Mikoyan-Gourevitch MiG-27 (OTAN : Flogger)

Rappels

Historique

Au début des années 1970, Mikoyan-Gourevitch proposa une version définitive de son MiG-23BN, une variante dédiée à l'attaque au sol et destinée au départ à servir d'intérim.

Le MiG-23BM, c'était son nom, voyait ses entrées d'air simplifiées, sa structure et son train d'atterrissage renforcés, son cockpit blindé, et emportait une avionique adaptée à cette tâche (dont un système de navigation et d'attaque PRnK-23) ainsi qu'un nouveau canon GSh-6-23M. Toutes ces modifications, destinées à un appareil devant servir à basse altitude et à une vitesse maximale limitée à Mach 1.7, permirent un gain de poids de 300 kg, mais surtout une capacité d'emport de charges portée à 4000 kg.

L'appareil reprenait le nez caractéristique du MiG-23BN, nommé "Utkonos" (Platypus) par les russes, qui contenait le télémètre laser. Ce nez augmentait de façon significative la vision vers l'avant, au point que les pilotes d'essais le surnommait "balcon".

Le MiG-23BM fut vite rebaptisé MiG-27 (Flogger-D pour l'OTAN) et le prototype effectua son vol inaugural le 17 novembre 1972 aux mains de Valeriy Menitskiy. L'appareil était propulsé par un Al-21F-300. La production en série commença à la fin 1973 à l'usine d'Irkutsk en Sibérie. L'appareil entra en service dans l'Union soviétique en 1975, remplaçant notamment le su-7. 360 exemplaires furent construits jusqu'en 1977.

Il fut suivi par le MiG-27K (Flogger-J2), dont l'avionique était améliorée (SNA PrNK-23SK, désignateur laser Kaira-23, détecteur d'alerte radar SPO-15L Beryoza remplaçant l'antique Sirena, leurres SPS-141, SPS-142 ou SPS-143) et qui pouvait emporter des munitions à guidage laser (KAB-500L, Kh-25ML, Kh-29L) ou électro-optique (KAB-500Kr, Kh-29T). Plus tard, l'emploi de la nacelle Vyuga permit l'usage des munitions Kh-25MP et Kh-27PS. Cette version vola dès le 30 décembre 1974 aux mains d'Aviard Fastonetz, mais n'entra pas en service avant 1980 du fait des difficultés de mise au point. 197 exemplaires furent construits à Irkutsk.



Une version dédiée à la reconnaissance, le MiG-27R, était directement dérivée du MiG-27K. Mais elle n'eut pas de suite.

le MiG-27M, baptisé Flogger-J par l'OTAN, était un MiG-27K simplifié à cause de la difficulté de sa mise au point. Celui-ci était équipé d'un désignateur de cibles Kylon, du SNA PrNK-23M (simplifié par rapport au SNA du MiG-27K), du nouveau canon GSh-6-30 à 6 tubes et de 30 mm, qui se voulait l'équivalent du GAU-8. Il vola en avril 1976 et fut produit entre 1978 et 1982 à 162 exemplaires, à Oulan-Oudé en Sibérie.

Les Flogger-D furent portés au standard MiG-27M de 1982 à 1985. 243 exemplaires furent concernés et appelés MiG-27D. De façon générale, la qualité des exemplaires produits à Irkutsk était supérieure à celle des avions construits à Oulan-Oudé.

Les Soviétiques engagèrent en Afghanistan un régiment de 36 MiG-27M en 1988-1989, basé à Shinand. Il fut engagé dans des missions à haute altitude. Il en ressortit que le MiG-27 était globalement fiable, peut-être trop évolué pour un tel type de conflit. En effet, les munitions de précision n'avaient guère d'utilité. En revanche, son canon fit l'objet de critiques. Celui-ci avait tendance à surchauffer et à avoir un recul, qui, avec plus de 5 tonnes, pouvait endommager l'avion.

Son principal utilisateur à l'étranger reste l'Inde, qui le construisit sous licence. Le premier exemplaire effectua son vol inaugural le 11 janvier 1986. 164 autres appareils furent construits dans cette version, nommée "Bahadur" (vaillant) par les Indiens. Si MiG utilise la dénomination MiG-27L, les Indiens les considèrent comme des MiG-27M. Du coup, on trouve parfois la dénomination MiG-27ML pour les exemplaires indiens.

Les MiG-27 indiens furent engagés lors de la guerre de Kargil, et l'un d'eux fut perdu au combat. 13 appareils furent perdus par accident depuis 2001, et la flotte fut clouée au sol en février 2010. L'accident de 2010 fut mis sur le compte d'un manque de fiabilité du réacteur.



Les appareils indiens commencèrent à être modernisés avec une avionique d'origine française, incluant un GPS, un nouveau viseur tête haute et des écrans couleurs multifonctions. Le prototype du MiG-27H vola le 25 mars 2004 aux mains d'Ashit Mehta. 140 exemplaires doivent être modifiés en tout. 40 appareils ont été modifiés et sont entrés en service entre 2006 et 2009, les 100 autres suivront prochainement.

Lors de la chute de l'URSS, plusieurs pays obtinrent des MiG-27, dont l'Ukraine et le Kazakhstan. Le Kazakhstan l'utilisa comme chasseur de jour, armé de missiles AA-8. L'Ukraine n'utilisa jamais les 49 exemplaires qu'elle reçut, et chercha vite à les vendre. Quand à la Russie, elle s'en sépara dès le début des années 1990, par mesure d'économie.

Le Bélarus et la Géorgie en ont peut-être récupérés, mais ce n'est pas confirmé.  Cuba et l'Irak n'ont pas reçus de MiG-27, mais des MiG-23BN.

Le Sri Lanka acheta 7 MiG-27 à l'Ukraine en 2000 (et leurs pilotes), puis 4 nouveaux exemplaires en 2007 pour remplacer 4 appareils perdus. En effet, l'un d'eux fut détruit par la guérilla tamoule au sol en juillet 2001, deux autres furent perdus par accident et le dernier fut abattu. De plus, leurs appareils sont quasiment en fin de vie.

Enfin, il semblerait que les Chinois aient pu en récupérer quelques exemplaires, évalués sous la désignation Nanchang Q-6. Il ne fut pas produit en série, mais il n'est pas interdit de penser que son entrée d'air servit de base à celle du J-8II.

Souffrant de la concurrence du MiG-23BN, du Su-20/22 voire du Su-25, le MiG-27 n'eut guère de succès, même à l'exportation. 1075 exemplaires furent construits, appareils indiens compris. Il souffrit également d'un entretien compliqué, conduisant à de nombreuses pannes. En bref, il fut loin d'être un bon appareil. Seul l'Inde semble en être un utilisateur enthousiaste.


Texte de Clansman.

Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

Sur le forum…

  • ils ont eu les 2 d'après scramble.nl
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche n'est pas référencée dans l'index, le lien ne mène nulle part.

    Excellente recension sur les MiG-27 (indiens mais aussi un peu les autres) sur Red Samovar, avec des données plus précises et des chiffres un tout petit peu différents pour le MiG-27K (Dorf donne le chiffre de 215 appareils produits entre 1976 et 1982) et le MiG-27M (146 avions).

    Dorf m'a aussi rencardé sur les MiG-27 kazakhs. Apparemment, il en resterait une douzaine du type MiG-27M. La fiche parle de MiG-27D.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je me suis toujours demandé comment différencier un MiG-27 d'un MiG-23BN : il semble que le premier ne soit pas cabré au sol comme le MiG-23…

    On dirait aussi que certains MiG-27 disposent d'une sorte de pod à la base du point d'emport de l'aile que n'a pas le MiG-23BN.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • MiG-27K
    ex Ukraine AF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je crois que c'est ça, en effet.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    question subsidiaire, y a pas un surnom anglais pour les chasseurs-bombardiers, à propos de boue ?.

    Il ne s'agirait pas de "muds" tout simplement?
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est vrai qu'il est plutôt rapide, pour un chasseur-bombardier (question subsidiaire, y a pas un surnom anglais pour les chasseurs-bombardiers, à propos de boue ?).

    Accessoirement, je ne sais même pas si on peut vraiment distinguer un −27 d'un −23BN… Je vais aller chercher mon Brassey's, je crois :D

    Bon, après lecture :
      [*:35f1id9v] le MiG-23B a été construit en 24 exemplaires en 1971, avec un Al-21F3, un système de navigation KN-23 et un système d'attaque Sokol-23S[/*:m:35f1id9v]
      [*:35f1id9v] le MiG-23BN Flogger-F izd. 32-23 est essentiellement un MiG-23B avec les ailes du MiG-23M, un R-29B-300, et un Sokol-23N avec un télémètre laser Fon-1400[/*:m:35f1id9v]
      [*:35f1id9v] le MiG-23BN Flogger-H izd. 32-23 est un Flogger-F avec un détecteur d'alerte radar Beryoza à la place du Sirena[/*:m:35f1id9v]
      [*:35f1id9v] le MiG-27 serait un MiG-23BM (sic) renommé lorsqu'il est entré en service en 1973[/*:m:35f1id9v][/list:u:35f1id9v]
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est un appareil d'attaque au sol tout à fait correct, capable de délivrer une grande variété de charges air-sol, et plutôt performant dans son domaine. Ajoute à cela qu'il allie quelques qualités soviétiques non négligeables : robustesse, déploiement à partir de pistes peu ou pas préparées, entretien moins onéreux que ses concurrents…
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon, grosso modo, Cuba (et sans doute aussi l'Irak), ce sont des MiG-23BN et non des MiG-27. Pour la frappe nucléaire indienne, j'avais lu de mon côté que les Mirage 2000 en avaient la charge. Mais peut-être que les 2 appareils sont susceptibles de le faire.

    Je me demande franchement ce que les Indiens lui trouvent, au MiG-27. :S
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Personnellement, j'ai toujours eu un mal fou à distinguer le MiG-23 du MiG-27, surtout que certaines versions du MiG-23 étaient aussi conçues pour l'attaque au sol… dont le MiG-23BN.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer