ex-cluster

  • Adjudant-Chef Grade : Adjudant-Chef
  • Messages : 617
  • Photos : 0
  • Sujets : 8
  • Date d'inscription : Jan. 1, 1970, 1 a.m.

Derniers messages

  • C'est la société Starsem, coentreprise Arianespace, EADS, FKA, Samara Space center, (ici), qui commercialise le Souyouz pour les tirs commerciaux internationaux. Et elle achète les Soyouz au fabriquant.

    L'arrivée de Souyouz en Guyane :
    -plus proche de l'équateur donc augmentation des capacités
    -comme le signalait Ciders, la "fin" de Baikonour
    -Complémentaire à Ariane, qui si on ajoute Vega, permettra à Arianespace d'avoir 3 lanceurs pour couvrir toutes la gamme des satellites.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'aurai bien voté pour le Rafale M, qui n'a aucun concurrent à l'heure actuelle à mon sens, mais trop récent et sans retex, c'est difficile. Donc, vu qu'on parle du meilleur, on va prendre les stats, et ce bon vieux crouz remporte mon vote
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La sortie du tome 4 de Team Rafale est pour Juin.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Passage en coup de vent, je sais pas si ça a été posté ailleurs.

    A&C du 29 janvier
    F22a contre Rafale

    Si les aviateurs français se sont largement étalés sur les "tôles" mises par leurs rafale aux Typhoon britanniques lors du dernier exercice ATLC aux EAU, peu de choses ont été dites sur la confrontation entre le delta Dassault et les F22A américains présents sur place. Lors des engagements hors de portée visuelle, les Raptor américains n'ont même pas daigné allumer leurs radars, restant invisibles au RBE2 et au Spectra des Rafale tout en localisant avec précision les émissions électromagnétiques du chasseur français, sécurisant ainsi leurs tirs d'Amraam à distance de sécurité. A deux reprises au moins, les F22A se sont aussi "enroulés" avec les Rafale en combat rapproché, assurant à chaque fois un "gun kill" sans grande difficulté".
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Future réunion des membres sudistes pour le 5 et 6 Juin ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il me semblait avoir lu que l'injection de capital de l'Etat japonais dans JAL permettait d'éviter une absorption/fusion par une compagnie étrangère.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il faut voir d'une manière plus globale. Embraer voit pas plus loin que ses intérêts, hors, si on prend en compte les SNA, le transfert technologique proposé par la France est certainement plus intéressant.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si j'ai pu aidé, alors c'est parfait.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci à Iceman pour le costard 3 pièces, comme on dit je suis habillé pour l'hiver. Le pire, c'est que je pense qu'il a raison. La manière dont j'ai formulé ma réponse, était bien la caricature du "caporal stratégique", terme que par ailleurs, je ne connaissais pas. Cependant, comme l'a si bien dit Vigi, ça fait 8 piges qu'on est là-bas, et on fait encore de la théatralisation. Je trouve cela navrant. On peut défendre le CEMA, mais il se plante aussi. Là je ne donne pas une leçon, mais c'est comme la politique, ce n'est pas parce qu'on est un homme politique, que notre politique est la bonne, ce n'est donc pas parce qu'on est chef des armées qu'on est le roi de la stratégie. Ce la fait tellement longtemps qu'on apprend dans les livres, qu'on a peut être perdu la réalité du terrain.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon pour répondre à Sandra, je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'ouvrir un nouveau topic, et en plus je vais ensuite rebondir sur le 787.

    Pour la diminution des coûts, ce sont des économies de temps et de carburants. On parle de plan de vol plus direct, d'aterrissage en pente continue (sans les paliers).

    Pour les plan de vol plus direct, on va à terme "oublier" les RVSM. A l'heure actuelle, les avions circulent dans des couloirs prédéfinis, superposés, sur des axes définis. De tel manière, que "n'importe où" décolle l'avion, il doit rejoindre ce couloir. En automatisant, on va pouvoir améliorer les plans de vol, mieux jouer avec la météo, mettre fin aux hippodromes d'attente, très gourmands en carburant, de même les approches en pente continue, sont moins bruyantes et plus économes. Si on ajoute le volet concernant la gestion du trafic au sol, cela permettra un meilleur cadencement des avions, moins d'attente pour les passagers. C'est un cercle virtueux qui doit toucher tous les aspects d'un vol, de l'embarquement au débarquement des passagers.

    Et c'est là que j'en viens au 787.
    Tout d'abord il faut recentraliser le problème, et le point central pour les compagnies aériennes, c'est la recette unitaire. A savoir ce que rapporte chaque passager. Il y a bien sûr les différences entre les passagers "haute contributions" (ça veut tout dire) 1ère classe et affaire, et les passagers de la classe éco. Les premiers apportent beaucoup de recettes, les second permettent d'avoir un coefficient de remplissage satisfaisant.

    Et le 787/A350 et le 380 sont 2 réponses différentes.

    Les premiers misent sur le trafic point à point, entre 2 mégapolopoles, (surtout affaire il me semble). Avec des avions assez grand pour être confortable et rentabiliser le vol, mais pas trop, car la recette unitaire est au max, quand le coefficient de remplissage est au max.

    L'A380 mise sur l'effet de masse pour faire baisser le prix du billet, donc faciliter le remplissage, et là encore jouer sur la recette unitaire, mais avec un levier différent. Comme on met beaucoup de monde, en ne consommant pas beaucoup plus, on rentabilise plus facilement le vol, et ainsi de suite. Mais l'A380 est là aussi pour permettre de désengorger les aéroports saturés, en permettant de transporter plus de passagers sur un créneau horaire. On peut ainsi utiliser les autres créneaux libérés, soit pour développer de nouvelles lignes (vision du côté de la compagnie), soit pour permettre de repousser la saturations de l'aéroport.

    Je crois que je n'ai rien oublié. Mais Osorno, par exemple, ou tous ceux qui travaillent dans les compagnies aériennes, pourraient à mon avis corriger les erreurs que j'ai du faire, ou les oublies.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On en revient donc aux forces spéciales, et aux missions commando ponctuelles et ciblées. On fait du renseignement, on cherche une cachette, ou un chef taliban, sniper en place et paf. On coupe la tête. Et parallèlement missions de police et de maintien de l'ordre. Je me répète, mais ça me paraît tellement logique, que je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi c'est pas appliqué.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pour continuer dans la parenthèse et le hs (dsl), ça va aller en empirant, même si à la suite du crash du Rio/Paris, on va remettre du "pilotage" dans la formation. En effet, les projet Sesar 'Eur) et nextgen(USA), de ciel unique, vont augmenter l'automatisation et la communication entre les aéronefs, pour diminuer les coûts. Tous les avions seront interdépendants.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'y connais rien, ça vous le savez, et au risque de décevoir pyrargues, point de bullpup dans le sondage du mammouth. Il y a apparemment au moins un choix qui a été fait, c'est le format de l'arme.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mode humour "so british"

    Le PA2 en collaboration avec nos amis d'outre-Manche : le Napoléon Bonaparte

    Vont appréciés, en plus c'est le nom d'un ferry de la SNCM

    Mode off
      Lien   Revenir ici   Citer
  • D'accord avec ton point de vue. Mais faut voir si le surcoût probable du Merlin vaut réellement son surcroît de capacité.
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo

  • ex-cluster n'a créé aucune galerie photo pour l'instant.