ex-imperator

  • Caporal Grade : Caporal
  • Messages : 62
  • Photos : 0
  • Sujets : 1
  • Date d'inscription : Jan. 1, 1970, 1 a.m.

Derniers messages

  • d9pouces a écrit

    Ce projet fait vraiment fantasme de mégalomane, je trouve (ça irait bien dans un film de science-fiction avec un maître du monde complètement dingue qui veut avoir la plus grosse arme du monde)
    quoi ? c'est pas de la science-fiction ?

    Ce n'est pas pourtant pas de la science fiction… Du moins, ce ne l'était pas pour Hitler et ses amis.


    combien de personnes auraient été affectées à ce monstre?

    Je ne sais pas… Je dirais une trentaine.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Donc dans la mesure où, comme Pit le fait remarqué, l'engin serait sorti de son hangar, quel aurait été son utilité sur le champ de bataille avec d'aussi gros calibre…d'autant que la cadence de tir devait pas etre énorme?

    La cadence de tir était celle d'un cuirassé en mer dans la mesure ou les canons étaient du meme type que ceux utilisés par le Sharnhorst.


    Le coût financier de production d'un tel monstre n'aurait pu se faire qu'avec de nombreux sacrifices…
    - construction d'usines de production
    - détournement des matières premières et du combustible
    - main d'oeuvre.

    D'autant plus qu'à cette époque, l'Allemagne manquait cruellement matières premières et de combustible…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Guns a écrit

    Clansman a écrit

    Imperator a écrit

    Perso, je serais favorable à le nommer le Napoléon

    Mon pauvre vieux, mais avec un nom pareil, tu vas faire hurler toute l'Europe ! :mrgreen:

    Et les Anglais chercheront même à le torpiller au large de Trafalgar, histoire de boucler la boucle… :mrgreen:
    Perso, je maintient le Napoléon… Même si ça ne plaît pas aux anglais. Après tout, leurs sous-marins nucléaires d'attaque sont bien des Trafalgar .

    Contrairement à une idée reçue, Napoléon est très aimé en Italie, en Pologne et même en Russie… Paradoxalement, il n'y a qu'en France ou il y a polémique. A savoir pourquoi. Et puis n'est ce pas lui qui a l'idée d'une Europe unie ???

    Je maintiens donc le Napoléon… Et peut importe si ça ne plaît pas aux anglais, leurs sous-marins nucléaires d'attaque ont bien des Trafalgar.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pour trouver des héros parfaits, il falloir quitter le domaine militaire, je le crains.

    Pourquoi parfait ??? Il suffit d'un héros ayant servi la France…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Perso, je serais favorable à le nommer le Napoléon
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pit a écrit

    On dirait typiquement un projet d'industriel et non de militaire… :mrgreen:

    Pour tout dire, c'est une idée de Hitler en personne !!! Ce qui explique beaucoup de choses… Bien entendu, les militaires (avec Gudérian en tete) étaient contre ce projet qui était tout à fait irréaliste. L'engin n'aurait selon moi aucune valeur militaire et l'industrie allemande n'avait tout simplement pas la capacité de le produire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ca c'est sur ! Il n'aurait pas bouger d'un pouce !
    Il aurait ecrasé sous son propre poids.

    A mon avis un tel engin aurait été très difficile à mettre en oeuvre et à transporter (vu la largeur).

    Il n'aurait pu emprunter aucun pont, ni même être transporté par train… Ne parlons pas non plus de la consommation en carburant.


    En arrière du champ de bataille, s'il y était arrivé, il aurait été une cible de premier choix. Si le blindage frontal prévu de 250 mm le protégeait de la grande majorité des projectiles, le dessus est toujours plus vulnérable (ainsi que le plancher).

    L'aviation alliée aurait fait un carton…


    Pour moi, il est à ranger à côté de tous les prototypes ou projets Allemands qui n'auraient pas donnés grand chose à part une grosse déception s'ils avaient étés construits.

    Tout à fait d'accord…


    J'ai du mal à croire que les chiffres enoncés soient corrects. Il y a un binz' quelque part. Ou alors, il s'agit d'un gros fake… Un engin motorisé d'un million de tonnes n'est tout bonnement pas concevable, ne serait ce que sur papier.
    Il n'aurait pas bouger d'un pouce ! Il ne serait meme pas sorti de son hangard de construction !
    Il aurait immédiatement été ecrasé sous son propre poids - durant sa construction même… Un million de tonne, c'est 100 tours Eiffel, 1 780 airbus A380…

    Attention, il ne devait pas peser un million de tonnes mais un million de kg…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Darlan et Juin ont eu beaucoup trop d'importance sous le régime de Vichy… Meme si par la suite, ils se sont quelque peu rattrapés.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Concernant le Bismarck, il existe un site tres complet, dédié à cette funeste machine : http://www.kbismarck.com/

    Un autre document (pdf) vaut le détour, notamment en exprimant, chiffreS à l'appui l'opposition (de courte durée) entre le Bismarck et le Hood => ICI
    Le reste vient de biblio "papier", notamment lu il y a un moment dans un bouquin chippé à mon frere traitant des forces marines de la deuxieme guerre mondiale : "Atlas des navires de de la seconde guerre mondiale" (ou un titre approchant)…

    Ok, merci pour le lien…


    Tout ce blabla juste pour dire que les classes Iowa ne sont pas "si rapide que ça" face à un monstre tel que le Bismarck. La différence se résumant sur le papier à seulement 2.4noeuds - dans des conditions de navigations temps de curé.

    De toute façon, le Iowa n'a jamais été construit pour faire face au Bismarck… Par contre, les américains ont construit cette classe de cuirassé pour rivaliser avec le Yamato.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Bismark avait traversé la Manche a une vitesse de 30noeuds de moyenne en fevrier 1941 dans une mer assez formée (l'eau embarquait sur le pont…), ce qui n'est pas une mince affaire. Je ne suis pas sur que les classe Iowa aurait supporter un tel traitement…
    Tu comprendras alors aisement que si un batiment comme le Bismark est capable de tenir 30noeuds 12h/24h, un classe Iowa capable de tenir 32.5noeuds 6h/24h n'est pas pret de le rattraper…

    Ce n'est pas que je doute de ta parole, loin de là… Mais j'aimerais connaître tes sources car je ne connaissais pas du tout ces informations.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il y a quelques mois, j'ai fait de longues recherches sur un projet allemand datant de la fin de la SGM. Ce projet allemand prévoyait la mise en service d'un char lourd dit "croiseur de terre" destiné à arrêter l'avance soviétique sur le front de l'Est.
    Aujourd'hui, j'aimerais vous faire partager mon travail afin de vous poser une simple question:
    Est ce qu'un tel véhicule aurait eu une réelle valeur militaire durant la période de la Seconde Guerre mondiale ??? Et aujourd'hui ??? Je me doute de la réponse mais je pense qu'il serait intéressant d'en discuter…

    Historique:
    Le 23 juin de 1942, le ministère de l'armement, qui était responsable de la production des U-Boots, suggéra le développement d'un char de 1000 tonnes. Ceci afin de satisfaire le désir exprimé par Adolf Hitler de produire un char lourd devant surpasser le MAUS en terme de puissance de feu. Le projet fut appeler Krupp P-1000 (Ratte - rat). Ce « croiseur de terre » devait mesurer 35 mètres de long, 14 mètres de large et 11 mètres de haut. Pour propulser un tel vaisseau, on pensa à deux diesels de marine MAN V12Z32/44 de 24 cylindres développant chacun 8500ch ou huit diesels de marine Daimler-Benz MB501 à 20 cylindres développant chacun 2000ch. Ces derniers étant utilisés jusqu'alors dans les sous-marins allemands. Selon les calculs, cela lui permettrait de voyager à la vitesse maximum de 40km/h. Le P-1000 devait pouvoir être armé avec toute une variété d'armes avec au choix: une tourelle de deux canons de 280mm (canons utilisés par les cuirassés Scharnhorst et de Gneisenau), ou un canon de 128mm, et un feu anti-aérien de 44 canons de tous calibres. En plus du P-1000, en décembre 1942, Krupp créa un autre projet, le P-1500. Ayant un blindage frontal de 250mm d'épaisseur et devant être armé d'un mortier de 800mm et probablement de deux canons d'artillerie de 150mm. Le P-1500 serait actionné par deux ou quatre moteurs diesel submersibles, il devait être doté d'un blindage frontal de 250mm et être armé du mortier de 800mm "Dora" ou deux pièces d'artillerie de 150mm. Mais au début de l'année 1943, Albert Speer décommanda les deux projets. La tourelle du prototype du P-1000, étant déjà construite, fini comme batterie côtière (Batterie Oerlander) près de Trondheim, en Norvège.

    Caractéristiques du P 1000 (avec parfoit la comparaison avec le Maus) :

    Poids: 900000 à 1000000 kg ( Maus: 188000 kg)
    Equipage: Inconnu
    Moteur: 8 moteurs
    Vitesse: sur route: 40 km/h (Maus: 13 à 20 km/h)
    sur route de campagne: Inconnu
    Longueur: 35 m (Maus: 10 m)
    Largeur: 14 m (Maus: 3.67 m)
    Hauteur: 11 m (Maus: 3.63)
    Armement: 2 canons de 280mm
    1 canon de 128mm
    8 canons AA de 20mm
    2 canons AA de 15mm


    Le P-1000

    Le P-1000 au combat selon sa taille prévu par les concepteurs

    Le P-1500

    Le P-1500 (2)

    Estimation de la taille d'un obus du canon d'un P-1500


    Selon mes estimations, le P-1000, tout comme le P-1500, auraient eu plus de défauts que de qualités… A savoir:

    Qualités:
    -Puissance de feu
    -Blindage
    -Invincibilité face à leurs homologues ennemis

    Défauts:
    -Vitesse trés faible
    -Consommation en carburant trés élevé
    -Dimensions et poid trop imporants rendant trés difficile voir impossible ses déplacements
    -Sacrifices financier et industriel trés lourds
    -Trés vulnérables face à l'aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pit a écrit

    Merki. Tablons sur 32.5 max
    Et pour la vitesse du Bismark ?!

    Le Bismark pouvait atteindre environ 30 noeuds mais je pense plutôt que sa vitesse maximum était aux alentour de 28 ou 29 noeuds.

    Quant au Yamato, il pouvait atteindre la vitesse de 27 noeuds environ.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pit a écrit

    En fait, j'ai oublié de surligner ce qui m'interessait le plus… :mrgreen:
    Tu parles de vitesse elevée.
    Tu as des infos la dessus ?
    Vitesse max, nombre de moteurs necessaires, temps que les machines pouvaient fournir, etc…

    Tu veux connaitre le secret de la rapidité des Iowa ??? A la base, ces cuirassés devaient mesurer 207 m de longueur mais l'amirauté décida de leur donner une meilleure vitesse en ménageant une place considérable aux machines. De ce fait, ils étaient allongés à l'extrême, passant de 207 à 270 mètres !!! La vitesse, avec 212 000 cv au lieu de 130 000, passait donc à 32,5 noeuds au lieu de 27,5. Ceci permettait à ces navires de mieux s'intégrer au sein des task forces rapides de porte-avions.
    Je pense avoir dit tout ce que je savais sur le sujet.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Attention, je parlais seulement, dans mon précèdent post, des super-cuirassés… Les cuirassés américains de la classe Iowa sont classés comme cuirassés rapide. Mais il est vrai que ces derniers étaient de redoutables navires de guerre et qu'ils rivalisaient avec les Bismark et Yamato. Quoique l'armement du Yamato surclassait celui des Iowa.

    Et n'oublions pas non plus le grand projet japonais, nom de code Hull 798 et Hull 799, dont les cuirassés ne devaient non plus avoir des canons de 457 mm mais de 508 mm !!! Des monstres… Ils devaient déplacer 70.000 tonnes et posséder 3 tourelles doubles de 508 mm.

    Mais la déroute de Midway allait modifier les plans japonais… Le projet fut annulé et le sistership du Yamato, le Shinano, fut transformé en porte-avions géant de 72 000 tonnes à pleine charge dépassant même le USS Midway, lancé en 1945, pourtant plus long de 24 mètres. Ce dernier ne déplaçait "que" 59 000 tonnes.
    Son hangar principal unique était servi par deux ascenseurs, et était blindé. Le pont du hangar était celui de la coque initiale du cuirassé, qui conservait intégralement son blindage initial. Sa capacité d'emport totale était de 100 appareils, mais 70 étaient utilisables, les autres gardés en réserve, et seulement 47 réellement opérationnels pour son propre groupe aérien: Il devait remplacer les pertes des autres porte-avions.
    Sa DCA avait atteint des sommets, avec 145 canons de 25 mm et 12 lance-roquettes. Le mur de feu était en principe infranchissable, mais 10 jours exactement après sa mise en service, son équipage encore en phase de tests du matériel, il fut torpillé lors de sa première et dernière sortie sur la côte japonaise par le submersible USS Archerfish (une pleine salve). Sa bonne protection sous-marine l'empêcha de se retourner, laissant 7 heures à son équipage pour tenter de le sauver, et ensuite, de l'évacuer lorsqu'il sombra ce 29 novembre 1944.
    Je crois que le Shinano resta le plus grand porte-avions de tous les temps jusqu'à la mise en service de l'USS Nimitz.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ex-imperator le Sept. 8, 2007, 2:24 p.m.
  • ironman a écrit

    Selon vous, le Birsmack était-il comparable au cuirassés U.S et Japonais?

    Durant la Seconde Guerre mondiale, on peut estimer qu'il a existé 4 super-cuirassés digne de ce nom…
    Le Bismark et le Tirpitz allemands ainsi que le Yamato et le Musachi japonais. Tous les quatre rivalisaient de part leurs performances et leurs caractéristiques, mais tous les quatre ont été tout à fait inutile durant la guerre.
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo

  • ex-imperator n'a créé aucune galerie photo pour l'instant.