Les VCI d'Europe

Chercher dans le contenu des messages
  • 11 personnes ont voté.

    BMP-2
    9.1%
    CV90
    9.1%
    FV510 Warrior
    0%
    VBCI
    36.4%
    Schützenpanzer Puma
    27.3%
    BMP-23
    0%
    CCV-80 Dardo
    9.1%
    MLI-84
    9.1%
    Pizarro/SPz Ulan
    0%
    BWP-1 "Puma"
    0%
  • Après analyse, j'ai été surpris de voir que le continent européen (hors Russie) développe actuellement le plus grand nombre de modèle variés en terme de VCI, pratiquement chaque grand pays d'Europe à développer sa variante nationale propre à ses besoins soit en innovant, soit en modernisant à son goût un modèle déjà existant, bref les voici en tôles et en chenilles.

    Je ne cite ici que les VCI moderne où en passe d'entrée en service, d'où la raison de la non présence du Marder allemand où de l'AMX-10 P français qui sont en phase de devenir obsolète et d'être remplacés, idem pour le BMP-3 uniquement présent en Russie à l'heure actuelle.

    - FV510 Warrior, le fer de lance britannique, qui c'est valeureusement illustré pendant la guerre du golfe en 1991

    - Pizarro/SPz Ulan, fruit d'une coopération hispano-autrichienne (programme ASCOD)

    - CV90, armement très varié et actuellement le VCI le plus vendu sur le vieux continent, pourtant sa très faible autonomie handicape sérieusement ce blindé

    - CCV-80 Dardo, VCI italien peu connu, son principal défaut réside dans sa capacité d'emport en fantassin plus limiter que les aux autres VCI présent en Europe

    - Schützenpanzer Puma, certainement à l'heure actuelle le meilleur VCI d'Europe avec son blindage modulaire améliorer couplé a une excellente puissance de feu

    - BMP-23, la mixture d'un BMP-1 et 2, le tout associé à un canon de 23 mm et fabriquer en Bulgarie

    - MLI-84, version modernisé du BMP-1 roumain avec un système téléoperer israélien monté d'un Oerlikon de 25 mm

    - BMP-2, présent en Finlande, Tchéquie (dénomination: BVP-2) et en Slovaquie, son canon de 30 mm également présent sur le terrible Mi-28 en fait un VCI de taille

    - VBCI, seul exception à la règle pour ce VCI muni de roues au lieu de chenilles, à ne pas voir comme une faiblesse car le VBCI de Nexter possède une mobilité et une autonomie supérieur à ses principaux concurrents européens et son blindage et système d'armes est aussi perfectionner que ceux ci

    - BWP-1 "Puma", variante Polonaise du BMP-1, actuellement toujours à l'état de prototype, le choix se portera soit sur une variante de type tourelle avec canon où sur un système israélien téléoperer depuis l'intérieur du véhicule

    Maintenant choisissez, voter et expliquer votre choix (peut être esthétique)

    Polo

    http://en.wikipedia.org/wiki/FV510

    http://en.wikipedia.org/wiki/ASCOD_AFV

    http://en.wikipedia.org/wiki/Combat_Vehicle_90

    http://en.wikipedia.org/wiki/Dardo_IFV

    http://en.wikipedia.org/wiki/Puma_(IFV)

    http://en.wikipedia.org/wiki/BMP-23

    http://en.wikipedia.org/wiki/MLI-84

    http://en.wikipedia.org/wiki/BMP-2

    http://en.wikipedia.org/wiki/VBCI

    http://img161.imageshack.us/i/bwp1puma30mspo2004poland019ud.jpg/

    http://img526.imageshack.us/i/bwp1mpumamspo2003poland05jpg8y.jpg/
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J' ai choisi le VCBI car si il est aussi performant voire meilleurs que ses contemporains, il est à roues.

    Ca signifie qu' il est plus résistant au mines (il peut perdre une roue et être encore apte au combat, alors qu' un blindé avec une chenille en moins est immobilisé donc, à courte échéance… mort :twisted: ),
    plus aérotransportable (dût à l' économie de poids des chenilles),
    plus blindé (le poids économisé pour les chenilles est reporté sur le blindage) à masse équivalente,
    moins couteux à l' entretien et à l' achat,
    ne détruit pas la route qu' il emprunte. :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • je rejoins l'analyse de cinetic un VCI à roue est plus discret, endurant, transportable… qu'un modèle à chenilles (reste à savoir si le 30mm est suffisant) mais cela pourra évoluer…
    il a aussi en effet l'avantage de ne pas détruire les routes… Allez pacifier des paysans afghans ou libanais avec des blindés lourd qui détruisent tout sur leur passage… c'est contre-productif.
    Reste à savoir si l'option VCI unique est viable… un panachage roue + chenille aurait la côte dans l'AdT.. en l'occurrence le CV-90 suédo-britannique de BAe.
    Y a pas d'hélice hélas ….C'est là qu'est l'os
      Lien   Revenir ici   Citer
  • pour moi, le VBCI est de loin le meilleur VCI européen à roues. c'est normal vu que c'est le seul véritable VCI moderne à roues pour moi en europe. pour moi, un VCI doit disposer d'une tourelle comprenant un canon d'un calibre de 20 mm minimum pour sa version de base en transport de troupe.

    de la même façon, c'est le Schützenpanzer Puma allemand qui est le meilleur VCI d'europe. c'est aussi le plus moderne de conception. il peut également être le plus lourd avec 29 à 43 tonnes de masse. je ne dénigres pas pour autant le CV-90 suédois qui en dehors de son autonomie au ras des chaussettes est pas une mauvaise machine loin s'en faut.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Moi, pour une fois, je vote pour un matériel soviétique : le BMP-2.
    Parce qu'il est robuste, rustique, et surtout… jetable. Parce que pas cher.
    Il a une grande capacité d'emport de troupes et son armement antichar est suffisamment lourd pour contrer les MBT.

    Contrairement au MBT, justement, qui constitue le cheval de bataille, on ne demande au VCI ou VTT d'être une bête de sophistication, mais d'être capable de l'accompagne partout où il va, et si possible en très grand nombre, pour transporter l'infanterie qui a pour mission réciproque de couvrir le "cheval de bataille".
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si on enlève les BMP et leurs variantes, reste plus grand chose dans ce sondage. :mrgreen:
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • IL faudrait arrêter de croire que parce que c'est à roues, c'est plus léger. C'est rigoureusement faux. Le train de roulement chenillé du Leclerc pèse 10 tonnes, si on essayait de le remplacer avec un train à roues, on se retrouverait avec un truc de 16 tonnes.

    Or le VBCI, avec plus de 26 tonnes, est l'un des poids lourd du sondage, jugez, plus de 8 tonnes de plus que les BMP divers, 3t de plus que le Dardo, 5t de plus que le CV-90, 1t de plus que le Warrior, etc.

    Pour une explication plus détaillée, lisez le hors série N°20 de RAIDS, Marc Chassillan détaille la question du surpoids de la roue par rapport à la chenille, de façon fort intéressante.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Flying Frog a écrit

    Pour une explication plus détaillée, lisez le hors série N°20 de RAIDS, Marc Chassillan détaille la question du surpoids de la roue par rapport à la chenille, de façon fort intéressante.

    Fait gaffe, El-Ché…on va finir par croire que tu touches des Royalties sur chaque citations.
    Je sais que les caisses du C.R. sont pas au mieux, mais on court au contrôle fiscal avec un truc pareil. :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce qui serait un comble, quand on sait que je bosse précisément pour la crémerie concurrente (comprendra qui pourra)… :mrgreen:

    La raison pour laquelle je cite ce hors-série, c'est parce qu'il est bien foutu, que son auteur est un expert en la matière, et… que je l'ai sous la main pour vérifier ce que je dis. :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Flying Frog a écrit

    IL faudrait arrêter de croire que parce que c'est à roues, c'est plus léger. C'est rigoureusement faux. Le train de roulement chenillé du Leclerc pèse 10 tonnes, si on essayait de le remplacer avec un train à roues, on se retrouverait avec un truc de 16 tonnes.

    Or le VBCI, avec plus de 26 tonnes, est l'un des poids lourd du sondage, jugez, plus de 8 tonnes de plus que les BMP divers, 3t de plus que le Dardo, 5t de plus que le CV-90, 1t de plus que le Warrior, etc.

    Pour une explication plus détaillée, lisez le hors série N°20 de RAIDS, Marc Chassillan détaille la question du surpoids de la roue par rapport à la chenille, de façon fort intéressante.


    Merci FF d' avoir remis en question mes aprioris sur la question. :oops:
    N' ayant pas le HS n°20 de Raids, j' ai du me contenter d' une petite recherche sur le net pour confirmer que tu avais raison (ou tort, on sait jamais!) :lol: ( toujours la même rengaine, faire confiance, mais vérifier :mrgreen: )
    Et je suis tombé sur çà, qui m' a gentiment remis les idées en place.


    Or, jusqu'aux années 80, il était quasiment impossible de construire un engin à roues de plus de 15 tonnes.

    Cependant j' ai du mal à comprendre pourquoi avec des roues il n' y a pas (impossibilitée technique) de blindés lourds (+30 tonnes) alors qu' il existe des camions ou avions de plus de 30 tonnes. (et j' en suis sûr, ils ont des roues :lol: )
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cinétic,

    Il existe deux chasseurs de chars à roues, en config 8 x 8 : le Rooikat sud-africain et le Centauro italien.
    Et contrairement au Sagaie français, ils sont suffisamment volumineux pour être classés dans la catégorie des MBT.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Guns, tu oublie le M1128 MGS censé remplacé indirectement le M60 A3 TTS où encore le LAV-600 un cousin plus lointain.

    Le lien de Cinétic est intéressant mais il ne traite du sujet sous toutes ces formes et fournit beaucoup d'intox, il est clair que le VBCI est plus lourd que les BMP russes où la plupart des chenillés actuels mais quand ont voit le blindage des BMP-1 et 2 qui font 33 mm d'épaisseur à peine assez pour contrer une Douchka de 12,7 mm, ça explique aussi en partie leurs faibles poids face au VBCI de Nexter qui avec son Stanag 5 d'origine contre aisément du 25 mm.

    Le poids du VBCI supérieur aux chenillés s'explique aussi en partie par sa capacité d'emport en carburant plus grande aussi vu que il consomme moins que la plupart des chenillés, la plupart des VCI de la liste ont un poids moyen de 25 tonnes donc l'écart n'est pas si grand en fin de compte, le grand gagnant reste le Schützenpanzer Puma allemand qui monte à 31 tonnes en configuration base donc preuve que un chenillé peut aisément monté plus haut q'un véhicule à roues, tout dépend de la motorisation (poids moteur), de sa capacité d'emport carburant aussi et du blindage surtout.

    Quand je vois l'autonomie du CV90 (2x moins que le VBCI) et sa capacité à contrer seulement du 14,5 mm en configuration d'origine (contre du 25mm pour le VBCI) pour un poids d'a peine 5 tonnes de différence ça s'explique clairement, si il aurait fallu configurer le CV90 pour une autonomie et un blindage équivalent au VBCI dans ce cas il clair qu'il monte à 30 tonnes et peut donner la main au Puma allemand, donc il faut faire attention à tout ses petits détails de la configuration du véhicule dans son état d'origine, pour moi je reste de mon côté convaincu que les français ont fait un choix judicieux supérieur à leurs homologues de l'OTAN, mobilité supérieur, autonomie accrue, blindage aussi bon et parfois supérieur, etc.

    Même en sautant sur 2 mines HORNET et avec 3 à 4 roues en moins le VBCI rentre à sa BA quand dire d'un Bradley, CV90 où un BMP si la chenille est endommagé où pire briser, réponse: un poids mort et une cible facile pour tes gugus qui pourront rentrer à pieds pendant 30 bornes à découvert. :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah oui, c'est vrai, Polo. Le M1128, la version du Stryker avec un canon de 105. 8)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Du 25mm ? Ca me parait beaucoup…. Le Roikat qui fait déja figure de super lourd avec ses 28 tonnes arrête du 23 mm uniquement dans le secteur frontal…. Alors un VBCI, qui en plus transporte des bonshommes, et ne pèse que 26 tonnes…. J'y crois pas, ça fait un peu trop véhicule miracle ce que tu racontes… S'il arrête de la 14.5mm c'est déja très bien…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • FF, le Rooikat date de la fin des années 70 de conception, son poids s'explique en partie par son imposant blindage et sa capacité accrue en carburant qui lui confère une autonomie supérieur au VBCI, le VBCI date lui de la fin des années 90 de conception soit 20 ans d'écart au niveau de l'avancement technologique sur les blindages d'origines, additionnels et modulaires.

    Le VBCI pèse 25,6 tonnes à vide et 28,9 tonnes en ordre de bataille, son "Stanag niveau 5 de l'OTAN" lui permet de contrer des obus APDS-T de 25 mm à 500 mètres sur la partie avant du véhicule, en lisant cela ont a du mal à le croire pourtant il s'agit bien de la réalité, actuellement c'est le meilleur VCI sur roues.
      Lien   Revenir ici   Citer