Euh... bonsoir, j'ai vu qu'il y avait de la lumière...

  • Jericho a écrit

    Merci à tous pour vos messages, c'est très sympa!


    Ce dimanche, j'avais prévu d'aller voir un petit meeting aérien près de Lausanne. Mais vu la température, j'ai abandonné l'idée d'y mener ma petite famille.


    Par contre, pour mon anniv', hier, nous sommes allés voir une petite représentation aérienne en Haute-Savoie (l'endroit était un peu plus ombragé).
    Cela m'a permis de m'entrainer quand-même un peu sur les "filés" et autres mises au points en plein vol… ben c'est pô facile (oui, vous le savez, mais je reconfirme si ça devait être nécessaire!).

    J'aimerai donc partager quelques photos avec vous…

    En démonstration en vol, un Sud-Aviation Vautour II, un Dassault Mirage Milan et un Dassault Grand-Duc…


    Voilà… :)


    Développé uniquement pour un des pilotes de la PAF :?: le charognard ! :lol:
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon anniversaire, Jéricho! :bieres:

    Wow, impressionnant le vautour! Quelle envergure, la bête?
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci encore pour les messages… ;)

    En ce qui concerne le vautour fauve de la photo, j'imagine autour de 2,20-2,30m d'envergure. Ils peuvent faire jusqu'à 2,65m…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon anniversaire !

    et superbes photos, au passage :)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • bon anniversaire JERICHO. :bieres: (avec un peu de retard)
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Wouahhh… aujourd'hui, je suis crevé: j'ai mal dormi!

    Et tout ça à cause d'un cauchemard qui s'est répété toute la nuit.

    J'étais sur mon PC et j'écrivais des fiches.
    À chaque fois que je voulais les entrer sur le forum ou le site, j'entendais un sifflement… et j'avais juste le temps de sauter avant qu'une faux ne passe, à quelques centimètres de mes orteils, me couper l'herbe sous le pied. Juste après, la fiche était déjà publiée par le manieur de faux!
    J'en ai fait des dizaines de fiches et toutes elles s'inscrivaient avant que je puisse les mettre sur le forum et le site, c'était terrible!!!… :tsss:


    C'est bon, je crois que j'ai compris:
    Pitié! Clansman, j'arrête de t'embêter, c'est promis! En tout cas pour aujourd'hui! :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • T'aurais pas abusé de la tisane de CDLP ? Elle est particulièrement terrible cette année. :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai un peu la crêve en ce moment, pis c'est vrai que hier soir je me suis pris une infusion de ce que je croyais être de la fleur d'oranger… :bourre:
    Maintenant que tu m'en parles… faudrait que je demande à ma femme si elle a pas un peu mélangé les boites… :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Wouahhh… aujourd'hui, je suis crevé: j'ai mal dormi!

    Et tout ça à cause d'un cauchemard qui s'est répété toute la nuit.

    J'étais sur mon PC... c'était terrible!!!…

    Dis, tu vas te calmer !!! :drill:


















    Ben moi, j'ai bien dormi…ouf !!! :mrgreen:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ben quoi, j'ai pas de siège devant mon écran, faut bien que je m'asseye, non? C'est pour ça que je choisis toujours les tourelles les plus confortables (et les plus solides)! ;)
    Ce qui me fait peur, c'est la miniaturisation: un jour il me faudra changer de PC et ce jour là je risque de l'avoir dans le… euh… ce jour là, je m'achêterai une chaise de bureau! :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    Dis, tu vas te calmer !!! :drill:

    ptain tu m'a foutu la trouille ! :lol:

    Ben moi, j'ai bien dormi…ouf !!! :mrgreen:

    Ouais moi aussi, mais tout le monde sans fou ! ^^
    La société est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaissent !
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il y a un an exactement, c’était le 19 janvier 2011, j’ai retrouvé votre trace et que je me suis permis de rejoindre cette magnifique formation aérienne qu’est « Aviationsmilitaires.net » ! Une année et 1100 messages plus tard (dont 400 de jeux de mots débiles et 600 messages de demandes de secours pour les fiches… reste plus grand-chose ! :bonnet: ) je me décide de vous expliquer pourquoi j’ai choisi ce surnom.


    Il y a quelques mois (237 pour être précis !) j’étais jeune et au début de mon service militaire : ce que l’on appelle en Suisse l’école de recrue. La première étape de mes séjours sous les drapeaux : l’apprentissage de mon boulot de fusilier.

    Nous étions en exercice de nuit dans la région de La Broye, au sud de Payerne. Mission : je ne sais plus vraiment… Je me souviens juste que nos sous-officiers étaient en cours de cadres, et que j’avais été désigné volontaire pour me taper le rôle d’estafette, moi si sportif !

    Nous progressions dans la nuit, quand vers les 22h, mon chef de section me demande de faire parvenir un message au commandement. Où est le PC ? Une vague direction, pas à plus de 2 kilomètres de là.
    - Des risques de présence ennemie ?
    - Non, ils ne sont pas dans le coin. Le chemin est libre.

    Le clair de lune illumine les champs autours de moi, il fait plutôt doux en cette nuit d’avril.

    Je passe à côté d’une autre section de la compagnie planquée dans une longue haie : alarme, mot de passe, on se connait et on parle deux-trois mots, je continue.
    Quelques dizaines de mètres plus loin, une voix que je connais bien m’appelle par mon nom, je m’approche et je reconnais mes sous-offs planqués, toujours dans la même haie!
    - Qu’est ce que vous foutez là ?
    - Pas de chance, c’est nous les plastrons ! (une info que j’aurai préféré recevoir par mon chef de section !) Alors tu restes tranquille et ne fais surtout pas de bruit !
    C’est à ce moment que je remarque qu’ils dissimulaient le brassard blanc qu’ils portaient à leurs bras.
    Je leurs dit qu’ils sont couillus de rester juste à côté des autres et qu’il me suffirait de gueuler pour les avertir. Ils me disent qu’en temps de guerre ils auraient pu me trancher la gorge et moi je leur fait remarquer que s’ils ne m’avaient pas appelé par mon nom et que si j’avais su que leurs cours-cadre consistait à jouer aux plastrons, je ne me serais pas approché. M’enfin, je joue le jeu et je reste silencieux.

    Les sections de la compagnie passent à quelques mètres devant nous, sans nous remarquer.

    Les plastrons m’emmènent ensuite avec eux.
    Au bout de quelques minutes, je vois qu’à une dizaine de mètres devant, les premiers du groupe traversent un fossé à sec. Je me couche dans l’herbe. Ils sont suffisamment concentrés sur cet obstacle pour ne pas remarquer tout de suite que je ne les suis plus. Puis tout à coup, ils reviennent en arrière, jettent un petit coup de lampe de poche dans le fossé en pensant m’y trouver, personne… s’ils avaient regardé juste de l’autre côté, ils m’auraient sûrement vu, mais ils n’osent pas, craignant se faire repérer. Pis de toutes façons, je n'ai aucune valeur pour eux et surtout je risque de les encombrer pour la suite de leur mission.
    Une fois qu’ils sont loin, je me relève et je m’éloigne d’eux pour ensuite aller dans la même direction que ma section, en espérant la rejoindre.

    Je marche seul.
    Ça pourrait faire les paroles d’une chanson…

    Je ne connais pas la région. Je ne sais pas exactement où je suis. Je ne sais pas à quelle heure l’exercice finira et, surtout, où le bataillon a rendez-vous avec les camions pour le retour.

    Une chanson me trotte dans la tête. Elle n’a aucun rapport avec ma situation, mais raconte une histoire d'une bataille qui, depuis mon plus jeune âge, m’avait marqué : "When Joshua fit the battle of Jericho" que je connais interprétée par le Golden Gate Quartet.

    Je marche et me retrouve bientôt dans une sorte de forêt, entouré par des arbres immenses. Des épicéas, sûrement. Ou peut-être pas. Ils ont le tronc démunis de branches sur les cinq ou six premiers mètres et le haut de ces arbres se fond dans la nuit, renforçant l’impression d’immensité qu’ils donnent… et mon sentiment d’être minuscule au milieu de cette nature. Mais je suis où, nom de bleu ?!?

    Toujours seul.

    Toujours cette chanson dans la tête, avec ses paroles comme martelées en rythme "… Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho. Joshua fit the battle of Jericho, and the walls come tumbling down…"

    Tout à coup, j’entends des bruits. Je m’arrête. J’écoute. Ils viennent d’une clairière juste au dessus du chemin où je me trouve. Je m’approche en rampant, essayant de ne pas faire de bruit avec cette grosse casserole métallique qui me sert de fusil…
    Et là je n’y crois pas mes yeux : grâce au clair de lune, je vois six ou huit gars couchés par terre, les uns à côté des autres, en train de roupiller. C’est leurs ronflements que j’ai entendu ! Je m’approche. Ils ont tous le brassard blanc de plastron. Ma seule envie : avoir des infos pour retrouver mon unité. Tant pis, je vais les réveiller… mais de façon à garder un avantage sur eux. Je me place de façon à les avoir bien en ligne et, n’ayant pas de munition de marquage pour cet exercice, je fais rapidement trois ou quatre mouvements de charge avec mon Fass57.
    Le bruit caractéristique les réveille et les plus proches me foncent dessus ! Je suis prêt à me défendre avec mon arme, sachant que dans ce genre d’exercice il y a couramment des dents ou des nez cassés par des coups de crosses. Ils s’arrêtent près de moi en me disant qu’ils me font prisonnier ! Quel toupet ! Je leurs fait remarquer que je venais de les réveiller et que les mouvements de charge que j’avais fait simulaient une rafale qui les aurait tous cueillis, alignés comme des bleus. Visiblement, ils sont vexés de s’être fait avoir et je les calme en leurs disant que je m’en fous de ce qu’ils font, sous-officiers ou pas, et que j’aimerai juste savoir s’ils connaissent le point de rendez-vous avec les camions. Ils me donnent une direction, d’après eux j’ai encore environ une heure devant moi.

    Je continue mon chemin. Toujours la même chanson dans la tête "… Jericho, Jericho, Jericho …".
    C’est à ce moment que je me suis dit que comme nom de code, pour mon école de sous-off l’année suivante, je pourrai choisir ce nom.

    Quelques kilomètres plus loin, je trouve le point de rendez-vous grâce aux camions. Je reconnais mon unité et m’annonce "rentrant" à mon chef de section qui me passe un savon. Je lui explique ensuite ce qui s’est passé et à ce moment là je remarque chez lui une certaine irritation d’être passé si près des plastrons sans même les avoir remarqués.

    C’est 2 heures du mat. On charge sur les camions. Je m’en fiche, je suis fatigué, je vais rentrer dormir quelques heures en caserne et je sais quel nom de code j’utiliserai pour ma "carrière" militaire.

    Et durant le trajet, à moitié endormi, j’ai toujours la même chanson dans la tête…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour ce récit et pour la chanson que je viens de découvrir …
    "Vous êtes marié, comme moi ; vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses" Leodagan Kaamelott.MiG-21 1 : "Vite ! Furtivité Plasma !"MiG-21 2 : "Ah ! Il ne nous retrouvera pas!"MiG-21 1 : "Oh non! Fatalité! Le mien tombe en panne!" MiG-21 2 : "Zut !"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Trident a écrit

    Merci pour ce récit et pour la chanson que je viens de découvrir …

    Et est-ce qu'il y a de la trompette ? :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Trident a écrit

    Merci pour ce récit et pour la chanson que je viens de découvrir …

    Et est-ce qu'il y a de la trompette ? :mrgreen:

    Même pas!
    Au début, ils avaient essayé, mais les murs du studio d'enregistrement n'avaient pas résisté! :D


    D'où l'expression: ça casse la baraque! :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer