Kamov Ka-27 (OTAN : Helix)

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Kamov drapeau du pays
  • Premier vol : 8 août 1973
  • Production : 268 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Kamov Ka-25 (OTAN : Hormone)

Historique

Le Kamov Ka-27 fut conçu comme remplaçant du Ka-25, et est comme lui un hélicoptère naval destiné à la lutte anti sous-marine, les opérations de recherche et de sauvetage, ainsi que le transport (fret, passagers). La marine soviétique, qui réclamait un tel appareil, demandait entre autres qu'il occupe le même espace en hangar. Cela explique qu'il reste extérieurement proche de son prédécesseur, quoique plus lourd et plus puissant. On peut cependant le distinguer du Ka-25 par le nombre de dérives (2 et non plus 3), le nombre de hublots (1 au lieu de 2), et la quille ventrale plus en avant et non plus sous la dérive centrale du Ka-25.

Son étude commença en 1969, sous la direction de Mikhaïl A. Koupfer. Le cahier des charges officiel fut émis le 28 octobre 1971, demandant un hélicoptère doté d'une endurance d'une heure à deux cent kilomètres de sa base avec une charge de 600 kg. Le prototype, désigné Ka-252, effectua son premier vol vertical le 8 août 1973 entre les mains de Yevgueniy I. Lariouchine, et passe au vol horizontal pour la première fois le 24 décembre 1973. Il fut suivi par un deuxième prototype au nez redessiné.

Bien sûr, le Ka-27 reprend la marque de fabrique principale de Kamov, les deux rotors principaux coaxiaux qui rendent inutile la présence d'un rotor anti-couple. Il est cependant un peu plus lourd et plus large, le cockpit offre plus de visibilité et surtout ses nouveaux moteurs offrent deux fois plus de puissance. Il est plus facile à piloter. 2 bouées de sauvetage gonflables permettent un amerrissage d'urgence. Il emporte d'1 à 3 membres d'équipage, plus 2 à 3 spécialistes. Les essais durèrent 8 ans, jusqu'en avril 1981. Ils avaient démarré en mai 1977 pour une production en série autorisée dès 1979.

Il entra officiellement en service le 14 avril 1981 et fut déclaré opérationnel en 1982. Plusieurs variantes du Ka-27 furent construites, dont la première fut le Ka-27PL (Hélix-A), destiné à la lutte anti sous-marine. Il emporte 2 torpilles dont une guidée et 8 grenades ou 36 bouées acoustiques dans une baie ventrale de 4,52 mètres et est équipé du système Osminog (pieuvre), qui se compose du radar Initsiativa-2KM et du sonar trempé VGS-3 Ros-V (ou d'un MAD APM-73V Bor-1V à la place). Il opère par paire, selon la méthode Hunter-Killer.



Il fut exporté dans une version simplifié, le Ka-28 (Hélix-A lui aussi) : celui-ci peut cependant servir par tout temps, et de nuit, et ses moteurs, des TV3-117VK, sont légèrement moins puissants que les TV3-117KM d'origine (2170 cv au lieu de 2225).

Le Ka-29 (Hélix-B) est une version de transport d'assaut emportant 16 soldats. Les Ka-32S et T (Helix-C) sont des versions utilitaires, destinées au transport. Le Ka-27PS (Hélix-D) est une version SAR. Enfin, le Ka-32 et tous ses dérivées est une version civile, qui sert notamment aux recherches et sauvetage (Ka-32A4), à la lutte contre les incendies (Ka-32A1), ou aux opérations de police (Ka-32A2). Enfin, le Ka-31 de veille aérienne en est dérivé.

En juillet 2016, 51 Ka-27PL, 16 Ka-27PS, 4 Ka-28 et 4 Ka-29 sont toujours en service dans la marine russe. Ils servent souvent sur les destroyers de classe Sovremenny ou Udaloy, voire sur l'Admiral Kuznetsov.

Depuis 2000, la Russie cherche à moderniser ses Ka-27 et 29, apparemment sans succès. Le prototype du Ka-27M a commencé ses essais en octobre 2012, après signature d'un contrat en septembre. La modernisation peut porter sur l'allongement de la durée de vie de la cellule, sur l'installation d'un radar Kopyo-A de 250 km de portée, sur l'adaptation du nouveau système ASM de l'Il-38, voire sur l'armement avec des missiles Kh-35. 70 Ka-27 et 29 pourraient être modernisés.

Il fut exporté notamment en Chine, en Inde, en Syrie, en Ukraine et au Vietnam où il sert dans leur marine. On le trouve aussi en Algérie, en Corée du Sud et au Yemen où il sert dans les forces aériennes. Il fut utilisé en ex-Yougoslavie. Des Ka-32 ont également été vendu en Occident, notamment en Suisse et au Canada. Au total il semblerait que pas moins de 268 Ka-27/28 et 59 Ka-29 aient été produits jusqu'en 1991. La production reprit en 1999, notamment pour l'Inde.

Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Kamov Ka-27M : Version modernisée du Ka-27PL.
  • Kamov Ka-27PK : Version de lutte anti-navires. 1 exemplaire.
  • Kamov Ka-27PL (OTAN : Helix-A) : Version de lutte ASM. Plus de 100 exemplaires.
  • Kamov Ka-27PM : Projet de version de guerre des mines.
  • Kamov Ka-27PS (OTAN : Helix-D) : Version Search & Rescue.
  • Kamov Ka-27PSD : Version Search & Rescue à long rayon d'action. 1 exemplaire modifié.
  • Kamov Ka-27PSM : Projet de version modernisée du Ka-27PS.
  • Kamov Ka-27PV : Version armée du Ka-27PS destinée aux garde-frontières russes.
  • Kamov Ka-27REP : Version de guerre électronique. 1 exemplaire modifié.
  • Kamov Ka-27RKTS : Projet de version de d'éclairage pour la lutte anti-navires
  • Kamov Ka-27RTS : Projet de version de reconnaissance et d'éclairage pour l'artillerie.
  • Kamov Ka-27TL : Projet de version de télémétrie.
  • Kamov Ka-27VRR : Projet de version de reconnaissance NRBC.
  • Kamov Ka-27Ye : Version servant à surveiller la présence de matériaux radioactifs à bord des navires.
  • Kamov Ka-28 (OTAN : Helix-A) : Version export du Ka-27PL légèrement moins performante.
  • Kamov Ka-29 (OTAN : Helix-B) : Version de transport d'assaut navalisée. 3 prototypes + 59 exemplaires.
  • Kamov Ka-29M : Version modernisée du Ka-29.
  • Kamov Ka-29RLD : Désignation initiale du Ka-31.
  • Kamov Ka-31 : Version destinée à l'export. 2 prototypes et 23 exemplaires.
  • Kamov Ka-31M : Projet de version modernisée dotée d'un radar E-801M.
  • Kamov Ka-31R : Version modifiée destinée à la marine russe. 2 exemplaires.
  • Kamov Ka-31SV Ka-35 : Version de reconnaissance radar destinée à détecter des cibles terrestres. 2 exemplaires.
  • Kamov Ka-32A1 : Version de lutte contre les incendies.
  • Kamov Ka-32A2 : Version de surveillance destinée à la Police moscovite.
  • Kamov Ka-32A4 : Version Search & Rescue destinée aux opérateurs civils.
  • Kamov Ka-32A7 : Version export de surveillance armée dérivée du Ka-27PS.
  • Kamov Ka-32A11VS : Version multirôle certifiée motorisée par des TV3-117MA.
  • Kamov Ka-32A12 : Version servant de grue volante destinée à la Suisse.
  • Kamov Ka-32K : Version servant de grue volante.
  • Kamov Ka-32M : Projet de version motorisée par des TV3-117VMA-SB3.
  • Kamov Ka-32S (OTAN : Helix-C) : Version de transport maritime et de reconnaissance arctique.
  • Kamov Ka-32T (OTAN : Helix-C) : Version de transport civile capable d'emporter 16 passagers.
  • Kamov Ka-33 : Projet de version civile du Ka-29.
  • Kamov Ka-35 : Autre désignation du Ka-31SV.
  • Kamov Ka-252 : Prototypes du Ka-27PL.

Sur le forum…

  • Ka-27PL
    ex Ukraine Navy
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un successeur en préparation pour 2020 ?

    Bon, la source vaut ce qu'elle vaut mais si les Russes préparent réellement un successeur au Ka-27, ça vaut la peine d'être partagé.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • belle vue sur la complexité du système de rotor aussi !
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Très belle bête. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Image
    Ka-32A11BC pour la lutte contre le feu du KazAviaSpas (équivalent de la sécurité civile)
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Feb. 14, 2016, 9:43 a.m.
  • Clansman a écrit

    Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse. L'absence de rotor de queue doit simplifier aussi les transmissions, qui n'ont plus besoin d'aller à l'arrière. Pour le reste, je sais pas.
    Un des avantages est que 100% de la puissance est utilisée pour la sustentation, contrairement au rotor de queue qui « ne sert à rien »
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'avais surtout entendu des problèmes lors de manœuvres brusques, y compris sur le Ka-50.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • glwpatton a écrit

    Clansman a écrit

    Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse.

    Une explication à cela ?

    je dirais que 2 rotors principaux engendrent plus de trainée qu'un unique rotor principal et un rotor de queue.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Ce que je peux déjà dire, c'est que ça limite apparemment la vitesse.
    Si c'est le cas, Kamov a dû résoudre ce problème, vu les performances du Ka-50…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer