Beech QM-37 Jayhawk

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Beech drapeau du pays
  • Premier vol : juin 1961
  • Production : 5 000 appareils construits (cellules neuves)
Beech QM-37 Jayhawk

Historique

En 1959, l'US Navy et l'USAF joignent leurs efforts pour présenter un appel d'offres commun concernant un drone-cible supersonique, capable de simuler une ogive d'ICBM. Beech, qui a proposé son Model 1019, remporte la compétition.

Le résultat a extérieurement tout d'un gros missile, avec de petites ailes delta et des ailettes en bout d'ailes faisant office de dérive. Le moteur est une fusée à carburant liquide Rocketdyne LR64-NA-4 de 850 lbf (3,78 kN). Les prototypes sont désignés XKD2B-1.

L'appareil effectue son vol inaugural en juin 1961. L'USAF le désigne Q-12 et l'US Navy KD2B-1. Il entre en service dans cette dernière en septembre 1963. La même année, le système de désignation tri-partite entre en vigueur et la désignation définitive devient AQM-37.

L'US Navy utilise plusieurs variantes, dont l'AQM-37A, l'AQM-37C et l'AQM-37D.  Cette dernière est une version dont l'avionique a été modernisée pour être plus fiable. Le drone est toujours lancé à partir d'un avion, généralement un F-4 Phantom, mais parfois aussi un A-4 ou un A-6. L'AQM-37C peut prendre une trajectoire balistique, atteignant Mach 4,7 et une altitude de 34 km. Il peut également simuler des missiles anti-navires en vol rasant ou à haute altitude. Il a par exemple servi aux tests du missile Phoenix. Non-récupérable, il était même équipé d'un dispositif d'auto-destruction.

Si l'AQM-37 connaît le succès auprès de l'US Navy, l'utilisation par l'US Army et l'USAF est beaucoup plus limitée.

L'US Army évalue l'AQM-37A en 1968/1969, mais n'en commande qu'un petit lot en deux variantes, les Model 1100 et Model 1101, qu'en 1976/1977. Ceux-ci ont la particularité de disposer d'un parachute pour être récupérés, ce qui n'est pas le cas des précédentes versions. Certains sont destinés à des opérations à basse altitude (altimètre radar) et d'autres à haute altitude (altimètre barométrique). Elle commande également 400 exemplaires du Model 1102, qui n'est pas récupérable.



L'USAF s'intéresse au final peu à ce drone et n'admet l'AQM-37A au service actif qu'en 1967.

Enfin, l'AQM-37 est exporté en France (Model 1094), en Israël, en Italie (Model 1088) en petites quantités. La firme italienne Meteor le construit notamment sous licence. La Grande-Bretagne, elle, commanda plusieurs centaines d'exemplaires du Model 1072, lequel est modifié par Shorts Brothers sous la désignation Stiletto.

Plus de 5000 exemplaires de l'AQM-37 sont construits jusqu'en 1997. Cependant, le moteur à carburant liquide pose des problèmes de sécurité, les carburants en question étant corrosifs, toxiques, et inflammables lorsque mis en contact. En 1968-1969, l'USAF réfléchit à une propulsion différente pour l'AQM-37. Sous le nom de code de Sandpiper, quelques AQM-37A sont dotés d'un moteur hybride faisant appel à des carburants solides. Les tests, prometteurs, incitent l'USAF à lancer le programme High Altitude Supersonic Target (HAST) dans les années 1970.

Cependant, le programme HAST, rebaptisé High Altitude High Speed Target (HAHST) connaît des difficultés et ce n'est qu'en décembre 1979 que Teledyne Ryan est chargée de construire son Model 305 (AQM-81A Firebolt pour l'USAF). Beech, de son côté, réclame trop d'argent pour le même contrat. L'appareil effectue son premier vol le 13 juin 1983 à partir d'un F-4D, à Eglin AFB. Les essais en vol sont totalement accomplis à la fin 1984, mais il n'entre pas en production, pas plus que la variante AQM-81B proposée à l'US Navy. La cause est certainement due au prix excessif de l'appareil.

Pays utilisateur

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Beech AQM-37A : Version de série initiale.
  • Beech AQM-37B : Version aux caractéristiques inconnues.
  • Beech AQM-37C : Version à hautes performances destinée à l'US Navy.
  • Beech KD2B-1 : Désignation initiale du Model 1019 dans l'US Navy.
  • Beech Model 1019 : Désignation constructeur de l'AQM-34A.
  • Beech Model 1072 : Version destinée au Royaume-Uni.
  • Beech Model 1088 : Version destinée à l'Italie.
  • Beech Model 1094 : Version destinée à la France.
  • Beech Model 1100 : Version dotée d'un parachute de récupération destinée à l'US Army.
  • Beech Model 1101 : Version dotée d'un parachute de récupération destinée à l'US Army.
  • Beech Model 1102 : Version non-récupérable destinée à l'US Army.
  • Beech Q-12 : Désignation initiale du Model 1019 dans l'USAF.
  • Beech XKD2B-1 : Prototypes.
  • Raytheon AQM-37D : Version à l'avionique modernisée.
  • Short SD.2 Stiletto : Version britannique de la cible volante Beech AQM-37A Jayhawk utilisée par le RAE (Royal Aircraft Establishment).
  • Short Stiletto : Version du Beech 1072 modifié par Shorts.
  • Teledyne Ryan AQM-81A Firebolt : Version à moteur hybride destinée à l'USAF.
  • Teledyne Ryan AQM-81B : Version dérivée de l'AQM-81A destinée à l'US Navy.
  • Teledyne Ryan Model 305 : Désignation constructeur de l'AQM-81A.

Sur le forum…

  • d9pouces a écrit

    C'est curieux qu'ils ne l'aient pas utilisé comme missile air-sol.
    Je me pose également cette question, régulièrement, en lisant (ou en rédigeant) les fiches de drones-cibles. Peut-être que dans la plupart des cas la charge offensive emportée ne pouvait pas être assez importante sans diminuer sensiblement les performances… :?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour la fiche.

    C'est curieux qu'ils ne l'aient pas utilisé comme missile air-sol.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il est presque récent celui-ci … :hehe:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Clansman pour cette fiche dominicale! ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Beechcraft AQM-37 est un drone-cible supersonique américain des années 1960.

    En 1959, l'US Navy et l'USAF joignent leurs efforts pour présenter un appel d'offres commun concernant un drone-cible supersonique, capable de simuler une ogive d'ICBM. Beechcraft, qui a proposé son Model 1019, remporte la compétition.

    Le résultat a tout d'un gros missile extérieurement, avec de petites ailes delta et des ailettes en bout d'ailes faisant office de dérive. Le moteur est une fusée à carburant liquide Rocketdyne LR64-NA-4 de 850 lbf (3,78 kN). Les prototypes furent désignés XKD2B-1.

    L'appareil effectua son vol inaugural en juin 1961. L'USAF le désigna Q-12 et l'US Navy KD2B-1. Il entra en service dans cette dernière en septembre 1963. La même année, le système de désignation tri-partite entra en vigueur et la désignation définitive devint AQM-37.

    L'US Navy utilisa plusieurs variantes, dont l'AQM-37A, l'AQM-37C et l'AQM-37D. Cette dernière est une version dont l'avionique a été modernisée pour être plus fiable. Le drone était toujours lancé à partir d'un avion, généralement un F-4 Phantom, mais ça pouvait également être un A-4 ou un A-6. L'AQM-37C pouvait prendre une trajectoire balistique, atteignant Mach 4,7 et une altitude de 34 km. Mais il pouvait également simuler des missiles anti-navires en vol rasant ou à haute altitude. Il était non récupérable et avait même un dispositif d'auto-destruction au cas où. Il a par exemple servi aux tests du missile Phoenix.

    Si l'AQM-37 connut le succès auprès de l'US Navy (il est toujours en service et les versions AQM-37C et D auraient été encore produites en petites quantités par Raytheon en 2003), l'utilisation par l'US Army et l'USAF fut plus limitée.

    L'US Army évalua l'AQM-37A en 1968/1969, mais n'en commanda un petit lot en deux variantes, les Model 1100 et 1101, qu'en 1976/1977. Ceux-ci avaient la particularité de disposer d'un parachute pour être récupérés, ce qui n'était pas le cas des précédentes versions. Certains étaient destinés à des opérations à basse altitude (altimètre radar) et d'autres à haute altitude (altimètre barométrique). Elle commanda également 400 exemplaires du Model 1102, qui était lui non récupérable.

    L'USAF s'intéressa au final peu à ce drone et ne mit l'AQM-37A en service qu'en 1967. Il se peut qu'il soit toujours en service.

    Enfin, l'AQM-37 fut exporté en France (Model 1094), en Israël, en Italie (Model 1088) en petites quantités. La firme italienne Meteor le construisit sous licence. La Grande-Bretagne, elle, commanda plusieurs centaines d'exemplaires du Model 1072, lequel fut modifié par Shorts Brothers sous la désignation Stiletto. Les Britanniques larguaient leurs drones à partir d'un Canberra.

    Plus de 5000 exemplaires de l'AQM-37 furent construits. Cependant, le moteur à carburant liquide posait des problèmes de sécurité, les carburants en question étant corrosifs, toxiques, et inflammables lorsque mis en contact. En 1968-1969, l'USAF réfléchit à une propulsion différente pour l'AQM-37. Sous le nom de code de "Sandpiper", quelques AQM-37A furent dotés d'un moteur hybride faisant appel à des carburants solides. Les tests, prometteurs, incitèrent l'USAF à lancer le programme HAST (High Altitude Supersonic Target) dans les années 1970.

    Cependant, le programme HAST, rebaptisé HAHST (High Altitude High Speed Target) connut des difficultés et ce n'est qu'en décembre 1979 que Teledyne Ryan fut chargée de construire son Model 305 (AQM-81A Firebolt pour l'USAF). Beech, de son côté, réclamait trop d'argent pour le même contrat. L'appareil effectua son premier vol le 13 juin 1983 à partir d'un F-4D, à Eglin AFB. Les essais en vol furent totalement accomplis à la fin 1984, mais il n'entra pas en production, pas plus que la variante AQM-81B proposée à l'US Navy. La cause est certainement due au prix excessif de l'appareil.


    Versions :

    XKD2B-1 : Prototypes, évalués seulement par l'US Navy.

    AQM-37A (KD2B-1/Q-12) : 1ere version de série. Utilisée par l'US Navy (1963), l'USAF (1967), 3 variantes (Model 1100 à 1102) utilisées par l'US Army, et par Israël.

    AQM-37B : Non utilisée.

    AQM-37C : Version à hautes performances pour l'US Navy.

    10 AQM-37A furent modifiés en 1981 dans le cadre du programme Challenger, avec un pilote automatique permettant des facteurs de charge plus élevés, ainsi qu'un empennage agrandi et plus résistant à la chaleur. Manifestement, la désignation AQM-37B leur était destinée par la NAVAIR en mai 1982, mais ce qui semble être un malentendu fit qu'ils reçurent la désignation AQM-37C. La Navy prétendit avoir déjà des AQM-37B dans son inventaire… L'AQM-37C fut livré à la Navy à partir de 1986.

    Le White Sands Missile Range utilisa 8 AQM-37C(EP) (pour Extended Performance) spécialement modifiés en 1993.

    AQM-37D : Version à l'avionique modernisée.

    Elle fut développée par Raytheon à partir de 1996 et vola en 1997.

    AQM-81A : Version à moteur hybride pour l'USAF, non produite en série.

    AQM-81B : AQM-81A pour l'US Navy, non produite en série.

    Model 1072 : Version britannique.

    Stiletto : Model 1072 modifié par Shorts Brothers.

    Model 1088 : Version italienne. Également construite sous licence par Meteor.

    Model 1094 : Version française.




    http://en.wikipedia.org/wiki/Beechcraft_AQM-37_Jayhawk


    http://craymond.no-ip.info/awk/twuav1.html#m5


    http://www.designation-systems.net/dusrm/m-37.html


    http://www.designation-systems.net/dusrm/m-81.html


    http://navyaviation.tpub.com/14313/css/14313_187.htm


    http://www.wsmr-history.org/AQM37CDrone.htm


    http://www.polecat-aerospace.com/aqm-37_jayhawk_missile.html


    http://www.williammaloney.com/Aviation/CradleOfAviationMuseum/Rockets/pages/04BeechAQM37ATargetMissile.htm


    http://www.cradleofaviation.org/history/permanent_exhibits/the_jet_age/maxson_aqm-37a_target_missle.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer