraftCategory=CommercialAircraft&manufacturerType=CommercialAircraft&navigationItemId=389&aircraftId=191&searchMode=Manufacturer

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_emb120_en.php

    http://www.embraer.com.br/en-us/aeronaves/Pages/Home.aspx
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Aug. 20, 2020, 1:06 p.m.