Mikoyan-Gourevitch MiG-25 (OTAN : Foxbat)

Rappels

Historique

Dès que les Soviétiques eurent connaissance du programme américain de bombardier supersonique XB-70 Valkyrie, ils décidèrent de développer un intercepteur capable de contrer cette menace. On peut établir le début de la conception du nouvel appareil en 1961. Bien que le Valkyrie fut ensuite abandonné, le programme du nouveau chasseur soviétique se poursuivit.

Désigné d’abord comme le Ye-155, l’appareil reçut le nom de MiG-25, les analystes de l’OTAN lui attribuant le nom de code Foxbat (roussette). L’appareil devait à jamais conserver une grande partie de ses caractères initiaux, qui devaient d’ailleurs lui valoir une très flatteuse réputation à l’Ouest. Le MiG-25 fut construit autour d’un impératif de vitesse, devenant le premier appareil militaire capable d’atteindre Mach 3 (la vitesse prévue du Valkyrie) et entrant en service. Les développeurs de l’OKB MiG sacrifièrent tout à la vitesse, afin de répondre aux critères exigés par les autorités soviétiques.

Le MiG-25 était un intercepteur pur, sa faible maniabilité lui interdisant le combat tournoyant. Il était pourvu d’ailes fixes, fines et fortement inclinées, avec des bords d’attaque également fixes. Les deux entrées d’air de l’appareil étaient à géométrie variable, un procédé courant pour les productions du Bloc de l’Est. Comme tous les appareils soviétiques, la qualité de sa construction était déficiente, les usines du complexe militaro-industriel n’étant pas réputées pour leur contrôle qualité.

En revanche, le Foxbat était assez léger, incorporait un grand nombre de pièces en nickel et en titane, pouvait emporter quatre missiles air-air et enfin, disposait d’un puissant radar. Il suscita rapidement l’émoi, voire la terreur des officiels occidentaux, ce qui motiva ces derniers à lancer la construction d’un “Tueur de Foxbat”, le F-15.

Les Soviétiques comprirent très vite que le MiG-25 pouvait s’avérer encore plus utile que ce qu’ils avaient prévu au départ. On envisagea de multiples versions du Foxbat, mais au final, l’interception et la reconnaissance furent ses fonctions les plus importantes. Dès le départ du programme, on avait envisagé cela, le Ye-155 donnant lieu à quatre prototypes, deux tournés vers l'interception (Ye-155P-1 et Ye-155P-2) et deux vers la reconnaissance (Ye-155R-1 et Ye-155R-2).



Pouvant voler à Mach 3 grâce à une motorisation très puissante et pourvu d'un fuselage résistant aux hautes températures, le MiG-25 était naturellement un redoutable intercepteur, capable de monter de 0 à 35 kilomètres en moins de 5 minutes. Entre 1965 et 1978, pas moins de 25 records (vitesse, altitude, vitesse ascensionnelle) furent homologués par des exemplaires plus ou moins modifiés du MiG-25. Bien sur, à de telles altitudes, le potentiel de combat de l’appareil était très diminué. Mais il n’en représentait pas moins une terrible menace pour les bombardiers du Strategic Air Command et les appareils de reconnaissance.

Principales variantes :

- MiG-25P (Foxbat-A) : naît en 1959, entre en service trois années plus tard ; il constitue la version de base du MiG-25 ; les réservoirs de carburant remplissent près de 70 % de son volume interne ; l'armement est constitué de quatre missiles air-air R-40 (AA-6 Acrid ; deux à guidage radar et deux à guidage infrarouge) de grande portée ; les éléments marquants de l'avionique sont un radar RP-25, dérivé du RP-S utilisé par le Tupolev Tu-128, un détecteur d'alerte radar Sirena S-3M, un IFF et un système de navigation inertiel Polyot 1L.

- MiG-25R (Foxbat-B) : variante de reconnaissance, entrant en service dès 1969 ; plusieurs sous-versions en sont dérivées, dont le MiG-25RBSh (emportant un radar SLAR à vision latérale) et le MiG-25RBF (Foxbat-D) de reconnaissance électronique.

- MiG-25PU (Foxbat-C) : biplace d’entraînement pour l’interception (une variante RU existe aussi, pour les missions de reconnaissance) ; un second siège remplace le radar normalement embarqué.

- MiG-25PD (Foxbat-E) : version sensiblement améliorée, développée à partir de 1976, en partie pour pallier les renseignements obtenus par l’US Air Force sur le MiG-25P en 1976 (suite à la défection de Victor Belenko au Japon) et mise en service dès 1979 ; 370 exemplaires du MiG-25P furent rétrofités à ce standard, comportant notamment de nouveaux moteurs (R15BD-300), un nouveau radar RP-25M Saphir 25 (pourvu de la capacité look down-shoot down que ne possédait pas le RP-25 d'origine), une avionique améliorée et un armement diversifié (R-40, R-40T et R-60, ce dernier étant aussi connu comme le AA-8 Aphid). Par la suite, certains appareils recevront en plus un senseur IRST.



Un total d’environ 1200 appareils sortit des chaînes de production soviétiques, entre 1969 et 1983, servant pour la plupart en Union Soviétique même. Toutefois, un Etat membre du Pacte de Varsovie, la Bulgarie, en reçut quelques exemplaires, ce qui normalement était impossible en pratique, l’Union Soviétique se réservant les intercepteurs à haute performance. Les exemplaires soviétiques passèrent après 1991 aux nouvelles républiques ex-soviétiques.

Quelques clients export furent aussi livrés, même si en règle générale, leurs Foxbat étaient pilotés par des équipages soviétiques. Des appareils irakiens remportèrent les deux seules victoires confirmées pour le Foxbat, en 1991 (un F-18 de l’US Navy, dont la perte a été reconnue officieusement par la CIA, et dont l’épave a récemment été retrouvée en Irak) et 2003 (un drone MQ-1 Predator).

A l’heure actuelle, le MiG-25 est encore utilisé par la Syrie (une trentaine), l’Algérie (qui en avait reçu 16 en 1979, et peut-être 4 exemplaires supplémentaires par la suite), la Libye (a reçu au moins 30 MiG-25PD, 5 MiG-25RB de reconnaissance et 5 biplaces MiG-25RU) et l'Azerbaïdjan. Les six exemplaires indiens ont été retirés en 2006. Un unique exemplaire est conservé en Arménie, à Gumran, mais il ne semble plus en état de voler. Dans tous les cas, les Foxbat encore officiellement en service sont très usés et leur activité potentielle est sujette à caution. En Russie (et peut-être bientôt en Syrie), le MiG-25 a été en grande partie remplacé par un autre MiG, qui reprend d’ailleurs une large partie de sa structure : le légendaire MiG-31 Foxhound (chien courant).

Les MiG-25 eurent une carrière militaire notable et souvent méconnue. Ils furent utilisés à de nombreuses reprises comme appareils de reconnaissance, rôle dans lequel ils furent imbattables jusqu’à l’arrivée du Lockheed SR-71 américain. Plusieurs appareils soviétiques ont ainsi procédé impunément à des missions de reconnaissance au-dessus du territoire israélien entre 1971 et 1973, sans que les F-4 Phantom déployés pour les contrer soient jamais en mesure de les intercepter. L’Inde utilisa aussi ses Foxbat pour survoler le territoire pakistanais, là encore sans susciter de riposte efficace. En revanche, il semble que les Foxbat irakiens aient été dominés par les F-14 Tomcat iraniens durant la guerre entre ces deux pays, entre 1980 et 1988. On parle de onze appareils irakiens abattus, mais cela n’est pas totalement confirmé. La plupart des appareils survivants furent détruits au sol en 1991, par les forces de la coalition internationale.




Texte de Ciders, avec son aimable autorisation.

Anciens pays utilisateurs

Versions

Sur le forum…

  • MiG-25RB
    ex Soviet AF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • A titre personnel, je vous recommande l'article sur l'aviation siamoise engagée contre la France en Indochine.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai suivi tes conseils et en effet, il est très complet et super bien écrit.
    Après les exploits des Mig25 Irakiens, je me suis régalé de m'embarquer à bord du cuirassé Japonais Hiei et de participer ainsi à la guerre du Pacifique. Je suis rentré à la nage.
    Merci du lien.
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour l'article, il est vraiment très intéressant! (comme la plupart des articles que l'on trouve sur ce site, d'ailleurs)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • http://histoiresmilitaires.blogspot.fr/2012/07/les-foxbat-de-saddam.html


    Un article extrêmement intéressant sur la flotte irakienne de MiG-25. Article qui semble confirmer une victoire aérienne sur F-15C en 1991, et que des Foxbat irakiens ont bien mené des missions de bombardement contre l'Iran.

    Le site est tout à fait recommandable d'ailleurs. Je vous engage à y aller.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le MiG-25 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ciders a écrit

    Les catalogues de la Rosobornexport… fallait y penser. Très belle pioche Cinétic. On devrait peut-être mettre le lien dans la liste des sources.

    Merci, et c' est fait. ;)
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les catalogues de la Rosobornexport… fallait y penser. Très belle pioche Cinétic. On devrait peut-être mettre le lien dans la liste des sources.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • De toute façon, les FAB-500 sont limités à 1900 km/h. :geek:


    source:rosoboronexport
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui et non. Il n'était déjà pas très maniable, alors lui rajouter des charges externes n'arrangerait rien. Même une mitrailleuse de 12,7 mm pourrait le moucher dans ces conditions.

    A mon avis, envoyer un Foxbat en mission air-sol avec des bombes que pourrait porter un Su-7 bien moins coûteux représenterait un ultime recours pour une force aérienne aux abois. :S

    Pour la vitesse, aucune idée. Mais je dirais pas plus de Mach 2.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer