ex-tomcat101

  • Caporal Grade : Caporal
  • Messages : 55
  • Photos : 0
  • Sujets : 7
  • Date d'inscription : Jan. 1, 1970, 1 a.m.

Derniers messages

  • c'est dommage le temps n'était pas si mauvais, le seul probème était la luminosité pour les photos.

    le tigre n'a pas volé au même titre que les vieux Bleriot en fin de journée, le temps commençait à se lever…

    le rafale n'était pas inscrit sur le programme officiel qui annonçait un SEM à la place. Mais pas de SEM ni de Hawkeye le samedi!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Après une petite absence sur le forum, voici un aperçu de ce que fut la Ferté Alais 2007. Les photos ont été prises le samedi. Au menu, des avions uniques comme un Curtiss H-75 ou un Bf-109, d'autres déjà vu mais qu'on ne se lasse pas de revoir tels les Corsair, Bücker au encore DC-3. Un Eurocopter Tigre était aussi présent.

    Les temps forts (entre autres) furent le passage du B-17 entouré de 2 Dakota et un P-51, 3 moteurs merlin en l'air (Spit, Hurricane et Buchon), la reconstitution de Tora-Tora-Tora avec une dixaine de T-6 et un P-40, le présentation de Xavier de Lapparent et son Sukhoi (celui qui n'était pas d'accord avec Newton et ses lois physiques…) et bien sur la PAF.

    Sans plus tarder, les photos:

    http://www.imagup.info/images/01/1180284134_DSCF3955.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284157_DSCF3959.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284173_DSCF3971.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284190_DSCF3976.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284205_DSCF3991.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284226_DSCF3998.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284241_DSCF4001.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284259_DSCF4016.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284274_DSCF4020.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284296_DSCF4021.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284329_DSCF4034.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284343_DSCF4041.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284357_DSCF4063.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284377_DSCF4070.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284394_DSCF4078.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284409_DSCF4097.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284424_DSCF4102.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284448_DSCF4106.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284464_DSCF4108.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284479_DSCF4124.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284493_DSCF4127.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284515_DSCF4133.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284560_DSCF4140.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284541_DSCF4148.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284574_DSCF4156.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284590_DSCF4166.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284603_DSCF4167.JPG

    http://www.imagup.info/images/01/1180284616_DSCF4170.JPG

    Si vous désirez d'autres photos en plus grand format, me demander par MP :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • très bonne présentation merci!

    je pense pouvoir apporter quelques descriptifs d'avions dans cette rubrique!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • oui en effet le seul chasseur…
    pardon pour cette erreur :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Kawasaki Ki-61 et Ki 100

    Ki-61
    Premier vol : 1943
    Pays d’origine : Japon
    Motorisation : Kawasaki Ha-40 (Daimler-Benz DB-601A) de 1175ch
    Armement :4 Mitrailleuses de 12.7mm
    Envergure : 12m
    Longueur : 8.94m
    Hauteur : 3.70m
    Surface alaire : 20m²
    Poids à vide : 2238kg
    Masse maximale : 2950kg
    Vitesse maximale : 590km/h
    Plafond : 11600m
    Dist. franchissable :1100km
    Production: 2654 appareils

    Ki-100
    Premier vol : 1945
    Pays d’origine : Japon
    Motorisation : Mitsubishi Ha-112 de 1500ch
    Armement :2 canons de 20mm et 2 mitrailleuses de 12.7mm
    Envergure : 12m
    Longueur : 8.82m
    Hauteur : 3.75m
    Surface alaire : 20m²
    Poids à vide : 2700
    Masse maximale: 3670kg
    Vitesse maximale : 590km/h
    Plafond : 10670m
    Dist. franchissable :2000km
    Production: 2396 appareils

    Le Ki 61 Hien (hirondelle) fut le seul appareil propulsé par un moteur en ligne mis en service du coté japonais. En fait, les japonais ont bénéficié comme les italiens de la license pour produire des moteurs Daimler Benz. Le Ki-61 est équipé d'un moteur Kawasaki Ha-40, qui est en fait un DB-601A. (moteur équipant les Bf 109).

    Il se distingua dès son entrée en service et surpris les alliés grâce à de bonnes performances notament en vitesse ascensionnelle et en piqué. Néanmoins, il se montra moins réussi dans le domaine de la maniabilité. La bonne maniabilité était pourtant la "marque de fabrique" des chasseurs japonais.

    Il effectua son premier combat en juin 1943 en Nouvelle Guinée. Il fut constament amélioré au niveau de l'armement par exemple mais sa principale modification fut apportée au début de 1945.

    Il faut savoir que les Ki-61 avaient un gros problème de fiabilité pour ce qui est du refroidissement du moteur. L'Etat Major décida alors de le rééquiper avec un moteur en étoile Mitsubishi Ha-112 de 1500 ch. Le Ki 100 était né.

    Le Ki-100 fut le meilleur appareil japonais de la seconde guerre mondiale, il ne put cependant pas s'opposer efficacement au raz de marée américain. En effet, le bombardement continuel des usines de fabrication entraîna un baisse de la qualité et du rythme de fabrication. Malgré cela, l'appareil pouvait s'opposer aux Mustang et Corsair dans complexes!

    photo Ki-61
    photo Ki-100

    Le nom de code chez les alliés du Ki-61 fut "Tony".
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Iceman a écrit

    Je suis un grand admirateur de Pierre Clostermann

    En grand admirateur de Pierre Closterman, je te comprend totalement!!! (et je l'approuve lorsqu'il dit que le D9 est supérieur à tout les autres avions à pistons mis en ligne par les alliés… )

    une autre présentation? voici
    le Reggiane Re 2005 Sagittario.

    Premier vol : 1942
    Pays d’origine : Italie
    Motorisation : Fiat R.A. 1050 RC 58 Tifone (Daimler-Benz 1475ch DB-605A)
    Armement : 3 canon de 20mm
    2 Mitrailleuses de 12.7mm
    Envergure : 11m
    Longueur : 8.73m
    Hauteur : 3.15m
    Surface alaire : 21m²
    Poids à vide : 2600kg
    Masse maximale : 3610kg
    Vitesse maximale : 678km/h
    Plafond : 11500m
    Dist. franchissable :980km
    Production: 48 appareils

    Le Sagittario est considéré comme étant le plus performant de la trilogie de chasseurs italiens Fiat G-55 / MC 205/ Re 2005. Sa production limitée vient avant tout du fait de faiblesses structurales. Il se distingue entres autres par son moteur DB 605 produit sous licence par Fiat.

    Malheureusement, ses deux autres concurrents Fiat et Macchi eurent la faveur des autorités pour deux raisons:
    - Le G55 étant le derniers né des bureaux d'études de la famille Agnelli, alors toute puissante en Italie
    - Le MC 205 était aisé à produire car on pouvait reprendre les cellules du MC 202 Folgore équipé du DB 601.

    En vol, l'avion possédait d'excellentes qualités et était au mons équivalent à ses comtemporains alliés, voire supérieur. Il possédait de plus un armement conséquent et réglait ce problème réccurent des chasseurs italiens. Mais ce qu'on retient du Re 2005, c'est surtout son esthétique superbe qui en fait l'une des plus belles machines de la seconde guerre mondiale avec ses lignes fluides et ses ailes élliptiques, un vrai pur sang!

    On note enfin qu'il ne fut utilisé qu'en 1943 au sein de la 362ème Squadriglia en Sicile et dans le sud de la péninsule italienne. Cette unité fut balayée lors des bombardements alliés.

    photo 1
    photo 2

    Enfin, on notera les prouesses faites par les italiens lorsque l'on sait que les avions Regianne sont directement inspirés, pour leurs premières versions, du Seversky P-35 américain!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Iceman a écrit

    vigi a écrit

    Iceman a écrit

    Autrement, il y a du nouveau dans le post initial: le Fw 190 est enfin là!! :lol: :wink:

    Top! :wink:
    Question, vas tu devellopé pour les modèles D9 et Ta-152?
    Non, ce n'est pas prévu! :D
    euh pourtant, tu donne les caractéristique du D9 ?? :D

    en tout cas belle présentation!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • je me permet de compléter ton magnifique descriptif du Bf 109 pour parler de deux autres versions:

    Tout d'abord le Bf 109 F (Friedrich), apparu pendant l'année 1941 pour remplacer le Bf 109 E (Emil). Il se distingue par une voilure toute nouvelle et l'absence de renfort pour la partie arrière du fuselage. Cette dernière étant maintenant renforcée de l'intérieur.
    La casserole d'hélice change aussi et il en résulte un avion unanimement reconnu comme étant "le plus beau des 109" avec ses lignes pures.

    Les ingénieurs allemands enlèvent aussi les deux mitrailleuses d'ailes et l'avion ne conserve alors comme armement que deux mitrailleuses de 7.7mm dans le nez et un canon de 20mm tirant à travers l'axe de l'hélice. Pour un as, cet armement concentré en un point précis est largement suffisant, mais reste trop faible pour la plupart des pilotes.
    Il exista en 4 version dont les plus produites furent le F-2 (avec un canon de 15mm en lieu et place du 20mm, la différence de calibre étant compensée par un plus grande cadence de tir) et le F-4, la version ultime.

    Au combat, la version F est considéré comme la plus efficace des 109 (lors de sa période de service) et contribue avec le FW190A à redonner l'avantage technique à la Luftwaffe perdu lors de la bataille d'angleterre.
    Son armement insuffisant entraînera son remplacement par le Bf 109 G (Gustav).

    A la fin de la guerre, le Bf 109 G et les FW 190 A et D furent épaulés dans la defense du territoire allemand par le Bf 109 K (Karl). Cette ultime version du Bf 109 a été construite en vue de standardiser toutes les versions du Bf 109 G (G6, G-10, G-14…). Il possède un empenage agrandi et un cockpit pressurisé. Il atteint en point les 700km/h.
    Il reste globalement similaire au Bf109 G.

    On note enfin que les plus grands as allemands volaient sur Bf 109, preuve que l'avion, même s'il a toujours été considéré comme inférieur au FW 190 était redoutable à bien des égards. En effet, dans ses dernières évolutions, il était équipé du plus redoutable canon : le 30mm Mk108, pouvant couper en deux une cible de la taille d'un chasseur!

    photo Friedrich
    photo Karl

    un site traitant du Bf 109 (en anglais/allemand): http://www.messerschmitt-bf109.de/
      Lien   Revenir ici   Citer
  • j'ai voté pour l'AMX par pur chauvinisme!!! je trouve dommage que les chars légers aient perdu de la "gueule" par rapport à ceux de la seconde guerre mondiale!

    ah le Luchs snif, snif :(

    (je peux en dire de même pour le Stuart)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les avions à moteur à pistons ont opposés une brève résistance aux lampes à souder à leurs débuts. Certains exemples se démarquent -comme le Skyraider- où encore comme en Grande Bretagne avec le De Havilland DH 103 Hornet (et Sea Hornet).

    L’avion se présente comme un chasseur bimoteur à grand rayon d’action dérivé du Mosquito.

    En fait, le ministère de la production aéronautique anglaise est approché dès septembre 1942 par la société De Havilland qui lui propose une « réduction » plus performante du Mosquito propulsée par deux moteurs Merlin. Il faut savoir aussi qu’en ce moment, le bureau d’étude de la firme travaille aussi sur le Vampire à réaction.

    Les autorités demandent alors la production de 3 prototypes le 30 juillet 1943. On envisage de mettre l’avion en service contre les japonais dès 1945. Le premier prototype vole le 28 juillet 1944. Les performances sont alors supérieures à celles espérées :
    - 790 Km/h de vitesse maximum en palier à 7500 m
    - un vol de 4200 Km est effectué à la vitesse de croisière de 550 Km/h avec deux bidons supplémentaires de 900 litres.

    L’avion, après correction de ses problèmes de jeunesse (instabilité en roulis) est alors produit en série de la fin 1944 à mars 1946. On lui renforce aussi les amortisseurs, on lui ajoute une crosse d’appontage et des points d’ancrages pour le catapultage et il devient le DH 103 Sea Hornet. En version biplace avec opérateur en place arrière, l’avion est dérivé en chasseur de nuit. (Avec ajout d’un radar de poursuite AS/APS4 dans le nez, un radar d’alerte à l’arrière du fuselage et des pares flammes d’échappement)

    Voici les unités utilisatrices du Hornet (codes d’identification) :
    RAF (métropole) :
    - Sqn No 19 (QV)
    - Sqn No 41 (EB)
    - Sqn No 64 (SH)
    - Sqn No 65 (YT)
    - Sqn No 226 OCU (XL)
    - Hornet conversion flight (MS)
    RAF ( Fast East Air Force)
    - Sqn No 33 (5R)
    - Sqn No 45 (OB)
    - Sqn No (WZ)
    Fleet Air Arm
    - sur F.Mk 20: Sqn No 801, 806
    - sur NF.Mk 20: Sqn No 809
    - unités de seconde ligne: Sqn No 703, 728, 736, 738, 759, 771, 778, 787 et 792.

    Les avions du Sqn 801 sont employés sur le HMS Implacable alors que ceux du Sqn 809 sont employés sur le HMS Indomitable. Le Sqn 806 est quant à lui une unité de démonstration.

    Le Hornet sera utilisé en métropole pour la défense du territoire. Il évoluera ensuite de l’interception des bombardiers à la pénétration à basse altitude, type de mission où il excelle. Il est ensuite remplacé par le Gloster Meteor en 1951.
    Il sera envoyé dans le pacifique en vue de défendre Hong Kong contre une éventuelle attaque chinoise. Il participe aussi à la répression d’une rébellion communiste en Malaisie. En général, ses opérations consistent à protéger des convois militaires et civils en effectuant des missions d’appui feu.
    Malheureusement, à partir de 1953, et bien que le nombre des missions s’accroît, les avions comptent leurs dernières heures, ils deviennent trop « vieux ».

    Sa carrière dans la Fleet Air Arm est réduite, son seul engagement consiste en divers exercices de simulation d’attaque de la flotte. Il est remplacé en 1950 par le Sea Fury.

    Voici ses caractéristiques techniques :

    dimensions
    Envergure : 13.7m
    Surface alaire : 33.6m²
    Longueur : 11.2m
    Masse maximale : 8668Kg (Sea Hornet : 9117Kg)

    armement
    4 canons Hispano de 20 mm sous le fuselage
    Jusqu’à 908Kg de bombes et des roquettes sous voilure

    motorisation
    2 Merlin de 2070ch
    Hélices quadripales De Havilland Hydromatic de 3.66m de diamètre
    Capacité en carburant : 2246l en réservoirs internes, bidons largables de 910l

    performances
    Vitesse maximale : 760Km/h (Sea Hornet : 748Km/h)
    Plafond: 10670m
    Autonomie: 4827km

    Voilà pour cet avion méconnu et surtout magnifique!

    photo1
    photo2

    un lien traitant de cet avion:
    ici

    bibliographie:Wing Master n° 42, sept-oct 2004
      Lien   Revenir ici   Citer
  • vigi a écrit

    Mais à mon avis le F6F Hellcat reste le meilleur

    je dois vous prévenir, mon avis n'est pas très objectif! le spit est vraiment un chasseur que j'adore, donc le seafire aussi!
    il est clair qu'il n'était pas le meilleur chasseur embarqué!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • je me permet de faire remonter ce sujet pour vous parler d'un avion que j'affectionne particulièrement: le Seafire
    j'ai d'ailleurs voté pour lui :P

    le seafire est comme tout le monde le sait dérivé du fameux spit. Son nom officiel est Sea Spitfire.

    Les premiers Seafire se posent sur le pont du porte-avion HMS Illustrious le 10 février 1942.
    Dans sa version la plus utilisée, le seafire III, il dévie du Mark V qui est l'une des versions les plus construites. Il utilise aussi l'hélice quadripales du mark IX .

    Un simple regard sur le Spit permet pourtant de voir qu'il n'est pas tout à fait approprié à l'utilisation sur porte-avion.Son train principal à voie étroite en est la principale cause ainsi que son faible rayon d'action. De plus, dans ses premières versions, il est totalement dépourvu d'ailes repliables. Heureusement, ce défault sera corrigé sur le Seafire III.

    Les avantages l'emportent sur les inconvénients. Il remplace avantageusement le fairey fulmar, totalement obsolète dès sa mise en service.

    Il est notamment utilisé lors de l'opération "Husky"- débarquement en Sicile- où il montre sa fragilité (106 appareils engagés, 50 en état de vol 48h plus tard.
    Il sert surtout d'avion de reconnaissance en Normandie et en Provence. Il sera aussi engagé dans le pacifique en 1945.

    Le seafire fut aussi utilisé par la france au lendemain de la seconde guerre mondiale. En fait, il s'agit du seul avion embarqué que les alliés accèptent de lui fournir. Les avions achetés 80 livres pièce(!) par la france sont "usés jusqu'à la moëlle".
    Les accidents sont nombreux mais les appareils sont utilisés de manière intensive.

    Il sera finalement déclaré inapte à l'appontage en 1949.

    Le seafire III possède ces caractéristiques:

    Généralité
    Equipage: 1
    Envergure: 11.23 mètres
    Longueur: 9.21 mètres
    Hauteur: 3.40 mètres
    Surface alaire: 22.48 m²
    Charge alaire: 146 kg/m²
    Poids à vide: 2 472 kg
    Poids en charge: 3 275 kg

    Propulsion
    Puissance totale: 1 585 CV
    Puissance spécifique: 484 CV / tonne
    Vitesse maximum: 560 km/h
    Taux de montée initial: 991 m/min.
    Plafond utile: 10 300 mètres
    Autonomie: 750 km
    1 moteur Rolls-Royce Merlin 55 M (1 585 CV)

    Production
    Quantité: 1 220 exemplaires

    Armement
    2 canons de 20mm HS-404 français (240 coups)
    4 mitrailleuses de 7.7mm Browning M2 (1400 coups)

    (données :Encyclopédie des avions de la seconde guerre mondiale)

    Le seafire est avec le Fairey Swordfish l'avion le plus emblématique de la Fleet Air Arm.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ex-tomcat101 le Jan. 23, 2007, 5:52 p.m.
  • rien a redire! clair et précis!
    entièrement d'accord avec toi!
      Lien   Revenir ici   Citer
  • en général, les chasseurs de chars et autre canons automoteurs n'on pas la même utilisation que les chars d'assault. Il servent surtout lors d'embuscades. Ils ont un léger déplacement horizontal du canon mais il s est souvent nescessaire de déplacer le char pour viser.

    pour le reste, quasiment tout à été dit par calimero!

    il faut savoir que le prix d'un StuG III (canon automoteur -photo-) est quatre fois moins élevé que celui d'un char d'assault Tigre II (-photo-)

    enfin, la fabrication de canons automoteurs permet de'utiliser des chassis de char déclassés ou retirés du service.

    Par exemple, le StuG III utilise un chassis de panzer III retiré en grandes partie des premières lignes car trop vulnérable face au chars alliés et soviétiques.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il semble que l'USAF ait préféré le YF-16 pour sa facilité de maintenance, en effet c'était le meme moteur pour le 16 et le 15 (contre un moteur encore en développement pour le YF-17) qui allait équiper entierement l'USAF Europe, qui à l'époque etait face au bloc de l'Est.

    on dirait que sa date de quelques temps cette volonté aux US de "standardiser" leurs materiels.

    quoi? mais non je ne suis pas contre le remplacement du tomcat par le stupid hornet…loin de là…

    :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo

  • ex-tomcat101 n'a créé aucune galerie photo pour l'instant.