Kaman H-43 Huskie

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Kaman drapeau du pays
  • Premier vol : 1947
  • Production : 365 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Kaman K-225

Historique

Anton Flettner, l'ingénieur allemand qui conçut le Fl 282 Kolibri, avait apporté une réponse originale au problème de couple rencontré sur les hélicoptères : les doubles rotors engrenants. Après la Seconde Guerre Mondiale, il fut invité à déménager aux États-Unis, comme d'autres ingénieurs allemands, dans le cadre de l'0pération Paperclip.

Il devint l'ingénieur en chef de Kaman, fondée en 1945, et conçut des hélicoptères reprenant le systèmes des rotors engrenants et contra-rotatifs. Un des premiers fut le K-225.

L'US Marine Corps commanda 4 prototypes d'une version d'observation dès 1950, avec ses propres spécifications. Celui-ci était destiné à remplacer le Sikorsky HO5S-1 pas très performant. Le HOK-1 (K-600 pour Kaman) qui en résulta vola pour la première fois le 21 avril 1953. Ses rotors étaient également contrôlés par servo-flaps, une invention propre à Kaman. Il était également bipoutre et son train d'atterrissage quadricycle et fixe. Son moteur était un Pratt and Whitney R-1340-48 de 600 hp, ce qui permettait d'emporter 4 personnes. Les deux pilotes étaient placés côte-à-côte. 81 exemplaires de série furent commandés.

L'US Navy s'intéressa au HOK-1 pour en faire un appareil d'entraînement (HTK-1) et de transport (HUK-1), et l'USAF pour en faire un appareil de lutte contre les incendies, de recherche et de sauvetage (H-43A).

Les HUK-1 furent livrés à partir de mai 1958, les H-43A à partir de novembre. L'US Navy reçut 29 HTK-1, puis 24 HUK-1, et l'USAF 18 H-43A. L'US Coat Guard évalua également l'appareil, mais ne donna pas suite.

L'appareil avait en effet un assez court rayon d'action, au point que l'USAF ne l'employait qu'à l'intérieur même de ses bases ou aux alentours immédiats. Cependant, en 1956, Kaman et l'US Navy modifièrent un HOK-1 avec une turbine T53. L'USAF commanda une version dotée d'une turbine T53-L-1B de 860 hp. Désignée H-43B, elle vola pour la première fois le 13 décembre 1958 et fut construite à 200 exemplaires, livrés à partir de juin 1959. Elle remporta un record d'altitude avec 9850 mètres et trois records de vitesse ascensionnelle. Les versions à turbine pouvaient emporter jusqu'à 8 personnes.



En 1962, toutes les versions changèrent de désignation. Celles de l'USAF virent simplement un H rajouté devant. Le HUK-1 devint UH-43C, le HOK-1 devint OH-43D et le HTK-1 devint TH-43E. Plus tard, l'USAF fit remotoriser ses HH-43B avec une turbine T53-L-11A de 825 hp. Les HH-43B modifiés voyaient leurs rotors diminuer de diamètre et prirent la désignation HH-43F. 42 exemplaires neufs furent également construits jusqu'en 1968. Un OH-43D fut également transformée en drone.

Le H-43 fut utilisé lors de la guerre du Vietnam, principalement pour des missions de sauvetage. L'apparition de versions à turbine permit de l'employer à plus grande échelle, mais toujours à proximité des bases. Se révélant vulnérable, il fut pourvu de blindage, d'armement et de réservoirs supplémentaires, avant d'être remplacé par le HH-3 bien plus adapté.

Il fut retiré du service au début des années 1970. Il fut également utilisé par les forces aériennes de Birmanie (12), de Colombie (6), d'Iran (17), du Maroc (4), du Pakistan (6) et de Thaïlande (3).

Le H-43 servit également de base au K-1125, prototype d'une version civile pour 12 personnes dotée d'une unique poutre. Le K-1125 vola en août 1962 et était propulsé par deux turbines, d'abord des Boeing YT60 puis des Pratt & Whitney PT6B-11. Kaman convainquit l'USAF de l'essayer ; mais après 2 ans d'évaluation, l'USAF fit savoir qu'elle n'était pas intéressée et le K-1125 resta à l'état de prototype.

365 exemplaires furent construits au total. Au moins 20 exemplaires sont actuellement conservés dans des musées, y compris au Pakistan et en Thaïlande. Celui de l'Olympic Flight Museum, à Washington, est en état de vol. D'autres exemplaires appartiennent à des opérateurs privés, et sont utilisés pour des tâches agricoles entre autres.

Versions

  • Kaman HH-43A : Version SAR pour l'USAF, 18 exemplaires.
  • Kaman HH-43B : Version SAR pour l'USAF, turbine T53-L-1B de 860 hp. 200 exemplaires.
  • Kaman HH-43F : Turbine T53-L-11A de 825 hp. 42 exemplaires neufs et plusieurs HH-43B modifiés.
  • Kaman HTK-1G : Un exemplaire évalué par l'US Coast Guard.
  • Kaman K-240 : Désignation constructeur du HTK-1 (TH-43E).
  • Kaman K-1125 Huskie III : Prototype d'une version civile pour 12 personnes dotée d'une unique poutre.
  • Kaman OH-43D : Version d'observation pour l'USMC, moteur R-1340-48 Wasp de 600 hp. 81 exemplaires plus 2 prototypes.
  • Kaman QH-43G : Un OH-43D transformé en drone.
  • Kaman TH-43E : Version d'entraînement pour l'US Navy, 29 exemplaires plus 2 prototypes.
  • Kaman UH-43C : Version utilitaire pour l'US Navy, moteur R-1340-52. 24 exemplaires.

Sur le forum…

  • Très belle fiche, bravo Clans. :navy:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, ça c'est le moins qu'on puisse dire !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour la fiche Clans.

    Mais y'a pas à dire, il me donne quand-même pas l'impression de finesse et légèreté… :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Anton Flettner, l'ingénieur allemand qui conçut le Fl 282 Kolibri, avait apporté une réponse originale au problème de couple rencontré sur les hélicoptères : les doubles rotors engrenants. Après la Seconde Guerre Mondiale, il fut invité à déménager aux États-Unis, comme d'autres ingénieurs allemands, dans le cadre de l'0pération Paperclip.

    Il devint l'ingénieur en chef de Kaman, fondée en 1945, et conçut des hélicoptères reprenant le systèmes des rotors engrenants et contra-rotatifs. Un des premiers fut le K-225.

    L'US Marine Corps commanda 4 prototypes d'une version d'observation dès 1950, avec ses propres spécifications. Celui-ci était destiné à remplacer le Sikorsky HO5S-1 pas très performant. Le HOK-1 (K-600 pour Kaman) qui en résulta vola pour la première fois le 21 avril 1953. Ses rotors étaient également contrôlés par servo-flaps, une invention propre à Kaman. Il était également bipoutre et son train d'atterrissage quadricycle et fixe. Son moteur était un Pratt and Whitney R-1340-48 de 600 hp, ce qui permettait d'emporter 4 personnes. Les deux pilotes étaient placés côte-à-côte. 81 exemplaires de série furent commandés.

    L'US Navy s'intéressa au HOK-1 pour en faire un appareil d'entraînement (HTK-1) et de transport (HUK-1), et l'USAF pour en faire un appareil de lutte contre les incendies, de recherche et de sauvetage (H-43A).

    Les HUK-1 furent livrés à partir de mai 1958, les H-43A à partir de novembre. L'US Navy reçut 29 HTK-1, puis 24 HUK-1, et l'USAF 18 H-43A. L'US Coat Guard évalua également l'appareil, mais ne donna pas suite.

    L'appareil avait en effet un assez court rayon d'action, au point que l'USAF ne l'employait qu'à l'intérieur même de ses bases ou aux alentours immédiats. Cependant, en 1956, Kaman et l'US Navy modifièrent un HOK-1 avec une turbine T53. L'USAF commanda une version dotée d'une turbine T53-L-1B de 860 hp. Désignée H-43B, elle vola pour la première fois le 13 décembre 1958 et fut construite à 200 exemplaires, livrés à partir de juin 1959. Elle remporta un record d'altitude avec 9850 mètres et trois records de vitesse ascensionnelle. Les versions à turbine pouvaient emporter jusqu'à 8 personnes.

    En 1962, toutes les versions changèrent de désignation. Celles de l'USAF virent simplement un H rajouté devant. Le HUK-1 devint UH-43C, le HOK-1 devint OH-43D et le HTK-1 devint TH-43E. Plus tard, l'USAF fit remotoriser ses HH-43B avec une turbine T53-L-11A de 825 hp. Les HH-43B modifiés voyaient leurs rotors diminuer de diamètre et prirent la désignation HH-43F. 42 exemplaires neufs furent également construits jusqu'en 1968. Un OH-43D fut également transformée en drone.

    Le H-43 fut utilisé lors de la guerre du Vietnam, principalement pour des missions de sauvetage. L'apparition de versions à turbine permit de l'employer à plus grande échelle, mais toujours à proximité des bases. Se révélant vulnérable, il fut pourvu de blindage, d'armement et de réservoirs supplémentaires, avant d'être remplacé par le HH-3 bien plus adapté.

    Il fut retiré du service au début des années 1970. Il fut également utilisé par les forces aériennes de Birmanie (12), de Colombie (6), d'Iran (17), du Maroc (4), du Pakistan (6) et de Thaïlande (3).

    Le H-43 servit également de base au K-1125, prototype d'une version civile pour 12 personnes dotée d'une unique poutre. Le K-1125 vola en août 1962 et était propulsé par deux turbines, d'abord des Boeing YT60 puis des Pratt & Whitney PT6B-11. Kaman convainquit l'USAF de l'essayer ; mais après 2 ans d'évaluation, l'USAF fit savoir qu'elle n'était pas intéressée et le K-1125 resta à l'état de prototype.

    365 exemplaires furent construits au total. Au moins 20 exemplaires sont actuellement conservés dans des musées, y compris au Pakistan et en Thaïlande. Celui de l'Olympic Flight Museum, à Washington, est en état de vol. D'autres exemplaires appartiennent à des opérateurs privés, et sont utilisés pour des tâches agricoles entre autres.


    Versions :

    HH-43A (H-43A) : Version SAR pour l'USAF, 18 exemplaires.

    HH-43B (H-43B) : Version SAR pour l'USAF, turbine T53-L-1B de 860 hp. 200 exemplaires.

    UH-43C (HUK-1) : Version utilitaire pour l'US Navy, moteur R-1340-52. 24 exemplaires.

    OH-43D (HOK-1) : Version d'observation pour l'USMC, moteur R-1340-48 Wasp de 600 hp. 81 exemplaires plus 2 prototypes.

    TH-43E (HTK-1) : Version d'entraînement pour l'US Navy, 29 exemplaires plus 2 prototypes.

    HH-43F : Turbine T53-L-11A de 825 hp. 42 exemplaires neufs et plusieurs HH-43B modifiés.

    QH-43G : Un OH-43D transformé en drone.

    HTK-1G : Un exemplaire évalué par l'US Coast Guard.



    La fiche sur le site



    http://fr.wikipedia.org/wiki/Kaman_HH-43_Huskie


    http://en.wikipedia.org/wiki/Kaman_HH-43_Huskie


    http://en.wikipedia.org/wiki/Kaman_K-1125


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/kaman_hok.php


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/kaman_huskie.php


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_k600_en.php


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=886


    http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/hh-43.htm


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Kaman%20K-600%20H-43%20Huskie


    http://www.helis.com/database/model/734/


    http://www.h43-huskie.info/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • OH-43D
    US Marine Corps
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Oct. 27, 2017, 6:53 a.m.
  • Les Kamov ont quand même plus de classe !
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mais aussi parce qu'ils avaient des rotors spéciaux : doubles pour l'un, engrenants pour l'autre. :lol:

    Qu'est ce que les haut-parleurs / klaxon devant le cockpit ?

    Sans doute pour donner des instructions aux naufragés qu'ils secouraient.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Kaman et Kamov, on a jamais su ce qu'ils fumaient comme came. :mrgreen:
    Tu dis ça parce qu'ils avaient trois lettres en commun? … :lol:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Qu'est ce que les haut-parleurs / klaxon devant le cockpit ?
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • celle qu'ils prenaient sur leur arbre, bien sûr :mrgreen:
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer