SPAD S.XIII

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : SPAD drapeau du pays
  • Premier vol : 4 avril 1917
  • Production : 8472 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Attaque au sol, Chasse, Reconnaissance

Historique

Au début de 1917, Georges Guynemer se plaignit à Louis Béchereau, l'ingénieur en chef de SPAD, que le S.VII n'était pas assez rapide pour affronter les nouveaux chasseurs allemands, en particulier les Halberstadt : il fallait un moteur plus puissant que le 8A de 150 ch. Hispano-Suiza proposa le moteur 8Ba, d'une puissance de 200 ch. L'hélice est une hélice Eclair, celle-là même qui fut conçue par Marcel Bloch.

Louis Béchereau proposa donc un nouveau modèle reprenant les grandes lignes du S VII, mais en plus grand, plus lourd et mieux armé. C'était un biplan monomoteur à train classique fixe, construit en bois et recouvert de toile. De l'alliage d'aluminium était disposé dans la zone moteur. Il disposait de deux mitrailleuses Vickers avec 400 cartouches chacune.

Le Spad XIII effectua son vol inaugural le 4 avril 1917. L'appareil se montra rapide, que ce soit en palier, en montée ou en piqué (jusqu'à 450 km/h). Mais il s'avérait peu manœuvrant à basse vitesse, peu facile à piloter et le moteur souffrit de son manque de fiabilité. Celui-ci fut remplacé plus tard par des 8Bc ou 8Be de 220 cv, à 8 cylindres en V.

Il fut livré aux unités françaises dès mai 1917, un mois après le 1er vol. Destiné à remplacer tant le S.VII que les derniers Nieuport, il devait être construit à 2230 exemplaires. Mais les livraisons furent plus lentes que prévues et fin mars 1918, seuls 764 étaient en service. Malgré tout, il équipa 74 à 81 escadrilles pendant la première guerre mondiale et fut la monture d'as comme René Fonck (75 victoires, dont 52 sur Spad XIII) et Georges Guynemer (54 victoires, il disparut à bord d'un Spad XIII). Il se montra supérieur aux chasseurs allemands et comparable au Sopwith Camel. Il accomplit aussi des missions de reconnaissance, et, plus rarement, des missions d'attaque au sol avec des bombes. La France continua à l'utiliser comme chasseur jusqu'en 1923.

Le Spad XIII fut adopté par les Alliés : 15 des 16 escadrilles américaines l'utilisaient lors de l'Armistice, soit 893 exemplaires. Il fut utilisé jusqu'en 1920. Les As américains comme Eddie Rickenbacker (26 victoires), ou italiens comme Francesco Baracca (34 victoires) volèrent sur Spad XIII. Le Royal Flying Corps utilisa des Spad XIII de décembre 1917 à mai 1918 dans une escadrille. La Belgique (34 exemplaires), l'Italie (100 exemplaires) et la Russie impériale l'utilisèrent pendant la guerre.



Il fut utilisé après-guerre par l'Argentine (2 exemplaires), le Brésil (20 exemplaires), l'Espagne (3 exemplaires), la Finlande (à confirmer), la Grèce (12 exemplaires), le Japon (100 exemplaires, désignés Heishiki Type 1), la Pologne (40 exemplaires), la Tchécoslovaquie, la Thaïlande (au moins deux exemplaires), la Turquie (21 exemplaires) et l'Uruguay (8 exemplaires).

8472 exemplaires furent construits (notamment par Blériot, Levasseur, Bernard, Kellner, Safca, Borel et Nieuport) et une commande de 10000 exemplaires fut annulée à la fin de la guerre. Il fut un des meilleurs chasseurs, et un des plus produits de cette guerre.

Peu d'exemplaires ont survécu : Jean Salis possède l'unique Spad XIII original en état de vol, qui a été restauré entre 1988 et 1991. L'appareil de Rickenbacker est exposé à Wright-Patterson AFB. Le musée de l'Air et de l'Espace dispose d'un exemplaire, actuellement prêté au Musée de la Grande Guerre de Meaux depuis fin 2011.

Anciens pays utilisateurs

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 820 kg (1 808 lbs)
  • Masse à vide : 565 kg (1 246 lbs)
  • Surface alaire : 20,2 m² (217,431 sq. ft)
  • Hauteur : 2,6 m (8,53 ft)
  • Envergure : 8,08 m (26,509 ft)
  • Longueur : 6,25 m (20,505 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Endurance maximale : 1,5 h
  • Plafond opérationnel : 6 800 m (22 310 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 2 m/s (7 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 218 km/h (135 mph, 118 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.18 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 40.59 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.26 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 27.97 kg/m²

Motorisation

  • 1 × moteur à cylindres en v Hispano-Suiza 8Ba de 147 kW (200 ch, 197 hp)
  • Carburant (volume) : 113 l (30 US Gal., 25 UK Gal.)

Armement

  • Charge militaire : 18 kg (40 lbs)
Armement fixe
  • 2 × mitrailleuses Vickers 1912 de 7,696 mm (0,3 in) avec 400 coups chacun

Sur le forum…

  • cachée dans les pins a écrit

    on va se donner les moyens de faire parler le moyeu.

    :fuite:
    C'est exactement ça, fais tourner CDLP… :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • on va se donner les moyens de faire parler le moyeu.

    :fuite:
    moi je suis la fougère et lui l'oiseau de fer
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je confirme que mécaniquement un seul trou est une aberration car ça laisse forcement un degrés de liberté…
    Mais je ne connais rien aux hélices!
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ludo6363 a écrit

    Merci pour vos réponses, il y a bien qu'un seul trou
    Je doute aujourd'hui sur son origine pourtant elle a facilement une 50 ene d'année
    Je ne suis pas un spécialiste des hélices en bois, mais un seul trou me semble peu: en éxagérant, c'est un peu comme si une roue de voiture n'était tenue que par un écrou central. En général d'autres trous sont fait pour avoir un serrage optimal, par exemple sur cette image du moyen d'une hélice Eclair d'un Spad XIII.

    À moins que ce ne soit qu'une hélice de décoration, en effet.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour vos réponses, il y a bien qu'un seul trou
    Je doute aujourd'hui sur son origine pourtant elle a facilement une 50 ene d'année
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je ne suis pas sûr qu'il y ait qu'un seul trou: en regardant bien, j'ai l'impression que d'autres trous sont présent autour de celui du moyeu central…. Si c'est bien ça, pourais tu nous dire combien il y en a Ludo6363?
    Par contre, un diamètre de seulement 1,36m me semble vraiment faible. Si c'est une vraie, celà ne m'étonnerait pas qu'elle ait été rabotée pour servir de déco.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • suffit de chercher sur Gogol, pas ressemblant

    j'ai l'impression que c'est une hélice de déco
    un seul trou dans l'axe pour le serrage me parait léger
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour

    Une personne peut il me dire a quel avion correspond mon hélice et si c'est une hélice d'un SPAD XIII voir photos ce dessus
    Cdlt
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonsoir,

    Non il y a aucune inscription et l'autre côte est identique

    cdlt
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Aucune inscription? On peut voir de l'autre coté?
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer