Transport Allianz C-160 Transall

Rappels

  • Catégorie : Avion de transport
  • Constructeur : Transport Allianz drapeau du pays drapeau du pays
  • Premier vol : 25 février 1963
  • Production : 214 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Transall tire son nom du consortium « Transport Allianz », fruit d’une collaboration franco allemande de 1958, chargé de préparer le remplacement du Nord 2501 Nord Atlas. Ce sont les entreprises Nord-Aviation, pour la France, Wesser Flugzeugbau (WFB) et Hamburger Flugzeugbau (HFB), pour l’Allemagne qui se virent confiées la conception du Transall.

En 1959, les deux pays s’entendent sur un contrat qui fixe une part financière égale pour couvrir les frais d’études et la construction des premiers prototypes. Malgré les difficultés financières de la France (guerre d’Algérie, développement de la force de dissuasion nucléaire en particulier) et la concurrence américaine féroce (le moderne Lockheed C-130 Hercules vient tout juste de faire son entrée en service au sein de l’US Air Force), le projet suit son cours, et le Transall V1 décolle le 25 février 1963 de Melun-Laroche. Trois prototypes et deux cellules d’essais statiques vont être construits, puis 6 avions de pré série.

En 1964, un accord est signé fixant l’achat de 110 Transall pour l’Allemagne et 50 pour la France.
Neuf avions seront également construits pour l’Afrique du Sud. La fabrication du Transall sera relancée en 1976, à la demande de la France. L’Armée de l’Air souhaitant améliorer ses capacités, il fut décidé de construire des Transall ravitaillables pour compenser son manque de puissance.

A partir de 1982, 23 Transall C-160NG, dont les quinze premiers peuvent être ravitailleurs, seront livrés à la 64ème Escadre de Transport à Evreux, 2 Transall C-160 G, Gabriel seront livrés à l’Escadron Electronique 54 à Metz, 4 C-160H Astarte à l’Escadron 59 Astarte à Evreux, et 6 C-160NG à  une compagnie aérienne indonésienne (mais sans les dispositifs de ravitaillement en vol).

A partir du début des années 90, 49 avions de la première série et 21 de la nouvelle génération subiront une rénovation. Cette rénovation ne portera toutefois pas sur la motorisation, point faible du Transall, mais sur l’électronique, les systèmes de radio-communication et de radio-navigation, avec en particulier la mise en place d’une visu tête haute pour améliorer les missions tactique (vols basse altitude, par mauvaise visibilité, de nuit par exemple).



Entré en service dans l’Armée de l’Air en 1967 en remplacement du Nord Atlas (qui a été retiré en 1984), le Transall, bien que sous motorisé, a su conquérir équipages et mécaniciens par sa robustesse, sa fiabilité, sa polyvalence, son aptitude à se poser sur des terrains des plus sommaires.
Les Transall ont sillonné la planète et participé à un grand nombre d’opérations, tant militaires qu’humanitaires, mais aussi accompagnement de visites présidentielles, soutien logistique de l’industrie française, opérations spéciales au profit de la DGSE…

Le fait d’arme le plus marquant reste le largage du 2ème REP sur Kolwezi en 1978 au cours de l’opération Bonite. Le record de passagers a été établi au Tchad lors d’une mission d’évacuation lorsque 208 tchadiens ont été embarqués en plus de l’équipage.


Texte de Tandure, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Ancien pays utilisateur

Versions

Sur le forum…

  • Merci beaucoup pour tous ces documents précieux :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour toutes ces infos rares !
    Le schéma montre bien ce que ça devait donner. Au fait, pourquoi est-il en anglais ? Pour ceux de Rockwell dont tu parlais ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Désolé pour le double post, mais je viens de retrouver ça :

    Image

    et ça :

    Image
    (Le diamètre du fil n'est pas de 4 cm mais bien de 4 mm. Erreur de conversion sans doute)

    Et puis encore tout pleinde choses intéressantes
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il faut que j'arrive à trouver comment mettre les photos et vidéos que j'ai sur le DVD.
    Parce qu'il y a des vidéos de sortie et de rentrée des antennes, de fonctionnement du treuil… Il y a aussi un grand nombre de photos de l'avion (intérieur, extérieur), et aussi de la vie de l'escadron et de ses services. Une vraie mine d'or pour les nostalgiques comme moi!
    J'ai d'ailleurs deux DVD chez moi. LB peux-tu te renseigner au musée de la BA105 pour savoir s'il serait intéressé d'en récupérer un?

    Je ne me souviens pas avoir vu les pilotes mettre les masques à oxygène pour les orbites, quelle que soit la longueur.
    Ils ont pu les mettre lors d'exercice pour s'entrainer à travailler sous O², mais pas systématiquement.
    L'altitude dépendait de plusieurs paramètre dont la longueur de l'antenne bien sûr.
    Pareil pour la durée de l'orbite. Celle-ci dépendait principalement de la durée du message à transmettre, donc de son contenu.
    Mais là, on rentre dans le domaine des marins.
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer
  • oui elles ont été prisent au musée. :)

    comme on a rarement l'occasion de voir de photos de transall astarte en vol avec le drogue sorti, on ne se rend pas forcement compte de certaine chose.
    j'ai entendu dire que les pilotes volait sous oxygène lorsqu'ils sortaient le fil à 8000m.
    quelle était l'altitude moyenne des orbites? (80%de la longueur déployé + 2000 pieds(je ne pense pas que toute la longueur du câble de 8000m était déployé?)
    combien de temps durait une orbite?

    :interr:
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tiens, un drogue! Sont-ce des photos prises au muése de la base?
    Et non le petit appendice ne servait pas à la diffusion du signal.

    Il me semble qu'il s'agit d'un lest, mais j'avoue ne m'en être jamais inquiété :?

    Pour les dimensions, cela semble cohérent.
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les cônes en bout d'antenne avaient pour rôle de maintenir en tension les antennes et de les empêcher de battre au vent relatif.

    merci tandure pour les précisions.

    lorsque je voyais un cône sur un astarte, j'avais l'impression que celui-ci était petit.

    mais pas tant que ça en fait… :roll:

    Image

    Image
    le petit appendice servait à la diffusion du signal?

    Image
    Ne soyez pas directement derrière le parachute en l'emboîtant… :roll:

    le cône avait avait une longueur d'un peu prêt 80cm environ, un diamètre de 60cm environ et un poids d'une dizaine de kilos (les mesures sont à vérifier par les personnes compétentes. :) )
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci beaucoup Tandure et JFF pour vos précisions et explications ! Je modifierai la fiche en conséquence demain :)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ok, merci ;)
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ogotaï a écrit

    L'affectation était recherchée par les pilotes ? Ou au contraire (à l'exemple des Horizons), une punition ?

    Parce que j'imagine que faire des ronds dans le ciel en décrivant la parabole parfaite, c'est moins motivant que faire des posés d'assaut en zone de conflit ?

    Effectivement, faire des ronds au dessus de l'eau n'est pas le must pour un pilote de Transall. Il se peut que certains aient reçu cette affectation comme une punition (peut-être aussi due à un niveau insuffisant?). Pour d'autres, c'étaient aussi une affectation pour souffler et profiter de la famille en ayant un poste plus "sédentaire". Il est également possible que certains aient reçu cette affectation pour calmer leurs fougues.
    Je dis ça, je dis rien!
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer

Actualités

favicon  Comment les Transall de l’Anjou vont continuer à voler… au Dunkerque !, 3 months, 3 weeks ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)