Chengdu-PAC JF-17 Thunder

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : Chengdu drapeau du pays PAC drapeau du pays
  • Premier vol : 25 août 2003
  • Production : 114 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En 1986, Grumman et Chengdu signèrent un contrat afin de développer le Super-7, un appareil très modernisé dérivé du J-7. Ce projet fut abandonné par Grumman après les événements de Tian-an-Men en 1989. Mais 10 ans plus tard, lorsque le Pakistan chercha un remplaçant à ses A-5 Fantan, J-7 et Mirage vieillissants, et se tourna vers la Chine, Chengdu ressortit le projet de ses cartons. Le Pakistan recherchait un appareil multirôle à bas prix, d'une technologie correcte.

Un contrat de coopération entre CAC (Chengdu Aircraft Corporation) pour la Chine et le PAC (Pakistani Aeronautical Complex) pour le Pakistan fut signé en 1999. L'appareil devint FC-1 (Fighter China) Xialong pour les Chinois, et JF-17 (Joint Fighter) Thunder pour les Pakistanais. Cependant, dès 2001, les Pakistanais recommandèrent de concevoir séparément cellule et équipements, le développement de ces derniers menaçant de retarder le programme. Le design fut gelé la même année.

Le prototype PT-01 effectua son roll-out le 31 mai 2003, et son premier vol le 25 août. 6 prototypes, plus une cellule destinée aux essais au sol, furent construits. Les essais se terminèrent en 2005 et la production, assumée par Chengdu, démarra en juin 2006.

L'appareil est équipé d'un radar italien Grifo S-7 à impulsion doppler avec des capacités look-down, shoot-down. Il peut également être équipé d'autres radars, tels le radar chinois KLJ-7. Son cockpit est équipé d'écrans multi-fonction, d'un système de navigation par GPS, d'un système HOTAS, d'un HUD. Il emporte un canon GSh-23 de 23 mm, et peut emporter 3700 kg de charges offensives sous 7 points d'emport, dont des missiles PL-7, PL-8, PL-9, et le missile PL-12 à moyenne portée. Il est propulsé par un Klimov RD-93, basé sur le RD-33 du MiG-29. Un réacteur chinois WS-13 est toujours à l'étude.

Des projets pour améliorer le JF-17 sont à l'étude : ajouter une perche de ravitaillement en vol, incorporer davantage de matériaux composites, intégrer un IRST, un moteur plus puissant, réduire la section radar, l'équiper d'un radar AESA. Le block 2 intègre par exemple la perche de ravitaillement en vol et une suite avionique améliorée, tandis que le futur block 3 doit être doté d'un radar AESA et d'un nouveau moteur. Celui-ci pourrait apparaître en 2016. Une version biplace, le JF-17B, a volé le 27 avril 2017. Une version Block 4 est déjà envisagée.



Les 2 premiers exemplaires (101 et 102) furent livrés à la PAF le 12 mars 2007. Le premier squadron, le 26e Squadron "Black Spiders" fut déclaré opérationnel le 18 février 2010. Le Pakistan a commandé 110  JF-17, soit 50 Block 1 et autant de Block 2, les derniers étant peut-être des block 3. Le nombre total d'exemplaires devrait atteindre les 250. Cependant, les pilotes pakistanais se sont plaints de l'électronique chinoise peu fiable et des criques sont apparues sur les exemplaires neufs.

La Chine n'a pas commandé d'exemplaires : il fut évalué, mais jugé peu intéressant. Elle participe cependant à la production. Plusieurs pays s'intéressent au JF-17 : l’Égypte et l'Argentine sont en négociation pour le construire sous licence, même si la force aérienne argentine semble moins intéressée que FAdeA qui envisage d'appeler ses appareils "Pulqui III". L'Azerbaïdjan serait en négociation avec la Chine pour plusieurs dizaines d'appareils. Le Soudan et le Zimbabwe seraient intéressés par 12 appareils chacun.

Le Bangladesh, l'Iran et le Nigeria sont considérés comme des clients potentiels. L'Algérie, le Liban, la Malaisie, le Maroc, le Sri Lanka et l'Uruguay se sont montrés intéressés par le JF-17. En 2014, c'était l'Arabie saoudite qui manifesta son intérêt pour l'appareil, un transfert de technologie étant même envisagé. En décembre 2014, un contrat avec le Nigeria pour 25 à 40 appareils était donné comme quasiment finalisé. Le 15 février 2015, un contrat entre la Chine et l'Argentine sur la vente de 20 exemplaires fut dévoilé, ce qui enclencha une polémique en Grande-Bretagne. On ignore la suite de cet événement. En mars 2015, c'était la Bulgarie qui se voyait proposer le JF-17, bien qu'il ne soit pas compatible "OTAN".

Finalement, c'est le Myanmar qui devient le premier client export de l'appareil, avec 16 exemplaires commandés en 2015. Les 4 premiers exemplaires sont livrés le 17 décembre 2018. Le Nigéria commande lui seulement 3 exemplaires, en 2016.




Son prix unitaire est estimé à 20 millions de dollars.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Versions

Sur le forum…

  • Essai du 2éme biplace JF-17B/FC-1B
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    ouakamois a écrit

    Il y a de véritables niches d'export avant que le Master n'y arrive….
    D'autant plus qu'en capacités et performances, le JF-17/FC-1 boxe dans la catégorie au-dessus.

    Enfin ils visent pas tout à fait les mêmes marchés quand même. Le M-346 vise les marchés occidentaux d'entraînement avancé et - éventuellement - l'attaque au sol légère. Le JF-17 vise à donner des capacités multirôles à performances correctes à un prix réduit. D'ailleurs le Myanmar dispose bien de Yak-130 (la version russe du M-346) ET va recevoir des JF-17.
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a écrit

    Il y a de véritables niches d'export avant que le Master n'y arrive….
    D'autant plus qu'en capacités et performances, le JF-17/FC-1 boxe dans la catégorie au-dessus.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • De beaux jours devant cet appareil..Il y a de véritables niches d'export avant que le Master n'y arrive….
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le JF-17 biplace a volé

    On en parle ici aussi
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Image
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Paxwax a écrit

    Selon DefenseWorld.net, les moteurs M88-2 du Rafale pourraient bientôt être vendus par Snecma pour équiper les FC-1/JF-17 chinois et pakistanais! Ledit appareil serait programmé pour venir en démonstration au Bourget cette année. Une info également reprise par un journal chinois, le Want China Times.

    A croire que les chinois copient les russes jusque dans leurs méthodes de propagande / désinformation. :mrgreen:

    Paxwax a écrit

    Je précise que je ne connais ni le site web DefenseWorld, ni le journal chinois, donc je ne suis pas très sûr de la crédibilité à accorder à cette info. Dans le cas où elle serait vraie (notez le conditionnel), ce ne serait pas un très bon signal à envoyer à l'Inde que de vendre les moteurs du Rafale au Pakistan.

    François Hollande se serait empressé de se féliciter de ce contrat si c'était vrai. :mrgreen:

    Sérieusement, je ne crois pas non plus que cette 'info' soit sérieuse en l'état, tant pour des raisons stratégiques que politico-économiques.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ca serait pourtant de bonne guerre. :mrgreen:

    En fait, j'ai l'impression que DefenseWorld.net reprend justement ses infos du media chinois. Ce qui est intéressant, c'est qu'une version biplace va être dévoilée au prochain salon du Bourget.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Paxwax a écrit

    Dans le cas où elle serait vraie (notez le conditionnel), ce ne serait pas un très bon signal à envoyer à l'Inde que de vendre les moteurs du Rafale au Pakistan.
    Je n'y crois pas trop non plus (même si la Chine a souvent des problèmes pour construire des copies de moteurs). En étant un peu machiavélique, je pourrai imaginer que cela pourrait être le petit bruit qui court qui permettrait à la France d'accorder une concession de plus à l'Inde, du genre: "OK, on ne vend pas de M-88 à la Chine et au Pakistan (même si ce n'était de toute façons pas prévu), mais en échange, vous faites un effort sur le dossier Rafale!"
    Je sais, je délire un peu, mais… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Selon DefenseWorld.net, les moteurs M88-2 du Rafale pourraient bientôt être vendus par Snecma pour équiper les FC-1/JF-17 chinois et pakistanais! Ledit appareil serait programmé pour venir en démonstration au Bourget cette année. Une info également reprise par un journal chinois, le Want China Times.

    Je précise que je ne connais ni le site web DefenseWorld, ni le journal chinois, donc je ne suis pas très sûr de la crédibilité à accorder à cette info. Dans le cas où elle serait vraie (notez le conditionnel), ce ne serait pas un très bon signal à envoyer à l'Inde que de vendre les moteurs du Rafale au Pakistan.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer