Tupolev Tu-143 Reys

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Tupolev drapeau du pays
  • Premier vol : décembre 1970
  • Production : 950 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Tu-143 "Reys" (vol, ou voyage) est un drone de reconnaissance tactique à réaction soviétique des années 1970.

C'est pour l'essentiel une version réduite du Tu-141, auquel il emprunte totalement la silhouette : ailes delta basses, plans canards très en avant et réacteur (un Klimov TR3-117 de 590 kgp) sous la dérive. Il est construit en duralumin D-16 et alliage de magnésium AMG-6 ainsi qu'en fibres de verre. La surface radar réfléchissante, ainsi que ses émissions infrarouges, sont réduites par rapport au Tu-141.

Il est catapulté à partir d'un camion SPU-143 (ressemblant à un camion-citerne) grâce à une fusée SPRD-251 et est récupéré par parachute. Il atterrit alors sur des patins rétractables. Il est guidé par un système automatique ABSU-143 et emporte un appareil photographique PA-1. Il fallait cependant attendre son atterrissage pour récupérer les données. Il fut amélioré grâce à une caméra Chibis-B, un système de détection de radiations Sigma, et une liaison de données. Il vole à environ 60-70 km de son point de lancement, à très basse altitude (50 m). Un système se compose de 4 lanceurs disposant chacun de 3 drones. Son endurance est de 13 minutes.

Son étude a été lancé après le décret gouvernemental 670-241, datant du 30 août 1968, avec l'exigence que le premier vol soit effectué en 1970 pour la version dotée d'appareils photographiques, et 1972 pour la version dotée de caméras et de système de détection de radiation. Les drones existants, tels que le La-17R ou le Tu-123, avaient l'inconvénient de ne pouvoir être réutilisés.

L'étude fut menée par G.M. Gofbauer, puis, après sa mort, par Kulikov. Il effectua son vol inaugural en décembre 1970, mais l'appareil fut conçu un peu vite et les tests étatiques ne commencèrent qu'en 1972. La production démarra en 1973 avec 10 exemplaires de présérie.

Il fut mis en service en 1976 par l'Armée Rouge et en 1982 par les VVS (il est également désigné VR-3). Il a été largement exporté, aussi bien au sein du Pacte de Varsovie qu'auprès d'autres alliés. Il fut en service en Bulgarie, en Tchécoslovaquie (2 systèmes depuis 1985), en Roumanie et en Irak. Il fut exporté en Syrie (5 systèmes achetés en 1980, tous livrés en 1983) et en Corée du Nord où il est toujours en service, et la Russie employait encore la version cible en 2011.



La première utilisation militaire du Tu-143 fut probablement faite par la Syrie, lors de la guerre au Liban en 1982. Israël connaissait l'existence de ces drones, mais semble avoir été incapable de les neutraliser. Cependant, il est possible que cette utilisation ait été faite sous la supervision des Soviétiques. Par la suite, ceux-ci l'emploieront lors de la guerre en Afghanistan. Ils le déployèrent également en Allemagne de l'Est, Mongolie et Tchécoslovaquie.

Le Tu-143 a l'excellente réputation de pouvoir voler très bas, y compris dans un relief très montagneux et par mauvais temps. Il est parfois donné comme étant un des meilleurs drones soviétiques en ce domaine, et a été nettement apprécié par les forces soviétiques.

Après la dissolution de l'URSS, la Tchéquie et la Slovaquie récupérèrent chacun un système, qui a été retiré du service depuis (1995 pour la république Tchèque). L'Ukraine récupéra des Tu-143, et l'un d'eux fut impliqué dans un accident le 4 octobre 2001. En effet, la défense anti-aérienne ukrainienne était en manœuvre pour s'exercer avec ses S-200 et abattit un Tu-154 russe (vol 1812 de Siberia Airlines) au-dessus de la Mer Noire au lieu du Tu-143 servant de cible d'entraînement. Cette tragédie fit 78 morts.

La crise avec les séparatistes pro-russes en 2014 contraignit l'Ukraine à le remettre en service. L'un d'eux fut récupéré intact dans un champ par les séparatistes le 1er août 2014.

950 exemplaires ont été construits de 1970 à 1989. Des versions ont vu le jour : le M-143 (ou VR-3VM) est un drone-cible apparu en 1985. Le Tu-243 Reys-D, développé à partir de 1982 et qui vola pour la première fois en juillet 1987, est une version améliorée avec un fuselage allongé de 25 cm : il emporte plus de carburant et son autonomie est doublée, son réacteur TR3-117A est plus puissant (640 kgp). Il se distingue du Tu-143 par un nez nettement plus fin. 20 exemplaires auraient été commandés par la Russie en septembre 1999. Son étude remontait au décret gouvernemental n°249-76 du 6 mars 1981.



En 1991, une nouvelle version, le Tu-300 "Korshun", prit l'air pour la première fois. Le Tu-300, dont le nez est aménagé pour contenir des capteurs plus modernes et plus performants, semble plus spécifiquement dédié à l'attaque au sol. Il se distingue des versions précédentes par des protubérances au-dessus et en-dessous du nez. Il dispose aussi d'un point d'emport central en soute pour un capteur supplémentaire voire des munitions. Il pourrait aussi être un drone d'attaque. Le travail fut interrompu à la fin des années 1990 par manque de financement, mais aurait repris depuis 2007.

Une version d'opérations psychologique, destinée à larguer des tracts, fut envisagée mais jamais construite.

Versions

  • Tupolev M-143 : Version drone-cible, apparue en 1985 et également désignée VR-3VM
  • Tupolev Tu-143 : Version de base, dédiée à la reconnaissance tactique, également désignée VR-3.
  • Tupolev Tu-243 Reys-D : Version améliorée et légèrement allongée, premier vol en 1987.
  • Tupolev Tu-300 Korshun-U : Version modernisée, destinée à l'attaque au sol.

Sur le forum…

  • http://theaviationist.com/2014/11/21/tu-143-video-launch/


    Petite vidéo de tir d'un Tu-143, avec la préparation complète.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site

    Évidemment, aujourd'hui on en sait un peu plus…

    Merci pour cette fiche.

    Avec l'actualité en Ukraine, etc., c'est un bon timing. :mrgreen:

    Jericho a écrit

    Il y avait le QM-34 Firebee également, dont on trouve de belles présentations sur le net

    Merci pour la source, je note l'adresse. :bonnet:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il y avait le QM-34 Firebee également, dont on trouve de belles présentations sur le net
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce sont pourtant les vrais débuts des drones, avant la reprise du domaine par les Israéliens.
    Ce furent pas mal des engins assez rapides, à réactions, et souvent dérivés de cibles volantes. Peut-être as-tu déjà vu le D-21, embarqué d'abord sur SR-71 puis sous B-52.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah bah tu vois je savais même pas qu'ils en avaient, je pensais que la reco était effectuée uniquement à coup de bronco ou de mohawk :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est un peu comme les drones américains au Vietnam, ils sont totalement passés à la trappe :(
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Magnifique fiche j'adore tout ce matos trop peu connu des soviétiques :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site

    Évidemment, aujourd'hui on en sait un peu plus…
    Ben t'as bien fait de ressortir la pelleteuse: il y avait encore quelque chose à trouver au fond de cette fosse! :hehe:


    D'ailleurs, ça me laisse un peu sceptique… :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Évidemment, aujourd'hui on en sait un peu plus…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Tu-143 "Reys" (vol, ou voyage) est un drone de reconnaissance tactique à réaction soviétique des années 1970.

    C'est pour l'essentiel une version réduite du Tu-141, auquel il emprunte totalement la silhouette : ailes delta basses, plans canards très en avant et réacteur (un Klimov TR3-117 de 590 kgp) sous la dérive. Il est construit en duralumin D-16 et alliage de magnésium AMG-6 ainsi qu'en fibres de verre. La surface radar réfléchissante, ainsi que ses émissions infrarouges, sont réduites par rapport au Tu-141.

    Il est catapulté à partir d'un camion SPU-143 (ressemblant à un camion-citerne) grâce à une fusée SPRD-251 et est récupéré par parachute. Il atterrit alors sur des patins rétractables. Il est guidé par un système automatique ABSU-143 et emporte un appareil photographique PA-1. Il fallait cependant attendre son atterrissage pour récupérer les données. Il fut amélioré grâce à une caméra Chibis-B, un système de détection de radiations Sigma, et une liaison de données. Il vole à environ 60-70 km de son point de lancement, à très basse altitude (50 m). Un système se compose de 4 lanceurs disposant chacun de 3 drones.

    Son étude a été lancé après le décret gouvernemental 670-241, datant du 30 août 1968, avec l'exigence que le premier vol soit effectué en 1970 pour la version dotée d'appareils photographiques, et 1972 pour la version dotée de caméras et de système de détection de radiation. Les drones existants, tels que le La-17R ou le Tu-123, avaient l'inconvénient de ne pouvoir être réutilisés.

    L'étude fut menée par G.M. Gofbauer, puis, après sa mort, par Kulikov. Il effectua son vol inaugural en décembre 1970, mais l'appareil fut conçu un peu vite et les tests étatiques ne commencèrent qu'en 1972. La production démarra en 1973 avec 10 exemplaires de présérie.

    Il fut mis en service en 1976 par l'Armée Rouge et en 1982 par les VVS (il est également désigné VR-3). Il a été largement exporté, aussi bien au sein du Pacte de Varsovie qu'auprès d'autres alliés. Il fut en service en Bulgarie, en Tchécoslovaquie (2 systèmes depuis 1985), en Roumanie et en Irak. Il fut exporté en Syrie (5 systèmes achetés en 1980, tous livrés en 1983) et en Corée du Nord où il est toujours en service, et la Russie employait encore la version cible en 2011.

    La première utilisation militaire du Tu-143 fut probablement faite par la Syrie, lors de la guerre au Liban en 1982. Israël connaissait l'existence de ces drones, mais semble avoir été incapable de les neutraliser. Cependant, il est possible que cette utilisation ait été faite sous la supervision des Soviétiques. Par la suite, ceux-ci l'emploieront lors de la guerre en Afghanistan. Ils le déployèrent également en Allemagne de l'Est, Mongolie et Tchécoslovaquie.

    Le Tu-143 a l'excellente réputation de pouvoir voler très bas, y compris dans un relief très montagneux et par mauvais temps. Il est parfois donné comme étant un des meilleurs drones soviétiques en ce domaine, et a été nettement apprécié par les forces soviétiques.

    Après la dissolution de l'URSS, la Tchéquie et la Slovaquie récupérèrent chacun un système, qui a été retiré du service depuis (1995 pour la république Tchèque). L'Ukraine récupéra des Tu-143, et l'un d'eux fut impliqué dans un accident le 4 octobre 2001. En effet, la défense anti-aérienne ukrainienne était en manœuvre pour s'exercer avec ses S-200 et abattit un Tu-154 russe (vol 1812 de Siberia Airlines) au-dessus de la Mer Noire au lieu du Tu-143 servant de cible d'entraînement. Cette tragédie fit 78 morts.

    La crise avec les séparatistes pro-russes en 2014 contraignit l'Ukraine à le remettre en service. L'un d'eux fut récupéré intact dans un champ par les séparatistes le 1er août 2014.

    950 exemplaires ont été construits de 1970 à 1989. Des versions ont vu le jour : le M-143 (ou VR-3VM) est un drone-cible apparu en 1985. Le Tu-243 Reys-D, développé à partir de 1982 et qui vola pour la première fois en juillet 1987, est une version améliorée avec un fuselage allongé de 25 cm : il emporte plus de carburant et son autonomie est doublée, son réacteur TR3-117A est plus puissant (640 kgp). 20 exemplaires furent commandés par la Russie en septembre 1999. Son étude remontait au décret gouvernemental n°249-76 du 6 mars 1981.

    En 1991, une nouvelle version, le Tu-300 "Korshun", prit l'air pour la première fois. Le Tu-300, dont le nez est aménagé pour contenir des capteurs plus modernes et plus performants, semble plus spécifiquement dédié à l'attaque au sol. Il dispose aussi d'un point d'emport central en soute pour un capteur supplémentaire voire des munitions. Il pourrait aussi être un drone d'attaque. Le travail fut interrompu à la fin des années 1990 par manque de financement, mais aurait repris depuis 2007.

    Une version d'opérations psychologique, destinée à larguer des tracts, fut envisagée mais jamais construite.


    Versions :

    Tu-143 : Version de base, dédiée à la reconnaissance tactique.

    M-143 : Version drone-cible, apparue en 1985.

    Tu-243 : Version améliorée et légèrement allongée, premier vol en 1987.

    Tu-300 : Version modernisée, destinée à l'attaque au sol.

    Dès 1982 l'URSS, se basant sur l'expérience acquise par la Syrie avec le Tu-143 au Liban, envisagea de s'équiper de drones de combat. Elle ordonna alors à Sukhoï d'en concevoir un, le "Korshun" (milan). Mais Sukhoï n'avait guère d'expérience en la matière, contrairement à Tupolev. En 1983, le travail fut donc confié à ce dernier.

    Tupolev partir de l'expérience accumulée avec les Tu-141 et 143 pour concevoir le Tu-300, nommé "Korshun-U". Il reprit la formule aérodynamique éprouvée du Tu-143 : ailes delta, plans canards avancés, réacteur sous la dérive avec un conduit d'air en S. Il est toujours catapulté grâce à des fusées d'appoint et récupéré par parachute.

    Le nez est fortement modifié pour recevoir soit de nouveau capteurs, soit une charge militaire : il y a une protubérance au-dessus et en-dessous du nez. Le Tu-300 dispose également d'une soute pour emporter de l'armement, ou d'un point d'emport ventral.

    Le Tu-300 a été exposé plus d'une fois au salon MAKS, notamment en 1995 et 1997. Son développement a été perturbé par la chute de l'URSS et le manque de financement qui s'ensuivit. Il n'a pas été commandé, ni par le gouvernement russe ni par de clients étrangers auxquels il a été proposé. Le travail aurait été interrompu, mais aurait repris depuis 2007.





    <!– l –><a class="postlink-local" href="http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=43&t=1518
    ">viewtopic.php?f=43&t=1518</a><!– l –>

    http://www.16va.be/page_tu143.html


    http://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-143


    http://theaviationist.com/2014/08/02/tu-143-in-field/


    http://rt.com/news/177472-ukraine-soviet-drone-down/


    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=cs&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.valka.cz%2Fclanek_10610.html


    http://ram-home.com/ram-old/tu-143.html


    http://spioenkop.blogspot.fr/2013/10/syria-and-her-tu-143s.html


    http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?51101-VR-3-Reis-Tupolev-Tu-143


    http://www.redstar.gr/Foto_red/Eng/UAV/Reis.html


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Tupolev%20Tu-143%20Reis&distinct_entry=true


    http://www.vectorsite.net/twdrn_16.html#m2


    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/bpla/tu143.html&prev=search


    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/bpla/tu243.html&prev=search


    http://www.kamov.net/russian-aircraft/tupolev-tu-300/


    http://krilova.info/?p=7


    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=es&u=http://charly015.blogspot.com/2013/03/tupolev-tu-300-korshun.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer