AFM Ptero

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : AFM drapeau du pays
  • Premier vol : 2004

Historique

L’AFM-Servers Ptero est un drone de reconnaissance tactique à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel, d’un moteur entrainant une hélice bipale et d’un parachute de récupération.

Le drone de reconnaissance tactique Ptero est développé et construit par l’entreprise russe AFM Servers. Son étude commença en 2004. Son fuselage est constitué d’une partie très profilée surmontée d’une seconde partie supportant les ailes et la poutre de queue. La partie basse du fuselage abrite le moteur électrique qui actionne une hélice bipale tractrice, le matériel de reconnaissance, les systèmes de guidage et un compartiment renfermant le parachute de récupération. Les ailes, en position haute, sont droites. Entre leur emplanture, sur le dessus du fuselage, est logé un système de coussin gonflable. La poutre de queue, tubulaire, est terminée par un empennage conventionnel. 

Deux valises permettent de transporter le Ptero en pièces détachées, ainsi que les systèmes de décollage et de guidage.
Le décollage s’effectue à partir d’une rampe de lancement pneumatique posée sur un bipied. Elle est constituée d’un tube, dans lequel est installé un piston dont l’extrémité est solidaire avec le drone. Le tube est mis sous pressions par un gaz (air comprimé par exemple) et lorsque le piston est libéré, il propulse le drone dans les airs avant de s’en détacher. 

À la fin de sa mission, le moteur s’arrête et le parachute de récupération se libère, ce qui retourne le drone et permet de freiner la descente. C’est à ce moment que le coussin gonflable se déploie pour amortir le choc avec le sol. Le drone se posant sur le dos, cela protège d’autant plus le matériel le plus délicat. 

Le guidage se fait depuis un poste de contrôle au sol, ou de façon autonome selon un parcours programmé avant son envol. Le rayon d’action maximal, déterminé par la liaison radio entre le drone et la station au sol, est de 75 km.

Le Ptero emporte des caméras TV et/ou IR installées dans la cellule et prenant des images depuis une sorte de fenêtre pratiquée sous le ventre du drone. Mais ces appareils peuvent également être installés sur une plateforme gyrostabilisée pour une plus grande précision. Le Ptero peut emporter jusqu’à 5 kg de charge utile, mais pour des missions ordinaires il n’emporte en général que 2 kg au maximum, ce qui lui permet 800 km d’autonomie et une endurance de 8 h. Le Ptero est utilisé par des entreprises civiles, des organisations gouvernementales, des forces de police et des forces armées. Son équipement permet d’effectuer des relevés cartographiques, l’évaluation de dégâts après des catastrophes naturelles, la surveillance de sites et la reconnaissance tactique.



Au moins quatre systèmes ont été vendus officiellement au ministère arménien des situations d'urgence, mais ils sont visiblement utilisés par l’armée arménienne. La Chine, le Kazakhstan et la Mongolie sont également intéressés.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Versions

  • AFM Ptero-E4 : Version de reconnaissance diurne et nocturne.
  • AFM Ptero-E5 : Version militaire, semblable au Ptero-E4, de reconnaissance diurne et nocturne.
  • AFM Ptero-G0 : Version principalement vendue à des organismes de sécurité russes.

Sur le forum…

  • Très sympa cette fiche ! Merci Jer' :) .
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Le Ptero est servi
    Merci Clansman!
    Même s'il va falloir reprendre certaines fiches déjà faites, celle-ci était la dernière fiche de drone de ma liste… :bieres:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Ptero est servi
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L’AFM-Servers Ptero est un drone de reconnaissance tactique à ailes hautes, muni d’un empennage conventionnel, d’un moteur entrainant une hélice bipale et d’un parachute de récupération.

    Le drone de reconnaissance tactique Ptero est développé et construit par l’entreprise russe AFM Servers. Son fuselage est constitué d’une partie très profilée surmontée d’une seconde partie supportant les ailes et la poutre de queue. La partie basse du fuselage abrite le moteur électrique qui actionne une hélice bipale tractrice, le matériel de reconnaissance, les systèmes de guidage et un compartiment renfermant le parachute de récupération. Les ailes, en position haute, sont droites. Entre leur emplanture, sur le dessus du fuselage, est logé un système de coussin gonflable. La poutre de queue, tubulaire, est terminée par un empennage conventionnel.
    Deux valises permettent de transporter le Ptero en pièces détachées, ainsi que les systèmes de décollage et de guidage.
    Le décollage s’effectue à partir d’une rampe de lancement pneumatique posée sur un bipied. Elle est constituée d’un tube, dans lequel est installé un piston dont l’extrémité est solidaire avec le drone. Le tube est mis sous pressions par un gaz (air comprimé par exemple) et lorsque le piston est libéré, il propulse le drone dans les airs avant de s’en détacher.
    À la fin de sa mission, le moteur s’arrête et le parachute de récupération se libère, ce qui retourne le drone et permet de freiner la descente. C’est à ce moment que le coussin gonflable se déploie pour amortir le choc avec le sol. Le drone se posant sur le dos, cela protège d’autant plus le matériel le plus délicat.
    Le guidage se fait depuis un poste de contrôle au sol, ou de façon autonome selon un parcours programmé avant son envol. Le rayon d’action maximal, déterminé par la liaison radio entre le drone et la station au sol, est de 75km.
    Le Ptero emporte des caméras TV et/ou IR installées dans la cellule et prenant des images depuis une sorte de fenêtre pratiquée sous le ventre du drone. Mais ces appareils peuvent également être installés sur une plateforme gyrostabilisée pour une plus grande précision. Le Ptero peut emporter jusqu’à 5kg de charge utile, mais pour des missions ordinaires il n’emporte en général que 2kg au maximum, ce qui lui permet 800km d’autonomie et une endurance de 8h. Le Ptero est utilisé par des entreprises civiles, des organisations gouvernementales, des forces de police et des forces armées. Son équipement permet d’effectuer des relevés cartographiques, l’évaluation de dégâts après des catastrophes naturelles, la surveillance de sites et la reconnaissance tactique.

    Au moins quatre systèmes ont été vendus officiellement au ministère arménien des situations d'urgence, mais ils sont visiblement utilisés par l’armée arménienne. La Chine, le Kazakhstan et la Mongolie sont également intéressés.


    Versions :
    Ptero-E4 : Version de reconnaissance diurne et nocturne.

    Ptero-E5 : Version militaire, semblable au Ptero-E4, de reconnaissance diurne et nocturne.

    Ptero-G0 : Version principalement vendue à des organismes de sécurité russes, mais également proposée à l’export. Il semble que ce soit une version civile.


    Utilisateurs militaires :
    Arménie : 4 systèmes depuis 2012 au sein de l’armée.


    Caractéristiques Ptero-G0:
    Longueur : 2,07m
    Envergure : 3,00m
    Hauteur : 0,682m
    Masse maximale au décollage : 20kg
    Charge utile : 2kg
    Charge utile max : 5kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur à essence quatre-temps Saito FG-40 de 40cm3.

    Performances :
    Vitesse max : 170km/h
    Vitesse de croisière : 85-125km/h
    Vitesse de décrochage : 50km/h
    Plafond opérationnel : 3’000m
    Altitude de vol minimale de sécurité : 80m
    Rayon d’action : 75km
    Endurance : 8h
    Distance franchissable : 800km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://www.ptero.ru/en/uasptero/uasptero.html

    http://www.ptero.ru/en/uasptero/specifications.html

    http://www.ptero.ru/en/equipment/surveyequip.html

    http://www.eurasia-online.com/armenia-puts-service-armed-forces-uavs-purchased-russia/

    http://www.suasnews.com/2013/11/26147/armenia-puts-in-service-of-armed-forces-uavs-purchased-from-russia/

    http://en.apa.az/xeber_armenia_puts_in_service_of_armed_forces__203149.html

    http://azeridefence.com/news.php?id=7624

    http://en.apa.az/xeber_armenia_puts_in_service_of_armed_forces__203149.html

    http://robotics.com.ua/news/military_robots/3033-armenia_bought_uav_afm_servers_ptero_e5_russian_production

    http://defence-blog.com/?p=5049

    http://www.ibtimes.com/russia-planning-sell-drones-china-ptero-go-uas-used-surveying-set-export-1891946

    http://www.avionews.com/index.php?corpo=see_news_home.php&news_id=1167919&pagina_chiamante=index.php
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer