Mikoyan-Gourevitch MiG-31 (OTAN : Foxhound)

Rappels

Mikoyan-Gourevitch MiG-31 (OTAN : Foxhound)

Historique

L'apparition du MiG-25 avait surpris et inquiété les Occidentaux, jusqu’à ce que la défection d’un de ces appareils au Japon (le 6 septembre 1976) leur fasse découvrir les limites de l'appareil. Outre les habituels défauts liés à la production des usines soviétiques (contrôle qualité défaillant, finitions inférieures aux standards occidentaux…), les analystes de l’OTAN comprirent que le MiG-25 avait été taillé pour la vitesse, mais que tout avait été sacrifié à cette recherche de vitesse.

Le Foxbat était incapable de prendre part à un combat tournoyant et difficilement pilotable à basse altitude. Pire encore, ses moteurs surpuissants étaient si fragiles qu’à vitesse maximale, ils se détérioraient encore de manière très rapide, obligeant à des changements fréquents. Enfin, leur consommation de carburant était telle que l’autonomie du MiG-25 à vitesse supersonique était très limitée.

Aussi, dès 1975, les Soviétiques avaient entrepris de travailler sur une version améliorée du Foxbat, à partir de la même cellule. Cette nouvelle variante était destinée à remplacer les MiG-25 dans les missions d’interception, ainsi que les vieux Tupolev Tu-128. Le 16 septembre 1975, un démonstrateur, le Ye-155MP, effectua son premier vol. Les ingénieurs de l’OKB Mikoyan accrurent la part du titane et de l’aluminium dans la structure du nouvel appareil, changèrent la motorisation, augmentèrent la quantité d’essence embarquée et firent en sorte qu’il soit désormais possible de dépasser Mach 1 à basse altitude.

Bientôt, les satellites de reconnaissance occidentaux détectèrent le prototype, au centre d’essais en vol de Ramenskoye, près de Moscou, où ils faisaient de fréquentes visites à la recherche des nouveaux matériels soviétiques. Après cette découverte, le mystérieux appareil retourna dans l’ombre : il faudra attendre 1985 pour qu’un pilote norvégien en fasse une photographie en vol, et le salon du Bourget, en 1991, pour qu’il soit présenté au public. Pendant ce temps, les Soviétiques firent de nombreux essais, utilisant une dizaine de prototypes et d’appareils de présérie, avant de lancer la production en 1979. On le baptisa MiG-31, l’OTAN lui attribuant la dénomination de Foxhound (chien courant).



Le MiG-31 ressemble beaucoup au MiG-25, à ceci prêt qu’il emporte un second membre d’équipage, chargé de l’armement et des systèmes embarqués. Ses ailes et ses entrées d’air ont cependant été agrandies, ce qui facilite les vols à basse altitude, mais limite toujours sérieusement les possibilités de l’appareil en combat tournoyant. Cela ne posa cependant aucun problème aux Soviétiques, l’appareil n’étant pas destiné à ce genre de missions.

Ses deux moteurs D-30-F6 sont théoriquement capables de le propulser à Mach 3, même si dans les faits, Mach 2,83 est la véritable vitesse maximale. De grands réservoirs de carburant lui offrent une large autonomie : à Mach 2,35, un MiG-31 dispose d’un rayon d’action de près de 720 kilomètres. Les Soviétiques déterminèrent que quatre appareils étaient en mesure de couvrir une zone de patrouille de 800 kilomètres sur 900, ce qui convenait et convient toujours parfaitement pour la protection de l’immense espace aérien russe. Le rayon d’action maximal est de 2 200 kilomètres.

A tout cela, les ingénieurs de MiG ajoutèrent un radar exceptionnel. A partir de la version MiG-31B, le MiG-31 se vit équiper du tout premier radar à balayage électronique, le Zaslon-A, développé par Phazotron. Ce Zaslon, capable de suivre dix pistes et d’en engager quatre simultanément, capable également de regarder vers le bas et vers l’arrière de l’appareil, rendait le Foxhound infiniment plus redoutable que ses prédécesseurs. Chaque MiG-31 reçut aussi une liaison de données APD-518, pouvant le relier non seulement aux stations au sol, mais aussi aux AWACS soviétiques et à d’autres MiG-31.

Avec un tel équipement, il n’est pas étonnant que, malgré un blackout très étanche, les rares informations parvenues à l’Ouest aient pu paraître aussi inquiétantes aux responsables militaires et politiques occidentaux. D'autant que, dans le respect de la tradition soviétique, chaque appareil ou presque dispose d’un type de missiles particulier. Et les intercepteurs à long rayon d’action ont toujours disposé des missiles les plus gros et les plus performants.



En plus d’un canon interne GSh-6-23 de calibre 23 mm, le MiG-31 peut emporter une charge extérieure sous quatre points d’emport sous le fuselage, et deux autres sous les ailes. Son arme principale est le R-33 (AA-9 Amos), capable de frapper jusqu’à 120 kilomètres. Quatre exemplaires sont en général transportés sous le fuselage. En complément, deux autres missiles de moindre portée sont emportés : soit des AA-6 Acrid (développés pour le MiG-25), soit des AA-8 Aphid ou AA-11 Archer très courte portée. Il est prévu que le AA-12 Adder puisse aussi être intégré au MiG-31.

En 1991, le MiG-31 équipait uniquement les unités aériennes soviétiques. A la chute de l’URSS, la Russie récupéra la majorité des appareils, seule une quarantaine d’entre eux intégrant l’armée de l’air du Kazahkstan. Appareil coûteux à l’usage, le Foxhound a particulièrement souffert de la chute des budgets militaires. De nombreux exemplaires furent stockés, faute de mieux, même si depuis le début des années 2000, des ressources accrues ont été dégagées afin de les remettre en état de vol.

En 2015, 134 MiG-31 étaient opérationnels dans les VVS, et 150 supplémentaires placés en réserve. Jusqu'à septembre 2015, environ 45 appareils auraient été perdus. Aucun appareil n’a été exporté, malgré quelques tentatives durant les années 1990 (Inde, Israël, récemment Syrie). En 1992, la Chine fit l’acquisition d’une licence de production portant sur 700 exemplaires, mais il semble qu’elle n’en pas fait usage, à moins que les Russes n'aient finalement changé d'avis.

Le MiG-31 conserve à l’heure actuelle toute son utilité, et des variantes plus modernes sont actuellement développées par MiG, dans l’espoir d’une modernisation des appareils encore en service. Il y a quelques années de cela, le Kazakhstan a accordé à MiG un contrat de modernisation portant sur vingt appareils à passer au standard MIG-31BM. Ce standard, déjà envisagé au début des années 2000, et écarté par manque de fonds,refait lentement surface. Il consiste en une remise à jour globale du MiG-31, portant essentiellement sur l'armement et l'avionique (nouveau radar, nouvelle instrumentation avec trois grands écrans multifonctions à affichage digital).



Les deux premiers appareils modernisés au standard BM furent terminés à l'été 2008.

Au total, 519 appareils auront été produits de 1975 à avril 1994. On compte comme variantes principales :

- MiG-31 Foxhound-A : première version de série, produite à 450 exemplaires dont certains modernisés au standard MiG-31BS

- MiG-31B : version très nettement améliorée, avec radar Zaslon-A, missiles R-33 et perche de ravitaillement en vol ; le standard MiG-31BS correspond aux appareils de première génération modernisés à ce standard

- MiG-31E : destiné à l’exportation, avec des capacités dégradées ; aucune vente

- MiG-31M Foxhound-B : apparaît en 1991, mais en développement depuis le milieu des années 1980. Nouveau radar Zaslon-M (pouvant engager six cibles à la fois), avionique modernisée, pouvant emporter jusqu'à 4 missiles R-77 (sous les ailes) et 6 missiles R-37 (sous le fuselage). Sept à quatorze exemplaires produits avant 1995

- MiG-31BM : refonte réalisée par MAPO-MiG, radar modifié Zaslon-AM (d'une portée maximale de 240 km ; fonction cartographique et mode de suivi de terrain permettant les tirs air-sol, capable de suivre 24 cibles et d’en engager 10 simultanément), nouveau cockpit et système de navigation GLONASS, missiles améliorés (K-37M, K-73M, K-77-1, R-33S…).


Texte de Ciders, avec son aimable autorisation

Pays utilisateurs

Ancien pays utilisateur

Versions

  • Mikoyan-Gourevitch Izdeliye 08 : Nouvelle version de série largement améliorée en cours de développement.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31 : Version ravitaillable en vol. 101 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31 (OTAN : Foxhound-A) : Version de série initiale. 349 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31B : Version largement améliorée du MiG-31. 69 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31BM : Version lourdement modernisée des MiG-31B et BS.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31BS : Désignation des MiG-31 modernisés au standard MiG-31B. 93 exemplaires modifiés.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31D : Version de lutte anti-satellite. 2 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31E : Version export du MiG-31B aux capacités dégradées. 2 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31F : Projet de version multirole.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31FE : Projet de version export du MiG-31F.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31I : Autre version, dont l'existence n'est pas avérée, du MiG-31 adaptée au tir du 9S7760.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31K : MiG-31DZ modifié pour lancer le Kh-47M2. Moins de 40 exemplaires convertis à la fin de l'année 2022 (moins de 12 convertis à mi-2020).
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31M (OTAN : Foxhound-B) : Version modernisée du MiG-31. 7 ou 8 exemplaires.
  • Mikoyan-Gourevitch MiG-31S : Projet de version destinée à lancer des véhicules spatiaux commerciaux.
Longueur Envergure Hauteur Surface alaire Masse à vide Masse normale au décollage Masse maxi au décollage Empattement Voie Facteur de charge maximal Vitesse maximale HA Vitesse maximale BA Mach maximal HA Vitesse ascensionnelle Plafond opérationnel Distance franchissable Rayon d'action Vitesse de croisière en Mach Nombre de points d'emport Charge utile Équipage
Mikoyan-Gourevitch MiG-31BS2
Mikoyan-Gourevitch MiG-31B2
Mikoyan-Gourevitch MiG-31 (OTAN : Foxhound-A)22,688 m (74,436 ft)13,464 m (44,173 ft)6,15 m (20,177 ft)61,6 m² (663,057 sq. ft)21 830 kg (48 127 lbs)46 200 kg (101 854 lbs)3 000 km/h (1 864 mph, 1 620 kts)1 500 km/h (932 mph, 810 kts)208 m/s (682 ft/s)20 600 m (67 585 ft)3 300 km (2 051 mi, 1 782 nm)1 200 km (746 mi, 648 nm)6 2
Mikoyan-Gourevitch MiG-31BM46 835 kg (103 254 lbs)20 000 m (65 617 ft)2 300 km (1 429 mi, 1 242 nm)2
Mikoyan-Gourevitch MiG-31K46 835 kg (103 254 lbs)20 000 m (65 617 ft)2 300 km (1 429 mi, 1 242 nm)2
Mikoyan-Gourevitch MiG-31M (OTAN : Foxhound-B)22,69 m (74,442 ft)13,656 m (44,803 ft)6,15 m (20,177 ft)61,6 m² (663,057 sq. ft)21 900 kg (48 281 lbs)45 900 kg (101 192 lbs)52 000 kg (114 640 lbs)7,253 m (23,796 ft)3,64 m (11,932 ft)4,3 GMach 2,8320 600 m (67 585 ft)3 000 km (1 864 mi, 1 620 nm)Mach 2,359 000 kg (19 842 lbs)
Mikoyan-Gourevitch MiG-31D1

Sur le forum…

  • Un récapitulatif des 5 ou 6 derniers accidents de MiG-31 depuis janvier 2022.

    29 janvier 2022 : au moment du décollage, un MiG-31 sort de piste et toute la partie avant du fuselage est détruite, équipage OK.

    8 avril 2022 : un MiG-31 s'écrase à 110 km au sud de Saint-Pétersbourg ; un membre d'équipage tué, l'autre au moins gravement blessé. 

    1er octobre 2022 : un MiG-31BM ne parvient pas à décoller, sort de la piste à grande vitesse, s'écrase et brûle complètement ; l'opérateur s'éjecte avec succès, mais le pilote est tué.

    2 décembre 2022 : un MiG-31 s'écrase juste après le décollage de la base aérienne de Tsentralnaya Uglovaya, près de Vladivostok ; équipage OK.

    26 avril 2023 : un des réacteurs du MiG-31BM prend feu juste après le décollage et s'écrase près de Monchegorsk; équipage OK.

    3 juin 2023 : vidéo montrant un MiG-31 avec un réacteur en feu et qui traîne une longue flamme derrière lui, crash après que l'équipage se soit éjecté. Nouvel accident ou images du crash de décembre 2022?

    J'aime beaucoup cet avion qui a "de la gueule", mais ça fait beaucoup d'appareils perdus dans des accidents ou des pannes en peu de temps, non?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour ces précisions : je me suis permis de les ajouter à la version MiG-31K sur le site.  smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Nov. 28, 2022, 9:51 p.m.
  • Une petite mise à jour sur le Mig-31K et le missile Kh-47M2.

    Pour les russes c'est la combinaison Mig-31K + Kh-47M2 qui porte le nom de "Kinjal" (poignard), même si, par extension, ce nom est aussi donné au missile 9S7760 ("Killjoy" pour l'Otan). Cette combinaison avion + missile porte le code 9A7760 Kinjal dans la nomenclature russe.

    Contrairement à ce qui est souvent dit, les Mig-31K ne sont pas des modification de Mig-31BM, mais de Mig-31DZ (Mig-31 de base, équipé de perche de ravitaillement en vol, sans relation avec le Mig-31D). Ce qui permet de ne pas toucher à la flotte de BM, qui suffit à peine à couvrir les besoins. Deux prototypes ont été réalisés, dont le vieux "582" de test de RSK-MiG. Les transformations des appareils opérationnels se font à l'usine Sokol de Nijny-Novgorod. Un premier lot de 11 appareils a d'abord été déployé au 929ème Centre d'Essai en Vol, à Akhtubinsk (Bort 89 à 99 rouge), puis les déploiements opérationnels ont eu lieu au 712ème Régiment d'aviation de chasse, à Kansk (région de Krasnoyarsk, près de la frontière avec la Mongolie), ainsi que sur deux bases de la Marine, Monchegorsk (Arctique) et Yelizovo (Pacifique). Il est possible que la base de Soltsy (région de Novgorod) soit aussi équipée d'une escadrille de Mig-31K. On ne sait pas le nombre exact de conversion de Mig-31K, mais il doit être inférieur à 40 fin 2022 (moins de 12 convertis à mi-2020).

    Deux Mig-31K et leurs missiles ont été déployés en Syrie, en juin 2021, et d'autres appareils dans l'enclave de Kaliningrad en 2022. D'autres déploiements sont en cours du fait de la guerre en Ukraine, notamment en Biélorussie (au moins trois appareil en novembre 2022). Il est parfois indiqué que le Mig-31 s'étant écrasé sur la base de Belbek en Crimée, en octobre 2022, serait un Mig-31K (non confirmé).
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jff le Nov. 28, 2022, 5:49 p.m.
  • Autre possibilité : le R-37 ne tient pas les Mach 3 du MiG-31, tout bêtement.
    Les R-27 sont donnés pour voler à Mach 4,5 , ça devrait suffire. Par contre, ils ont peut-être considéré qu'il faisait doublon avec les autres modèles de missiles et qu'il n'était pas nécessaire de l'intégrer au MiG-31 ?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En effet, elle est sortie juste avant la fin de l'URSS (mais je vois qu'elle date de 1985, je la pensais un poil plus jeune) et une fois que la Russie a été capable de financer à nouveau le MiG-31, elle était devenue obsolète et il était plus rentable de moderniser des MiG-31 existants.
    Après, peut-être que le R-40 n'était prévu pour le M que parce qu'il était disponible sur le MiG-31 de base et qu'en pratique, c'étaient uniquement les R-73, -77 et -37 qui étaient envisagés pour le service.

    Autre possibilité : le R-37 ne tient pas les Mach 3 du MiG-31, tout bêtement.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par d9pouces le Feb. 10, 2022, 10:39 p.m.
  • En cherchant un peu, je remarque que je me suis trompé : je croyais que la version MiG-31M datait de la fin des années 1980, mais en fait il semblerait qu'elle n'a finalement jamais été produite en série, contrairement à la version BM. smiley 
    Mais visiblement, c'était surtout prévu qu'il tire des R-40 et R-77 moyenne portée (en plus des R-33 et R-37 à longue portée) … mais pas de R-27, en effet.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, le MiG-31M est de toute façon bien postérieur au R-27, d’où mon étonnement.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J’ai réalisé qu’une configuration du MiG-31M comprenait des R-40TD/RD. Je suis surpris de ce choix. Pourquoi pas des R-27 plus modernes ?
    Ce ne serait pas une ancienne configuration datant des années 1980-90 ? Si c'est le cas, peut-être qu'à cette époque le R-27 n'était pas si disponible que ça…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J’ai réalisé qu’une configuration du MiG-31M comprenait des R-40TD/RD. Je suis surpris de ce choix. Pourquoi pas des R-27 plus modernes ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Par contre, s'il s'agit de transformer des commandes classiques en CDVE, l'avion est forcément stable et le logiciel de vol doit être beaucoup plus simple à coder. En revanche, on gagne en poids vu qu'on supprime tout le câblage mécanique et peut-être même hydraulique.
    Merci, c'est juste que le MiG-31 est de la génération des avions stables, je n'y avait pas pensé. Quand au poids, c'est probable aussi, mais on rajoute aussi d'autres dispositifs, du coup je ne sais pas si le gain de masse est si important. Et quand tu vois le monstre que c'est… smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer

Actualités

favicon  Londres confirme le déploiement de deux MiG-31K russes et de missiles hypersoniques Kinjal en Biélorussie, 1 year, 6 months ago sur Zone Militaire

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Déploiement de MiG-31 « Kinzhal » en mer Baltique !, 1 year, 8 months ago sur avia news

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Deux MiG-31K transférés à Kaliningrad, 2 years, 3 months ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  MIG-31K sur la Mer Noire, Gripen modernisé, Boeing voit le bout du tunnel, déploiement russe en Ukraine - Revue de presse hebdo, 2 years, 4 months ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Des commandes électriques pour le MiG-31 !, 2 years, 5 months ago sur avia news

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Syrie: Déploiement des Mig-31 Russes, 2 years, 10 months ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Two Russian Navy MiG-31BM Interceptors Have Flown Over The North Pole For The First Time Ever, 3 years, 1 month ago sur The Aviationist

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Nouvel escadron de MiG-31 modernisé !, 3 years, 10 months ago sur avia news

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Dramatic Video Shows Kazakh MiG-31 Foxhound Catch Fire in Midair, Crew Ejects., 4 years, 1 month ago sur The Aviationist

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Russie : perte d'un MiG-31, 4 years, 1 month ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Avions de chasse russes MiG-31K et missiles hypersoniques Kinzhal pour le défilé du 9 mai à Moscou, 4 years, 1 month ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Avions de chasse russe MiG-31K et missiles hypersoniques Kinzhal pour le défilé du 9 mai à Moscou, 4 years, 1 month ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  [Actu] MiG-31K et missile Kinzhal: où en est-on?, 4 years, 2 months ago sur Red Samovar

Lire la suite… Traduction française (Google)