Lockheed MC-130

Rappels

  • Catégorie : Avion de transport
  • Constructeur : Lockheed drapeau du pays
  • Premier vol : mars 1966
  • Production : 120 appareils construits (dont 37 cellules neuves)
  • Voir aussi… : Lockheed C-130 Hercules
Lockheed MC-130

Historique

Le MC-130 est la désignation de base des versions du C-130 conçues pour des opérations spéciales. Leurs missions sont l'infiltration, le ravitaillement et l'exfiltration des commandos, ainsi que le ravitaillement en vol des hélicoptères des forces spéciales. Ils sont utilisés par l'AFSOC (United States Air Force Special Operations Command).

Ces appareils ont été conçus en pleine guerre du Vietnam, à la suite des C-123B modifiés pour Taïwan dans le cadre du projet Duck Hook. Ceux-ci s'étaient révélés insuffisants et le C-130 fut considéré par l'USAF comme une meilleure plate-forme. 3 programmes de modifications menés par Lockheed se succédèrent entre décembre 1964 et janvier 1967 : Thin Slice, Heavy Chain en août 1966 et enfin Rivet Yard.

Les essais furent menés discrètement par le 1198th Operational Evaluation and Training Squadron. Les premiers appareils étaient des C-130E de série modifiés, qui reçurent pour commencer une peinture réfléchissant peu les ondes radars, mais augmentait du même coup la masse de 370 livres. 4 appareils reçurent également le système de récupération Fulton. Ce système, qui consiste à récupérer une personne ou du matériel grâce à un câble suspendu au moyen d'un ballon, se montra très fiable. Il fut utilisé de 1965 à septembre 1996, et un seul accident mortel eut lieu, le 26 avril 1982. Les progrès en matière de rayon d'action des hélicoptères le rendirent inutile.

Le MC-130 reçut des équipements électroniques dans le cadre du programme Rivet Clamp, à partir de mars 1966. Outre les 4 appareils équipés du système Fulton (ou STARS, pour Surface-To-Air Recovery System), 8 autres appareils reçurent un radar de navigation AN/APQ-115 (avec suivi de terrain) et des contre-mesures électroniques et infrarouges. En 1970, ce radar fut remplacé par un MOD-70 (radar APQ-122 et système de navigation inertielle Litton LN-15J). 16 appareils, dont 4 servant de banc d'essais, en furent équipés. En 1967, ils étaient surnommés "Combat Talon", et étaient désignés C-130E(CT), C-130E(Y) ou C-130E(S) selon qu'ils avaient reçus des modifications dans le cadre des programmes Clamp, Yank (anciennement Yard) ou Swap respectivement.



C'est en 1977 qu'ils furent désignés MC-130. Les 14 MC-130E survivants reçurent un radar MOD-90 et un système de guerre électronique amélioré entre 1986 et 1994, puis une nacelle de ravitaillement en vol pour hélicoptère en 1995. Il y eut en tout 18 MC-130E. Les MC-130E furent finalement retirés du service le 25 avril 2013, remplacés par le MC-130J.

Les MC-130 entrèrent en service en juillet 1965 au sein du 464th Troop Carrier Wing à Pope AFB, en Caroline du Nord. Il accomplit sa première mission de guerre au Vietnam le 1er septembre 1966. Les détails sont peu connus, si ce n'est sa participation à l'opération Kingpin le 21 novembre 1970. Cette opération, destinée à libérer les prisonniers du camp de Son Tay, échoua car il n'y avait en réalité aucun prisonnier. Il n'y eut cependant aucune perte. En 1975, les MC-130 effectuèrent des missions de patrouille maritime aux frontières de la Corée du Nord. Un MC-130 fut également déployé la même année lors de l'incident du SS Mayaguez, unique bataille connue entre l'armée américaine et les Khmers Rouge.

En 1979, leur utilité fut remise en question, mais la prise d'otages en Iran en décida autrement, et ils participèrent à l'opération Eagle Claw qui visait à leur libération. Les MC-130 ne furent pour rien dans l'échec de l'opération, bien au contraire. Ils reçurent cependant de nouveaux leurres.

5 d'entre eux participèrent à l'opération Urgent Fury, l'invasion de la Grenade en 1983. Ils furent également présents lors de l'opération Just Cause (invasion de Panama en 1989), et Desert Storm. Les MC-130H participèrent aux missions au-dessus de l'ex-Yougoslavie dès décembre 1995, puis à des missions d'évacuation (y compris d'otages) à Haitï, au Liberia, en Sierra Leone, au Zaïre, en Thaïlande, au Cambodge (en 1997 pour ces 3 derniers). On les reverra de nouveau en Afghanistan et en Irak.

Sans compter les MC-130J, 82 MC-130 ont été construits. 9 ont été perdus en opération entre 1967 et 2005 (dont 2 au Vietnam, 2 en Afghanistan et 1 en Irak), entraînant la mort de 68 personnes. Les pertes s'élèvent à 4 MC-130E, 4 MC-130H et 1 MC-130P.

Pays utilisateur

Versions

Sur le forum…

  • Je ne suis pas spécialement surpris de l'abandon, mais je m'interroge un peu sur le besoin d'origine. Quelles sont ces missions nécessitant absolument un MC-130 amphibie ?
    J'avoue que de tête, comme ça, je ne m'en souviens pas. Probablement pour mettre à l'eau et récupérer des commandos sur des bateaux pneumatiques. Permettre aussi des les lâcher proches des côtes, avec quelques mètres de fond, sans avoir besoin de les parachuter et plus facilement récupérables.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Alors qu'elle était censée être absolument indispensable à la bonne réalisation de leurs missions smiley


    Je ne suis pas spécialement surpris de l'abandon, mais je m'interroge un peu sur le besoin d'origine. Quelles sont ces missions nécessitant absolument un MC-130 amphibie ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jerichole Sept. 22, 2022, 8:53 p.m.

    Je n'avais encore jamais entendu parler d'un projet pour une version "amphibie" du C-130 !
    Par contre, je n'ai pas accès au reste de l'article, mais je pense qu'on en saura plus d'ici peu.
    La version hydravion n'est toujours pas pour demain : les forces spéciales américaines renoncent à la version amphibie de l’avion de transport MC-130J Commando II… smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le May 8, 2024, 12:50 p.m.
  • Les USA pourraient profiter du savoire-faire du Japon pour développer une version hydravion de son MC-130J. 
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Peut être l'info est-elle dejà passée sur le forum? je n'ai pas vérifié.
    Un site fantastique, qui se décrit comme "the ultimate C 130 site". Il regroupe absolument tout l'historique de tous les Hercules produits, leur utilisation, etc …
    https://www.c-130.net/


    Pour vos insomnies. A consommer sans modération
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Vers une seconde vie africaine et sud-américaine pour les ex Lockheed HC-130H de l’US Coast Guard
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une vidéo de Xavier Tytelman sur le premier C 130H30 français modernisé :
    https://www.youtube.com/watch?v=zMGTI_Gn6qM


    Je mets le liens ici, car cet Hercule est destiné aux opérations spéciales, donc une espèce de MC 130 à la sauce "grenouille".
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je me demandais également ce matin quels étaient les théâtres qui seraient concernés.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En faisant une recherche rapide sur le net ("MC 130 amphibious capablity"), on se rend compte que ce ne sont, pour le moment, que des études de faisabilité.
    D'après Rich Rodriguez, directeur des technologies émergentes au USSOCOM (commandement des opérations spéciales) :
    “In terms of amphibious MC-130 demonstration, USSOCOM is actually going through some market research, currently, to see if we can identify any potential amphibious capacities to meet some of the SOF Requirements that are existing.  And currently AFSOC is also doing an experimental demonstration where they are planning on putting some float assemblies on a C-130 platform.  They use digital engineering as a major factor of reducing some of that risk and making some of those changes, and they have gone through some hydrotesting and some aero testing on a subscale factor.”

    Il s'agirait d'ajouter des flotteurs à un MC 130, sans grosse modification structurale (photo : https://www.navalnews.com/wp-content/uploads/2021/09/AFSOC-moving-forward-on-MC-130J-Commando-II-Amphibious-Capability_002.png.webp
    )

    Le Commandement des Opérations Spéciales étudie aussi d'autres options, tel le Shin Meiwa US 2 japonais.

    Personnellement, je me pose la question de l'intéret d'une telle modif, qui ne serait opérationnelle quand dans des eaux abritées et calmes, contrairement à un hydravion à coque, qui offre de meilleures caractéristiques en eaux plus agitées.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'avais vu quelque chose sur le sujet, mais ça semblait vraiment peu avancé.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer