Bell 533

Rappels

  • Catégorie : Girodyne
  • Constructeur : Bell drapeau du pays
  • Premier vol : 10 août 1962
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Essais en vol
  • Voir aussi… : Bell 204 Iroquois
Bell 533

Historique

Dans les années 1960, un hélicoptère parvient à dépasser la vitesse impressionnante de 500 km/h : le Bell 533. À simple titre de comparaison, le très récent Sikorsky S-97 présente une vitesse à ne pas excéder (VNE) de 444 km/h.

Son histoire débute en 1959, à une période où l'US Army cherche à améliorer les performances de ses voilures tournantes. Trois hélicoptèristes mènent alors des études prouvant qu'il est possible de les accroître de manière significative. L'un d'entre eux, Bell, étudie comment booster celles du UH-1B Iroquois. Ces recherches finissent par déboucher sur le projet High Performance Helicopter (HPH), immédiatement soumis à l'US Army. Le 7 août 1961, son Transportation Research and Engineering Command (TRECOM) signe un contrat de développement avec Bell.

L'entreprise sélectionne un YH-40, une des six machines de présérie du UH-1 (s/n 56-6723). Deux phases sont alors définies : la première concerne la réduction de la traînée aérodynamique, tandis que la seconde se focalise sur l'augmentation de la puissance. En conséquence, le Bell 533, nom de baptême du nouvel appareil, doit connaître trois configurations successives : la première consiste en un raffinement aérodynamique de la cellule, la deuxième en l'ajout d'ailes en flèche afin d'améliorer la portance et la troisième à l'ajout de réacteurs additionnels et le retrait des ailes.

De nouveaux carénages en fibres de verre avec une structure en nid d'abeilles sont construits pour la partie arrière du fuselage. Le mât du rotor est également caréné. Même les patins, toujours fixes, sont modifiés. Cependant, la turbine originale Lycoming T53 de 1100 hp est conservée.

L'hélicoptère est d'abord testé en soufflerie par la NASA, qui confirme la réduction substantielle de la traînée aérodynamique. Le vol inaugural a lieu le 10 août 1962. Le Bell 533 est la plupart du temps équipé du rotor bipale de l'UH-1, mais aussi parfois d'un rotor tripale. C'est avec ce dernier qu'il réussit à atteindre une vitesse de 278 km/h en ligne droite.



L'armée finance ensuite la seconde phase, destinée à étudier les effets d'une propulsion secondaire sur un hélicoptère. Préalablement; Bell installe des ailes en flèche sur le Bell 533. Celles-ci ont une envergure de 8,17 m tandis que leur flèche peut être ajustée au sol. Après quelques vols dont l'objet est de déterminer les caractéristiques de cette configuration, les ailes sont démontées.

Des essais en vol dans une nouvelle configuration débutent le 21 octobre 1963 : des réacteurs Continental CAE J69-T-9 de 920 lbf sont montés en nacelles directement fixées à l'arrière du fuselage. Leur poussée provoque malheureusement des turbulences sur les ailerons, ce qui nécessite de placer un aileron supplémentaire à l'opposé du rotor de queue. Le Bell 533 reprend ses essais en vol le 2 mars 1964, équipé à la fois de ses ailes et des réacteurs. Dans cette configuration, il atteint les 344 km/h.

Les essais sous leadership de l'US Army s'achèvent en avril 1964. Bell récupère ensuite le Bell 533 pour mener à bien d'autres séries d'essais. Il commence par améliorer les pales, ce qui mène le Bell 533 aux 357 km/h, puis remplace les réacteurs par des J69-T-29 de 1700 lbf. Le 15 octobre 1964, l'appareil devient le premier hélicoptère à dépasser les 200 nœuds (205 nœuds, soit 380 km/h). 6 mois plus tard, le 6 avril 1965, il atteint les 402 km/h.

Au début de l'année 1968, Bell et l'US Army reprennent leur coopération pour améliorer le Bell 533. Les ailes sont échangées contre des ailes hautes et courtes supportant les nacelles réacteurs. Ces derniers sont remplacés par des Pratt & Whitney JT12A-3 de 3300 lbf chacun. Dans cette configuration, le Bell 533 atteint le 15 avril 1969 la vitesse de 509 km/h.

Sa configuration finale consiste à tester un rotor quadripale conçu par Bell. Après quoi, il est rétabli dans sa configuration précédente. 

Le Bell 533 est désormais exposé dans la configuration qui lui permit de dépasser les 500 km/h à l'US Army Aviation Applied Technology Directorate de Fort Eustis, en Virginie.

Caractéristiques

  • Longueur du fuselage : 12,98 m (42,585 ft)
  • Masse maxi au décollage : 4 173 kg (9 200 lbs)
  • Surface du rotor : 141,17 m² (1 519,541 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 13,41 m (43,996 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Vitesse maximum : 509 km/h (316 mph, 275 kts)
  • Plafond opérationnel : 3 200 m (10 499 ft)
  • Rapport poussée/masse à sec maxi au décollage : 0.72
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.20 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 29.56 kg/m²

Motorisation

Sur le forum…

  • Merci pour la fiche Clans ! (il est bien moche)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Hélicoptère expérimental à propulsion mixte américain des années 1960.

    Dans les années 1960, un hélicoptère parvint à dépasser la vitesse faramineuse de 500 km/h : il s'agissait du Bell 533. En comparaison, le S-97 plus récent a une VNE (calculée) de 444 km/h.

    En 1959, l'US Army chercha comment améliorer les hélicoptères contemporains. 3 hélicoptéristes menèrent des études qui prouvèrent qu'il était possible d'améliorer grandement les performances. Bell était l'un d'eux et étudia comment améliorer le UH-1B Iroquois, ce qui mena au HPH (High Performance Helicopter) qu'elle soumit à l'US Army. Le 7 août 1961, le TRECOM (Transportation Research and Engineering Command de l'US Army) signa un contrat de développement avec Bell.


    Celui-ci prit un YH-40, une des 6 machines de pré-série de l'UH-1 (s/n 56-6723). 2 phases furent alors déterminées pour améliorer les performances : la première concernait la réduction de la traînée aérodynamique tandis que la deuxième se focaliserait sur la puissance supplémentaire. En conséquence, le Bell 533 (nouveau nom donné à l'appareil) allait connaître 3 configurations successives : la première consistait en un raffinement aérodynamique de la cellule, la deuxième en l'ajout d'ailes en flèche afin d'améliorer la puissance et la troisième au remplacement des ailes par des réacteurs.

    De nouveaux carénages pour l'arrière du fuselage furent construits en fibres de verre, avec une structure en nid d'abeilles. Le mât du rotor fut lui aussi caréné. Même les patins, toujours fixes, furent améliorés. Par contre, la turbine Lycoming T53-L-13 de 1400 hp fut conservée.


    L'hélicoptère fut d'abord testé en soufflerie par la NASA, qui confirma la réduction substantielle de la traînée aérodynamique. Le vol inaugural eut lieu le 10 août 1962. Le Bell 533 fut la plupart du temps équipé du rotor bipale de l'UH-1, mais fut parfois doté d'un rotor tripale. C'est avec ce dernier qu'il atteignit une vitesse vraie de 150 nœuds (278 km/h) en ligne droite.

    L'armée finança la deuxième phase, destinée à étudier les effets d'une propulsion secondaire sur un hélicoptère. Mais auparavant, Bell monta des ailes en flèche sur le Bell 533. Ces ailes avaient une envergure de 8,17 m et leur flèche pouvait être ajustée au sol. Après quelques vols dont l'objet était de déterminer les caractéristiques dans cette configuration, les ailes furent enlevées.

    Des réacteurs Continental CAE J69-T-9 de 920 lbf furent alors montés en nacelles directement fixées à l'arrière du fuselage. Les essais en vol dans cette configuration commencèrent le 21 octobre 1963. La poussée des réacteurs provoquait des turbulences sur les ailerons, ce qui nécessita de placer un aileron supplémentaire à l'opposé du rotor de queue. Le Bell 533 reprit les essais en vol le 2 mars 1964, avec à la fois les ailes et les réacteurs. Dans cette configuration, il atteignit 186 nœuds (344 km/h).

    Les essais sous l'égide de l'US Army prirent fin en avril 1964. Bell récupéra le Bell 533 pour mener d'autres essais. Il commença par améliorer les pales, ce qui mena le 533 à la vitesse de 193 nœuds (357 km/h), puis remplaça les réacteurs par des J69-T-29 de 1700 lbf. Cela permit au Bell 533 d'être le premier hélicoptère à dépasser les 200 nœuds avec 205 nœuds (380 km/h), le 15 octobre 1964. 6 mois plus tard, le 6 avril 1965, il atteignit 250 mph, soit 402 km/h.

    Au début de l'année 1968, Bell et l'US Army reprirent le travail ensemble pour améliorer le Bell 533. Les ailes furent échangées contre des ailes hautes et courtes supportant les nacelles réacteurs. Ces derniers furent remplacés par des Pratt & Whitney JT12A-3 de 3300 lbf chacun. C'est dans cette configuration que le Bell 533 atteignit, le 15 avril 1969, la vitesse de 316 mph soit 509 km/h.

    Sa configuration finale consista à tester un rotor quadripale conçu par Bell. Après quoi, il fut remis dans la configuration précédente. Il est désormais exposé, dans cette configuration qui lui permit de dépasser les 500 km/h, à l'US Army Aviation Applied Technology Directorate de Fort Eustis en Virginie.





    https://en.wikipedia.org/wiki/Bell_533


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bell_533.php


    http://all-aero.com/index.php/35-helicopters/copters/1492-bell-533


    http://1000aircraftphotos.com/Contributions/WatkinsRay/8091.htm


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/xplane/bell533.html&prev=search


    http://vertipedia.vtol.org/milestones.cfm?milestoneID=258


    http://www.helis.com/timeline/bell3.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer