Et après le pétrole ?

  • cachée dans les pins a écrit

    …pas les 4/4 les gars, l'A320..
    Par contre ne saute pas en marche de l'A320 comme tu l'as fait pour le 4x4 :mrgreen:
    Blague à part, très intéressantes réflexions sur notre société que je qualifierais également de "kleenex"…
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Moi je veux bien les laisser prendre des risques, tant en ce qui concerne les pollutions (principalement des eaux) qui accompagnent en général les forages et les exploitations, qu'en ce qui concerne les risques sismiques. Mais c'est vrai que les Etats-Unis n'ont rien à craindre de tout celà…
    Cela a au moins l'avantage de repousser de quelques années le besoin en nouvelles technologies de remplacement des énergies fossiles.

    Il faut dire aussi que la physionomie des USA est très différente de celles de pays d'Europe comme la France ou le Royaume-Uni.

    Les USA s'apparentent à un continent et donc quelque part se permettent de saccager une large part de leur environnement, sur le gaz et le pétrole de schiste, mais aussi sur tant d'autres points…


    Paxwax a écrit

    L'idée d'un avion comme Solar Impulse est de produire son énergie en vol. D'accord avec Flavien: ce n'est pas viable à court terme (ni à moyen terme, à moins d'une progression aussi importante qu'imprévue dans le rendement des panneaux solaires).

    En revanche, on commence petit à petit à entrevoir des solutions de long terme pour produire de l'énergie (…)

    Plus précis que ça, deviner les évolutions d'un domaine à 60 ans et plus, c'est un peu du madame Irma je crois :merlin: .


    Je suis d'accord, qui vivra verra :) .


    Jericho a écrit

    Sharky 125 a écrit

    Jericho a écrit

    une société moins gourmande en énergie serait sûrement viable à long terme. Mais pour ça, il faut consentir à changer sa façon de vivre… chose pas évidente à accepter, je le concède. ;)

    Rêve toujours. Six milliards de personnes qui doivent se chauffer en hiver, se rafraichir quand il fait chaud, se transporter, transporter leurs matières premières et leurs produits finis, transformer ces matières premières en produits finis, cuire leurs aliments, se laver, laver leur linge, communiquer… Lesquels de ces postes accéptes tu de supprimer ?

    Aucun, mais on peut peut-être limiter certaines exagérations: quand je trouve dans mon super-marché des pommes provenant de Nouvelle-Zélande au mois de novembre, alors que je viens d'en acheter à un producteur local, je me demande si on n'a peut-être pas gaspillé de l'énergie quelque part…
    (Et ça m'est arrivé la semaine passée)
    :S

    Quand on doit faire venir de Chine, par avion (c'était urgent), 300 kg de produit parce que le nouveau système informatique ne nous permettait pas de les commander à notre succursale située à 20km et qui en avait plus de 20 tonnes en stock, je trouve aussi que c'est du gâchis. (ça, c'était il y a quelques années, et depuis on a changé de système informatique!)


    Je suis d'accord, il y a tout de même des efforts accessibles sans renoncer à quoi que ce soit sur le fond (ce qu'il faudra sans doute faire un jour, pourtant, que ce soit nous ou les générations suivantes).


    glwpatton a écrit

    Aujourd'hui l'exploitation de ces gaz de schiste est terriblement polluante, mais il y a certainement des moyen de l'extraire de façon propre.


    J'en suis convaincu.


    (PS: merci pour tes liens, au passage)


    Paxwax a écrit

    Sharky 125 a écrit

    Rêve toujours. Six milliards de personnes qui doivent se chauffer en hiver, se rafraichir quand il fait chaud, se transporter, transporter leurs matières premières et leurs produits finis, transformer ces matières premières en produits finis, cuire leurs aliments, se laver, laver leur linge, communiquer… Lesquels de ces postes acceptes tu de supprimer ?

    Ben, il me semble que tu pointes justement des domaines ou on a pas mal progresse, Sharky.
    Pour se chauffer en hiver ou se rafraichir en ete, on peut aujourd'hui mieux isoler sa maison, mettre des chauffes-eau solaires en complement du chauffe-eau normal sur le toit, utiliser une pompe a chaleur au lieu d'un chauffage electrique…
    Pour se transporter, on peut developper des voitures plus efficaces (Renault Z.E.? Toyota Prius?), augmenter le covoiturage (en explosion actuellement), faire des avions plus economes (materiaux composites, aides electriques au taxiage, commandes electriques moins lourdes, moteurs plus efficaces…), des trains electriques au lieu du diesel…
    Pour communiquer, on peut utiliser l'email de 2012 plutot que l'enveloppe postale de 1990, la fibre optique de 2020 beaucoup plus econome que le cable electrique de 2000…

    On parle d'economies d'energie du simple au double, la, sinon plus.


    Oui, c'est tout à fait ma vision des choses.

    Je ne crois pas qu'il soit sérieusement envisageable de régresser (brutalement) en "renonçant" à moult postes de notre grand confort actuel, issu d'une énergie accessible et toujours plus ou moins bon marché.

    Pour autant, il y a tout de même de multiples améliorations, dont celles que tu cites.

    En matière de transport, j'insisterais sur l'utilité du ferroutage, et la limitation des aéroports de taille importante qui n'ont aucune autre utilité que celle de flatter l'égo de certaines personnes à tendance mégalomanique (clin d'oeil au fil sur le fameux projet d'aéroport de Notre Dame des Landes).

    Il semble stupide de faire parcourir des milliers de kilomètres à des primeurs juste pour savourer des fruits hors saison, etc.

    Je suis bien d'accord, c'est facile et accessible de changer cela et de faire cesser ce gaspillage scandaleux.



    JFF a écrit

    Oui, c'est bien de modèle de société dont on parle

    (…)

    Deux exemples :
    Quand je travaillais à la Réunion (notamment sur les questions de dépendances énergétique), EDF nous a raconté qu'il commençait à voir arriver des personnes qui se renseignaient comment chauffer leur piscine !
    Quand j'étais à Brasilia, dans des locaux très bien conçus (pas besoin de clim', même dans les jours les plus chauds), mon chef s'est fait installer la clim' dans son bureau. Quand je lui ai marqué mon étonnement, il m'a expliqué que, comme il était toujours avec sa veste, il avait trop chaud ! Mais par contre, il était inconcevable d'enlever la veste au bureau ………


    Ces deux exemples font froid dans le dos, sans mauvais jeu de mot … :mrgreen:


    d9pouces a écrit

    Je pense qu'à ce sujet, les Américains sont plutôt pas mal. Quelques exemples
    en vrac : lors d'un congrès à Rome en juin, j'ai réussi à chopper une bonne
    crève. Comme il s'agit d'organisateurs américains, ils ont importé leurs
    habitudes : moins de 20°C dans la salle, plus de 30° dehors.

    Autre anecdote : à l'UCSD (université californienne), la clim' est globale et figée à 4°.
    Après, ils rajoutent du chauffage pour atteindre la température voulue.
    Le jour où le chauffage est tombé en panne, il faisait donc moins de 10° dans certains bureaux, et plus de 30° dehors…
    Problème inverse quand la clim' a été H.S. en plein hiver.


    L'exemple le plus typique à mon sens renvoie à des villes construites en plein désert comme Las Vegas (NV) ou Phenix (AZ), villes en expansion constante (je l'ai encore constaté de visu en juillet 2012).

    Un développement hallucinant, au mépris de toute logique environnementale, l'eau vient à manquer ce qui n'empêche pas de surconsommer de l'électricité pour transformer en réfrigérateur tous les bâtiments possibles et imaginables.

    Le tout par des températures extérieures logiquement désertiques de 40 à 50 ° c…


    PCmax a écrit

    Je suis bien sûr sensible aux divers gaspillages et en règle générale tout ce qui concerne l'avenir pour notre planète et concernant l'exemple US que tu prends d9, je ne rajouterai qu'une chose : les Français que nous sommes ne sont pas mauvais non plus en matière de gaspi énergétique.
    La différence entre nous et les US, c'est que eux dépensent ce qu'ils ont sur (sous) leur sol. Nous, nous gaspillons ce que nous achetons très cher.

    J'ajouterais aussi que comme souvent, la France s'érige en donneuse de leçon, alors qu'à bien y regarder, le bilan est accablant.

    Preuve en est qu'aux USA, le développement des voitures hybrides, des éoliennes, des panneaux photovoltaïques et autres énergies renouvelables est en plein boom, alors qu'en France cela reste timoré.

    Ne serait-ce qu'en Europe, l'Allemagne fait bien mieux que la France en la matière.


    d9pouces a écrit

    Il me semble que pour l'instant, les Américains dépensent surtout le pétrole arabe, vu qu'ils réservent leur propre pétrole pour plus tard (intelligemment).


    C'est vrai, mais ce qui est amusant (je trouve), c'est que finalement même les américains eux-mêmes ne pensaient pas avoir autant de potentiel.

    Le gaz et le pétrole de schiste constituent une vraie révolution pour ce pays, et cela rebat les cartes de l'énergie au niveau mondial.


    PCmax a écrit

    Ah ? J'avais cru lire (je ne sais pas ou), que les USA n'importaient que 20% de leurs besoins et qu'ils seraient autonomes et exporteraient leur pétrole vers les années 2030.

    Je suis déçu. Mais dis moi…je me demande : toutes ces guerres n'auraient pas un lien direct avec le pétrole ? :interr:

    :)

    Je ne peux pas te laisser penser cela PCMax, tu sais bien que les USA n'agissent jamais en fonction de leurs intérêts, mais toujours pour des idéaux et de ce manière désintéressée. :ange:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et ce n'est pas de leur faute si leurs intérêts et leurs idéaux coincident étrangement ! :bonnet: :bonnet: :bonnet:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • :lol:
    Reste à déterminer s'ils cherchent leurs intérêts dans leurs idéaux ou leurs idéaux dans leurs intérêts… :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petit up pour ce topic des plus intéressants :) .

    Je suis tombé sur cet article, et l'ayant trouvé intéressant je le mets en lien.

    How the US oil, gas boom could shake up global order

    Without fanfare, China passed the United States in December to become the world's leading importer of oil – the first time in nearly 40 years that the U.S. didn’t own that dubious distinction. That same month, North Dakota, Ohio and Pennsylvania together produced 1.5 million barrels of oil a day – more than Iran exported.

    (…)

    Many experts say the U.S. would be the big winner, in position to reshape its foreign policy and boost its global influence. (…)

    La perspective de voir le monde occidental (et en particulier son plus gros consommateur de pétrole, les USA) beaucoup moins dépendant des pays du Moyen-Orient, c'est je trouve une perspective des plus réjouissantes.

    L'article rappelant que la Chine est à présent le pays qui consomme le plus de pétrole dans le monde entier, il est à penser que ce soit naturellement les pays du Moyen-Orient qui soient ses principaux fournisseurs pour le futur (c'est déjà le cas pour le présent).
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce n'est pas très réjouissant, au contraire :

    * l'Europe va se retrouver d'autant plus sur le banc de touche.
    * la Chine va devenir beaucoup plus exigeante, quand ton plus gros client te demande gentiment une exclusivité, tu lui accordes. Que se passera-t-il si la Chine veut jouer à ça ?
    * j'ai également peur que la Chine veuille s'assurer de plus en plus de la pérennité de son approvisionnement.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    Ce n'est pas très réjouissant, au contraire :

    * l'Europe va se retrouver d'autant plus sur le banc de touche.
    * la Chine va devenir beaucoup plus exigeante, quand ton plus gros client te demande gentiment une exclusivité, tu lui accordes. Que se passera-t-il si la Chine veut jouer à ça ?
    * j'ai également peur que la Chine veuille s'assurer de plus en plus de la pérennité de son approvisionnement.

    La solution est simple : l'Europe doit se passer du pétrole ! Et c'est possible avec ce qui est dit dans les post précédents…
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    Ce n'est pas très réjouissant, au contraire :
    * l'Europe va se retrouver d'autant plus sur le banc de touche.

    Pour l'Europe, nous avons un accès aisé à la production de pays comme la Norvège et la Russie (entre autres).

    Par ailleurs, il y a aussi des gisements de gaz de schiste (et / ou de pétrole de schiste) en Europe. :)

    Il va falloir étudier sérieusement le développement de techniques d'exploitation préservant un tant soit peu l'environnement, afin d'utiliser ces gisements.

    d9pouces a écrit

    * la Chine va devenir beaucoup plus exigeante, quand ton plus gros client te demande gentiment une exclusivité, tu lui accordes. Que se passera-t-il si la Chine veut jouer à ça ?

    Peux-tu stp préciser ton propos ? :S

    d9pouces a écrit

    * j'ai également peur que la Chine veuille s'assurer de plus en plus de la pérennité de son approvisionnement.

    Cela ne fait aucun doute, c'est déjà visible en Asie avec la présence de plus en plus accrue de la Marine chinoise.

    Les gisements locaux sont largement convoités par la Chine, qui s'apparente un peu à un ogre dévoreur de pétrole à présent…

    glwpatton a écrit

    La solution est simple : l'Europe doit se passer du pétrole ! Et c'est possible avec ce qui est dit dans les post précédents…

    La réduction de la consommation de pétrole devient non seulement une nécessité, mais un impératif.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    d9pouces a écrit

    * la Chine va devenir beaucoup plus exigeante, quand ton plus gros client te demande gentiment une exclusivité, tu lui accordes. Que se passera-t-il si la Chine veut jouer à ça ?

    Peux-tu stp préciser ton propos ? :S

    Imaginons que tu sois une entreprise, avec un client qui t'achète 50-60% de ta production, et qui soit solvable alors que tes autres clients sont un peu sur la brèche. Maintenant, ton client demande l'exclusivité sur ta production car il sait qu'il en aura besoin pour plus tard, et qu'il n'y en aura jamais assez pour tout le monde.
    Et naturellement, tu n'as pas spécialement de scrupules.

    Que lui réponds-tu ?



    glwpatton a écrit

    La solution est simple : l'Europe doit se passer du pétrole ! Et c'est possible avec ce qui est dit dans les post précédents…

    La réduction de la consommation de pétrole devient non seulement une nécessité, mais un impératif.
    En effet. Pas spécialement par souci écologique, mais bien car on n'a pas le choix.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    En effet. Pas spécialement par souci écologique, mais bien car on n'a pas le choix.

    De plus en plus économie et écologie vont de pair, et c'est une tendance qui semble s’accélérer en changeant d'échelle : des particuliers, cela touche les entreprises, et ça va finir par toucher les pays…
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • => D9 :

    Ok, je vois à présent.

    L'hypothèse est inquiétante, en effet.

    glwpatton a écrit

    De plus en plus économie et écologie vont de pair, et c'est une tendance qui semble s’accélérer en changeant d'échelle : des particuliers, cela touche les entreprises, et ça va finir par toucher les pays…

    En l'absence de transition énergétique, le choc risquerait d'être tel que la démocratie et nos institutions actuelles n'y survivraient sans doute pas.

    C'est en substance le crédo développé par Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean, deux polytechniciens proches de Nicolas Hutot, dans leur fameux ouvrage Le plein s'il vous plaît !


    Eux recommandent d'augmenter les prix du pétrole et de ses dérivés (oui oui!), afin de forcer le sevrage et d'habituer les gens à l'idée que l'énergie est chère et va en se raréfiant.

    Ce qui amènerait à la transition énergétique, nécessaire alors que l'époque actuelle se caractérise par un accès aisé aux énergies fossiles : ils parlent de "feu d'artifice" à l'échelle de l'histoire, et pensent que l'addition sera ensuite très douloureuse pour les générations suivantes.

    On les croit sur parole : raréfaction énergétique, environnement très dégradé, population de la planète en pleine expansion depuis des décennies => le cocktail est explosif.

    Seulement voilà, dans leur ouvrage paru en février 2006, il apparaît qu'ils n'avaient apparemment pas pensé au gaz et au pétrole de schiste, lesquels repoussent à plus tard cette transition tant décriée.

    Vous avez dit fuite en avant ? :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le pétrole américain va bouleverser le marché mondial (AIE)

    Petit topo par l'Agence Internationale de l’Énergie.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • cette histoire de pétrole me fait doucement sourire, cela fait combien de décennie que l'on entend dire que dans 50 ans il n'y aura plus de pétrole?

    si ils avaient voulu pallier ce manque, ils auraient trouver une solution depuis longtemps (au moins pour ce qui est de la voiture).

    l'agriculteur du coin arrive à faire tourner son tracteur avec du colza, le marchand de frite fait tourner sa carriole avec de l'huile de friteuse, un suisse a bien fait une machine fonctionnant avec de la vapeur d'eau…mais tout cela on ne peut pas le taxer (du moins pas encore).

    Eux recommandent d'augmenter les prix du pétrole et de ses dérivés (oui oui!), afin de forcer le sevrage et d'habituer les gens à l'idée que l'énergie est chère et va en se raréfiant.

    mais bien sur c'est tellement simple de parler comme ça!
    j'ai plus d'argent pour faire le plein de ma voiture, je fais 50 bornes en vélo?
    ou j'achète une voiture électrique à 16 000 euros avec mon mi-temps?

    attendez de voir, vous êtes prêt à payer combien votre kilowatt-heure plus tard? :roll:

    nous faisons des voitures électriques pour surfer sur la vague écolo, pour mieux taxer encore et encore les essences.


    c'est comme l'électricité, moins les ampoules consomment et plus on laisse les lumières allumées (magasins, devantures…). :roll:

    les gens ont de moins en moins d'argent pour ce chauffer, pétrole, gaz, électricité et pourtant on trouve toujours plus de gisements, plus d'alternatives (éolien, photovoltaïque…), ceux qui nous disent tout ça ne sont pas foutu de le faire eux même, après on vient nous dire qu'il faut qu'on fasse toujours plus attention? :interr:

    moi je veux bien, mais à quel prix?
    certainement pas au prix des marchés et des compagnies.

    je parle au niveau local, c'est sur qu'au niveau mondiale cela va être un peu plus compliqué.
    mais c'est dingue quand même, on réussit à reproduire l'énergie du soleil et on est pas foutu de trouver une solution pour le prétrole? :interr:

    les pétro dollars sont roi… :roll:
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little boy a écrit

    cette histoire de pétrole me fait doucement sourire, cela fait combien de décennie que l'on entend dire que dans 50 ans il n'y aura plus de pétrole?

    Cela fait longtemps, mais dans le même temps, de nouveaux gisements sont découverts, et de nouvelles techniques d'exploration aussi, permettant d'exploiter des gisements gisant profondément en mer ou sous terre.

    De ce fait, le curseur recule.

    Toutefois, la demande a explosé, et les nouvelles techniques d'exploitation coûtent beaucoup plus cher que celles permettant d'exploiter un gisement facile d'accès.

    Il est établi de toutes façons qu'à un moment ou à un autre, la production baissera, et que les découvertes de nouveaux gisements aussi.

    Et j'espère pour ma part que je ne serais plus de ce monde, parce que ça risque de ne pas être beau à voir.

    little boy a écrit

    si ils avaient voulu pallier ce manque, ils auraient trouver une solution depuis longtemps (au moins pour ce qui est de la voiture).

    Tu fais bien de le préciser, parce que pour les autres applications que le transport automobile, c'est tout de même plus délicat.

    little boy a écrit

    l'agriculteur du coin arrive à faire tourner son tracteur avec du colza, le marchand de frite fait tourner sa carriole avec de l'huile de friteuse, un suisse a bien fait une machine fonctionnant avec de la vapeur d'eau…mais tout cela on ne peut pas le taxer (du moins pas encore).

    Avec l’État français tout est possible, comme payer 80 % de taxes sur un plein de carburant. :mrgreen:

    little boy a écrit

    Eux recommandent d'augmenter les prix du pétrole et de ses dérivés (oui oui!), afin de forcer le sevrage et d'habituer les gens à l'idée que l'énergie est chère et va en se raréfiant.
    mais bien sur c'est tellement simple de parler comme ça!
    j'ai plus d'argent pour faire le plein de ma voiture, je fais 50 bornes en vélo?

    Tu nous fais du Christine Lagarde là, qui recommandait aux français de se mettre au vélo pour faire face aux hausses de carburant :mrgreen: .

    little boy a écrit

    ou j'achète une voiture électrique à 16 000 euros avec mon mi-temps?

    Voitures dotées d'une grande autonomie comme chacun sait, en plus d'être modiques à l'achat … :mrgreen:

    little boy a écrit

    attendez de voir, vous êtes prêt à payer combien votre kilowatt-heure plus tard? :roll:

    Cher, et il n'y aura guère le choix :mrgreen: .

    Parce qu'avec le démantèlement futur des anciennes centrales nucléaires, et la construction de nouvelles centrales (nucléaires ou non), il est sur et certain à mon avis que le prix de l'électricité va exploser.

    Cela se passe déjà en Allemagne, qui a décidé d'arrêter d'ici 2022 ses 17 réacteurs, le coût du démantèlement se chiffrerait à environ 1700 milliards d'euros !

    Cf. article du Point : Allemagne : Berlin paie très cher l'abandon du nucléaire

    Pour la France et ses 58 tranches, cela risque d'être tout simplement une cause de faillite.

    En espérant de surcroît qu'il n'y ait pas de catastrophe majeure d'ici là.

    Jouer à la roulette russe … ? :mrgreen:

    little boy a écrit

    nous faisons des voitures électriques pour surfer sur la vague écolo, pour mieux taxer encore et encore les essences.

    Les voitures électriques présentent de surcroît un autre défaut : elles marchent à l'électricité, ce qui implique qu'il faille charger leurs batteries.

    Cela aurait bien sur un impact sur la consommation d'électricité, si ce type de véhicules devaient vraiment essaimer.

    little boy a écrit

    c'est comme l'électricité, moins les ampoules consomment et plus on laisse les lumières allumées (magasins, devantures…). :roll:

    Les ampoules basse consommation sont tout de même une bonne chose.

    little boy a écrit

    les gens ont de moins en moins d'argent pour ce chauffer, pétrole, gaz, électricité et pourtant on trouve toujours plus de gisements, plus d'alternatives (éolien, photovoltaïque…), ceux qui nous disent tout ça ne sont pas foutu de le faire eux même, après on vient nous dire qu'il faut qu'on fasse toujours plus attention? :interr:

    Preuve que la crise énergétique, elle existe déjà en pratique depuis quelques années.

    Mais ce qui passe aux USA et au Canada peut vraiment alléger le fardeau énergétique, encore faut-il saisir la manne (ce qui n'est pas le cas de la France pour le moment, en dépit des réserves de gaz de schiste dont dispose ce pays).

    little boy a écrit

    moi je veux bien, mais à quel prix?
    certainement pas au prix des marchés et des compagnies.

    Rappelons une fois encore que le prix du carburant est composé à 80 % de taxes.

    Il y aurait bien une marge de manœuvre là-dessus, encore faut-il accepter l'idée qu'il y ait moins d’État, ce qui n'est pas facile à faire rentrer dans la culture française.

    Pourtant je pense qu'il y a urgence à agir, la situation financière de l’État français est mauvaise, et il a largement été prouvé qu'un redressement sérieux était possible (ex : Canada depuis 1997, Australie depuis 2000, …).

    Encore faut-il y mettre la volonté et les moyens.

    little boy a écrit

    je parle au niveau local, c'est sur qu'au niveau mondiale cela va être un peu plus compliqué.
    mais c'est dingue quand même, on réussit à reproduire l'énergie du soleil et on est pas foutu de trouver une solution pour le prétrole? :interr:

    les pétro dollars sont roi… :roll:

    Dans le même temps, le pétrole est vraiment omniprésent (même dans les médicaments …), et son remplacement n'apparaît en rien évident.

    D'autant que tout le système économique mondial repose dessus, ce qui est très ennuyeux.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Avec l’État français tout est possible, comme payer 80 % de taxes sur un plein de carburant. :mrgreen:

    C'est vrai, mais il faut noter que les taxes sur les carburants n'ont fait que baisser depuis près de 20ans. (source INSEE)

    Nico2 a écrit

    Voitures dotées d'une grande autonomie comme chacun sait, en plus d'être modiques à l'achat … :mrgreen:

    Encore une fois vrai, mais pour une technologie nouvelle (bien que non révolutionnaire : on sait faire des moteurs électrique et des batteries depuis longtemps) ce n'est pas si cher que ça. Vous vous souvenez du prix de votre premier ordinateur ? Une espèce de grosse machine à calculer qui vous a coûté 10 fois le prix d'une machine de base aujourd'hui, pour des performances incomparable.

    Autre point intéressant :
    d'un point de vue du rendement global, depuis l’extraction du pétrole (ou depuis la culture pour les bio carburants) ou depuis la production d’électricité photovoltaïque, jusqu'à l’énergie mécanique fourni à la voiture, la filière électrique est meilleure que la filière thermique. La cause principale ? le rendement dramatique de conversion pétrole carburant (ou la photosynthèse dans le cas biocarburants).
    Source : une publication de l'INRA que je serait incapable de retrouver !

    Nico2 a écrit

    Parce qu'avec le démantèlement futur des anciennes centrales nucléaires, et la construction de nouvelles centrales (nucléaires ou non), il est sur et certain à mon avis que le prix de l'électricité va exploser.

    Cela se passe déjà en Allemagne, qui a décidé d'arrêter d'ici 2022 ses 17 réacteurs, le coût du démantèlement se chiffrerait à environ 1700 milliards d'euros !

    Cf. article du Point : Allemagne : Berlin paie très cher l'abandon du nucléaire

    Pour la France et ses 58 tranches, cela risque d'être tout simplement une cause de faillite.

    Oui le nucléaire coût très cher, mais que coûte l’absence de nucléaire ? C'est plutôt ça la question !
    dire qu'il faut 1700 milliards d'euros pour le démantèlement c'est bien, mais comparons à l'argent rapporté par la vente de l’électricité de ces centrales. Et pointons du doit les aberrations du démantèlement d'une centrale. Une exemple : tout les éléments sont considéré comme contaminé, alors que c'est loin d'être le cas. La facture pourrait donc être réduite !

    Nico2 a écrit

    Les voitures électriques présentent de surcroît un autre défaut : elles marchent à l'électricité, ce qui implique qu'il faille charger leurs batteries.

    Cela aurait bien sur un impact sur la consommation d'électricité, si ce type de véhicules devaient vraiment essaimer.

    De toute façon il faudra bien mettre de l'énergie dans sa voiture, quelque soit le moyen de propulsion ! Alors pourquoi pas de l’électricité (avec des rendements moteur de 90%) ?
    Reste à trouver LA ou LES solution(s) de production !
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer