ex-krann

  • Caporal Grade : Caporal
  • Messages : 56
  • Photos : 0
  • Sujets : 0
  • Date d'inscription : Jan. 1, 1970, 1 a.m.

Derniers messages

  • Bonjour tout le monde. Ce WE, l'IPSA (Institut Polytechnique des Sciences Avancées) organisait un forum sur le thème des 50 ans de l'histoire spatiale (spoutnik en octobre 1958).

    L'une des conférences, portant sur la Lune, était donné par Olivier de Goursac, un spécialiste de… Mars!
    M. de Goursac a, pour le compte de la NASA, revisuallisé TOUTES les photos de TOUTES les missions Apollo (il fait parti de la dizaine de personnes dans le monde à l'avoir fait) pour refaire des panoramas, retoucher les photos salies par le voyage (une bonne partie) avec les techniques numériques d'aujourd'hui. Il est donc venu nous présenter de magniques clichés et, profitant de l'occasion, a répondu aux "doutes" de certain.

    Tout d'abord, sur la Lune, il n'y a pas d'atmosphère. Ne riez pas, c'est important pour la suite. Une photo étant en 2D, il nous est impossible d'évaluer la "profondeur" d'un cliché. Pour les photos "terrestres", le grain due aux particules en suspension dans l'air nous permet de différencier les différents plans et leur distance: or sur la Lune pas d'air!

    Ainsi donc, la photo avec le drapeau: on peut voir que l'on distingue encore l'espace entre les ombres des jambes d'Aldrin sur la droite de la photo. En fait toutes les missions Apollo se posaient à l'aube (l'aube sur la Lune). Les ombres étaient donc très grandes, comme celle de l'astronaute. Celle du drapeau en lui même est elle aussi en dehors de la photo. Reste le mât: il est derriere une denivélation de terrain. Pas grand chose, 2-3 cm et on ne la voie plus. Et cette dénivélation, on ne peut pas la "voir" car on a aucun moyen d'évaluer la profondeur. On a toujours l'impression que le sol lunaire est régulièrement plat sur les photos: c'est faux. Les astronautes devaient sans cesse zigzaguer pour éviter des trous. Or sur les photos, ces trous ne sont pas discernables à cause de l'unfiformité des couleurs et des détails, non "floutter" par l'atmosphère.
    M. de Goursac nous a dailleurs montrer une photo prise par la caméra du LEM, de moins bonne qualité: on voit distinctement Amstrong prendre Aldrin en photo à côté du drapeau et l'ombre du drapeau, loin derrière, et celle de son mât.


    Autre exemple avec cette photo. Certain pourraient dire que les monts à l'arrière plan sont rajoutés. En effet ces monts parraissent plus proches que ce qu'il devraeint être. Mais la encore: pas d'air. Donc ces monts peuvent se trouver à 200km derrière ou à 100m, on a aucun moyen de le savoir.

    Autre chose. On entends souvent dire que les paysages ne sont pas les mêmes lors d'une même mission. Tout d'abord, avec la Jeep, les asronautes ont voyagé. Ensuite, les mission Apollo 14 à 17 ont duré un certain temps (plusieurs jours terrestres). Or l'allunisssage avait lieu à l'aube (sur la Lune) avec de grandes ombres et des montagnes entières cachées par l'ombre de la précédente plus grande. Sans air (toujours), pas de diffraction de la lumière, avec une surface très grisée, peu de réfraction. Ce qui est dans l'ombre est vraiment dans l'ombre et est invisible (exemple d'ombre "noire" du rocher). Après plusieurs jour (terrestres) le soleil étant bien plus haut dans le ciel de la Lune, les ombres ont raccourcies et le paysage tout entier s'est montré.

    NB: un jour lunaire dure 28 jours terrestres. La journée lunaire dure donc 14 jours terrestres. Après 3 jours terrestres, le soleil est comme à 11h du matin sur Terre.


    PS: M. de Goursac sortira l'an prochain un album reprenant un certain nombre de ces panoramas et de ces photos. J'ai pu voir la qualité de ces images, elle sont magnifiques. Pour ceux que cela intéresse.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • pilou a écrit

    Je ne suis pas partisan du tout de cette solution sur le long terme car :

    - les américains auront tout loisir de photographier le Rafale sous toutes les coutures et d´en tirer nombre de choses intéressantes
    Et si, par bonheur (pour nous), ils s'apperçoivent que le rafale est mieux que leur Super Hornet (je pense que c'est vraiment le cas), et pire encore, mieux que leur F-35C sans canon, sans moteur (toujours pas pret), et à la charge militaire anémique (on vera bien)…

    Peut-etre qu'ils voudront des rafales :lol:

    Sans rire, la Navy a plus souvent fait preuve "d'indépandence" que les autres armes. Elle pourrait, si elle le voulait, obtenir des Rafales.



    Pour en revenir à notre aéronaval, l'extreme nécessité d'entrainer les pilotes aux appontages oblige à aller faire un tour sur un PA US. Que cela nous plaise ou nous (perso je m'en fous), c'est nécessaire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pit a écrit

    krann a écrit

    De plus, pour la vitesse, l'espèce de radeau de secours devant le kiosque doit être aussi hydrodynamique qu'une ancre.
    Une systeme de pose de mine peut etre plus vraissemblablement ?!
    Non, les mines sont lachées par les tubes lances torpilles (si ils sont assez gros et si il y en a :lol: )

    Sur un Los Angeles, je dirai que c'est un mini sous-marin de largage de commandos, mais là, ça me fait vraiment penser à un radeau de secours (comme sur la bateau "civil").
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Au vue de la photo:

    Pit a écrit

    Effectivement de type "léger"

    Il est directement possible de dire: que ce sous-marins n'est… PAS furtif. Le revêtement en acier de la coque est un des meilleurs réfléchissant pour une onde sonar (comme pour le radar). Les sous-marins modernes (les vrais) ont un revêtement anéchoïque proche du caoutchouc pour absorber les ondes sonar et le bruit intérieur.

    La, un sous-marinier pète un coup et cela résonne comme dans un tambour.

    De plus, pour la vitesse, l'espèce de radeau de secours devant le kiosque doit être aussi hydrodynamique qu'une ancre. Je ne parle même pas des rivets apparents. :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Du racket?

    Il suffira de voir si l'Australie, le Danemark, les Pays-Bas… (enfin tous les partenaires sauf anglais, codes sources, et italiens, chaine de montage) vont annuler leur participation ou pas. S'ils annulent, c'est du libre arbitre, s'ils n'annulent pas, c'est du racket :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Donc si j'ai bien compris, certains pays (tous les partenaires ou une partie seulement?) vont recevoir des JSF dégradés, dont ils n'auront même pas le contrôle total (pas les codes sources, sauf pour les anglais). :shock:

    Même s'ils ne les payent QUE 70M$ par avion, c'est de l'escroquerie industrielle à grande échelle. :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Là effectivement on est en droit de se poser des questions.

    Une réponse possible serait que le drapeau, et seulement lui, ai été rajouté. Les astronautes avaient autres choses à faire que de poser à côté du drapeau. Pour le patriotisme, le triomphalisme américain après cette victoire, il était plus intéressant de rajouter la bannière étoilée.

    Après, ce n'est que mon avis…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Rappelons également qu'avant de poser des points de sutures (oui-oui des points de sutures) sur un panneau solaire de l'ISS, ce brave astronaute était… chirurgien.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pi l'altitude :shock:

    Y'a moins d'une demi envergure environ: 10m pas plus…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ciders a écrit

    Des F16 ?
    Ma foi je penserai plutot a des Mig-21: le delta des ailes est plus proche du fishbed que du F-16.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • big mac a écrit

    Justement, j'ai clairement précisé que le développement des sondes et les lancements secrets auraient impliqué des dizaines de milliers de personnes et que Cap Canaveral est très loins d'être une base secrète, cela stipulerait que la Nasa possede un deuxième centre de lancement qu'aucun satellite n'a repéré, même la Zone 51 n'est pas si secrète. J'ai également indiqué que les sondes russes n'ont rapporté que 300g de roches lunaires, il aurait fallut un millier de sondes pour pouvoir rapporter 380kg. De plus, les réflectors lunaires sont de grande dimension, dimension trop importante pour être transporter dans une sonde classique et certaines expériences ne peuvent être réalisées que par des hommes.

    ou qu'ils ont utilisé les missions apollo
    Les missions Apollo sont des missions habitées. Donc si les américains ont utilisé Apollo pour ramener des échantillons lunaires, il ya avait des hommes lors de ces missions.


    big mac a écrit

    Les Soviétiques auraient tôt fait de dénoncer l’arnaque. Durant la guerre froide, l’espionnage était fortement présent. En effet, les deux superpuissances interceptaient et écoutaient mutuellement les communications radio entre leurs vaisseaux spatiaux habitées et le centre de contrôle de leur adversaire. Il est impensable que personne n'a pu détecter la présence et les communications radio des missions Apollo 8, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 qui ont duré d'une à deux semaines. De plus, ces engins auraient été les objets les plus brillants dans le ciel nocturne après la Lune et Vénus bien sûr, mais auraient été les plus rapides. Ce faisant, les Soviétiques auraient très tôt découvert la supercherie et auraient crié au scandale.

    qui aurait cru les "perdants" de la conquete spatiale
    Avant le 20 juillet 1969, les russes étaient les vainqueurs de la conquète spatiale: 1er satellite (4/10/1957), 1er animal vivant (3/11/1957), 1er survol de la Lune (Luna 1: 4/01/1959), 1ere images de la face caché de la Lune (Luna 3: 18/10/1959), 1er homme dans l'espace (Youri Gagarine: 12/04/1961), 1ere sortie dans l'espace (Alexei Leonov: 18/03/1965)…


    big mac a écrit

    Neil Armstrong a déposé un déflecteur sur la Mer de la Tranquilité à fin de mesurer avec précision la distance Terre-Lune à l’aide d’un laser, celui de le station de McDonald.



    Ce faisant, le complot lunaire aurait été à une échelle telle qu’il y aurait des milliers voir des dizaines de milliers de personnes à être impliquées, tant pour le développement, la sous-traitance, la mise au point, la fabrication, la planification et la supervision des "missions" ou pour les simulacres de mesures de télémétrie et d'expériences.

    alors depuis la terre on peut voire un miroire mais avec hubble un n'apercoit pas la base du lem?
    On ne voit pas le miroir: on envoie une impulsion laser qui, sur la Lune, "arrose" une très grande surface autour du réflecteur du fait de la distance Terre-Lune (384 400 km de moyenne). Le laser se réflechit sur le réflecteur et revient vers la Terre. Là aussi la surface illuminée est grande. Il suffit d'ouvrir "l'oeil" et on reçoit le retour de l'impulsion. On mesure avec précision le temps de l'aller-retour, on divise par deux et on multiplie par la célérité de l'onde: on obtient la distance Terre-Lune. Pas besoin de voir le miroir, même avec Hubble.


    big mac a écrit

    3)Lors de la mission Apollo 11, les transmissions vidéos ont été faites par l’intermédiaire de la station de Honeysuckle Creek



    J'entend par là prévoir chaque mot, chaque question, chaque réponse, chaque commentaire, chaque observation des astronautes et du Capcom(Capsule Communicator) et ce à la seconde près l'instant où ils furent énoncés, car dans le cas contraire tous le personnel du centre de contrôle de Houston aurait été impliqué, dans un cas ou l'autre, cela est plus qu'improbable.

    la transmission a(urait) été faite depuis l'espace en simulant du direct
    Si la transmission se faisait depuis l'orbite terrestre, la vitesse angulaire du vaisseau par rapport à la Terre aurait été totalement différente de celle de la Lune. Les stations de communication (en Australie, à Hawaï, aux USA…) n'auraient pas eu du tout la même synchronisation dans le cas d'un vaisseau en orbite et d'un autre en route vers la Lune.

    big mac a écrit

    4)Il y a également les 380kg de poussière et de roches lunaires rapportées par les missions Apollo 11, 12, 14, 15, 16 et 17 qui ont été analysés pendant près de quarante an.



    Ce qui porte une troisièmement fois le nombre de personnes impliquées dans le complot à un nombre dérisoire.

    tu l'as dit toi même, les soviétique ont ramené des echantillons de lune plus tôt sans vol habité
    Luna 16 (premier retour d'échantilons lunaires par les soviétiques) s'est déroulée en septembre 1970, plus d'un an APRES Apollo 11.

    big mac a écrit

    )Pouvez-vous me dire quel est l'intérêt de simuler la mission Apollo 13? Les partisans de la théorie ne semblent jamais faire allusion à la mission Apollo 8 qui fut la première à quitter l'orbite terrestre et à se mettre en orbite autour de la Lune. De plus, il y eu six alunissages, un seul aurait suffit si il y avait réellement un complot, toutes ces missions additionnelles constituent un risque énorme que la supercherie soit dévoilée.


    les vols spatiaux n'interressaient plus le public. cela a redonné un interret a la conquete lunaire.
    J'en ai marre je vais en cours. :geek:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tout cela n'explique pas pourquoi un WB-57 se retrouve en Afghanistan :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • aeroshell231 a écrit

    4)commandes de vol electriques et j'en passe; en plus les plans canards feraient perdre de l'agilité au mig-35 donc a éviter surtout il existe que en biplace c pas tro beau a voir.par contre en ponoplace s va etre une merveille.
    Tu t'es amélioré. Mais il reste un peu de chemin à faire… Edite pour éclaircir ce message.

    Avant qu'un modo te prenne en grippe.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • RogCas a écrit

    On doit donc pouvoir trouver un endroit où se poser, et y rester quelques heures ou jours, tout en gardant des conditions de température et de lumière idéales.
    Qu'est-ce que tu appelles idéale :? ?
    Parce que 120°C, y a moyen de se brûler les pates…

    Pour ses fututes bases lunaires, la NASA prévoit de s'installer au pôle sud (de la Lune). L'ensoleillement moyen y est de 80%. Les panneaux solaires pourront marcher plein gaz.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • flightglobal.com a écrit

    Exercise activity peaked on 5 September with a VIP demonstration involving a "blue" force of six Saudi IDS, four GR4s and four Typhoons supported by a Boeing E-3D Sentry airborne early warning aircraft and opposed by a "red" package of four RAF Tornado F3s.
    4 Typhoon avec un AWACS contre 4 Tornado F3s, c'est déjà bien déséquilibré. A quoi servent les IDS et les GR4s :? ? A jouer les mouettes? :lol:

    C'est bien une "VIP demonstration". :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo

  • ex-krann n'a créé aucune galerie photo pour l'instant.