Centre Spatial Esrange (Suède)

Chercher dans le contenu des messages
  • Esrange (acronyme de European Spaceresearch RANGE) est une base de lancement de ballons et de fusées-sonde créée par le Conseil européen de recherches spatiales et mise en service en 1966. Cette base est située dans la commune suédoise de Jukkasjärvi, à 40 kilomètres de Kiruna, en Laponie, à 200 kilomètres au nord du cercle polaire arctique.

    La première agence spatiale européenne, l'ESRO (European Space Research Organisation), est créée en mars 1964 pour développer un programme spatial scientifique et mettre au point les technologies nécessaires. Le site d'Esrange est créée par l'ESRO pour servir de base de lancement de fusées expérimentales dans le but d'étudier l'atmosphère terrestre. La base est inaugurée officiellement en septembre 1966 et la première fusée est lancée le 20 novembre de la même année. À partir de 1972, l'ESRO est dissoute et ses activités sont reprises par l'Agence spatiale européenne (ESA). Le site d'Esrange est repris par le gouvernement suédois qui le confie à la Swedish Space Corporation (SSC). Une station de lancements de ballons scientifiques est créée et, en 1990, il est envisagé d’y construire une infrastructure pour le lancement de petits satellites en orbite polaire, mais ce projet est abandonné.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Jan. 13, 2023, 4:35 p.m.
  • Merci Jéricho,

    Mais il me semble qu'il existe toujours un projet de lancement de petits satellites en orbites polaires depuis la Suède ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En pleine course à l'espace, la Suède inaugure un site de lancement de satellites à Esrange.
    Le site, fruit d'un investissement de 15 millions d'euros, est une extension du centre spatial Esrange. Avec des fusées plus petites, il doit devenir un complément du site de Kourou, en Guyane française, site historique des lancements européens. D'autant que la guerre en Ukraine a compromis l'avenir de la coopération spatiale avec la Russie, et le site kazakh de Baïkonour.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Jéricho,

    Mais il me semble qu'il existe toujours un projet de lancement de petits satellites en orbites polaires depuis la Suède ?
    J'y venais justement… un petit retardement m'a empêché de poster tout de suite la suite de l'info. Tu as été le plus rapide ! smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Jan. 13, 2023, 4:44 p.m.
  • Canaillou, tu aimes faire durer le suspense ….. smiley

    Concernant Kourou, c'est plutot morose, avec le récent échec de Vega (problème sur le moteur Zefiro). Il reste encore à tirer 2 Ariane 5, puis ….. plus rien jusqu'à Ariane 6 en 2024.
    Outre les problèmes récurrents des moteurs Zephiro, Véga souffre également de la guerre en Ukraine, car son dernier étage (AVUM) est fourni par l'entreprise ukrainienne Ioujmach, de Dnipro …….

    Quand aux Soyuz, qui assuraient de l'ordre de 6 lancements par ans, les russes ont stoppé toute coopération, rapatriant leurs techniciens.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ah ben merci pour ces précisions, je ne savais pas qu'on en était là. C'est vrai que c'est pas joyeux… smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jff résume bien comment la guerre en Ukraine handicap fortement l'Europe spatiale. 

    Les équipes russes de kourou (~300 personnes) sont parties du jour au lendemain laissant le site de lancement Soyuz à l'abandon. 

    D'un autre côté, le personnel d'Arianespace engagé à Baïkonour pour lancer les satellites OneWeb, également par l'intermédiaire de Soyuz, est rentré par la Turquie, les Russes capturant le matériel qu'on ne reverra jamais ! 

    La fusée Soyuz, celle du Spoutnik et de Yuri Gagarine, a réellement sauvé l'Europe spatiale en étant un excellent lanceur complémentaire après l'arrêt d'Ariane 4. En effet Ariane 5, mal adapté dans sa partie basse car non modulable, affichait un coût exorbitant pour un grand nombre de missions, et comme le petit lanceur Vega peine à être le remplaçant espéré !
    Retraité du spatial
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par colson le Jan. 14, 2023, 1:14 p.m.
  • Jericho, 

    Avec l'Esrange, vous me replongez 35 ans en arrière (que le temps passe), époque où chez Arianespace, j'avais établi une fiche (ci-jointe) sur cet établissement de l'ESRO. 

     Image
    Image
    Image
    Retraité du spatial
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par colson le Jan. 15, 2023, 7:21 a.m.
  • Par contre, on appréciera la présentation de ce site comme premier site de lancement européen…
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Avec l'Esrange, vous me replongez 35 ans en arrière (que le temps passe), époque où chez Arianespace, j'avais établi une fiche (ci-jointe) sur cet établissement de l'ESRO.
    Merci beaucoup pour cette présentation, j'avoue que je ne connaissais pas ce site jusqu'à il y a 2-3 jours. 

    Par contre, on appréciera la présentation de ce site comme premier site de lancement européen…
    C'est vrai que je n'avais pas tilté que ce site est contemporain de celui de Kourou…
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pas tout à fait Jericho, 

    On peut tirer des fusées-sondes (comme les missiles) de n'importe quel endroit, ce qui n'est pas le cas des vrais sites de lancements spatiaux, à l'instar de Kourou (et auparavant Hammaguir) pour ne rester que du côté français. 

    En Europe (physique) seules les bases russes de Plesetsk et de Kaspoutin Yar ont procédé à des tirs de fusées permettant d'injecter des satellites en orbite. Baïkonour étant localisée au Kazakhstan.

    Donc l'Esrange n'est pas une base spatiale à proprement dite. D'ailleurs en France, on a procédé à de nombreux tirs de fusées-sondes avant l'ouverture du site suédois (notamment aux Iles d'Hyères et dans les Landes par la suite). 
    Retraité du spatial
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par colson le Jan. 16, 2023, 7:54 a.m.