Agusta AS.61 Sea King

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Agusta drapeau du pays
  • Premier vol : 1968
  • Production : 129 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Sikorsky H-3 Sea King

Historique

Agusta construisit le Sea King sous licence, sous la désignation AS.61, à partir de 1967.

La licence de production fut d'abord acquise pour le SH-3D, dont Agusta reçut un exemplaire de Sikorsky. La marine italienne cherchait à remplacer le SH-34 dans la lutte ASW. Agusta construisit donc l'ASH-3D, identique au SH-3D à part un radar Doppler Teledyne et un radar de recherche APS-707 sur la partie gauche du nez. Sa charge militaire passant à 3600 kg, elle peut emporter 4 torpilles, 2 charges de profondeur, voire 2 missiles Exocet, Sea Eagle, Marte 2 ou Harpoon.

La Marine italienne reçut 24 exemplaires à partir de 1969. 20 autres exemplaires furent vendus à la marine iranienne en 1978 : 15 sont encore en service. Il fut plus tard vendu à la marine argentine (2 exemplaires en 1984, retirés du service en 1989), au Brésil (4 exemplaires en 1984, peut-être retirés du service), et à la marine péruvienne (6 exemplaires en 1978, plus tard portés au standard ASH-3H). 56 exemplaires furent vendus au total.

La version de transport de VIP du ASH-3D est l'ASH-3D/TS. 2 exemplaires furent vendus à la force aérienne italienne, autant à la force iranienne, 6 à l'Irak en 1980 et utilisés jusqu'en 2003, 3 à l'Arabie Saoudite pour le transport royal (toujours en service) et 1 à la Lybie en 1975. 14 exemplaires furent vendus au total.

Agusta construisit également le SH-3H sous licence, sous les désignations AS.61D ou ASH-3H. Il sert à la lutte anti sous-marine. 12 furent vendus à la marine italienne, portant son total à 36 ASH-3. 15 sont encore en service. 4 furent vendus à la marine péruvienne à partir de 1984 : 3 sont toujours en service. 2 furent vendus à la marine argentine en 1994 et sont toujours en service. 18 exemplaires furent vendus.

Le S-61A4 fut construits sous licence à partir de 1975. 4 exemplaires furent vendus à l'armée vénézuélienne. L'un d'eux s'est écrasé.

L'AS-61R fut construit à partir de 1977, comme équivalent du HH-3F Pelican. Les 35 exemplaires construits furent destinés à la force aérienne italienne pour des missions de SAR, afin de remplacer les Albatross. 21 sont encore en service.



Les 2 derniers exemplaires construits furent des AS.61N1 "Silver" pour la Malaisie, en 1992. C'est une version raccourcie destinée au transport de VIP.

Versions

  • Agusta AS.61A-4 : Version de transport de troupes.
  • Agusta AS.61D-3 : S.61D-3 construits par Agusta pour la marine brésilienne. 4 exemplaires.
  • Agusta AS.61N-1 Silver : Version construite pour la Malaisie.
  • Agusta ASH-3D : SH-3D construit sous licence pour la lutte anti sous-marine, 56 exemplaires.
  • Agusta ASH-3D/TS : Version de transport VIP. 14 exemplaires.
  • Agusta ASH-3H : SH-3H construit sous licence pour la lutte anti sous-marine. 18 exemplaires.
  • Agusta HH-3F : Construction sous licence du S.61R.
  • Agusta SH-3A : Désignation du AS.61D3 dans la marine brésilienne.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit


    Merci. Là où c'est le foutoir, c'est que d'une source à l'autre c'est difficile de distinguer les Sikorsky des Agusta. Pour l'Argentine, le Brésil et la Malaisie en particulier. Heureusement que j'ai eu la source que tu avais cité il y a quelque temps. :)
    Tu m'étonnes! Ce genre d'appareil, c'est rapidement le délire pour comprendre qui a fait quoi et quoi a été vendu où!

    Content que cette source t'ait rendu service. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Et je dirais même, des morceaux de roi de la mer ! :mrgreen:

    Merci. Là où c'est le foutoir, c'est que d'une source à l'autre c'est difficile de distinguer les Sikorsky des Agusta. Pour l'Argentine, le Brésil et la Malaisie en particulier. Heureusement que j'ai eu la source que tu avais cité il y a quelque temps. :)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    On y va vraiment petit morceau par petit morceau. :mrgreen:


    Petit morceau par petit morceau, certe, mais des morceaux de roi! :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On y va vraiment petit morceau par petit morceau. :mrgreen:


    Agusta construisit également le Sea King sous licence, sous la désignation AS-61, à partir de 1967.

    La licence de production fut d'abord acquise pour le SH-3D, dont Agusta reçut un exemplaire de Sikorsky. La marine italienne cherchait à remplacer le SH-34 dans la lutte ASW. Agusta construisit donc l'ASH-3D, identique au SH-3D à part un radar Doppler Teledyne et un radar de recherche APS-707 sur la partie gauche du nez. Sa charge militaire passant à 3600 kg, elle peut emporter 4 torpilles, 2 charges de profondeur, voire 2 missiles Exocet, Sea Eagle, Marte 2 ou Harpoon. La Marine italienne reçut 24 exemplaires à partir de 1969. 20 autres exemplaires furent vendus à la marine iranienne en 1978 : 15 sont encore en service. Il fut plus tard vendu à la marine argentine (2 exemplaires en 1984, retirés du service en 1989), au Brésil (4 exemplaires en 1984, peut-être retirés du service), et à la marine péruvienne (6 exemplaires en 1978, plus tard portés au standard ASH-3H). 56 exemplaires furent vendus au total.

    La version de transport de VIP du ASH-3D est l'ASH-3D/TS. 2 exemplaires furent vendus à la force aérienne iranienne, 6 à l'Irak en 1980 et utilisés jusqu'en 2003, 3 à l'Arabie Saoudite pour le transport royal (toujours en service) et 1 à la Lybie en 1975. 12 exemplaires furent vendus au total.

    Agusta construisit également le SH-3H sous licence, sous les désignations AS.61D ou ASH-3H. Il sert à la lutte anti sous-marine. 12 furent vendus à la marine italienne, portant son total à 36 ASH-3. 15 sont encore en service. 4 furent vendus à la marine péruvienne à partir de 1984 : 3 sont toujours en service. 2 furent vendus à la marine argentine en 1994 et sont toujours en service. 18 exemplaires furent vendus.

    Le S-61A4 fut construits sous licence à partir de 1975. 4 exemplaires furent vendus à l'armée vénézuélienne. L'un d'eux s'est écrasé.

    L'AS-61R fut construit à partir de 1977, comme équivalent du HH-3F Pelican. Les 35 exemplaires construits furent destinés à la force aérienne italienne pour des missions de SAR, afin de remplacer les Albatross. 21 sont encore en service. La force aérienne italienne reçut 2 autres AS.61, dans une version inconnue.

    Les 2 derniers exemplaires construits furent des AS.61N1 "Silver" pour la Malaisie, en 1992. C'est une version raccourcie destinée au transport de VIP.


    http://en.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_SH-3_Sea_King


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/sik_s-61.php


    http://it.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_S-61#Produzione_Agusta


    http://www.helis.com/database/model/449/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer