De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter

Rappels

  • Catégorie : Avion utilitaire
  • Constructeur : De Havilland Canada drapeau du pays
  • Premier vol : 20 mai 1965
  • Production : 844 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Dans les années 1960, De Havilland Canada songea à remplacer son DHC-3 Otter, un avion utilitaire monomoteur, par un bimoteur d'une capacité comprise entre 13 et 18 passagers. Une telle configuration permettait à la fois une plus grande survivabilité et une nette amélioration de la masse maximale. L'apparition du moteur Pratt and Whitney Canada PT6A-20 de 410 Kw rendait cela possible. La conception de l'appareil commença en janvier 1964, et un effort fut porté sur ses capacités ADAC. Un tel appareil pouvait particulièrement intéresser ceux qui seraient amenés à l'utiliser en brousse.

Les 6 premiers appareils, des prototypes, furent désignés Series 1. Leuir construction avait commencée dès novembre 1964. Le vol inaugural eut lieu le 20 mai 1965. La certification, elle, fut obtenue vers le milieu de l'année 1966.

La première version de série fut la Series 100, construite à 109 exemplaires jusqu'en 1968. La sous-variante Series 110 répondait aux spécifications britanniques.

Elle fut remplacée en avril 1968 par la Series 200, dont les capacités ADAC étaient améliorées et le nez allongé afin d'y placer des bagages. 115 exemplaires furent construits, dont la sous-variante Series 210. La force aérienne argentine en possède encore 8 exemplaires, l'armée argentine 1. Le DHC-6-200 est désigné CC-138 au Canada : plus de 30 exemplaires furent mis en service à partir de 1971 : 4 sont encore en service au sein du 440 Transport Squadron, à Yellowknife).

La Series 300 apparut en 1969. Elle était propulsée par 2 PT6A-27, dératés à 460 kW. Elle fut la plus construite, avec 614 exemplaires au total jusqu'en 1988. Elle fut subdivisée en Series 310 (pour le Royaume-Uni), 320 pour l'Australie, 300M (version militarisée), et même 300S (6 démonstrateurs ayant une capacité de 11 sièges, vers 1975). L'armée argentine dispose d'un exemplaire, le Bénin également. L’Équateur a reçu 6 exemplaires et en possède encore 3. La force aérienne péruvienne en possède encore 5. L'armée de l'air française a reçu 10 exemplaires dans les années 1980, dont 5 sont encore en service. 3 d'entre eux sont utilisés par le GAM 56 pour le compte de la DGSE.



Lorsque la production se termina, la firme Viking air se procura les outils de production, puis, le 24 février 2006, les certificats auprès de Bombardier Aerospace. Tout cela lui donna les moyens légaux et techniques de relancer la production. Le 17 juillet 2006, à Farnborough, elle annonça sa décision de proposer une nouvelle version, le Series 400.

Cette version est équipée de Pratt & Whitney Canada PT6A-34, ou éventuellement 35. Elle dispose aussi de flotteurs amphibies Wipline 13000 et d'une avionique moderne Honeywell Apex. Elle effectua son vol inaugural le 1er octobre 2008. A ce moment, plus de 40 commandes fermes et 10 options avaient été passées. Les premières livraisons commencèrent en juillet 2010. La force aérienne péruvienne en a commandé 12 en novembre 2010, la marine vietnamienne 6 (livrables à partir de 2012), et le team de parachutistes de l'US Army 3. L'appareil pourrait également être produit en Indonésie.

Le DHC-6 a été vendu non seulement à de nombreuses compagnies aériennes, mais aussi à des forces aériennes. Il a été vendu à l'armée australienne, au Chili (13 exemplaires encore en service), à l'Ethiopie (2 appareils utilisés par l'armée éthiopienne), à Haïti (plus en service), à la Jamaïque (2 exemplaires en service entre 1967 et 1980), à la Norvège (retirés du service), à Panama (retirés du service en 1988), au Paraguay (1 en service), à la Suisse (1 exemplaire, pour la cartographie), à l'USAF (UV-18B, 3 exemplaires en service et achetés en 1982) et à l'US Army (UV-18A : 6 exemplaires achetés en 1982, remplacés par le C-23 Sherpa).

Il aurait également été vendu à l'Afghanistan, à la marine argentine, à la République Dominicaine, à la Malaisie, au Mexique (retirés du service de la force aérienne et de la Marine), au Népal, au Nicaragua, aux Philippines, au Soudan. Mais rien n'est confirmé pour ces pays.

844 exemplaires furent produits, et en 2006, on en comptait encore 580 en service dans le monde. On en trouve sous toutes les latitudes, aussi bien en zone polaire qu'en Afrique, équipés du train tricycle, de flotteurs ou de skis. Il sert aussi bien au transport de fret que de passagers, de VIP ou de parachutistes, au tourisme, à l'évacuation sanitaire, à la surveillance de certaines zones, à la reconnaissance ou à la lutte contre le feu. Il est également utilisé par certaines polices, comme celles de la Colombie ou de l'Ouganda.



Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • De Havilland Canada CC-138 : Désignation du DHC-6-200 dans la force aérienne canadienne.
  • De Havilland Canada DHC-6-100 : Version initiale de série. 109 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-6-200 : Version reconnaissable à son nez allongé. 115 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-6-300 : Version propulsée par des PT6A-27. 662 exemplaires.
  • De Havilland Canada DHC-6-400 : Nouvelle version lançée en 2006.
  • De Havilland Canada UV-18A : Version utilisée par l'US Army.
  • De Havilland Canada UV-18B : Version utilisée par l'USAF.
  • De Havilland Canada UV-18C : Désignation du DHC-6-400 au sein de l'US Army.

Sur le forum…

  • Viking Air DHC-6-400 Twin Otter
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Viking Guardian 400:nouvel équipement
      Lien   Revenir ici   Citer
  • À quoi correspond cette livrée ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UV-18B
    USAF Academy
    Image
    le 2e des trois :)
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UV-18C des Golden Knights (Paras)
    Image USA - Army
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jolie boule optronique avec deux voies, probablement une voie TV et une voie IR.
    Le tout avec une immatriculation civile et aucun marquage, comme il se doit :)

    (cela dit, celui-ci est pas mal également)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un DHC6 serie 300 Twin Otter qui mérite le détour..avec cette étrange boule sous le nez…
    boule..?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il est rutilant de chez rutilant. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UV-18A
    un des trois UV-18 de l'USAF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 4 fois par stanak le June 20, 2018, 8:26 p.m.
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer