Dassault Mirage F1

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : Dassault drapeau du pays
  • Premier vol : 23 décembre 1966
  • Production : 731 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En 1963, l'armée de l'air demande un avion capable de pénétration à basse altitude, de défense aérienne, avec une autonomie plus grande que celle du Mirage III tout en ayant des capacités ADAC. Après les Mirage G et F2, Dassault se lance dans l'étude d'une version plus petite de ce dernier : le Mirage F1. Il revient alors à l'aile en flèche, seule capable d'intégrer des volets hypersustentateurs. Ces derniers lui permettront un écart de vitesse compris entre 125 noeuds et Mach 2.

Quatres prototypes seront construits et le premier d'entre eux effectue son vol inaugural le 23 décembre 1966 aux mains de René Bigand. Il franchira Mach 2 dès son quatrième vol. Hélas, il se tuera à bord de ce prototype le 18 mai 1967 et sera remplacé par Jean-Marie Saget. Le premier avion de série vole en 1973 aux mains de Guy Mitaud-Maurouard. L'appareil entre en service en 1974 au sein du Régiment Normandie-Niemen. La 30e escadre de chasse, la 5e et la 12e seront équipées de Mirage F1. Armé d'abord du missile R-530 à moyenne portée, le Mirage F1 sera plus tard équipé de 2 missiles R-530F plus performants et de missiles R-550 Magic à courte portée.

Le Mirage F1C est la version de chasse principale, avec un nez redessiné afin de loger le radar Cyrano IV. Après le 84e exemplaire, une autre version, ravitaillable en vol, apparaît : le F1C-200, rallongé de 7 cm. La production totale atteindra 168 exemplaires pour la seule armée de l'air. Le Mirage F1B est la version biplace, conçue à l'origine à la demande du Koweït. Elle vole dès le 26 mai 1976 et entre en service en 1980. Quelques exemplaires restent encore en service en France, sur les 20 exemplaires construits pour elle.

Le Mirage F1A est une version optimisée pour l'attaque au sol, réalisée à la demande de l'Afrique du Sud. Celle-ci cherchera d'ailleurs à remotoriser un Mirage F1 avec un réacteur russe RD-33, celui du MiG-29, sans grand succès d'ailleurs.

Le Mirage F1 ayant un fort succès à l'exportation, une version spécifique, le Mirage F1E, fut développée avec des variantes spécifiques à chaque client. En 1973, on verra apparaître un autre Mirage F1E, motorisé par un Snecma M-53 et destiné à concurrencer le F-16 en Europe. D'ailleurs sans succès.



Le Mirage F1CR est une version de reconnaissance destinée à remplacer les Mirage IIIR, et vole dès le 20 novembre 1981. Elle entra en service en 1983, et est équipée de caméras Omera 33 et 40. Leur canon droit est remplacé par un capteur infrarouge. En tout, 43 exemplaires furent construits. Il en existe une variante qui fut proposée sans succès à l'exportation, le F1R. En France, il fut avec le F-1B l'ultime variante en service, et fut retiré en juin 2014. Les Mirage F1 français firent leur dernière apparition publique au défilé aérien du 14 juillet 2014.

Le Mirage F1CT fut l'ultime variante du Mirage F1. 55 Mirage F1C-200 remis à niveau et optimisés pour l'attaque au sol remplacèrent les Mirage IIIE. Leur canon gauche est remplacé par 2 caméras, en plus de leurs télémètres laser. Ils entrèrent en service le 6 novembre 1992, et furent finalement retirés du service en 2012.

Le Mirage F1 entra en service dans plus de 10 pays, et a participé à plusieurs conflits. Au sein de l'armée de l'air, il est très présent en Afrique où il a remplacé le Jaguar, notamment au Tchad. Il fut également utilisé en Libye en 2011 et au Mali en 2013. En Afrique toujours, l'Afrique du Sud l'a utilisé lors du conflit avec l'Angola, où il se mesura avec succès aux MiG-21 (2 appareils abattus) mais avec plus de difficultés avec les MiG-23. Quand aux Mirage libyens, 36 exemplaires furent livrés entre 1975 et 1980. Un contrat de remise en état de vol fut signé fin 2006 pour les 12 derniers appareils encore récupérables. Seuls 4 l'ont été avant la révolution de 2011 : 2 F1ED qui ont atterris à Malte le 21 février 2011 et 2 biplaces.

L'Irak devait recevoir 110 Mirage F1EQ et 18 Mirage F1BQ, mais 17 Mirage F1EQ et 3 Mirage F1BQ furent bloqués en France, à la fois à cause d'un défaut de paiement et à la fois à cause de l'embargo qui suivi l'invasion du Koweït. L'Irak l'utilisa avec succès contre l'Iran, avec moins de succès lors de la guerre du Golfe, au point que 24 d'entre eux s'enfuirent en Iran où ils sont réutilisés. L'OTAN n'utilisa les appareils français qu'escortés, et loin de la ligne de front, de peur des confusions. Début 2011, la France proposa à l'Irak de lui vendre les 20 appareils restants, remis en état de vol.



En Amérique du Sud, des Mirages équatoriens abattirent deux Su-22 péruviens lors du conflit du Cenepa en 1995. Ils furent particulièrement choyés par les mécaniciens. Enfin, le Maroc l'utilisa contre le front Polisario dans les années 1980 et a demandé en 2006 une remise à niveau à la société ASTRAC, avec possibilité de tirer des missiles MICA. 27 exemplaires sont concernés. L'Espagne reçut d'abord 73 exemplaires, puis 24 exemplaires d'occasion (français et qataris) au début des années 1990. Elle porta ses Mirage F1 au standard F-1M à la fin des années 1990. Ils seront très prochainement retirés du service.

Le Mirage F1 fut construit à 731 exemplaires jusqu'en 1990. Il demeure en service dans plusieurs pays, et intéresse encore certaines forces aériennes. Parmi celles-ci, notons l'Argentine, l'Irak, et… les Etats-Unis, qui en feraient un excellent appareil pour leurs unités agressors. Des Mirage F1AZ ex sud-africains ont plus récemment intégré les forces aériennes du Gabon et du Congo.


Texte de Clansman.

Versions

  • Dassault Mirage F1 Marine : Projet d'une version navalisée, non construite.
  • Dassault Mirage F1AD : Version d'attaque au sol destinée à la Libye. 16 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1AZ : Version d'attaque au sol destinée à l'Afrique du Sud. 32 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1B : Version biplace destinée à la France. 20 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BD : Version biplace destinée à la Libye. 6 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BE : Version biplace destinée à l'Espagne. 6 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BJ : Version biplace destinée à la Jordanie. 2 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BK : Version biplace destinée au Koweït. 6 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BM : Version modernisée du Mirage F1BE. 3 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1BQ : Version biplace destinée à l'Irak. 18 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1C : Version de chasse destinée à la France. 84 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1C-200 : Version ravitaillable en vol du Mirage F1C. 79 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CE : Version de chasse destinée à l'Espagne. 45 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CG : Version de chasse destinée à la Grèce. 40 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CH : Version de chasse destinée au Maroc. 30 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CJ : Version de chasse destinée à la Jordanie. 17 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CK : Version de chasse destinée au Koweït. 27 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CM : Version modernisée du Mirage F1CH.
  • Dassault Mirage F1CR : Version de reconnaissance. 64 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1CT : Version d'attaque au sol du Mirage F1C-200. 57 exemplaires modifiés.
  • Dassault Mirage F1CZ : Version de chasse destinée à l'Afrique du Sud. 16 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1DDA : Version biplace multirôle destinée au Qatar. 2 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1E-M53 : Prototype motorisé avec un Snecma M53, un exemplaire.
  • Dassault Mirage F1ED : Version multirôle destinée à la Libye. 16 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EDA : Version multirôle destinée au Qatar. 12 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EE : Version multirôle destinée à l'Espagne. 22 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EH : Version multirôle destinée au Maroc. 14 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EH-200 : Version ravitaillable en vol du Mirage F1EH. 6 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EJ : Version multirôle destinée à la Jordanie. 17 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EM : Version modernisée du Mirage F1EH destinée au Maroc. 11 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1EQ : Version multirôle destinée à l'Irak. 110 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1JA : Version multirôle destinée à l'Equateur. 16 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1JE : Version biplace destinée à l'Equateur. 2 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1M : Version modernisée des Mirage F1CE, EE et EDA espagnols. 52 exemplaires.
  • Dassault Mirage F1MF2000 : Version modernisée des Mirage F1 marocains avec l'avionique et la motorisation du Mirage 2000.

Sur le forum…

  • Mirage F1C-200 (F1C avec perche de ravitaillement)
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Celui-ci a une déco qui en jette vraiment
    Mirage F1C Draken
    Mirage F1B Draken
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jolie déco (même si le jaune n'est pas forcément ma couleur préférée)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mirage F1CG
    Hellenic AF
    Image
    déco du retrait en 2003
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Hop on a vidé les stocks européens de F1 haha
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • foxkilo02 a écrit

    Décidément le F1 se vend comme des petits pains :hehe:

    Draken International a en effet signé un accord avec l'armée de l'air espagnole, le 8 septembre dernier, portant sur l'achat d'une vingtaine de Mirage F1.
    L'accord a été officialisé: 22 F1 ont été achetés aux Espagnols
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    A-t-on quelques Mirage III en stock ?


    Je ne crois pas :/
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • A-t-on quelques Mirage III en stock ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • foxkilo02 a écrit

    Décidément le F1 se vend comme des petits pains :hehe:
    Qui aurait pensé que l'avion de combat français le plus vendu en 2017 sera peut-être le Mirage F1 ? :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Décidément le F1 se vend comme des petits pains :hehe:

    Draken International a en effet signé un accord avec l'armée de l'air espagnole, le 8 septembre dernier, portant sur l'achat d'une vingtaine de Mirage F1.
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer

Images

Actualités

favicon  L’Iran dit avoir modernisé les Mirage F1 irakiens récupérés lors de la guerre du Golfe, 3 months ago sur Zone Militaire

Lire la suite… Traduction française (Google)