BAe 146

Rappels

  • Catégorie : Avion de ligne
  • Constructeur : BAe drapeau du pays
  • Premier vol : 3 septembre 1981
  • Production : 394 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En août 1973, la firme Hawker Siddeley lança le HS.146, un court-courrier régional destiné à faire le lien entre les avions de ligne à turbopropulseurs (comme son HS.748) et ceux à réaction comme le Boeing 737. Il s'agissait d'un avion régional de 70 places.

La configuration choisie par l'ingénieur en chef Bob Grigg fut un avion à ailes hautes supportant 4 réacteurs Avco Lycoming ALF 502 et empennage en T, pour obtenir de bonnes performances ADAC. En effet, il fut conçu pour atterrir dans des aéroports urbains, ce qui explique de larges surfaces mobiles au détriment des reverses. Par ailleurs, les 4 réacteurs servent à souffler les volets et augmentent la portance à faible puissance. Le gouvernement britannique apportait son soutien financier. Mais dès octobre 1974, tout travail fut stoppé à cause du choc pétrolier.

En 1978, BAe, qui avait absorbé Hawker Siddeley, relança le projet en lui donnant la désignation BAe 146. Il fit l'objet d'une première commande par Líneas Aéreas Privadas Argentinas, en juin 1981. 2 versions furent proposées, le BAe 146-100 et le BAe 146-200 plus gros et intéressant davantage les compagnies. BAe présentait l'appareil comme étant particulièrement économique, silencieux et facile à entretenir.

Le BAe 146 effectua son vol inaugural le 3 septembre 1981. 3 prototypes furent construits en tout. Les essais montrèrent que ses capacités de décollage et de montée étaient meilleures que prévues. En 1982, BAe estima le seuil de rentabilité à 250 exemplaires. Il fut certifié le 8 février 1983.

Il fut mis en service par Dan-Air en mai 1983 et rejoignit nombre de compagnies aériennes, dont Pacific Southwest Airlines et Air Wisconsin. Le BAe 146-200 était allongé de 2,41 mètres et vola pour la première fois en août 1982 : il entra en service 6 mois plus tard. Le BAe 146-300 devait être allongé de 3,2 mètres par rapport au BAe 146-200, disposait de moteurs ALF 502R-7 plus puissants et de winglets. Finalement, les compagnies ne retinrent que l'extension du fuselage, d'ailleurs limité à 2,44 mètres. Il fut livré à partir de décembre 1988. Les BAe 146 se subdivisaient en QC (convertibles) et QT (transport de fret).



La production eut d'abord lieu à Hatfield. 221 BAe 146 furent finalement construits. Compte tenu des ventes, BAe décida de lancer une version améliorée en 1991, l'Avro RJ. Celui-ci disposait de moteurs Honeywell LF 507, logés dans des nacelles redessinées. Le cockpit comportait des écrans à cristaux liquides. Il se déclinait en RJ70 (équivalent du BAe 146-100), RJ85 (équivalent du BAe 146-200) et RJ100 (équivalent du BAe 146-300). Il fut produit à 173 exemplaires de 1993 à 2003. Crossair fut le premier à mettre un RJ85 en service, et reçut son premier exemplaire le 23 avril 1993.

Dès 2000, Bae pensa lancer une nouvelle famille, les RJX. Ceux-ci devaient être motorisés par des Honeywell AS977 plus économes, et être moins chers à entretenir. 3 appareils furent construits : 2 prototypes (un RJX-85 et un RJX-100), ainsi qu'un RJX-100 de production destiné à British European qui en avait commandé 12 exemplaires. Cependant, le projet fut abandonné par BAe en décembre 2001. Début 2002, BAe avait trouvé un arrangement avec British European et Druk Air, qui avait commandé 2 RJX-85 de son côté.

Le BAe 146 entra en service dans la RAF en 1986 comme transport de VIP. La version CC2 dérive du BAe 146-100, la version C3 du BAe 146-200. Il est également en service au Bahrein, en Bolivie, aux Emirats arabes unis et en Libye. Il fut utilisé par l'Arabie Saoudite, le Mali, le Népal et le Zimbabwe. Au moins un exemplaire devait être acquis par le gouvernement autrichien, mais il ne vola jamais.

Des versions militaires du BAe 146 furent envisagées, dont une version de ravaitaillement en vol et un avion de transport embarqué. Une de ces versions était le BAe 146 STA (Sideloading Tactical Airlifter), destiné au transport de fret et disposant d'une porte de chargement sur le côté. Ravitaillable en vol, capable d'emporter des parachutistes, il fut présenté lors du salon du Bourget en 1989. Il ne fut jamais vendu.

Une version BAe 146M fut proposée en 2009 : il s'agissait de fournir à des forces aériennes des BAe 146-200 et 300 militarisés et modernisés (avec écrans multifonctions, réservoirs supplémentaires, destiné au terrains mal préparés, mais manquant de porte de chargement arrière). Il est capable, d'après BAe, de transport aérien, d'évacuation sanitaire, de largage de parachutistes et de ravitaillement en vol). En 2012, la RAF se montra intéressée par cette version, devant faire l'intérim entre le retrait des Hercules et l'arrivée de l'A400M.



Plus récemment, des exemplaires furent convertis pour la lutte contre les incendies par Conair Group, qui livra le premier exemplaire en octobre 2012 à un client canadien, Air Spray Aviation.

394 exemplaires furent construits au total. Il fut impliqué dans 7 crashs, causant la mort de 259 personnes. A cause de ses moteurs d'origine, sujets à des pannes, et de syndromes aérotoxiques, l'avion n'a pas bonne réputation dans le milieu aéronautique. Il fut surnommé "Jumbolino".

Versions

  • BAe 146 C.3 : Version du BAe 146-200QC pour la RAF, 2 exemplaires modifiés.
  • BAe 146 CC.1 : 2 BAe 146-100 loués par la RAF pour évaluation en 1983.
  • BAe 146 CC.2 : BAe 146-100 configurés pour le transport de VIP pour la RAF, 3 exemplaires.
  • BAe 146 STA : Version militarisée pour le transport de fret et de parachutistes.
  • BAe 146-100 : Version de série initiale.
  • BAe 146-200 : Version légèrement allongée.
  • BAe 146-300 : Version allongée et plus puissante.
  • BAe Avro RJ70 : Version modernisée du BAe 146-100.
  • BAe Avro RJ85 : Version modernisée du BAe 146-200.
  • BAe Avro RJ100 : Version modernisée du BAe 146-300.

Sur le forum…

  • RJ85
    RBAF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est très intelligent comme concept.

    De plus, il sied très bien aux pays de la zone Euro, dont l'endettement varie pour beaucoup entre 88 et 160 % du PIB…

    A situations désespérées… :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • BAe Systems propose un nouveau projet pour un avion de ravitaillement en vol basé sur le BAe146/Avro RJ, désigné BAe146 A2R. La configuration ailes hautes et empennage en "T" seraient l'idéal et des essais aérodynamiques semblent le confirmer.
    Cet appareil d'occasion coûterait près de 5 millions d'€uro et la transformation coûterait entre 5 et 10 millions. Il pourrait fournir jusqu'à 25'000 kg de carburant.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sympathique photo, sympathique livrée en particulier sur la dérive.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • British Aerospace Avro RJ100 de l'ETPS
    R AF
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par stanak le Jan. 24, 2020, 5:21 p.m.
  • Ah oui Clans, tu baisses en rythme là, attention… :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site

    15 jours pour voir la MAJ apparaître sur le site… Ca calme
    C'est mieux: imagine le résultat si ça avait dû te rendre nerveux… :mrgreen:

    Tu aurais certainement pété les plombs, ce qui est très mauvais pour l'environnement! :bonnet:

    Déjà que sans plombs c'est mauvais pour la couche d'ozone, alors…
    :dehors:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    15 jours pour voir la MAJ apparaître sur le site… Ca calme…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Belle fiche, merci Clans. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En août 1973, la firme Hawker Siddeley lança le HS.146, un court-courrier régional destiné à faire le lien entre les avions de ligne à turbopropulseurs (comme son HS.748) et ceux à réaction comme le Boeing 737. Il s'agissait d'un avion régional de 70 places.

    La configuration choisie par l'ingénieur en chef Bob Grigg fut un avion à ailes hautes supportant 4 réacteurs Avco Lycoming ALF 502 et empennage en T, pour obtenir de bonnes performances ADAC. En effet, il fut conçu pour atterrir dans des aéroports urbains, ce qui explique de larges surfaces mobiles au détriment des reverses. Par ailleurs, les 4 réacteurs servent à souffler les volets et augmentent la puissance à faible portance. Le gouvernement britannique apportait son soutien financier. Mais dès octobre 1974, tout travail fut stoppé à cause du choc pétrolier.

    En 1978, BAe, qui avait absorbé Hawker Siddeley, relança le projet en lui donnant la désignation BAe 146. Il fit l'objet d'une première commande par Líneas Aéreas Privadas Argentinas, en juin 1981. 2 versions furent proposées, le BAe 146-100 et le BAe 146-200 plus gros et intéressant davantage les compagnies. BAe présentait l'appareil comme étant particulièrement économique, silencieux et facile à entretenir.

    Le BAe 146 effectua son vol inaugural le 3 septembre 1981. 3 prototypes furent construits en tout. Les essais montrèrent que ses capacités de décollage et de montée étaient meilleures que prévues. En 1982, BAe estima le seuil de rentabilité à 250 exemplaires. Il fut certifié le 8 février 1983.

    Il fut mis en service par Dan-Air en mai 1983 et rejoignit nombre de compagnies aériennes, dont Pacific Southwest Airlines et Air Wisconsin. Le BAe 146-200 était allongé de 2,41 mètres et vola pour la première fois en août 1982 : il entra en service 6 mois plus tard. Le BAe 146-300 devait être allongé de 3,2 mètres par rapport au BAe 146-200, disposait de moteurs ALF 502R-7 plus puissants et de winglets. Finalement, les compagnies ne retinrent que l'extension du fuselage, d'ailleurs limité à 2,44 mètres. Il fut livré à partir de décembre 1988. Les BAe 146 se subdivisaient en QC (convertibles) et QT (transport de fret).

    La production eut d'abord lieu à Hatfield. 221 BAe 146 furent finalement construits. Compte tenu des ventes, BAe décida de lancer une version améliorée en 1991, l'Avro RJ. Celui-ci disposait de moteurs Honeywell LF 507, logés dans des nacelles redessinées. Le cockpit comportait des écrans à cristaux liquides. Il se déclinait en RJ70 (équivalent du BAe 146-100), RJ85 (équivalent du BAe 146-200) et RJ100 (équivalent du BAe 146-300). Il fut produit à 173 exemplaires de 1993 à 2003. Crossair fut le premier à mettre un RJ85 en service, et reçut son premier exemplaire le 23 avril 1993.

    Dès 2000, Bae pensa lancer une nouvelle famille, les RJX. Ceux-ci devaient être motorisés par des Honeywell AS977 plus économes, et être moins chers à entretenir. 3 appareils furent construits : 2 prototypes (un RJX-85 et un RJX-100), ainsi qu'un RJX-100 de production destiné à British European qui en avait commandé 12 exemplaires. Cependant, le projet fut abandonné par BAe en décembre 2001. Début 2002, BAe avait trouvé un arrangement avec British European et Druk Air, qui avait commandé 2 RJX-85 de son côté.

    Le BAe 146 entra en service dans la RAF en 1986 comme transport de VIP. La version CC2 dérive du BAe 146-100, la version C3 du BAe 146-200. Il est également en service au Bahrein, en Bolivie, en Libye. Il fut utilisé par l'Arabie Saoudite, le Mali, le Népal et le Zimbabwe.

    Des versions militaires du BAe 146 furent envisagées, dont une version de ravaitaillement en vol et un avion de transport embarqué. Une de ces versions était le BAe 146 STA (Sideloading Tactical Airlifter), destiné au transport de fret et disposant d'une porte de chargement sur le côté. Ravitaillable en vol, capable d'emporter des parachutistes, il fut présenté lors du salon du Bourget en 1989. Il ne fut jamais vendu.

    Une version BAe 146M fut proposée en 2009 : il s'agissait de fournir à des forces aériennes des BAe 146-200 et 300 militarisés et modernisés (avec écrans multifonctions, réservoirs supplémentaires, destiné au terrains mal préparés, mais manquant de porte de chargement arrière). Il est capable, d'après BAe, de transport aérien, d'évacuation sanitaire, de largage de parachutistes et de ravitaillement en vol). En 2012, la RAF se montra intéressée par cette version, devant faire l'intérim entre le retrait des Hercules et l'arrivée de l'A400M.

    Plus récemment, des exemplaires furent convertis pour la lutte contre les incendies par Conair Group, qui livra le premier exemplaire en octobre 2012 à un client canadien, Air Spray Aviation.

    387 exemplaires furent construits au total. Il fut impliqué dans 7 crashs, causant la mort de 259 personnes. A cause de ses moteurs d'origine, sujets à des pannes, et de syndromes aérotoxiques, l'avion n'a pas bonne réputation dans le milieu aéronautique.



    http://fr.wikipedia.org/wiki/BAe_146


    http://en.wikipedia.org/wiki/British_Aerospace_146


    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_BAe_146_operators


    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=45


    http://www.defenseindustrydaily.com/Royal-Pain-Relief-Britains-RAF-Adding-BAe-146-Jets-07445/


    http://www.regional-services.com/Content/Page/prod_b146


    http://www.smiliner.com/


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_bae1462_en.php


    http://www.baesystems.com/article/BAES_051960/bae-systems-wins-155-million-mod-contract-for-bae-146-conversions-for-the-royal-air-force
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer