Gloster G-41 Meteor

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : Gloster drapeau du pays
  • Premier vol : 5 mars 1943
  • Production : 3947 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Meteor trouve son origine dans les spécifications F2/40 et F9/40, émises à partir des travaux de Frank Whittle sur le Gloster E28/39. Comme l'indique le F, il s'agit d'un appareil de chasse parfaitement opérationnel demandé par le ministère de l'air. Le projet, appelé G-41 par la firme Gloster, est très classique : il s'agit d'un biréacteur à ailes droites et train tricycle.

Il effectua son premier vol le 5 mars 1943 aux mains de Michael Daunt. D'abord appelé Thunderbolt, il fut rebaptisé en Meteor pour éviter toute confusion avec le P-47.
Huit prototypes différents seront construits pour choisir le moteur le plus adapté, en l'occurence le Rolls-Royce W2B, avant de se lancer dans une présérie de 20 Meteor Mk1. L'un d'eux est échangé avec un P-59, d'autres servent aux essais et 14 d'entre eux entrent en service en juillet 1944 au sein du squadron 616. Ils auront pour principale tâche d'intercepter les V1, dont ils en abattront 14. Cependant, comme tous les premiers avions à réaction, il est sous-motorisé, peu maniable, ses canons sont fragiles et sa verrière offre un champ de vision réduit. Des pilotes ayant eu l'occasion de piloter les 2 le trouvaient inférieur au Me-262.

On passe donc rapidement au Mk3, la première véritable version de série, propulsée par des Derwent. Celui-ci entra en service en février 1945 et fut construite à 210 exemplaires. Elle fut principalement utilisée pour l'attaque au sol, mais ne vit pas le combat aérien. Les autorités anglaises craignaient que l'avion ne tombe dans de mauvaises mains. Les versions qui suivent permettront d'améliorer l'aérodynamique, la structure, la puissance des réacteurs. La version F8 sera la première à emporter un siège éjectable. On peut également noter les versions T7 d'entraînement, FR9 et PR10 de reconnaissance, et enfin les NF11 à 14 de chasse de nuit, avec un nez allongé pour emporter un radar. Le NF-11 fut étudié en 1948, conçu à partir d'éléments d'autres versions, fut construit à 324 exemplaires et fut livré à partir de 1951. Les versions suivantes servirent de drones jusque dans les années 1970.



L'appareil battra au moins 2 records de vitesse, à 975 km/h en 1945 et 991 km/h en 1946.
Le Meteor a très rapidement été surclassé par les nouveaux avions à réaction, notamment le MiG-15 pendant la guerre de Corée. Il a cependant eu un succès à l'exportation phénoménal et près de 4000 exemplaires ont été construits, permettant à bon nombre de forces aériennes d'entrer dans l'ère du jet. En France, 14 T7 servirent au sein du CEV, tant pour la formation que pour des essais, et 41 NF11 qui équipèrent la 30e escadre de chasse pendant 4 ans, de 1953 à 1957.

Les 2 derniers exemplaires encore en service officiaient pour Martin-Baker, pour l'essai des nouveaux sièges éjectables, faisant de lui l'appareil le plus ancien de la RAF jusqu'en 1987.


Texte de Clansman.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Gloster F.9/40 : Prototypes, 8 exemplaires.
  • Gloster Meteor F.1 : 1ere version construite en série, 20 exemplaires.
  • Gloster Meteor F.2 : Version équipée de réacteurs Halford H1 : un prototype modifié.
  • Gloster Meteor F.3 : Version équipée d'une nouvelle verrière et de réacteurs Derwent I, 210 exemplaires.
  • Gloster Meteor F.4 : Version aux ailes tronquées et équipée de Derwent 5, première à être exportée. 753 exemplaires.
  • Gloster Meteor F.6 : Meteor F.4 doté d'ailes en flèches, non construit.
  • Gloster Meteor F.8 : Version équipée du Derwent 8. 1505 exemplaires dont 300 sous licence par Fokker et 67 par Fairey.
  • Gloster Meteor FR.5 : Version de reconnaissance, 1 prototype.
  • Gloster Meteor FR.9 : Version de reconnaissance du F.8, 126 exemplaires.
  • Gloster Meteor NF.11 : Version de chasse de nuit, 307 exemplaires.
  • Gloster Meteor NF.12 : Version du NF.11 équipée d'un radar américain, 100 exemplaires.
  • Gloster Meteor NF.13 : Version tropicalisée du NF.11, 40 exemplaires.
  • Gloster Meteor NF.14 : Version finale de production du Meteor, 100 exemplaires.
  • Gloster Meteor PR.10 : Version de reconnaissance désarmée, 59 exemplaires.
  • Gloster Meteor T.7 : Version d'entraînement, 650 exemplaires.
  • Gloster Meteor T.7-1/2 : Version hybride entre Meteor T7 et F8.
  • Gloster Meteor TT.20 : NF.14 modifiés pour le remorquage de cibles.
  • Gloster Meteor U.15 : Meteor F.4 transformé en cible, au moins 90 exemplaires transformés.
  • Gloster Meteor U.16 : Meteor F.8 transformé en cible, 250 exemplaires.
  • Gloster Meteor U.21 : Meteor F.8 australiens transformés en cibles.
  • Gloster Trent Meteor : Meteor F.1 doté de deux turbopropulseurs Trent.

