Soyons fous : quel fusil d'assaut pour l'armée française ?

Chercher dans le contenu des messages
  • Pour rebondir sur un autre sujet…

    Admettons que vous soyez le grand chef et que vous avez la charge de trouver un remplaçant au FAMAS. Pour le moment, le sondage est vide, car j'attends vos propositions.

    Déjà, quel calibre choisir ? 5,56 ou 7,65 ?
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ciders le May 16, 2009, 10:53 p.m.
  • Allez, soyons fous, je vais être le premier à répondre à mon pote le Cosaque.
    Moi, j'opterais pour le SCAR américano-belge, car il est modulable en plusieurs versions. C'est vachement pratique…
    Il emploie le 5.56 mm et il peut utiliser tous les chargeur de l'OTAN. Si j'ai bonne mémoire, il peut aussi avoir une cartouchière genre Minimi lorsqu'il est en version d'appui-feu… Voilà.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • 5,56… c'est tout juste bon à chasser les moineaux. Pourquoi les Occidentaux s'obstinent à éviter le 7,62 mm ? Trop de puissance ? Sur le terrain, ça peut aider.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Lis mon topic sur les munitions, et tu comprendras pourquoi les Occidentaux préfèrent de loin le 5.56 au 7.62…
    Parce qu'il est nettement plus vicieux, même si son calibre est moindre. C'est à l'impact qu'il fait la différence. Il blesse, au lieu de tuer… C'est nettement plus "utile" sur le champ de bataille…
    Le 7.62 cause une blessure franche, le 5.56, lui, ricoche…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je ne souscris pas à cette politique. Compter sur le ricochet pour se défendre, très peu pour moi. Surtout dans le cadre d'une guerre anti-insurrectionnelle, où les insurgés ne disposent pas des ressources médicales des armées d'en face. Une " blessure franche ", ça ne se soigne pas quand on se trouve au fin fond de la Kapisa.

    Accessoirement, quand on fait face à des véhicules même légèrement blindés, disposer d'un 7,62 peut s'avérer extrêmement utile. Enfin, je pense.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah mon vieux Cosaque, il ne s'agit pas d'y souscrire ou pas. Seulement, elle est telle qu'elle est aujourd'hui. Et posséder une munition dont le calibre ne sert qu'à tuer sur le champ de bataille est, on peut dire, passer de mode.
    Lorsque tu blesses toute une section d'hommes, imagine tous les moyens logistiques que l'ennemi devra déployer pour la secourir…
    Alors que s'ils sont tous morts jusqu'au dernier. Bah, c'est méchant à dire, mais… y a qu'à laisser les macchabées où ils sont jusqu'à la fin de la bataille. De toute façon, ils ne risquent plus de s'envoler…

    Certes, il est nettement plus utile d'avoir du 7.62 contre des véhicules légèrement blindés, mais tu sais bien qu'il y a que dans l'Armée française où les fantassins se promènent avec le seul 5.56. Les autres armées, elles, ont toujours du 40 mm sous la main pour éviter ce genre de rencontres "fâcheuses"…
    Mieux, certaines armées ont même du 12.7 pour dégommer ces véhicules avant qu'ils approchent…

    Et quand je parle de "ricochet", c'est bien sûr dans le corps que cela se passe, sinon d'où est l'intérêt ?
    Le 5.56 mm est très véloce mais sa puissance de pénétration est moindre. Par conséquent, il rebondit en basculant sur lui-même dès qu'il heurte une résistance comme un os. Un gars qui reçoit la balle dans le bras peut la "voir" ressortir depuis sa cuisse. Pour sauver le gars, bah, il ne te reste plus qu'à le charcuter…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Vaste programme. Aujourd'hui, on fait la guerre pour pourrir la vie des sections médicales des gars d'en face ! :shock:

    Là, on va surtout se battre contre des ( forcément ) très vilains méchants ( voire terroristes ). Vaut-il mieux les tuer ou leur coller trente éclats dans le gras du bide ? Enfin, ça me semble logique ! :?

    Certes, il est nettement plus utile d'avoir du 7.62 contre des véhicules légèrement blindés, mais tu sais bien qu'il y a que dans l'Armée française où les fantassins se promènent avec le seul 5.56. Les autres armées, elles, ont toujours du 40 mm sous la main pour éviter ce genre de rencontres "fâcheuses"…

    C'est pour ça qu'on a des véhicules de reconnaissance armés de 90 ou de 105. :mrgreen:
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bah, la campagne des Philippines contre les Moros, ça te dit quelque chose ?

    Les Américains avaient remarqué que leur fusil de l'époque n'arrivait pas à stopper la charge des guerriers Moros, qui étaient des fous furieux, pour ne pas dire fanatiques.
    Ils avaient donc conçu le Calibre .45, 11.43 mm si tu veux. Et là, le Moro était stoppé net dans sa course. L'inconvénient, c'est qu'un gros calibre signifie un excès de poids, donc moins de balles transportables par le fantassin.
    Alors qu'au Vietnam, lorsque les Américains passaient du M-14 au M-16, il était fréquent de voir les fantassins se trimballer avec chacun pas moins de 300 cartouches, plus la bande de 7.62 mm pour la mitrailleuse de section.

    Donc, choisis bien ton camp, camarade. :geek:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les Moros oui. Je connais. 8)

    Mon camp est choisi : je préfère le 7,65, quitte à porter plus de poids. Mais au moins, chaque coup peut tuer.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En même temps, avoir une 5.56mm dans le bide, c'est pas comme avoir une mauvaise bronchite non plus. :? Certes, je veux bien croire qu'on en meure moins rapidement que d'avoir la tête arrachée, mais j'ai quand même dans l'idée qu'on doit pouvoir en trépasser bien vite. J'ai quand même l'impression qu'il y a une certaine mythologie autour de cette munition. Qu'elle ne transperce pas les parpaings, je veux bien le croire, mais celui qui la reçoit ne continue pas de gambader en tirant partout comme si de rien n'était, ou bien il me semble que la munition ne serait pas aussi répandue qu'elle l'est aujourd'hui.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, tu devrais plutôt dire "chaque coup DOIT compter", parce que tu vas très vite passer au coup par coup pour économiser tes balles, mon cher Cosaque. :geek:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On peut se poser la question, achat sur étagère, évolution d'un armement, ou nouveau développement ?
    On peut virer la dernière proposition vu l'état des finances. Après, comme vous le faites remarquer ça dépend la doctrine de combat, et du panachage des différentes armes dans une unités.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai sur ce sujet une question de non-spécialiste: quels sont aujourd'hui les inconvénients du FAMAS? (En somme: quelles sont les qualités qu'ils ne possèdent pas et qu'on aimerait donc pouvoir trouver dans une nouvelle arme. :) )

    EDIT: Woops, pardon, vu sur un autre thread ce soir: a priori l'arme n'est pas assez robuste, et ses chargeurs posent toujours le problème de la compatibilité, sans compter le manque d'allonge de l'arme pour le combat à la baïonette.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ex-wildcat le May 16, 2009, 11:19 p.m.
  • Ciders a écrit

    Une " blessure franche ", ça ne se soigne pas quand on se trouve au fin fond de la Kapisa.

    Mouais, un pansement compressif ou un garrot et tu transportes ton blessé sur quinze bornes à dos de mulet…

    Par contre une hémorragie interne ou un éclatement des organes…


    Donc, je suis vicieux et abject…
    Je prends aussi du 5,56.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon, Chat sauvage, je ne suis pas un expert, mais pour résumer, voici ses inconvénients :

    1. Il n'accepte pas les chargeurs des pays alliés. Sur le terrain, c'est un gros problème.
    2. Absence de modularité. Pour rajouter un équipement comme une lunette IR, c'est d'un pénible…
    3. Certains de ses éléments ne se fabriquent plus qu'à "l'étranger", depuis la fermeture de la firme de St-Etienne.
    4. Garde-main et couvre-canon non-amovible.
    5. Difficile d'entretien. Long et laborieux.
    6. Son coût.

    Voilà ce que je peux te dire…

    Comme on dit, "il y a mieux, et c'est moins cher"…
      Lien   Revenir ici   Citer
Ils sont en ligne en ce moment :