Ravitaillement en vol

  • 4 questions et demi :
    1 -Les ravitaillements en vol au dessus du territoire Français sont ils toujours effectués sur les mêmes zones ?
    2 -Quels sont les conditions fixées pour les entrainements (altitude mini et maxi, virages autorisés pendant le ravitaillement, restriction météo…) ?
    3 -J'ai entendu parlé de "toboggan" (le ravitailleur et le ravitaillé sont en descente durant le ravitaillement). Est-ce la règle pour tous les ravitaillements ou cela ne concerne t-il que certains duos ravitailleurs-ravitaillés (je pense à un ravitaillement effectué par un Transall par exemple : une trajectoire en descente permet d'éloigner le risque de décrochage d'un jet :roll: ) ?
    4 -Et enfin, le ravitaillement en vol est-il un exercice qui s'acquiert rapidement pour un pilote de jet ? Est-ce une qualification comme une autre ou n'est-on considéré comme opérationnel qu'après être certifié "ravitaillable" ?

    Ce sera tout pour ce soir, merci de votre attention Image
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • trois questions sur quatre.

    -Les ravitaillements en vol au dessus du territoire Français sont ils toujours effectués sur les mêmes zones ?

    pour ne pas gêner la circulation civile, des zones militaires ont-été établit.
    il en est de même pour le ravitaillement en vol.

    ce sont des zones contrôlées et gérées par des contrôleurs militaires.

    Quels sont les conditions fixées pour les entrainements (altitude mini et maxi, virages autorisés pendant le ravitaillement, restriction météo…) ?

    les axes de ravitaillement se font à une altitude de 7650 mètres.
    un des axes les plus pratiqués en france se trouve au-dessus de châteauroux.

    et l'axe activé seulement de nuit, est situé dans la région le havre-cherbourg.

    les entrainements sont planifiés dix jours à l'avance et c'est deux jours avant le vol que toute la chronologie de vol est connue.

    le rendez-vous se fait toujours sur un hippodrome, à heure/point/altitude fixe.

    généralement le ravitailleur effectue des hippodromes de 15 à 20 minutes durant deux ou trois heures.

    pour de ce qui est de la météo tant que les bandes électroluminéscentes du ravitailleur sont visibles, le ravitaillement est possible, car un appareil en manque de coco ne reste pas longtemps en vol. :? :roll:

    Est-ce la règle pour tous les ravitaillements ou cela ne concerne t-il que certains duos ravitailleurs-ravitaillés (je pense à un ravitaillement effectué par un Transall par exemple : une trajectoire en descente permet d'éloigner le risque de décrochage d'un jet

    lorsque l'on rajoute du carburant dans un avion, celà implique d'augmenter son poids.

    si on augmente le poids d'un avion en vol, il faut que celui-ci augmente sa puissance pour rester à la même vitesse.

    donc pour un chasseur, il faut jouer constament avec la manette des gaz pour rester connecté au tuyau.

    par contre de C-160 à C-160, lorsque le poids augmente, une procédure dite "tobogan" est réalisé, afin de permettre au C-160 ravitaillé de gagner la vitesse nécessaire pour rester connecté.
    http://perso.orange.fr/aeromil-yf/TRANS%20rav.jpg


    sur les mirage IV celà été aussi pratiqué, car généralment pour resté au contact, celui-ci allumait simplement un réacteur, ce qui engendrait généralement des surchauffes. :?

    pour de ce qui est de la quatrième question, je laisse le soin aux spécialistes de répondre.

    :wink:
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par little boy le Jan. 17, 2007, 7:56 p.m.
  • little boy a écrit

    trois questions sur quatre.
    c'est déjà beaucoup ! Merci :wink:
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ca me rappelle l'axe 30-31 dans le Nord Est de la France

    il y a en effet deux zones réservées aux vols militaire dans le nord-est.

    une au nord de reims et l'autre au nord de nancy.
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une p'tite (vieille) vidéo sur le refueling des chasseurs des FRA (Maroc):
    http://youtube.com/watch?v=LmJzuirwRmw

    :D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    Ca y est je suis un HOMME!!! :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Félicitations Little pour ton entrée dans le club des hommes… :wink:

    Raf
    Si vis pacem parabellum! Si cette phrase veut dire qu'il faut préparer la guerre afin d'avoir la paix, elle ne signifie pas pour autant qu'il faille la faire, la guerre, surtout en mettant la paix en danger.Rafighter
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little a écrit

    ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    Ca y est je suis un HOMME!!! :wink:
    Félicitation!!!!!!!! :no1:
    Tu vois je t'avais dis que ça se passerais bien. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little a écrit

    ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    Ca y est je suis un HOMME!!! :wink:

    Ouvrez le banc! :drill:

    Little, mon cher, sachez le, nous sommes fier de vous :salut:

    Fermez le banc! :drill:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    félicitation. 8)
    sur quel appareil as-tu ravitaillé?


    -Et enfin, le ravitaillement en vol est-il un exercice qui s'acquiert rapidement pour un pilote de jet ? Est-ce une qualification comme une autre ou n'est-on considéré comme opérationnel qu'après être certifié "ravitaillable" ?

    justement, tu vas pouvoir peut-être nous éclairer sur cette question. :D
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little a écrit

    ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    Ca y est je suis un HOMME!!! :wink:

    Si sur le fond, je ne peux que m'associer aux felicitations qui emaillent deja le forum, je ne peux que te tancer sur la forme.
    Je, mais je puis a coup sur dire "nous", serions tout de meme friand a ce que tu nous racontes cet episode un peu plus longuement (temps, altitude, durée, etc…). Avec bien sur toutes les restrictions de confidentialité que ton travail demande…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mes félicitations little, mais il est vrai que nous attendons des détails :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Allez little, je suis sûre que tu seras enchanté, de nous raconter. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little a écrit

    ca y est : premier ravito humide sur f1cr cette apres midi… j'ai pris 1500l et 2 contacts secs…

    Ca y est je suis un HOMME!!! :wink:

    Maintenant que tu nous as appâtés, tu ne peux plus te défiler :)

    Nous voulons un débriefing détaille :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est parti:

    Une patrouille de 2 avions, candide 333 A et B. Je suis equipier.
    Décollage de Reims, direction une zone de combat en gros sur le macif central. Travail à mon profit, 2 interceptions sans combat (mon leader avait des bidons, moi pas). Fin du travail, direction l'axe de ravito, interception du c-135 fr effectuée par le leader, moi en fmo (formation de manoeuvre offensive), on arrive en perche à droite. Le leader ravitaille le premier, je ravitaille en second, ensuite on quitte le tanker direction reims, quelques evolutions pour cramer le fuel puis percee patrouille serree, atterrissage sur break individuel.

    Pour la mission j'etais en lisse (sans bidon) l'etape superieure sera de ravitailler avec car l'avion etant plus lourd, il a moins de reponse aux gaz… mais bon ca va bien se passer…
      Lien   Revenir ici   Citer