Bell 204 Iroquois

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Bell drapeau du pays
  • Premier vol : 22 octobre 1956
  • Production : 2831 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Bell 533, Bell 205 Huey

Historique

Le Bell 204 est la désignation constructeur des toutes premières versions du UH-1 "Huey". Il fut suivi par le Bell 205 plus allongé (principalement UH-1D et H), ainsi que par le Bell 212 biturbine (UH-1N et Y).

Mis à part son Model 47, Bell n'avait guère eu de succès avec ses hélicoptères à pistons. Aussi, lorsque l'US Army lança un appel d'offres en novembre 1953 pour un hélicoptère d'abord dédié à l'évacuation sanitaire, Bell songea à proposer une machine dotée d'une turbine, le Model 204.

Le Bell 204, premier hélicoptère de Bell à disposer d'une turbine (en l'occurrence un Lycoming T53-L-1 de 700 hp), remporta l'appel d'offres le 23 février 1955 et 3 prototypes, portant la désignation XH-40, furent commandés. Ils devinrent ainsi le premier hélicoptère de l'US Army motorisé par une turbine. Le vol inaugural eut lieu le 22 octobre 1956 à Fort Worth au Texas, entre les mains du chef pilote de Bell Floyd Carlson.

Les 3 XH-40 furent suivis de 6 YH-40 pour évaluation. Ces derniers étaient dotés d'un moteur T53-L-1A de 770 hp et était allongé de 30 cm. L'YH-40 emportait, en plus du pilote et du copilote, 6 passagers ou 2 civières et un aide-soignant.

L'US Army commanda 9 machines de présérie. Celles-ci virent leur désignation changée, pour HU-1. HU signifiait "Helicopter, Utility" et allait donner le fameux surnom de "Huey".

Ensuite, l'US Army commanda 187 HU-1A (dont 14 TH-1A destinés à l'entraînement, y compris au vol aux instruments, et pourvus de doubles commandes). Le nom officiel, "Iroquois", ne fut jamais utilisé en pratique au sein de l'armée. Les HU-1A entrèrent en service le 30 juin 1959 au sein de la 101st Airborne Division et furent livrés jusqu'en mars 1961. Ils furent utilisés en Alaska, en Europe, en Corée et enfin au Vietnam lorsque la guerre éclata.

Au Vietnam, quelques exemplaires furent armés d'une mitrailleuse M60 de 7,62 mm à chaque porte et de deux packs de 8 roquettes de 70 mm (2,75 pouces) . Cette disposition fut expérimentée à  Camp Holloway (Pleiku) en 1963 et 1964.



Un HU-1A fut modifié en RH-2 (Research Helicopter 2) afin de servir de banc d'essais volant pour des systèmes de navigation par mauvais temps.

L'US Army réclama rapidement une version améliorée, qui allait donner l'HU-1B. Celui-ci était allongé pour accueillir 7 passagers, 3 civières ou 3000 livres de fret, et était motorisé par un T53-L-5 de 960 hp actionnant un nouveau rotor, plus grand et surtout doté d'un mat plus haut. Les tests commencèrent en novembre 1960 et les livraisons de HU-1B durèrent de mars 1961 à 1965. Plus tard, les HU-1B furent motorisés avec un T53-L-9 ou 11 de 1100 hp, soit en usine, soit sur le terrain.

De plus, Bell proposa une version civile de son HU-1B, le Bell 204B. Celui-ci sortit d'usine en septembre 1960 et fut certifié en avril 1961, pour être adoptée également par d'autres forces aériennes. Au moins 1073 HU-1B, dont 60 Bell 204B, furent construits. Le Bell 204 sert, dans le civil, de grue volante ou pour éteindre les incendies.

En septembre 1962, avec l'adoption du nouveau système de désignation inter-armes, les HU-1A et B devinrent respectivement UH-1A et B. L'UH-1B fut intensivement utilisé au Vietnam, et armé d'une paire supplémentaire de M60.

L'UH-1C fut conçu afin de remplir des missions gunship, missions pour laquelle l'UH-1B manquait de puissance de feu. Le moteur T53-L-11 fut retenu, ainsi que de nouveaux filtres à air et un nouveau rotor. Il fut mis en service en septembre 1965. Il servit de base au AH-1 "HueyCobra" bien plus efficace dans ce même rôle, et seuls 766 UH-1C furent construits à partir de juin 1966. Ayant l'avantage du nombre d'exemplaires, d'un armement latéral et de plusieurs observateurs, ils furent toutefois utilisés jusqu'à la fin de la guerre. 5 furent livrés à la marine australienne et autant à la Norvège.

L'US Army recycla des UH-1C en UH-1M, avec un moteur T53-L-13 de 1400 hp, un nouveau rotor et des capteurs de vision de nuit. L'UH-1M fut déployé au Vietnam à partir de 1969. Il semble que seuls trois exemplaires furent convertis pour évaluation. Ils furent également armés de 6 missiles français SS-11 (désignés AGM-22B aux USA), mais ceux-ci ne furent jamais populaires. En effet, leur guidage par fil nécessitait à la fois un opérateur très expérimenté et un environnement de combat sans risques, ce qui était impossible et rendait le SS-11 inopérant. 20 SS-11 furent tirés pour seulement 3 coups au but. Le TOW remplaça le SS-11 à partir de 1972, et se révéla plus efficace avec 81 tirs pour 57 coups au but.



Le Bell 211 ou HueyTug était une variante civile du UH-1C, avec notamment un fuselage renforcé, utilisé pour le transport sous élingue. Il fut annoncé le 3 septembre 1968 avec un moteur Lycoming T55-L-7C de pas moins de 2650 hp.

L'US Army considérait le Huey trop fragile pour être utilisé en première ligne, mais put se rendre compte que les pertes restaient acceptables.

Bell vendit son Model 204 à l'USAF, au Marine Corps et à l'US Navy : le Marine Corps acheta 192 UH-1E et 20 TH-1E en mars 1962 afin de remplacer ses O-1 et OH-43D. L'UH-1E, basé sur l'UH-1B, vola pour la première fois le 7 octobre 1963 et fut livré à partir du 21 février 1964.

L'USAF acheta 119 UH-1F et 26 TH-1F en juin 1963. L'UH-1F était lui aussi dérivé du UH-1B, mais avec un moteur General Electric T58-GE-3 de 1290 hp et deux antennes placées en tandem au-dessus du cockpit. Le moteur était une demande spécifique de l'USAF. L'UH-1F était d'abord destiné à effectuer des liaisons entre les bases de missiles, et portait alors la désignation UH-48. Le premier UH-1F vola le 20 février 1964 et les livraisons commencèrent en septembre la même année. 20 UH-1F furent convertis en UH-1P, officiellement pour des opérations de propagande (avec haut-parleurs) au Vietnam, mais en réalité pour servir de gunship dans des opérations spéciales.

L'US Navy obtint 27 HH-1K pour des missions SAR à partir de 1970, avec un moteur Lycoming T53-L-13 de 1400 hp, ainsi que 45 TH-1L "Seawolf" pour l'entraînement (doté d'un moteur moins puissant, de 1100 hp), 8 UH-1L utilitaires et des UH-1B de seconde main, configurés en gunship, pour renforcer les navires de patrouille en rivière.

Le Bell 204 donna naissance au Bell 205, qui est à la base un Bell 204 allongé mais qui eut encore plus de succès. Le Bell 204 fut également construit sous licence par Agusta (environ 210 exemplaires de 1961 à 1973) et par Fuji (188 exemplaires à partir de 1962).

Agusta vendit son AB 204B à l'Italie, à la marine néerlandaise, à la Suède, à l'Autriche et à la Turquie. Elle proposa une version de lutte anti sous-marine et anti-navires, l'AB 204AS, armée de 2 torpilles Mk 44 ou 2 missiles AS.12. Elle fut construite à 42 exemplaires et fut utilisée par les marines italienne, espagnole et turque.



Outre le Bell 204B construit sous licence, Fuji proposa également en 1967 le Fuji-Bell 204B-2 avec un moteur Lycoming T53-13B de 1400 hp. Celui-ci fut utilisé par l'armée de terre japonaise sous le nom de Hiyodori.

Si le Bell 204 eut beaucoup de succès, il fut rapidement dépassé et remplacé par le Bell 205 (en particulier dans ses versions UH-1D et UH-1H) et le Bell 212 biturbine. Cependant, une poignée d'exemplaires semblent encore servir en Turquie et au Salvador.

Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Agusta-Bell AB 204AS : Version de lutte anti-sous-marins et anti-navires de l'AB 204B. 42 exemplaires.
  • Agusta-Bell AB 204B : Version construite sous licence en Italie. 169 exemplaires.
  • Agusta-Bell HKP 3B : Désignation de l'AB 204B dans la force aérienne suédoise.
  • Agusta-Bell HKP 3C : Désignation de l'AB 204B dans l'armée de terre suédoise. 19 exemplaires.
  • Bell 204B : Version civile dérivée de l'UH-1B. 60 exemplaires.
  • Bell 211 Huey Tug : Projet de version civile dérivée de l'UH-1C.
  • Bell HH-1K : Version Search & Rescue pour l'US Navy. 27 exemplaires.
  • Bell RH-2 : Désignation d'un UH-1A modifié pour servir de banc d'essais volant.
  • Bell TH-1A : Version d'entraînement pour l'US Army. 14 exemplaires.
  • Bell TH-1E : Version d'entraînement pour l'USMC. 20 exemplaires.
  • Bell TH-1F : Version d'entraînement pour l'USAF. 27 exemplaires.
  • Bell TH-1L Seawolf : Version d'entraînement pour l'US Navy. 45 exemplaires.
  • Bell UH-1A : Version de série initiale pour l'US Army. 173 exemplaires.
  • Bell UH-1B : Version au fuselage allongé et à la motorisation améliorée pour l'US Army. 4 prototypes + 1014 exemplaires.
  • Bell UH-1C : Version à la motorisation améliorée et optimisée en gunship pour l'US Army. 766 exemplaires.
  • Bell UH-1E : Version équivalente à l'UH-1B pour l'US Marine Corps. 192 exemplaires.
  • Bell UH-1F : Version équivalente à l'UH-1B pour l'USAF. 1 prototype + 119 exemplaires.
  • Bell UH-1L : Version utilitaire pour l'US Navy. 8 exemplaires.
  • Bell UH-1M : Désignation de 3 UH-1C modifiés pour l'appui au sol.
  • Bell UH-1P : Version de guerre psychologique basée sur l'UH-1F destinée à l'USAF. 20 exemplaires modifiés.
  • Bell XHU-1 : Prototypes. 3 exemplaires.
  • Bell YHU-1 : Version de présérie au fuselage allongé de 30 cm. 6 exemplaires.
  • Bell-Fuji 204B : Désignation des UH-1B construits sous licence au Japon. 86 exemplaires.
  • Bell-Fuji 204B-2 : Version à la motorisation plus puissante. 52 exemplaires.

Sur le forum…

  • UH-1M
    ex US Army
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UH-1H
    Royal Thai Army
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UH-1B
    ex US Army
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • FAMET
    UH-1H (12 exemplaires)
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Jan. 24, 2020, 9:08 a.m.
  • Il y a assez de modèles disponibles sur le marché. Autant passer au neuf direct, surtout si les Jordaniens obtiennent un prix intéressant via les ventes FMS ou l'aide d'un généreux donateur.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si la cellule a trop d'heures de vol, je ne suis pas sûr que ça vaille le coup
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Même pas de conversion en UH-1Y ? :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ils ont l'air un peu fatigués, en tout cas
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ils sortent de service?
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • UH-1H
    RJAF
    Image
    c'est la fin des haricots pour eux
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Jan. 24, 2020, 9:08 a.m.