Armée de terre malienne

Chercher dans le contenu des messages
  •   Lien   Revenir ici   Citer modifié 3 fois par polo le Oct. 17, 2010, 6:12 p.m.
  • Comment ça le T-34/85 est un char léger ? :help:
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'aurais parier que tu m'aurais fait ton "Relou" sur cette fiche :mrgreen: Au fait quelle est le poids de cette cocotte minute. :interr:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je ne suis pas "relou", mais même si il a le même armement qu'un PT-76 sinisé, niveau blindage et performances, c'est le gentil marais et le méchant solontchak putride. :mrgreen:

    Dans les 33-34 tonnes.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • :shock: Ah oui quand même 33 tonnes de ferraille ça fait beaucoup. :mrgreen:
    Au fait tu m'avait pas promis une fiche sur les effectifs maliens toi. :twisted:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Relançons ce topic oublié, supprimé et maltraité. :mrgreen:

    Je précise ici que les données datent d'avant la crise actuelle, qu'elles sont bien sur disponibles sur Internet et que leur fiabilité n'est pas optimale.



    Armée de terre du Mali


    1) Effectifs :

    :arrow: Effectifs (2009) : 7 350 hommes
    :arrow: Effectifs paramilitaires (2009) : 4 800 hommes


    2) Répartition théorique des forces :

    :arrow: bataillons de chars # 2

    :arrow: bataillons d'infanterie # 4

    :arrow: bataillon d'infanterie aéroportée # 1
    :arrow: bataillon de forces spéciales # 1

    :arrow: bataillons d'artillerie # 2
    :arrow: bataillons du génie # 1

    :arrow: batteries d'artillerie antiaérienne # 2
    :arrow: batterie de défense antiaérienne (missiles) # 1


    3) Matériels :

    Chars d'assaut (51) :

    :arrow: T-34 # 21
    :arrow: Type 62 # 18
    :arrow: T-54E/55 # 12

    Véhicules blindés (75) :

    :arrow: BTR-40 # 30
    :arrow: BRDM-2 # 20
    :arrow: BTR-60 # 10
    :arrow: BTR-152 # 10
    :arrow: RG-31 Nyala (MRAP) # 5 ?

    Artillerie tractée :

    :arrow: D-30 (122 mm) # 8
    :arrow: M-1944 (100 mm) # 6

    Mortiers lourds/Lance-roquettes multiples :

    :arrow: M-1943 (160 mm)
    :arrow: BM-21 (LRM, 122 mm)

    Artillerie et systèmes antichar :

    :arrow: D-44 (canons, calibre 85 mm) # 6
    :arrow: RPG-7 (lance-roquettes individuel, 73 mm)
    :arrow: AT-3 Sagger (missile antichar)

    Artillerie antiaérienne :

    :arrow: M-1939 (37 mm) # 6
    :arrow: S-60 (57 mm) # 6
    :arrow: SA-3 Goa (lance-missiles sol-air)
    :arrow: SA-7 Grail (lance-missiles sol-air individuel)

    >> présence fortement envisageable de systèmes d'artillerie ZPU-2/4 (calibre 23 mm)
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Beau boulot Ciders…on attend le reste ! :salut:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les T-34 ont été retirés en 1995.

    Pour ce qui est des T-55, le Mali n'a jamais aligné ce blindé, la guerre de la Bande d'Agacher et les risques de réarmement massif et de course à l'armement ont enterrer cette option d'achat. :ugeek:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai regardé dans ce que j'ai à la maison. L'Année Stratégique 2001, de l'IRIS, évoque des T-34 et des T-54 au Mali, encore en 2001.

    Jane's évoque également des livraisons de T-54/55 égyptiens en 1991. La plupart des sites traitant des chars soviétiques parlent également de ces T-54/55. IDEM pour Armyrecognition, Military Balance et deux-trois autres bricoles relativement fiables d'ordinaire.

    Ca me fait penser que le SIPRI évoque aussi des livraisons de Fahd égyptiens (5 en 1990). Mais ça reste proche du BTR-40 donc…
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je te re-confirme le retrait des T-34/85 maliens depuis le milieu des années 90.

    Pour les T-55, si l'Egypte en a livrés (ce que je doute), là je n'ai pas l'info.

    Déjà que en 1985, Bamako c'est vu refusé la livraison de T-55, je doute que avant la fin de la guerre froide et les tensions persistantes dans la région, elle est fini par en acquérir, je ne m'attarde pas là dessus vu que j'ai pas info mais j'ai un gros doute.

    Pour les Fahd, je confirme, je les avais oublier ceux là.

    http://www.military-vehicle-photos.com/picture/number6215.asp
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un camouflage… original. On dirait du nord-coréen, mais mal fait.

    Pour les T-55, ça reste assez flou. Aussi flou que d'obtenir l'immatriculation des DA-42MPP nigériens. Mais je vais essayer de regarder les vidéos sur la rébellion actuelle.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une lecture à prendre certes avec des pincettes mais qui éclaire sous un jour nouveau le pouvoir qu'exerçaient Sanogo et sa junte à la tête du Mali.

    Évènements de Kati / Les dessous d’une mutinerie : des dossiers compromettants les autorités à l’origine de l’arrestation des ex-membres de la junte
    Par Safounè KOUMMBA pour Malijet

    "Pour faire le ménage à Kati, où l’ex-junte restait encore influente, un coup à la Mady Diallo en 1996 aurait été monté pour faire le ménage dans le camp Soundjata Keïta. Et l’opération de purge au sein des ex putschistes du 22 mars a été un franc succès.

    De quoi s’agit- il ?
    Pour venir à bout des éléments de l’ancien Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’Etat (CNRDRE), il fallait monter un tel scénario pour opposer les uns aux autres.
    L’opération ne saurait être un succès sans l’implication d’un des ténors de l’ex junte dans le complot visant à réduire ses anciens compagnons qui ne juraient désormais que par des virées nocturnes et de distribution de véhicules, aux relents ostentatoires.
    Si on a mis au devant de cette mutinerie l’avancement en grade à titre exceptionnel de certains membres du CNRDRE, les frasques du général Amadou Haya Sanogo et le partage inéquitable d’un butin, il faut s’en convaincre qu’il y a plus grave que ces raisons qui on été avancées pour en finir avec les anciens maîtres du pays. Le bref règne du capitaine Sanogo (22 mars au 12 avril) à la tête de l’Etat n’a pas été que de déclarations va- t-en guerre, mais il a servi à des têtes pensantes de l’ex junte de s’accaparer de tous les dossiers sensibles du pays.
    Du palais présidentiel à la Sécurité d’Etat en passant par les structures de contrôle, les services économiques et des interrogations musclées de certaines personnalités de la République, ils ont mis la main sur certains rapports compromettant la gestion des responsables politiques de l’ère démocratique. A un moment donné, ces dossiers ont servi à l’ex junte de faire du chantage auprès des structures économiques pour se faire de l’argent.
    Malgré l’élection d’un nouveau président, ce chantage continuait. Ce qui n’a plus aux nouvelles autorités. Car la plupart d’entre elles ont leur nom cité dans les dossiers qui se trouvent entre les mains des ex putschistes. Donc, pour les nouvelles autorités, il faut en finir avec cette bande afin de faire disparaître toute trace de ces dossiers pour qu’elles puissent continuer à gérer de façon chaotique comme au bon vieux temps de l’ADEMA.
    En un mot, il ne s’agit qu’une guerre de dossiers sensibles compromettant les dirigeants actuels.
    L’ex-CNRDRE détient des preuves irréfutables de délinquance financière contre les régimes ADEMA et PDES. Selon des sources concordantes, la mutinerie du lundi 30 septembre serait un pur montage de certains barons et ministres de l’Adema et du PDES se trouvant dans le gouvernement Oumar Tatam Ly. L’instigateur de ladite mutinerie aurait des liens «familiaux» avec le ministre de la Défense et des Anciens Combattants. Ces barons jurent de mettre fin «au restant» de pouvoir de l’ex-junte à Kati.
    Les éléments de ex-Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’Etat (CNRDRE) «incontrôlables» donneraient des insomnies à Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement .Nos sources affirmeraient, la main sur le cœur, que des données informatiques et autres documents compromettants, qui se trouvaient dans le palais de Koulouba, auraient été enlevés par les jeunes militaires. Ces documents attesteraient que certains sites miniers et grandes sociétés privés sont la propriété de quelques personnalités bien connues au Mali.
    Le traitement de ces affaires aurait été ordonné par le capitaine Sanogo. Et depuis, c’est la panique dans les rangs de l’ADEMA et du PDES. Nos illustres personnalités très stratèges auraient inventé cette mutinerie pour en finir avec les quelques éléments «incontrôlables» du CNDRE. Les jours du général Sanogo seraient-ils comptés ? En tout cas, il devient un danger et pour «l’ancien régime» et pour «le nouveau régime» ; le Général le sait certainement, car même s’il n’est pas inquiété pour le moment, il devrait être cependant inquiet."
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Wow, c'est mieux que Dallas !
    Mais cette hypothèse est crédible : une "mauvaise" répartition des bénéfices de trafics et corruptions est souvent à l'origine de soit-disant "coup d'Etat" …..
    Il y a 50 ans (1960 !) René Dumont avait écrit un livre "l'Afrique noire est mal partie", …. hé bien, elle est tellement mal partie qu'elle n'est pas encore arrivée :(
    Le problème, ce que ce sont les populations de ces pays qui en font les frais
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est dramatique. :S
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une explication de la désastreuse débâcle des forces maliennes à Kidal: cela montre les mauvais choix tactiques de ceux charger de reformer les FARMA: moderniser et rationaliser la chaîne de commandement s'impose plus que jamais maintenant!
    http://www.maliweb.net/la-situation-politique-et-securitaire-au-nord/reprise-kidal-mnla-ses-allies-humiliation-instructive-332482.html
      Lien   Revenir ici   Citer