Le Baykar Akıncı est un drone d’attaque turc développé dans les années 2010/2020.

C’est en mai 2017 que le constructeur turc Baykar Makina commence l’étude d’un drone d’attaque HALE (High Altitude and Long Endurance) contrôlé par relai satellite. En juin 2018, le gouvernement turc publie les premières images de l’appareil et annonce officiellement le lancement d’un projet de drone d’attaque lourd, dont la mise en service est prévue pour 2020.

Rapidement, des engagements sont pris avec l’Ukraine pour collaborer au développement de l’appareil. Afin de rendre cette collaboration possible, Baykar Defence crée la joint-venture "Black Sea Shield" avec la société ukrainienne Ukrspetsexport (membre du groupe Ukroboronprom). Cette entreprise turco-ukrainienne est chargée de développer conjointement des technologies aérospatiales et des armes de précision. Ce rapprochement a également favorisé l’achat et l’introduction du Bayraktar TB2 par l’Ukraine.

Le Baykar Akıncı est muni d’ailes basses en mouette, avec des ailettes aux extrémités. La dérive est droite et l’empennage horizontal est légèrement en flèche et possède un léger dièdre négatif. Le train d’atterrissage de type tricycle est entièrement escamotable sous le nez et de chaque côté du fuselage. La propulsion est assurée par deux turbopropulseurs ukrainiens Ivchenko-Progress AI-450S de 450 hp, construits sous licence par Motor Sich, qui actionnent des hélices à cinq pales.

De nombreux équipements peuvent être intégrés à l’Akıncı, soit dans le fuselage, soit sous un des huit points d’emports sous voilure. Sous l’avant du fuselage se trouve une boule électro-optique gyrostabilisée contenant des caméras TV et IR, ainsi que probablement un télémètre et un désignateur laser. Il peut également être équipé d’un système de communication par satellite, d’un système anticollision, d’un radar multi-rôle AESA, d’un radar de recherche maritime, d’un radar à ouverture de synthèse, d’équipements d’écoute et de brouillage des signaux électromagnétiques et des communications (ELINT et SIGINT). D’autres équipements seront probablement proposés par la suite.

En plus des 450kg de charge qu’il peut embarquer en interne, ce drone peut également emporter jusqu’à 950kg de charge offensive constituée d’une large panoplie d’armement air-sol ou air-surface. Parmi ceux-ci, on peut citer les munitions Mini Smart MAM-L, MAM-C et Bozok, les missiles Cirit et L-UMTAS, ainsi que des bombes guidées MK-81, MK-82 et MK-83. Il doit également pouvoir emporter des bombes guidées par GPS JDAM GBU-29, GBU-38 et GBU-32, ainsi que le missile de croisière SOM-A. Le constructeur propose également l’emport de missiles air-air Gokdogan et Bozdogan.

Bien qu’il ait les capacités à être entièrement autonome, du roulage jusqu’à l’arrêt, il peut également être piloté à distance par GPS. Le système de contrôle en vol, à triple redondance pour une plus grande sécurité, le matériel de traitement des données, ainsi que l’équipe de gestion du vol, sont généralement installés dans un conteneur sur une remorque de camion, afin d’améliorer la mobilité sur le terrain. Ce conteneur est également équipé de la climatisation et d’un système de filtration NBC de l’air.

C’est en août 2019 que l’Ukraine annonce officiellement sa participation au programme Akıncı. Le mois suivant, l’appareil est présenté au TEKNOFEST, un salon de l’aérospatial et de la technologie qui se tient en Turquie.

Le premier vol du prototype a lieu le 6 décembre 2019, un second prototype le rejoint pour les essais en vol à partir d’août 2020. Les premiers Akıncı de série sont construits durant le premier semestre de 2021 et sont officiellement livrés aux forces armées turques le 29 août.

L’Ukraine devrait également recevoir un certain nombre d’exemplaires, mais pour bon nombre d’observateurs cette acquisition ressemble à un acte politique, suite aux fortes réactions turques lors de l’annexion de la Crimée par la Russie. En effet, bien que ces drones d’attaque ne soient pas concernés par les traités signés avec la Russie, les Bayraktar TB2 déjà en service en Ukraine n’ont jusque-là jamais été engagés dans la zone de contact dans le Donbass où ils pourraient être utiles.



Versions :
Akıncı : version de base motorisé par deux turbopropulseurs ukrainiens Ivchenko-Progress AI-450S et capable d’emporter 1350kg de charges diverses, dont 950 kg en externe.


Utilisateurs militaires :
Turquie : En service à partir d’août 2021 (sont livrés le 29 août : un exemplaire pour les forces terrestres, un exemplaires pour l'Armée de l'Air et un exemplaire pour l'Organisation nationale du renseignement).

Ukraine : En commande.


Caractéristiques et performances :
Longueur : 12,7 m
Envergure : 20,0 m
Hauteur : 4,1 m
Masse en charge : 4’150 kg
Masse maximale au décollage : 5'500 kg
Points d’emport : 8
Moteurs : deux turbopropulseurs Ivchenko-Progress AI-450S de 450 hp.
Vitesse de croisière : 361 km/h
Plafond opérationnel : 12'200 m
Endurance : 24 h
Distance franchissable : 5'000 km
Charge utile interne : 400 kg
Armement : 950 kg de charge diverses comprenant : des missiles air-sol, air-surface et antichars ; des bombes de précision guidées par laser ou GPS ; des missiles air-air à guidage IR Bozdogan et EM Gokdogan, ainsi que des missiles de croisière SOM-A.



Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Bayraktar_Ak%C4%B1nc%C4%B1

https://baykardefence.com/uav-14.html

https://baykardefence.com/

https://www.defenseworld.net/news/27651/Turkish_Akinci_Combat_Drone___s_2nd_Prototype_Completes_Maiden_Flight#.YCvVHapKiUk

https://www.defenceturkey.com/en/content/akinci-attack-uav-system-3123

https://www.defenseworld.net/news/27757/Baykar_Performs_Load_Test_of_Akinci_3rd_Prototype#.YCvVMKpKiUk

https://jamestown.org/program/the-akinci-strike-drone-and-ukrainian-turkish-defense-cooperation/