Beriev A-50 (OTAN : Mainstay)

Rappels

  • Catégorie : Avion de veille aérienne et de guerre électronique
  • Constructeur : Beriev drapeau du pays
  • Premier vol : 19 décembre 1978
  • Production : 37 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Iliouchine Il-76 (OTAN : Candid)
Beriev A-50 (OTAN : Mainstay)

Historique

En 1973, la guerre froide était à son comble, et de nouveaux appareils tels que le F-14 faisaient leur apparition. Le Tu-126 jusqu'ici employé était dépassé. L'URSS chargea alors Beriev de concevoir un nouvel avion de veille aérienne. L'appareil devait rapidement disponible, et être capable d'opérer à partir de terrains sommaires. Beriev choisit alors un avion à réaction, l'Il-76MD.

Le prototype du Beriev A-50 a volé pour la première fois en le 19 décembre 1978 et est entré en service en 1984. Bien qu'il devrait disposer d'une dénomination en Be-, il a gardé la dénomination du prototype. 

Il dispose d'un radar Vega Schmel-M dont l'antenne est située dans un rotodome de 9 mètres de diamètre. Ce radar, une version améliorée du "Flat Jack" déjà présent sur le Tu-126, peut pister jusqu'à 50 cibles et a une portée de 230 km. Des navires peuvent être repérés dans un rayon de 400 km. Il peut contrôler jusqu'à 10 appareils, aussi bien pour des missions air-air qu'air-sol. Il peut patrouiller 7 h 40 heures, ou 1 h 30 à 2000 km de sa base. Cependant, il se peut que la dérive en T gêne considérablement le radar. Il emporte 15 membres d'équipages, dont le confort reste spartiate.

L'A-50U est une version envisagée dès 1995, et dont les tests étatiques eurent lieu entre décembre 2007 et fin novembre 2009. Son radar est modernisé au standard Shmel-U et un traitement numérique du signal remplace l'ancien traitement analogique, de même que les opérateurs bénéficient de cristaux à écrans liquides. Son poids a été allégé et permet de guider jusqu'à 12 chasseurs et de pister 150 appareils. Sa portée passe à 600 km. Il existe un prototype et 2 appareils modifiés, dont le premier a été livré le 31 octobre 2011. Le reste de la flotte pourrait être modernisé à l'horizon 2020 si Moscou donne son accord.

L'A-50E était une version proposée à la Chine (4 exemplaires prévus en septembre 2000), avec un radar israélien Phalcon. La pression exercée par les USA fit capoter la vente, mais cette version donna naissance au KJ-2000.



L'A-50E/I est un A-50E proposé à l'Inde. Après des essais sur 2 appareils loués entre avril et juillet 2000, afin de surveiller ses frontières, l'Inde l'a choisi en 2001. 3 exemplaires furent achetés en mars 2004. Le premier exemplaire est entré en service le 28 mai 2009. Elle voudrait éventuellement se doter de 2 autres appareils.

L'Irak disposa de sa propre version de l'A-50, un Il-76 équipé d'un radar français, le Thomson-CSF Tiger-G. Celui-ci fut construit sous licence en Irak sous le nom de Saladin-G. Destiné à être opéré du sol, celui-ci ne pouvait être efficace et le projet, nommé Bagdad-1, fut un échec complet. 3 appareils furent apparemment convertis.

L'Iran disposa de 2 de ces appareils en 1991, lorsqu'ils s'enfuirent d'Irak, et furent rebaptisés Adnan-1 et 2. Adnan 2 est toujours en service, dédié à des missions de transport puisque son système n'est plus opérationnel. L'autre, Adnan-1, fut perdu dans un accident le 22 septembre 2009.

L'Izdeliye-676 et l'Izdeliye-776 étaient des appareils de transition, équipés d'un système de télémétrie et de pistage d'avions. L'Izdeliye-976 (un prototype et 5 appareils convertis), destiné à suivre les essais du missile Kh-55 Raduga, sert à pister les missiles en vol. Il possède un cockpit à écrans multifonctions. L'Izdeliye-1076 (un seul exemplaire), est destiné à des missions spéciales, sans que l'on en sache plus.

Enfin, les Chinois ont développé leur propre variante du A-50, le KJ-2000, toujours à partir d'une cellule d'Il-76. Il en existerait 5 exemplaires.

L'A-50 est baptisé Mainstay (pilier) par l'OTAN. Bien qu'inférieur à son concurrent l'E-3, l'A-50 a fourni un réel apport de veille aérienne aux forces soviétiques et peut aussi mener des missions de patrouille maritime. Les Mainstay surveillèrent les opérations du Golfe en 1991, en patrouillant au-dessus de la mer Noire. En 1994, l'OTAN proposa de rendre les appareils interopérables avec leurs E-3.




Texte de Clansman.

Pays utilisateurs

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Beriev 976 SKIP : Désignation des Il-76 modifiés pour suivre le missile de croisière Kh-55 lors de ses essais.
  • Beriev A-50 : Version de base. 3 prototypes et 24 exemplaires.
  • Beriev A-50E : Version export dotée d'un radar israélien proposée sans succès à la Chine.
  • Beriev A-50E/I : Version export dotée d'un radar israélien et motorisée par des PS-90A-76. 3 exemplaires.
  • Beriev A-50U : Version modernisée de l'A-50. 4 exemplaires modifiés.
  • Beriev Baghdad-1 : Version export dotée d'un radar français et destinée à l'Irak. 4 exemplaires.
  • Xian KJ-2000 (OTAN : Mainring) : Version chinoise basée sur l'Il-76MD dotée d'un radar local. 4 exemplaires.
Longueur Envergure Hauteur Surface alaire Masse à vide Masse maxi au décollage Endurance maximale Vitesse maximale HA Distance franchissable Plafond opérationnel Équipage
Beriev A-50E/I49,59 m (162,697 ft)50,5 m (165,682 ft)14,76 m (48,425 ft)300 m² (3 229 sq. ft)75 000 kg (165 347 lbs)170 000 kg (374 786 lbs)7 h800 km/h (497 mph, 432 kts)5 000 km (3 107 mi, 2 700 nm)10 000 m (32 808 ft)16
Xian KJ-2000 (OTAN : Mainring)7,66 h15

Sur le forum…

  • Petite mise à jour concernant les appareils russes :
    - Les A-50 de base (sans suffixe) sont équipés de la suite électronique "Shmell" (sans suffixe aussi), la suite Shmell-M étant utilisée par les A-50U. Trois prototypes (code 10, 15, 20 red) ont été suivis de 19 exemplaires de séries, construits à l'usine Chkalov de Tashkent. (codes Bort : 30 à 43 red, et 46 à 49 red).
    - Concernant les "Izdeliye-776", deux exemplaires ont été "déconvertis" et sont utilisés pour des tests de réacteur au LII (RA-76453, et RA-76456).
    - Le A-50M est équipé de la suite électronique "Shmell-2", offrant des capacités étendues, et surtout pouvant guider des chasseurs amis vers les cibles. Il aurait du être motorisé par les nouveaux turbofans Soloviev PS-90, plus puissants et plus économiques, mais les retards de développement firent qu'ils restèrent équipé des vieux D-30K. Outre le prototype (44 red), seuls 5 appareils ont été construits neufs (45 red, et 50 à 53 red), Ils portent le code Otan de Mainstay-B. A noter que le prototype A-50M (44 red) fut plus tard trannsformé en A-50I, puis en prototype KJ-2000.
    - Le A-50U est une modernisation des A-50 de base, avec la nouvelle suite électronique "Shmell-M". Outres des performances très améliorées, et une automatisation plus poussée, ce nouvel équipement se caractérise par une masse et un encombrement beaucoup plus faible. Ce point est particulièrement apprécié des équipages, car il permet d'installer, enfin, des toilettes et un espace de repos, éléments indispensables pour les longs vols de surveillance. Les A-50U ne sont pas des cellules neuves, mais des conversions d'appareils construits comme A-50. Le nombre exact de ces conversions n'est pas connu, mais semble relativement faible (moins d'une dizaine, 3 identifiés jusqu'en 2014, et deux autres en évidence photo depuis).

    - La dernière modernisation du Mainstay est le A-100 (le -100 signifiant un doublement des performances par rapport au -50). Très peu d'informations existent sur le sujet. Un prototype ayant été construit à partir d'une cellule neuve de Il-76MD-90A, équipée de turbofan Soloviev PS-90. Le premier vol a eu lieu le 20 novembre 2017. Il est équipé du radar Vega Premier. Pas d'info sur d'éventuelles livraisons en unité.

    D'après le numéro spécial de DSI sur les forces armées russes (avril-mai 2020), il semblerait que seuls 14 A-50 /M/U soient encore en service au sein des VKS. L'invasion russe de l'Ukraine de février 2022 a révélé des faiblesses dans l'utilisation de cet appareil. La principale est fonctionnelle : contrairement aux E-3 américains et de l'Otan, le Mainstay ne dispose pas réellement de capacité de commandement. Du fait du caractère extrèmement centralisé des forces armées russes, les informations recueillies sont transmises à une poste de commandement des VKS au sol, qui les retransmet à son tour à une centre de commandement centralisé des forces armées, où la décision est prise, puis les ordres retournent au centre des VKS, qui les retransmet aux unités concernées. La perte de temps est estimée de l'ordre de la demi-heure, ce qui est beaucoup trop pour un système faisant de l'alerte avancée.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jff le Nov. 26, 2022, 5:25 p.m.
  • - Concernant les appareils chinois :
    Dès 1994 la China a voulu se doter d'un avion d'alerte radar avancée, et s'est rapprochée du bureau d'étude Beriev. Cependant, les chinois ne voulaient pas de l'électronique russe, qu'ils jugeaient trop sommaire, mais plutot des équipements de l'ouest. Après de nombreuses négociations, ce fut l'israélien Elta qui fut retenu, avec son radar EL/W-2090, également abrité dans un radome dorsal. Il est à noter que ce radome n'est pas mobile, il ne tourne pas (contrairement aux A-50 russes), mais est composé de 3 antennes fixes, chacune avec une couverture de 120°, permettant ainsi de scanner tout l'horizon. Mais les Etats-Unis, voyant d'un très mauvais oeil la Chine populaire se doter d'une telle capacité, exerça de fortes pression sur le gouvernement israélien pour stopper ce programme. Finalement, Israel arrèta le programme en 2001. A noter que l'appareil converti en A-50I était le prototype A-50M "44 red".
    Après qu'Israel se soit retiré du programme A-50I, la Chine a décidé de maintenir ses plans de se doter d'un engin équivalent. La cellule du A-50I (RA-78740) fut dont livrée, vide, à Xian Aircraft Company, en juin 2002. Là elle fut équipée d'une nouvelle suite électronique, en réutilisant le radome existant. L'avion exécuta son nouveau premier vol le 11 novembre 2003 (code 762 black), et reçu la dénomination de KJ-2000, KJ signifiant "Kong Jing" = Sky Guard. Il reçut également la dénomination Otan de "Mainring", pour le différencier du Mainstay russe.
    Les chinois achetèrent deux Il-76 d'occasion (un ukrainien, un russe), afin de les convertir en appareils de test statiques. Suite aux essais concluants, la China décida de convertir 4 Il-76MD civils en KJ-2000 (30071 à 30074 red). Ils furent mis en service au sein du 76ème régiment (26ème division de missions spéciale) à Wuxi.
    Tout comme celui du A-50I, le radome du KJ-2000 est fixe, avec 3 antennes couvrant chacune 120°

    - Concernant les appareils indiens :
    Suite au crash (au propre comme un figuré) du programme indien de HS-748 AWACS, la Indian Air Force se rapprocha de nouveau de Beriev pour une évaluation du Mainstay. Un appareil russe fut envoyé en Inde en avril 2000, réalisant 10 vols de test. Suite à cette évaluation positive, le gouvernement indien négocia, en 2003, l'achat de 3 cellules, mais équipées du même radar Elta EL/W-2090 que le prototype A-50I. Les réacteurs étaient les nouveaux PS-90A-76, de 14500 kg de poussée.
    Les 3 cellules neuves furent livrées à l'israélien Elta qui les équipa des systèmes électroniques, pour les délivrer à l'Indian Air Force, entre 2009 et 2011. Ces appareils portent les serials KW-3551 à -3553, et sont en service dans le 50 Sqd, basé à Agra.
    Les indiens se révélant satisfais des performances de leurs 3 A-50EI (pour Export India) décidèrent en 2010 de commander 3 nouveaux exemplaires à Israel Aircraft Industry. Cependant, le constructeur uzbek des Il-76 ayant fait faillite, il fallut recourir à des cellules "green" stockées. Finalement, 2 cellules purent être transférées (par voie routière et fluviale) à Beriev à Taganrod pour conversion, et les envoyer en Israel pour l'équipement électronique. Le cout de ce contrat, signé en 2019, serait de l'ordre de 800 millions de dollars. (à fin novembre 2022, pas de nouvelles de ces conversions)
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par jff le Nov. 25, 2022, 12:48 p.m.
  • Merci JFF, je ne connaissais pas l'histoire de ces Mainstay irakiens. Quant au radar iranien de 1000km, on dira que l'info est … iranienne. smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Nov. 25, 2022, 8:18 a.m.
  • Je suis en train de lire l'ouvrage FlghtCraft 6 "Ilyushin/Beriev A-50" sur le Mainstay. Il a été écrit en 2014 par deux des meilleurs connaisseurs des appareils soviétiques et russes, Yefim Gordon, et Dmitriy Komissarov.

    Concernant les appareils irakiens, ils n'indiquent que trois conversions sur base Il-76MD :
    La première, dénommée "Bagdad-I" n'a été construite qu'à un unique exemplaire, en 1988. Elle se caractérisait par le montage du radome pour le Tigre-S à la place des trappes arrières. Un tel montage, si simplifiant les transformations (pas de changement structuraux majeurs) présentait néanmoins deux inconvénients : une couverture incomplète du radar (donnée comme "supérieure à 180°", et non pas 360°), et le risque d'endommager le radar dans le cas d'une rotation trop énergique, ou un touché trop cabré.
    Les deux autre conversions revinrent à la formule traditionnelle du radome sur le fuselage, abritant un Thomson-CSF Tigre G, de 9 m de diamètre. Ils furent dénommés Adnan-1 et -2.
    Tous trois furent employés lors de l'invasion irakienne du Koweit en 1990. Adnan-2 fut détruit au sol pendant les frappes de Desert Storm, et les deux autres exemplaire, Bagdad-I et Adnan-1 se réfugièrent en Iran.
    Si Bagdad-I ne fut jamais employé opérationnellement par l'IRIAF, Adnan-1 fut mis en service, sous le serial 5-8208. D'après les sources iraniennes, son radar Tigre fut remplacé par un radar produit en Iran, avec une portée majeure (on cite 1000 km, ce qui semble exagéré). Cette modification aurait été faite avec l'appui de techniciens russes. Il fut remis en service en avril 2008, mais vola peu car victime d'un accident lors d'une parade aérienne, il fut détruit le 22 septembre 2009, avec la perte de tout son équipage.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et vu la taille du territoire russe, les commandes devraient être conséquentes :) Merci de l'info !
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'A-100 AWACS russe prend son envol. La relève arrive pour le Mainstay.
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce «radar volant» russe qui fascine les experts US
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il me semble que les Indiens ont maintenant un nouvel AWACS, non ? Je vois plutôt ça comme une mauvaise nouvelle pour l'A-50

    Ils ont effectivement un appareil brésilien, mais il vient en complément. Il est beaucoup plus petit : pas la même catégorie. :)

    Accessoirement, je ne crois pas que l'appareil irakien soit réellement une version de l'A-50 ; il est construit sur la même base Il-76, mais ça ne va pas plus loin me semble-t-il.

    Il me semble que l'Awacs irakien utilisait un radar Thomson civil monté sur un IL-76, enfin l'un des deux qu'il possédait ?

    En relisant ma fiche, je n'ai pas dit autre chose, à part que je ne savais pas que le radar en question avait un usage civil. Simplement, j'ai préféré mettre ensemble les Il-76 AWACS, parce que les Il-76 de transport, merci bien, je crois qu'il y aura de quoi faire. :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il me semble que l'Awacs irakien utilisait un radar Thomson civil monté sur un IL-76, enfin l'un des deux qu'il possédait ?
    "Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses" Leodagan Kaamelott.MiG-21 1 : "Vite ! Furtivité Plasma !"MiG-21 2 : "Ah ! Il ne nous retrouvera pas!"MiG-21 1 : "Oh non! Fatalité! Le mien tombe en panne!" MiG-21 2 : "Zut !"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il me semble que les Indiens ont maintenant un nouvel AWACS, non ? Je vois plutôt ça comme une mauvaise nouvelle pour l'A-50 :mrgreen:

    Accessoirement, je ne crois pas que l'appareil irakien soit réellement une version de l'A-50 ; il est construit sur la même base Il-76, mais ça ne va pas plus loin me semble-t-il.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer

Actualités

favicon  L’Inde réaffirme son attachement à l’AWACS russe Beriev A-50., 2 years, 2 months ago sur avionslegendaires.net

Lire la suite… Traduction française (Google)