Sur le forum…

  • j'ai un peu décortiqué le listing d'un bouquin (production avec serial UK)
    en gras, ce que je trouve pour complément d'information

    Australie
    103 exemplaires
    6 U15, 8 T7, 74 F8, 2 U21, 9 U21a, 1 U16, 4 NF11

    Belgique
    245 exemplaires ; 48 Meteor F.4, 173 Meteor F.8 et 24 Meteor NF.11
    20 T7, 28 F8, 24 NF11

    Brésil
    60 exemplaires ; Meteor F8
    10 T7

    Danemark
    51 exemplaires ; 20 Meteor F4, 20 Meteor F8 et 11 Meteor NF11.
    13 NF11, 6 TT20

    Égypte
    30 exemplaires ; 12 Meteor F.4, 12 Meteor F.8 et 6 Meteor NF.12
    8 F4, 8 F8, 2 T7, 6 NF13

    France
    45 exemplaires
    2 F4, 41 NF11, 11 T7, 2 TT20, 2 NF13, 2 NF14

    Pays-Bas
    287 exemplaires ; 65 Meteor F4 et 222 Meteor F8
    5 F8 (+155 fait par Fokker), 61 F4, 45 T7

    Fleet Air Arm
    Meteor TT.20
    12 U15, 37 T7, 17 TT20, 2 U16, 1 F8
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oui, je croyais d'ailleurs que le Meteor T.7 1/2 était une variante du T.7 spécifique à Martin-Baker et ses essais de sièges éjectables.

    Apparemment non, cette version eut une carrière opérationnelle…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette belle série de photos, sur cet appareil pionnier.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Gloster Meteor T7 (en service de 1953 à 1970)
    Image

    Gloster Meteor T7 1/2 (en service de 1958 à 1970)
    4 exemplaires provenant de Belgique, hybride entre un T-7 et un F-8
    Image

    Gloster Meteor F8 (5 en service de 1954 à 1964)
    Image

    Gloster Meteor NF13 (5 en service de 1956 à 1964)
    le sixième s'est écrasé au cours de la livraison.
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par stanak le March 5, 2017, 9:22 a.m.
  • C'est sympa de voir qu'il revole de nouveau. Dans les années 70 et 80 c'était un habitué des meeting british, avec un Vampire Trainer, ils formaient the "Vintage Pair". Serial : WF 791

    En France on a aussi utilisé des NF 14, pour preuve le Meteor du Bourget NF 14-747, aux couleurs du CEV. Les Meteor français ont volé au moins jusqu'en 1981, en ayant un photo du NF 11-5, prise à Entzheim en avril 1981.

    Parmi les exemplaires de Martin Baker, une bète rare, un F 8, transformé en biplace, dont dénommé T 7 1/2
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ciders a écrit

    Il s'agit d'un appareil d'entraînement, un T.7. Il a fallu 10 années pour le remettre en état, mais le jeu en valait la chandelle.
    le voilà dans sa livrée définitive
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par stanak le Feb. 14, 2016, 8:11 p.m.
  • merci aux Anglais pour leur travail énorme sur la restauration d'avion
    sans eux, on verrait pas grand-chose en l'air
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Désormais, il y en a un autre ! :bieres:

    Il s'agit d'un appareil d'entraînement, un T.7. Il a fallu 10 années pour le remettre en état, mais le jeu en valait la chandelle.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • sans doute le plus vieux avion à réaction en état de vol
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Meteor sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer