Il y a 40 ans (Le Concorde)

  • Un bel oiseau blanc prenait son envol pour la première fois

    Un de mes grands regrets : ne jamais l'avoir vu voler :(
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La seule chance à nous, les jeunes, de devenir supersonique nous est passée sous le nez…

    Hommage à un grand…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Est-ce quelqu'un sait si un jour, Concorde a fait des vols à basse altitude dans l'Hérault ?
    La question peut vous sembler saugrenue et quand vous allez lire la suite, vous me demanderez mon fournisseur d'herbe à chat.

    J'ai un "souvenir" d'un survol de mon village de Concorde à basse altitude. "souvenir" signifie que je n'en suis pas sûr, dans le sens ou je me demande si ce n'était pas un rêve au sens premier du terme (dans mon sommeil donc).
    Vous pouvez rire et après me répondre s'il vous plaît ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On pourrait peut-etre utiliser ce topic, enfin si Mr Ogotaï nous autorise, pour évoquer tous nos souvenir en rapport avec ce joyau de l'aéronautique Franco-Anglaise.

    Je commencerai donc (je prends ce risque quitte, à ce que Sieur Ogotaï de Nantes me flagèle sur la grand place pour avoir profaner son topic :mrgreen: ) par évoquer les quelques fois où, j'ais croisé la route du Concorde.
    D'abord enfant, vivant dans le bitume des banlieux du nord de Paris, j'entendais (deux fois par semaine je crois) passer le Concorde (en route vers Londres ? ou pour les USA avec un cap via la Manche ? ). Bien sur, je me précipitais sur notre minuscule balcon en m'arcqueboutant pour tenter d'apercevoir l'oiseau…j'ais le souvenir de l'avoir apercu de rare fois en été, par des tempetes de ciel bleu.
    Meeting de la Ferté-Alais 1986 et 87, passage bas avec la PaF.

    Voilà, c'est pas grand chose, mais celà lance le recit, en espérant qu'au moins un membre du forum à eu la chance de faire un vol à bord et qu'il nous le fera partager. :)

    @Cluster:
    Tu habite(ais) pas loin d'un aérodrome ?
    Peut-etre à l'occasion d'un meeting ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cluster a écrit

    Est-ce quelqu'un sait si un jour, Concorde a fait des vols à basse altitude dans l'Hérault ?

    C'est cela oui, il était même en patrouille avec le B1B de Grenoble… si si :bcolorz:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est vrai que c'est dommage qu'il ait été arrêté. je ne comprends toujours pas pourquoi d'ailleurs. L'accident de Roissy n'était pas le seul dans son genre, du type problème au décollage-perte de puissance-décrochage-crash… Et les pneus ne concernent pas directement le Concorde.

    Vous pourriez m'éclairer sur les causes de son arrêt :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il y a beaucoup de cause, la principale est économique. Il devenait de plus en plus chère a faire fonctionner.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La vieillesse des cellules, aussi, tout simplement, non ? :?
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La vieillesse des cellules, aussi, tout simplement, non ? :?

    Oui aussi, finalement il n'a jamais été améliorer constamment comme les autres avions qui bénéficient régulièrement de nouveaux moteur et d'une nouvelle avionique. (il a eu seulement des upgrades après l'accident)

    Je crois me souvenir que pour le Concorde, la seul amélioration dans l'avionique a été le droit d'emmener une sorte de petit PC portable permettant de décharger une partie des calculs a effectuer pendant le vol.

    Le Concorde a été un précurseur dans beaucoup de technologies utilisé aujourd'hui par Airbus, mais il a loupé le coche de l'informatique embarqué. C'est déjà pas mal d'avoir atteint 2003 pour un avion des années 60.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dalius a écrit

    Il y a beaucoup de cause, la principale est économique. Il devenait de plus en plus chère a faire fonctionner.
    Il a toujours été cher à l'emploi, et je ne suis pas sûr qu'il ait été réellement rentable. C'était essentiellement une vitrine technologique, il me semble.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonne idée ce petit topic pour le bel oiseau blanc !! :)

    Pour moi le plus bel avion que l'homme ai jamais dessiné, et ce n'est pas demain la veille qu'on en verra pondre un aussi, aussi, aussi …. Aussi tout !!! :D

    Ma rencontre avec cet avion magique :
    Je l'ai croisé deux fois dans ma vie. La première fois, c'est quand-il était venu à Genève, et je devais avoir 4 ou 5 ans, me souviens plus bien. C'était rigolo, toute la ville de Genève et environs étaient sur le qui-vive !! :lol: La ville de Genève avait mis en place toute une batterie de bus spéciaux qui convergeaient tous vers l'aéro de Cointrin depuis les 4 points cardinaux de la ville, et même de la frontière, avec l'affichage "Concorde" sur les afficheurs de ceux-ci !! Je crois même qu'il y avait des petits drapeaux sur les bus !! :D
    Mes parents, alors, ont bien voulu m'y emmener avec mon frère … Et on a joué les sardines dans les bus, tout Genève s'était déplacé pour l'occasion !!! C'était assez incroyable le monde que celà avait déplacé !!! A cette époque (vers 1974/75), le terminal passager de GVA permettait par une grande passerelle et par la place disponible en retrait du tarmac de positionner correctement la foule, ce qui ne serait plus le cas aujourd'hui.
    On a attendu longtemps, puis le "spicker" s'est emballé et on a enfin vu arriver "Concorde" (comme on disait, délesté du pronom), incroyablement cabré et dans un silence total … Il a fait son approche sur le lac, et s'est présenté sur la piste 23 (sud-ouest). Je n'oublierais pas cette vision ! J'aurai assisté à l'alunage d'appolo 11 sur place, que ce ne m'aurait pas fait plus d'effet !! Et tout le monde (tout Genève !) à applaudit, comme à la fin d'un spectacle … Concorde est venu se parqué devant pendant que le copi saluait la foule !
    C'est con, mais je vous jure que c'était un moment assez intense, et ce pour tous les spectateurs sur place !! :D
    Je ne me souviens pas (ce qui est très étonnant), mais je ne crois pas que nous l'ayons vu redécoller ensuite … :?

    La seconde fois que j'ai vu (un!) Concorde, c'est plus récent, mais remonte à plus de dix ans tout de même, ce devait être dans les années 1994/1996 (?) … Cette fois-ci, ce fut à Lyon Satolas (à l'époque), et par pur hasard un jour où je m'y trouvais avec un copain pour mon boulot. Nous flânions dans l'aérogare passagers, ou mon ami avait fait auparavant connaissance (1 ou 2 mois avant) d'une charmante hôtesse qui se trouvait-être le chef d'escale d'une compagnie régionale devenu depuis lors sous le giron d'Air France. On regardait machinalement le mouvement des avions sur le tarmac et de ce que l'on pouvait voir de la piste, lorsque … :shock:
    Mince, mais c'est le concorde qui pose !!!!!!!!! :o Pas possible !!!!! et forcément le "qu'est-ce qu'il fout là ?????" :lol: :lol:
    Et là, le palpitant à 400, on court s'en savoir où l'on va !!! Et l'idée, forcément : "ta copine … !!!" :lol: Et l'autre évidemment : "Mais ça va pas … Je la connaît même pas !!!" :o (c'était un grand timide !) :lol:
    Bref, je le tire de force par le coude et directe au box de la compagnie … Coup de bole, elle est là !!! :D On lui tombe dessus comme des malappris, parlemente comme deux grands idiots en lui expliquant l'urgence de la situation avec force gesticulation, et on obtient avec un grand sourire notre sauf-conduit inestimable ; deux badges piste !!!! :lol:
    Et hop, ni une ni deux, au pas de charge > tarmac !
    Entre temps, le Concorde s'est parqué, mais l'équipage encore là, l'escalier en place, et porte ouverte … On passe sous le Concorde, visualise la taille des moteurs, la hauteur du train, la longueur sans fin de l'avant du fuselage depuis la porte, ainsi que sa hauteur, et la petitesse du diamètre de celui-ci … On lui tourne autour, hypnotisés et grisés savourant chaque millième de seconde !!! Quel impression majestueuse … C'est le bon goût et l'élégance personnifiée, jusqu'au bout des ailes … Un immense échassier, c'est vraiment l'impression qu'il donne … La hauteur de ses pattes, la finesse de son corps, son bec pointu, ses grandes ailes et son long coup … C'est vraiment un oiseau !!!
    Autour de nous, c'est vide total, au propre comme au figuré, personne ne nous demande rien, et les seuls personnes que l'on croise nous sourient gentiment. Nous on tremble d'excitation … Après avoir fait plusieurs fois le tour de l'engin, y compris partout dessous, l'équipage sort de du concorde … par une porte sur le plan !!! Ils se centre au niveau de la clé d'aile, et se font une photo, tout sourire ! Ensuite ils re-rentre à bord en refermant cette porte, puis descendent l'escalier … Et hop, deuxième "abordage" de la journée !!! (j'en tremble encore rétroactivement, juste en vous me racontant !!! :D )
    Nous aurions été des passagers, ils n'auraient pas pu être plus accueillant et bien disposés !!! Visite en règle du bel oiseau, tout petit passage en cabine passager (que j'ai trouvé un peu "chiche" pour un tel avion) très étroite, mais très longue … Je me souvient d'un effet de "tuyau" ! Mais surtout, et bien sûr le poste de pilotage !!! Le truc vraiment curieux, c'est le passage entre la cabine passager (depuis le niveau de la porte et de l'escalier) jusqu'au poste de pilotage : là c'est un long couloir, très très étroit et très bas de plafond (la place pour une seule personne à la fois, et obligation de se courber pour passer), et tout au bout apparaît le poste pilotage. Celà donne la curieuse impression que les pilotes sont un peu "prisonniers" de leur appareil … Le copi et le mécanicien navigant étaient encore à leur poste, et ils nous ont expliqué deux trois trucs dont je ne me souviens plus bien (étions trop émus, tout çà trop vite ..). Les choses dont je me souviens, c'est que le méca m'a montré sa console de travail, calée contre la paroie à droite derrière le copi (des inters et des manos plus que de raison, une forêt !!), et m'a expliqué que lorsqu'ils volent à mach2, il passe la main entre sa console et la cloison délimitant le "tunnel" d'accès au poste de pilotage, alors que sur le moment, cette même console est absolument jointe à la cloison, et que l'on pouvait peut-être juste y passer une feuille de papier !!! Incroyable, le fuselage du Concorde se rallonge en supersonique !!! :o On lui avait demandé de combien dailleurs, il me semble me souvenir qu'il nous avait dit une vingtaine de cm … !!! A vérif, je me souviens pas bien …
    Ou encore, le copi nous a dit qu'ils se devaient de bien serrer leurs harnais avant les décollages et atterros, car la pointe avant du fuselage avait une facheuse tendance à faire l'ascenseur lors de ces manoeuvres, jusqu'à presque certaines fois donner le mal de mer !!! :shock: :lol:
    Voilà, en gros ma deuxième rencontre avec le bel oiseau blanc !!! Et ce fut malheureusement la dernière !!! :(

    Ce qui est rigolo, c'est que ce ne fut jamais à Paris ou à Londres … Ni en Affrique … A New-York, jamais allé (Ni aux US!).
    A noter aussi, concernant le trop sympathique équipage (vraiment tous, pilote, copi, méca nav et hôtesses) que nous avons rencontrés, les pilotes et le méca nav avait déja bien de la bouteille !!! Difficile à dire, mais je dirais bien que tous avaient bien passés la cinquantaine, et que le pilote avait un bien respectable bidon, qui ne devait pas lui facilité les choses pour s'installer sur son siège, chose qui est déja un peu "gymnasticale" !!! :lol:
    Bref, on a eu pour ainsi dire, un Concorde et son équipage complet exclusivement pour nous deux, nous simple touristes opportunistes, et pour une petite demi-heure !!! Au prix de l'heure de ce joujou, nous avons été des princes … !!! :lol: :lol: :lol:
    Ensuite, ayant eu confirmation de leur part de leurs heures de départ et de retour, nous avons bien sûr chamboulé en concéquence notre journée et avons assisté, bien placés, au décollage et au deuxième atterro de la journée. Le décollage est absolument bluffant, le bruit des pc est grandiose, tout autant que la vitesse de roulement avant l'arrondit, et plus encore l'incidence après l'envol et la vitesse ascensionnelle … Pour le bruit ensuite, on ne le voyait plus, que l'on l'entendait encore vraiment bien !!! :D

    Pour terminer ma petite histoire, et pour finir comme pour un scénario digne du bel oiseau blanc, mon ami lancé involontairement par cette aventure pittoresque, épousa sa dulcinée d'hôtesse chef d'escale 2 ans plus tard, à l'occasion de laquelle j'ai peu exercer mes talents ( :shock: ) de chauffeur pour les emmener à l'autel !!! :wink: :D :D :bieres:
    Aujourd'hui ils forment une famille heureuse, ont 2 beaux garçons, et filent le parfait amour …. !!!!
    Ont peut dire que ces deux là, ont eu un "témoin" peu banal, en la personne de Concorde !!! :lol: :lol: :lol:

    Pour expliquer la présence plutôt surprenante de Concorde à "Satolas" (LYS), aujourd'hui "St.Exupéry" (et demain "Lyon Airport" semblerait-il !), l'équipage nous informa qu'ils venaient faire un vol charter pour le compte d'un Tour Opérateur grenoblois, qui proposait un vol "baptême" en Concorde d'01h30, un aller/retour sur la Méditerranée, avec petit passage supersonique sur la "grand bleue" … A l'époque, ils nous dirent qu'il en coûtait environ 4500frs par passager, avec un repas "debriefing" et … "diplôme" !!! :D
    Donc, si certains d'entre vous ont cru voir Concorde aux environs de Lyon, ou haut dans le ciel de la vallée du rhône, ce n'est peut-être pas un rêve !!! :wink: :lol:

    Il y eu un deuxième vol identique depuis LYS et pour le compte du même TO, un ou deux ans plus tard, il me semble. Et ce furent les seuls.
    C'était le bon temps, pas de "vigi-pirate", ambiance sociale sereine … Tout roulait, et les gens étaient heureux … :?
    Ce jour là, je m'étais juré un jour de me payer un vol sur New-york dans ce bel avion, j'ai trop attendu, le sort en a décidé autrement …. Je le regretterai toujours, c'est ma croix "aéro" !!! :?
    En tous cas, juste le fait de l'écrire ce soir, je revis ce moment magique … Alors, c'est très con, mais merci à vous !!!! :wink: :D
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par manuelbuh le March 27, 2009, 10:45 p.m.
  • Merci à toi pour ce temoignage. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • vigi a écrit

    Merci à toi pour ce temoignage. :wink:
    Non Vigi, merci à vous …. J'avais oublié tout çà !!! C'est grâce à ce sujet que j'ai déterré et revécu presqu'en live ces moments magiques pour moi !!!! :D :D
    Les belles surprises de la vie …. C'est chouette certaines fois !!!! :D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • +1 fouillage de mémoire sympatoche 8)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ouais.. merci de la visite Jojo, tu nous a collé un badge visiteur un moment ! 8)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer