De Havilland Canada DHC-3 Otter

Rappels

  • Catégorie : Avion utilitaire
  • Constructeur : De Havilland Canada drapeau du pays
  • Premier vol : 12 décembre 1951
  • Production : 466 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le DHC-3 Otter (loutre) fut conçu afin de permettre à De Havilland Canada d'élargir sa gamme d'avions de brousse, qui se limitait alors au DHC-2 Beaver. Alors nommé "King Beaver", cet appareil devait remplir les mêmes missions, mais en étant plus grand et donc capable d'emporter davantage de charge utile. L'étude commença en janvier 1951, en prenant pour base la configuration générale du DHC-2 tout en l'agrandissant. Le moteur retenu fut un Pratt & Whitney R-1340 de 600 hp.

Le vol inaugural eut lieu le 12 décembre 1951. Le DHC-3 dispose d'ailes hautes et droites, d'un empennage cruciforme, d'un train classique fixe pouvant être remplacé par des skis ou des flotteurs. Par ailleurs, les flotteurs en question peuvent disposer d'un train d'atterrissage quadricycle rétractable. La cabine accueille désormais 10 ou 11 passagers au lieu de 6 pour le Beaver. Il fut certifié en novembre 1952 et la production démarra peu après.

Le DHC-3 fut bien entendu vendu sur le marché civil, notamment auprès de compagnies régionales, par des écoles de parachutismes, d'organisations paramilitaires ou de lutte contre le feu. Il fut par exemple adopté par la police montée canadienne. Il fut exporté dans 36 pays.

Mais il fut aussi acheté par des forces aériennes : celles de l'Argentine, de l'Australie, du Bangladesh, de Birmanie, du Cambodge, du Canada, de Chili, du Costa Rica, d’Éthiopie, du Ghana, d'Inde, d'Indonésie, de Nouvelle-Zélande, du Nicaragua, de Norvège, de Panama, du Paraguay, de Tanzanie et des USA. Il fut également utilisé par le gouvernement nigérian (au moins un exemplaire) et fut peut-être également en service aux Philippines (mais plus probablement par Philippines Air Lines). La RAF semble avoir utilisé un exemplaire pour des expéditions polaires avant de le transférer au British Antarctic Survey . Plus de 300 exemplaires furent vendus à des opérateurs militaires.

Le Canada en utilisa 69 exemplaires jusqu'en 1982 sous deux versions différentes, le CSR-123 destiné à la recherche et au sauvetage et le CC-123 de transport utilitaire. 4 exemplaires furent déployés lors de la crise de Suez, opérant à partir du porte-avions canadien HMCS Magnificent.



L'US Army s'intéressa également au DHC-3, et 6 exemplaires furent achetés pour évaluation sous la désignation YU-1. L'US Army devint son principal utilisateur avec 184 U-1A Otter, qui furent livrés à partir de 1955. Ils furent déployés notamment lors de la guerre du Vietnam. L'US Navy acheta également 14 DHC-3, sous la désignation UC-1 puis U-1B depuis 1962. Un exemplaire, désigné NU-1B, est toujours en service à l'U.S. Naval Test Pilot School, à Patuxent River, ce qui en fait le plus ancien appareil de l'US Navy encore en service.

L'Australie acquit 2 exemplaires, les A100-390 et 392, qui servirent à des missions de liaison (personnel et fret) avec le Weapons Research Establishment de Woomera. Ils furent utilisés de 1961 à 1967. Le Paraguay reçut un exemplaire de l'Argentine.

466 exemplaires furent construits de 1951 à 1967. Si la totalité des forces aériennes l'a aujourd'hui retiré du service (à part l'US Navy), il est toujours utilisé dans le civil, en particulier comme avion de brousse. Il a également servi de base au DHC-6 Twin Otter. 4 compagnies en particulier proposent des kits de modifications pour lui redonner une seconde jeunesse : Stolairus Aviation, Texas Turbine Conversions, Airtech Canada et Cox Air Services.

Airtech Canada propose le DHC-3/1000, avec un moteur PZL ASz-62IR à cylindres en étoile de 1000 cv. Cette version a volé pour la première fois en août 1983. Texas Turbine Conversions propose de le remotoriser avec un Garrett/Honeywell TPE331-10. Stolairus propose elle une nouvelle aile pour améliorer les capacités ADAC, un kit pour améliorer la masse maximale pour les appareil équipés de flotteurs, ou encore un turbopropulseur Walter M601E-11. Enfin, Cox Air Services propose la version DHC-3T avec un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-27 ou 34.

Pays utilisateur

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • De Havilland Canada CC-123 : Version canadienne de transport utilitaire.
  • De Havilland Canada CSR-123 : Version canadienne de recherche et sauvetage.
  • De Havilland Canada DHC-3 : Version de série construite par De Havilland Canada.
  • De Havilland Canada DHC-3/1000 : Version remotorisée avec un PZL Kalisz ASz-62IR de 1000 hp.
  • De Havilland Canada DHC-3T : Exemplaires remotorisés avec un turbopropulseur Pratt & Whittney Canada PT6A-27 ou 34.
  • De Havilland Canada NU-1B : Version destinée à l'US Navy, 3 exemplaires.
  • De Havilland Canada U-1A : Version destinée à l'US Army, 184 exemplaires.
  • De Havilland Canada U-1B : Version destinée à l'US Navy, 11 exemplaires.
  • De Havilland Canada YU-1 : 6 exemplaires achetés pour évaluation par l'US Army.

Sur le forum…

  • NU-1B Otter
    US Navy
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Joli, beau boulot !
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Et comme ça, on a fini toute la gamme des De Havilland Canada. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le DHC-3 Otter (loutre) est un avion utilitaire canadien des années 1950.

    Le DHC-3 fut conçu afin de permettre à De Havilland Canada d'élargir sa gamme d'avions de brousse, qui se limitait alors au DHC-2 Beaver. Alors nommé "King Beaver", cet appareil devait remplir les mêmes missions, mais en étant plus grand et donc capable d'emporter davantage de charge utile. L'étude commença en janvier 1951, en prenant pour base la configuration générale du DHC-2 tout en l'agrandissant. Le moteur retenu fut un Pratt & Whitney R-1340 de 600 hp.

    Le vol inaugural eut lieu le 12 décembre 1951. Le DHC-3 dispose d'ailes hautes et droites, d'un empennage cruciforme, d'un train classique fixe pouvant être remplacé par des skis ou des flotteurs. Par ailleurs, les flotteurs en question peuvent disposer d'un train d'atterrissage quadricycle rétractable. La cabine accueille désormais 10 ou 11 passagers au lieu de 6 pour le Beaver. Il fut certifié en novembre 1952 et la production démarra peu après.

    Le DHC-3 fut bien entendu vendu sur le marché civil, notamment auprès de compagnies régionales, par des écoles de parachutismes, d'organisations paramilitaires ou de lutte contre le feu. Il fut par exemple adopté par la police montée canadienne. Il fut exporté dans 36 pays.

    Mais il fut aussi acheté par des forces aériennes : celles de l'Argentine, de l'Australie, du Bangladesh, de Birmanie, du Cambodge, du Canada, de Chili, du Costa Rica, d’Éthiopie, du Ghana, d'Inde, d'Indonésie, de Nouvelle-Zélande, du Nicaragua, du Nigeria, de Norvège, de Panama, du Paraguay, des Philippines, du Royaume-Uni, de Tanzanie, et des USA. Plus de 300 exemplaires furent vendus à des opérateurs militaires.

    Le Canada en utilisa 66 ou 69 exemplaires jusqu'en 1980 sous deux versions différentes, le CSR-123 destiné à la recherche et au sauvetage et le CC-123 de transport utilitaire. 4 exemplaires furent déployés lors de la crise de Suez, opérant à partir du porte-avions canadien HMCS Magnificent.

    L'US Army s'intéressa également au DHC-3, et 6 exemplaires furent achetés pour évaluation sous la désignation YU-1. L'US Army devint son principal utilisateur avec 184 U-1A Otter, qui furent livrés à partir de 1955. Ils furent déployés notamment lors de la guerre du Vietnam. L'US Navy acheta également entre 4 et 12 DHC-3, sous la désignation UC-1 puis U-1B depuis 1962. Un exemplaire serait toujours en service à l'U.S. Naval Test Pilot School, Patuxent River, ce qui en ferait le plus ancien appareil de l'US Navy encore en service.

    L'Australie acquit 2 exemplaires, les A100-1 et 2, qui servirent à des missions de liaison (personnel et fret) avec le Weapons Research Establishment de Woomera. Ils furent utilisés de 1961 à 1967. Le Paraguay reçut un exemplaire de l'Argentine.

    466 exemplaires furent construits de 1951 à 1967. Si la totalité des forces aériennes l'a aujourd'hui retiré du service (à part peut-être l'US Navy), il est toujours utilisé dans le civil, en particulier comme avion de brousse. Il a également servi de base au DHC-6 Twin Otter. 4 compagnies en particulier proposent des kits de modifications pour lui redonner une seconde jeunesse : Stolairus Aviation, Texas Turbine Conversions, Airtech Canada et Cox Air Services.

    Airtech Canada propose le DHC-3/1000, avec un moteur PZL ASz-62IR à cylindres en étoile de 1000 cv. Cette version a volé pour la première fois en août 1983. Texas Turbine Conversions propose de le remotoriser avec un Garrett/Honeywell TPE331-10. Stolairus propose elle une nouvelle aile pour améliorer les capacités ADAC, un kit pour améliorer la masse maximale pour les appareil équipés de flotteurs, ou encore un turbopropulseur Walter M601E-11. Enfin, Cox Air Services propose la version DHC-3T avec un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-27 ou 34.




    http://fr.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_Canada_DHC-3_Otter


    http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/de-havilland-canada-dhc-3-otter/


    http://en.wikipedia.org/wiki/De_Havilland_Canada_DHC-3_Otter


    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=179


    http://www.aviastar.org/air/canada/dehavilland_otter.php?p=1


    http://www.bush-planes.com/DeHavilland-DHC-3-Otter.html


    http://www.dhc3otter.com/


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_dhc3_en.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer