Baykar Bayraktar TB2

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Baykar drapeau du pays
  • Premier vol : 8 juin 2009
Baykar Bayraktar TB2

Historique

Le Baykar Bayraktar II Tactical UAS est un drone de reconnaissance tactique à ailes basses, muni d'un empennage bipoutre avec des dérives reliées à leur extrémité.

En 2007, le gouvernement turc lance un appel d’offre pour la mise au point d’un drone de reconnaissance tactique. Les entreprises turques Kale Group et Baykar Technologies s’associent et proposent le Bayraktar Tactical UAS, parfois aussi désigné Bayraktar II.

Le prototype Block A effectue son premier vol autonome le 8 juin 2009 à l'aéroport de Kesan. Durant les tests, il démontre de bonnes performances et une capacité à évoluer au sol, décoller, effectuer sa mission et atterrir de façon parfaitement autonome. En octobre 2009, il est évalué durant des essais en vol de jour et de nuit. Le Bayraktar Tactical UAS est choisi pour équiper les forces armées turques en janvier 2010.

Ce drone possède une structure en fibres de carbone et en matériaux composites, dont seuls quelques éléments nécessitant un usinage extrêmement précis sont en aluminium. Le fuselage, ainsi que les ailes, les empennages, les jambes du train d’atterrissage, sont démontables et facilement remplaçables. Le fuselage aplati permet d’augmenter sa surface portante. À l’arrière est monté le moteur actionnant une hélice propulsive bipale à pas variable. Les ailes sont droites, en position médiane, avec un léger dièdre positif. Les poutres de queue fixées aux ailes se terminent par des dérives reliées entre elles à leurs extrémités. Le train d’atterrissage tricycle est muni d’une roulette avant escamotable et d’un train principal fixe.

Une tourelle stabilisée sphérique, installée sous le fuselage, permet d’emporter des caméras TV et IR, ainsi qu’éventuellement un désignateur et télémètre laser. Une caméra fixe, dirigée vers l’avant, est installée au sommet des dérives pour permettre de filmer le drone et son environnement. L’avionique à double ou triple redondance permet un maximum de sécurité. Le rayon d’action, limité par le système de communication, est de 150 km. Les images, de même que les données de vol, sont retransmises en direct à une station de contrôle au sol.



Une unité tactique comprend six drones, deux stations de contrôle au sol (GCS), trois terminaux des données de terrain (GDT), deux terminaux de vidéo à distance (RVT) et une unité de support logistique (GSE). Deux drones peuvent donc voler simultanément.

La mission peut être programmée avant le vol, l’appareil se guidant grâce à son système de pilotage automatique par GPS et centrale inertielle, tout en pouvant être modifiée à tous moment. Durant ces missions entièrement automatisées, un seul opérateur est nécessaire. Il est également possible de retransmettre les informations sur trois consoles, afin de gérer un maximum d’informations en temps réel et obtenir une plus grande souplesse. Dans ce cas, trois personnes peuvent être engagées par drone, soit un pilote, un opérateur de charge utile (caméras, etc.) et un responsable de mission qui gère les informations et commande les deux opérateurs.

En janvier 2012, le programme Bayraktar Tactical UAS commence sa phase d’industrialisation désignée Block B, suite à la signature du contrat avec le gouvernement turc. Des tests permettant de mettre au point l’avionique, les équipements d’observation et de vérifier les performances sont également comprises. 

Le 29 avril, le premier appareil de série sort d’usine. Rapidement, il bat plusieurs records de vol effectués par des drones de conception turque : le 14 juin 2014 il bat le record d’altitude en atteignant 8'238 mètres et le 5 août, il bat le record d’endurance avec un vol de 24 heures et 34 minutes.
Bien que considéré comme un simple drone de reconnaissance tactique, il peut aisément entrer dans la catégorie des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance).

Il semble que certaines tensions politiques se font sentir en Turquie en ce qui concerne ce drone. En effet, certaines personnes semblent mécontentes que deux entreprises privées arrivent à mettre au point un drone aussi performant en 7 ans, alors que le programme TAI Anka qui est géré par le gouvernement dure depuis 10 ans et que les appareils sont encore en cours d’intégration.



En novembre 2014, le Bayraktar II est encore testé avec succès par les forces armées turques. Les six premiers exemplaires doivent être livrés à l’armée turque durant les premiers mois de 2015.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Versions

Sur le forum…

  • On a déjà vu de tels schémas de pensée plusieurs fois. La Marine l'a eu avec sa "nouvelle école", qui voyait la fin du lourd et couteux cuirassé assaillit de toutes parts par des essaims  de torpilleurs et sous-marins bon marché. Finalement, le cuirassé est resté, et a montré le bien fondé de sa conception. On a eu la même chose en aéronautique, fin des années 50 - débuts des années 60, avec la tendance au "tout missile", qui voulait remplacer les avions de combats, et surtout leurs lourdes infrastructures par des batteries de missiles, faciles à déployer. Ca a couté très cher à certains pays, comme le Royaume Unis, ou même l'URSS. Et puis on a vu que l'avion piloté offrait de nombreux avantages.
    Il en sera de même cette fois-ci, une redéfinitions des doctrines, l'incorporation de nouveaux moyens, de nouvelles articulations tactiques, mais pas de révolution épistémologique. Par contre, ce qui me parait constituer un changement plus fondamental pourrait être le développement des intelligences artificielles. Je pense que là, il y a un champs nouveau à analyser, et qui lui serait susceptible de changer la donne.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui, tout à fait. Les lois de la physique sont les mêmes pour tout le monde : une micro-munition peut être efficace en anti-personnel ou contre des pickups, mais ça ne fera pas grand-chose contre des cibles protégées.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La manchette laisse rêveur quand même pour tous les pays qui n'auraient pas le budget d'escadrons de chasseurs bombardiers (sources: Air&Cosmos)
    C'est vrai que ça peut donner de sacrées capacités à ces forces armées. Mais j'ai aussi l'impression que les bombes guidées/missiles de précision tirés par des chasseurs bombardiers et les micro-munitions tirées par drones restent complémentaires, non?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La manchette laisse rêveur quand même pour tous les pays qui n'auraient pas le budget d'escadrons de chasseurs bombardiers (sources: Air&Cosmos)
    Image
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un peu étrange de partir sur du missile sol-air, non ?
    Il me semble que c'est déjà ce qui avait été fait avec l'AIM-92 Stinger et le Mistral.

    Ou alors c'est parce que c'est le seul disponible localement ?
    J'imagine aussi que c'est le seul disponible qui soit assez léger, mais je n'ai pas trouvé d'info sur sa masse. Comme il a été développé pour remplacer les Stinger dans l'Armée Turque et que la masse de sa charge explosive est identique, on peut imaginer que le missile seul doit aussi peser dans les 10 kg (15 kg le système complet pour le Stinger) .
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un peu étrange de partir sur du missile sol-air, non ?
    Ou alors c'est parce que c'est le seul disponible localement ?

    Ce conflit montre en tout cas l'importance d'avoir beaucoup d'équipements (véhicules mais surtout munitions) corrects et très peu coûteux.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • A l'occasion du salon SAHA 2022, les entreprises turques Bayar et Roketsan se sont accordées pour développer une capacité air-air aux drones TB2 et Akinci en leur permettant de tirer le missile sol-air Sungur à très courte portée. Cette future capacité représente un grand potentiel pour faire face aux attaques de drones, mais également contre des avions et des hélicoptères. 
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Armé de missile Aselsan
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Jericho a écrit

    Ben heureusement que c'était le dernier drone turc de ma liste… %)

    Ouf … euh tant mieux. :bieres:
    Tu me rassures, j'ai cru durant un très bref instant que tu commençais à en avoir marre des drones turcs. :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Jericho pour cette fiche clôture. :hehe:

    Jericho a écrit

    Ben heureusement que c'était le dernier drone turc de ma liste… %)

    Ouf … euh tant mieux. :bieres:

    :dehors:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer

Actualités

favicon  Achat du drone TB2 pour l'Albanie ?, 1 year, 5 months ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Les drones de combat turcs multiplient les succès commerciaux, 1 year, 5 months ago sur Forces Aeriennes – Meta-Defense.fr

Lire la suite… Traduction française (Google)