Elbit Hermes 450

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Elbit drapeau du pays
  • Version du : Elbit Hermes
  • Missions : Attaque au sol, Guerre électronique, Observation, Reconnaissance, Renseignement électronique
Elbit Hermes 450

Historique

Version de série munie d’un moteur rotatif quatre temps UEL R802 de 53 cv ou R902(W) de 71 cv.

L’Elbit Systems Hermes 450 est un drone de reconnaissance tactique à ailes hautes ou parasol, équipé d’un moteur à piston entrainant une hélice bipale propulsive, d’un empennage en "V" et d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

C’est vers le milieu des années 1990 que Silver Arrow, une des succursales d’Elbit System Ltd, fait voler pour la première fois son Hermes 450, un des premiers drones que l’entreprise développe.
Les premiers appareils sont munis de deux moteurs quatre temps AR741 de 38 cv, mais les exemplaires suivants sont équipés d’un moteur rotatif quatre temps UAV Engine Ltd AR801 ou R802 de 53 cv. Les premiers appareils monomoteurs sont désignés Hermes 450S pour "Single engine", mais par la suite cette désignation semble être abandonnée, puisque ce drone n’est produit plus qu’en version monomoteur.

Avec ce drone, Elbit Systems propose un appareil robuste capable de transporter une charge utile importante. Cette dernière est de 150 kg, ce qui représente 33% de la masse totale de l’appareil. Dès 1998, le système complet est disponible sur le marché.

La structure de l’appareil est en matériaux composites. Le fuselage cylindrique abrite à l’avant le système de communication et de guidage. À l’arrière, on trouve le réservoir de carburant d’un volume maximal de 130 litres et le moteur quatre temps UEL R801 ou R802 Wankel, à pistons rotatifs, qui actionne une hélice bipale. Sous le fuselage, à la hauteur du moteur, se situe une entrée d’air de refroidissement et le système d’échappement des gaz formant une sorte de boitier rectangulaire. Son aile parasol, aux extrémités incurvées vers le bas, est fixée au fuselage par un pylône profilé.

Les dérives en "V" se situent à la hauteur du propulseur et font également office d’empennage horizontal. Cette configuration permet de diminuer la trainée et augmente la discrétion aux radars. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, mais la roulette de nez située juste derrière le cône de nez est orientable. Le train principal est constitué de roues montées sur des jambes de train arquées. Le décollage peut se faire de façon classique à partir d’une piste, ou grâce à une rampe de lancement montée sur remorque. L’atterrissage se fait sur une surface dégagée.



L’Hermes 450 est surtout utilisé pour la reconnaissance aérienne, l’observation, la surveillance électronique, l’identification et la désignation de cible, ainsi que les frappes au sol.
Son équipement électro-optique est en général le système COMPAS IV d’une masse de 32 à 35 kg. Il consiste en des caméras TV et IR, ainsi qu’en un désignateur et télémètre laser. Seule une partie hémisphérique du système dépasse de dessous du fuselage. Un SAR (radar à ouverture synthétique) d’une masse de 40 kg peut également être emporté, de même qu’un système de repérage et d’identification automatique de cible. Des systèmes de surveillance et de guerre électroniques sont également disponibles.

Deux points d’attache sous voilures permettent d’emporter des missiles air-sol ou des réservoirs supplémentaires. Ces derniers font passer l’endurance de l’appareil à près de 30 h.
Le contrôle du drone est effectué par le système DGCAS (Down-sized Ground Control Station) commun à tous les systèmes Hermes d’Elbit. Les informations sont retransmises en direct à la station de guidage au sol qui est située dans une sorte de container installé sur un camion. Chaque station de guidage est équipée de deux consoles, permettant ainsi de guider deux appareils en même temps. Les missions sont entièrement automatisées, du décollage à l’atterrissage, mais il est toutefois possible de modifier sa mission en cours ou de le piloter manuellement. Son avionique entièrement redondante permet une sécurité maximale.

Un pylône, terminé par une sorte de bulbe contenant des systèmes de communication par satellite peut être monté au dessus du fuselage. La communication est ainsi possible à une distance plus importante que les 300 km habituels.

Des systèmes Hermes 450 sont commandés par le ministère de la défense israélien en plusieurs tranches. Ces appareils, qui sont désignés "Ziq" au sein des forces armées israéliennes, peuvent être armés de deux missiles AGM-114 Hellfire ou de missiles air-sol israéliens équivalents. Ils semblent avoir été utilisés régulièrement durant le conflit entre Israël et le Liban en 2006 et durant le conflit de la bande de Gaza en 2008 et 2009, bien que cela n’ait pas été officiellement confirmé par Israël.



L’Hermes 450 est également proposé aux USA en 2003, dans le cadre du programme d’évaluation Joint Armed Forces UAV. Deux appareils sont également testés pour la surveillance des frontières.

Elbit System développe encore l'Hermes 450B muni d'une aile haute et non plus parasol comme sur les versions précédentes. En juillet 2004, le ministère de la défense britannique annonce que cette version servira de base pour le programme de drone Watchkeeper en collaboration avec Thales. La configuration finale de ce drone, et qui est également désigné WK450, est dévoilée en 2007. Elle se distingue par son aile haute et l’équipement de navigation qui comprend, entre autre, une centrale inertielle. Ce programme devrait permettre d’équiper la Royal Army de 54 drones et de 13 stations au sol.

Une nouvelle version munie d’un moteur à pistons rotatifs quatre temps UEL R902(W) de 71 cv est également en cours de développement. Cette version plus puissante et légèrement plus lourde à vide, bénéficie de capacité d’emport augmentée. Sa masse maximale au décollage est de 550 kg et sa charge utile passe à 180 kg.

L’Azerbaïdjan, le Botswana, le Brésil, la Colombie, Chypre, la Croatie, la Géorgie, le Mexique et Singapour utilisent également des Hermes 450.

Le 18 mars 2008 un Hermes 450 géorgien est abattu par un MiG-29 russe et le 12 septembre 2011 un Hermes 450 azéri est abattu au dessus de la république du Nagorno-Karabakh.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Exemplaires

Elbit Hermes 450
Elbit Hermes 450
Elbit Hermes 450

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 450 kg (992 lbs)
  • Masse à vide : 300 kg (661 lbs)
  • Envergure : 10,51 m (34,482 ft)
  • Longueur : 6,1 m (20,013 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 130 km/h (81 mph, 70 kts)
  • Endurance maximale : 20 h
  • Rayon d'action : 300 km (186 mi, 162 nm)
  • Distance franchissable : 2 600 km (1 616 mi, 1 404 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 486 m (18 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,6 m/s (15,092 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 176 km/h (109 mph, 95 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.09 kW/kg
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.13 kW/kg

Motorisation

  • 1 × moteur à pistons Wankel R802 de 39 kW (53 ch, 52 hp)

Charge utile

  • Charge utile : 150 kg (331 lbs)

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    Après, est-ce que l'on fait des fiches séparées

    Le problème, c'est que pour certaines il n'y a qu'une version et pas d'iconographie du tout.
    Et même l'Hermes 1500 qui est resté au stade du prototype. Je ne trouve pas dérangeant qu'il n'y ait qu'une version d'un appareil, ce ne serait pas la première fois, mais je comprends bien le problème du manque d'iconographie. :?

    Clansman a écrit

    Mais après tout, c'est à D9 de décider, je pense.
    Qu'il prenne ses responsabilités pour mériter son salaire de patron? :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Après, est-ce que l'on fait des fiches séparées

    Le problème, c'est que pour certaines il n'y a qu'une version et pas d'iconographie du tout. Mais après tout, c'est à D9 de décider, je pense.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Si j'ai bien compris, vous souhaitez que je remplace version par modèle dans les courtes présentations, tout simplement, où que je divise la fiche en plusieurs fiches ?
    Je serai pour remplacer le mot "version" par modèle.
    Après, est-ce que l'on fait des fiches séparées, à vous de voir (je les considère comme des appareils différents, mais c'est vrai qu'ils sont du même constructeur).

    Clansman a écrit

    Je reconnais pour ma part que je n'aurais pas fait un travail aussi approfondi que Jericho sur cet appareil, enfin, cette famille d'appareils.
    Désolé, je pensais faire une "petite" fiche pour chacun en les imaginant très proches, mais en voyant les différences de chaque appareil… je me suis étallé un peu. :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si j'ai bien compris, vous souhaitez que je remplace version par modèle dans les courtes présentations, tout simplement, où que je divise la fiche en plusieurs fiches ?

    Je reconnais pour ma part que je n'aurais pas fait un travail aussi approfondi que Jericho sur cet appareil, enfin, cette famille d'appareils.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je suis d'accord, cellule différente, motorisation différente, ce sont définitivement différents modèles et non pas des versions de la famille des drones Hermès.
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Et comme la famille des Hermes est finie, voici sa fiche sur le site
    Merci Clansman! ;)


    Mais suis-je le seul à être gêné par la présentation des "versions"?
    Je sais qu'ils sont listés dans "Versions", et on n'a pas le choix. Mais est-ce qu'on ne pourrait pas utiliser le terme de "modèle" quand il s'agit d'un autre appareil?
    "Elbit Hermes 1500 : Modèle bimoteur de la famille, jamais produite en série." plutôt que:
    "Elbit Hermes 1500 : Version bimoteur de la famille, jamais produite en série."
    Je trouve que ces appareils ont peu de chose en commun, si ce n'est deux ailes, un empennage en "V", qu'ils sont guidés du sol et fabriqués par le même constructeur.

    J'ai l'impression de tomber sur une fiche sur la famille des Mirage de Dassault où "le Mirage IV est la version agrandie et bimoteur du Mirage III" et le "Mirage 2000 la version modernisée à commandes de vol électriques"… :?

    Mais ce n'est que mon avis, si ça vous convient comme ça, je m'y ferai. ;)

    Oui, je sais, je deviens aussi pinailleur ("Cinétiquite aigue"), faut vraiment que je change d'antivirus… :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En même temps, j'avais pas bcp de choix. :mrgreen:

    Y'en a d'autres en bas. ;)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Très beau rendu visuel, le choix de la photo est très bon.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et comme la famille des Hermes est finie, voici sa fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'Hermes 450 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
Ils sont en ligne en ce moment :