Grumman J2F Duck

Rappels

  • Catégorie : Hydravion
  • Constructeur : Grumman drapeau du pays
  • Premier vol : 2 avril 1936
  • Production : 584 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le J2F (désigné G-15 chez Grumman) était pour l'essentiel une amélioration du JF Duck, qui fut construit à peu d'exemplaires mais avait donné satisfaction à ses utilisateurs, l'US Navy et l'US Coast Guards. Il fut donc commandé en mars 1936. Le principal changement tient à la jonction flotteur central-fuselage, qui se prolonge jusqu'à la queue. Le flotteur lui-même fut allongé de 12 pouces vers l'avant.

Le J2F-1, propulsé par un Wright R-1820 Cyclone de 750 hp, vola pour la première fois le 2 avril 1936 et fut livré à l'US Navy… le jour même. 29 exemplaires furent construits jusqu'en avril 1937, ainsi que 21 J2F-2 destinés à l'US Marine Corps et armés. Ils furent suivis par les J2F-3 et -4, mais aussi et surtout par le J2F-5 construit à 144 exemplaires. Le J2F-6, la version finale, fut construite à 330 exemplaires par Columbia Aircraft à cause de la charge de travail provoquée par l'entrée en guerre des États-Unis.

Leroy Grumman avait conçu un train d'atterrissage rétractable pour les hydravions de Groever Loening, et en acheta les droits ainsi que de la cellule et du flotteur. Le cockpit pouvait accueillir 2 à 3 membres d'équipage, dont un observateur et un opérateur radio. De plus, une cabine dans le fuselage permettait d'emporter 2 passagers ou une civière.

Le J2F fut utilisé par l'ensemble des forces armées américaines pendant la seconde guerre mondiale. C'était un appareil utilitaire et de transport léger, qui servit également à la cartographie, à la patrouille maritime (notamment contre les sous-marins), à la reconnaissance et à l'observation, la recherche et le sauvetage en mer, au transport de blessés et au remorquage de cibles. Il fut déployé à Hawaï et dans le golfe

Lors d'un raid japonais le 5 janvier 1942 aux Philippines, l'ensemble des J2F de l'US Patrol Wing 10 fut détruit, à part un exemplaire. Celui-ci n'avait plus de moteur et dut être réparé avant d'évacuer en catastrophe 5 personnes plus le pilote, le 9 avril 1942. Ce fut le dernier avion à quitter Bataan juste avant la reddition des Philippines face aux Japonais quelques heures plus tard. Les Duck furent utilisés dans le Pacifique pour approvisionner les petits aérodromes, d'abord seuls, puis, devant les pertes subies face aux chasseurs japonais, escortés.



L'Aéronavale argentine, qui avait déjà reçue des JF en 1937, reçut ses 4 premiers J2F-4 en 1939. Elle reçut 32 J2F supplémentaires (1 J2F-4, 24 J2F-5 et 7 J2F-6) provenant des surplus à partir de 1946 qui restèrent en service jusqu'en 1958.

Après la guerre, l'USAF utilisa des Duck provenant des surplus sous la désignation OA-12, pour des missions de recherche et de sauvetage en mer. Il fut également livré aux marines de Colombie (3 exemplaires à partir de 1948), du Mexique (3 J2F-6 à partir de 1950) et du Pérou (un exemplaire de 1961 à 1964). Enfin, il connut également une carrière civile entre les mains d'opérateurs indépendants, et fit une apparition dans un épisode de la série "les têtes brûlées" (épisode 11 de la 1ere saison), ainsi que dans le film "la guerre de Murphy" de 1971.

584 exemplaires au total furent construits jusqu'en 1944. 6 exemplaires ont survécu jusqu'à nos jours, dont un ou deux sont encore en état de vol.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Grumman G-15 : Désignation constructeur du J2F Duck.
  • Grumman J2F-1 : Version initiale de série pour l'US Navy, 29 exemplaires. Moteur R-1820-20 de 750 hp.
  • Grumman J2F-2 : Version pour l'USMC, armée et moteur R-1820 de 790 hp.
  • Grumman J2F-2A : 9 exemplaires construits pour l'United States Virgin Islands, mitrailleuses jumelées à l'arrière.
  • Grumman J2F-3 : Equivalent du J2F-2 pour l'US Navy, 20 exemplaires construits en 1939. Moteur R-1820-26 de 850 hp.
  • Grumman J2F-4 : Version destinée au remorquage de cibles.
  • Grumman J2F-5 : Variante du J2F-2 dotée d'un moteur R-1820-54 de 1050 hp, 144 exemplaires. Apparu en juillet 1941.
  • Grumman J2F-6 : Dernière version construite en série.
  • Grumman OA-12A : Désignation des J2F-5 et -6 récupérés par l'USAAF, puis l'USAF, dans les surplus pour des missions de recherches et de sauvetage en mer.

Sur le forum…

  • Merci Clansman.

    On en sait un peu plus sur ce canard… :)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Hydravion amphibie biplan américain de la seconde guerre mondiale.

    Le J2F (désigné G-15 chez Grumman) était pour l'essentiel une amélioration du JF Duck, qui fut construit à peu d'exemplaires mais avait donné satisfaction à ses utilisateurs, l'US Navy et l'US Coast Guards. Il fut donc commandé en mars 1936. Le principal changement tient à la jonction flotteur central-fuselage, qui se prolonge jusqu'à la queue. Le flotteur lui-même fut allongé de 12 pouces vers l'avant.

    Le J2F-1, propulsé par un Wright R-1820 Cyclone de 750 hp, vola pour la première fois le 2 avril 1936 et fut livré à l'US Navy… le jour même. 29 exemplaires furent construits jusqu'en avril 1937, ainsi que 21 J2F-2 destinés à l'US Marine Corps et armés. Ils furent suivis par les J2F-3 et -4, mais aussi et surtout par le J2F-5 construit à 144 exemplaires. Le J2F-6, la version finale, fut construite à 330 exemplaires par Columbia Aircraft à cause de la charge de travail provoquée par l'entrée en guerre des États-Unis.

    Leroy Grumman avait conçu un train d'atterrissage rétractable pour les hydravions de Groever Loening, et en acheta les droits ainsi que de la cellule et du flotteur. Le cockpit pouvait accueillir 2 à 3 membres d'équipage, dont un observateur et un opérateur radio. De plus, une cabine dans le fuselage permettait d'emporter 2 passagers ou une civière.

    Le J2F fut utilisé par l'ensemble des forces armées américaines pendant la seconde guerre mondiale. C'était un appareil utilitaire et de transport léger, qui servit également à la cartographie, à la patrouille maritime (notamment contre les sous-marins), à la reconnaissance et à l'observation, la recherche et le sauvetage en mer, au transport de blessés et au remorquage de cibles. Il fut déployé à Hawaï et dans le golfe

    Lors d'un raid japonais le 5 janvier 1942 aux Philippines, l'ensemble des J2F de l'US Patrol Wing 10 fut détruit, à part un exemplaire. Celui-ci n'avait plus de moteur et dut être réparé avant d'évacuer en catastrophe 5 personnes plus le pilote, le 9 avril 1942. Ce fut le dernier avion à quitter Bataan juste avant la reddition des Philippines face aux Japonais quelques heures plus tard. Les Duck furent utilisés dans le Pacifique pour approvisionner les petits aérodromes, d'abord seuls, puis, devant les pertes subies face aux chasseurs japonais, escortés.

    L'Aéronavale argentine, qui avait déjà reçue des JF en 1937, reçut ses 4 premiers J2F-4 en 1939. Elle reçut 32 J2F supplémentaires (1 J2F-4, 24 J2F-5 et 7 J2F-6) provenant des surplus à partir de 1946 qui restèrent en service jusqu'en 1958.

    Après la guerre, l'USAF utilisa des Duck provenant des surplus sous la désignation OA-12, pour des missions de recherche et de sauvetage en mer. Il fut également livré aux marines de Colombie (3 exemplaires à partir de 1948), du Mexique (3 J2F-6 à partir de 1950) et du Pérou (un exemplaire de 1961 à 1964). Enfin, il connut également une carrière civile entre les mains d'opérateurs indépendants, et fit une apparition dans un épisode de la série "les têtes brûlées" (épisode 11 de la 1ere saison), ainsi que dans le film "la guerre de Murphy" de 1971.

    584 exemplaires au total furent construits jusqu'en 1944. 6 exemplaires ont survécu jusqu'à nos jours, dont un ou deux sont encore en état de vol.


    Versions :

    J2F-1 : Version initiale de série pour l'US Navy, 29 exemplaires. Moteur R-1820-20 de 750 hp.

    J2F-2 : Version de série pour l'US Marine Corps, 21 exemplaires. Mitrailleuse Browning de calibre .30 dans le nez, bombes sous les ailes, moteur R-1820 de 790 hp.

    J2F-2A : 9 exemplaires construits pour l'United States Virgin Islands, mitrailleuses jumelées à l'arrière.

    J2F-3 : Equivalent du J2F-2 pour l'US Navy, 20 exemplaires construits en 1939. Moteur R-1820-26 de 850 hp.

    J2F-4 : Variante du J2F-2 dotée d'un moteur R-1820-30 de 850 hp, 32 exemplaires. Il fut utilisé pour le remorquage de cibles. Il est apparu à la fin de l'année 1941.

    J2F-5 : Variante du J2F-2 dotée d'un moteur R-1820-54 de 1050 hp, 144 exemplaires. Apparu en juillet 1941.

    J2F-6 : Version finale, J2F-5 construit par Columbia Aircraft à 330 exemplaires à partir de début 1942. Elle aurait du recevoir la désignation JL-1, qui ne fut jamais officiellement accordée. Moteur R-1820-64 de 1050 hp, bombes sous les ailes et équipement pour le remorquage de cibles. Elle fut utilisée par l'US Navy et l'US Coast Guards.

    OA-12A : Désignation des J2F-5 et -6 récupérés par l'USAAF, puis l'USAF, dans les surplus pour des missions de recherches et de sauvetage en mer.




    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grumman_J2F_Duck


    http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/grumman-jf-j2f-duck/



    http://en.wikipedia.org/wiki/Grumman_J2F_Duck


    http://www.aviation-history.com/grumman/j2f.html


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=733


    http://www.aviastar.org/air/usa/grumman_duck.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • stanak a écrit

    excellent :mrgreen:

    J'adore :bieres: :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Triste accident survenu à un J2F exposé à Pensacola

    stanak a écrit

    excellent :mrgreen:
    + 1
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer
  • excellent :mrgreen:
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Triste accident survenu à un J2F exposé à Pensacola
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mes excuses à tous les ornithorynques qui se sont sentis offusqués par ma remarque. :S :bonnet:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    D'ailleurs, on a toujours pas compris pourquoi Dieu a créé l'ornithorynque. Mais l'hypothèse de l'alcool n'est pas à exclure. :bonnet:

    Pardon pardon, la raison pour laquelle dieu a cree l'orithorynque est explicitement decrite dans l'avertissement qui precede le film "Dogma" (Ben Affleck/Matt Damon).
    D'ailleurs, jugez vous-memes (entre 0'00'' et 1'05'').
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    J'aime aussi beaucoup sa tronche! :oui:



    Et pour un avion, "Duck" passe mieux qu'"Ornithorynque" … :mrgreen:

    D'ailleurs, on a toujours pas compris pourquoi Dieu a créé l'ornithorynque. Mais l'hypothèse de l'alcool n'est pas à exclure. :bonnet:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer