Beech 60 Duke

Rappels

  • Catégorie : Avion de liaison
  • Constructeur : Beech drapeau du pays
  • Premier vol : 29 décembre 1966
  • Production : 584 appareils construits (cellules neuves)
Beech 60 Duke

Historique

Le Beech 60 "Duke" est un avion bimoteur de transport d’affaire et de liaison, à ailes basses cantilever, train d’atterrissage tricycle et pouvant transporter jusqu’à six personnes.

Au début de l’année 1965, Beech Aircraft Corporation lance le développement d’un avion aux lignes générales soignées et particulièrement aérodynamiques, équipé de deux moteurs turbocompressés et pouvant emporter jusqu’à six passagers dans une cabine pressurisée confortable.
Le prototype effectue son premier vol le 29 décembre 1966, piloté par R.S.Hagan.

Le fuselage, réalisé en alliage d’aluminium et employant des pièces fabriquée en "nid d’abeille", est de conception semi-monocoque. Le poste de pilotage, biplace, est équipé d’un équipement complet permettant le vol aux instruments. L’aménagement de la cabine comprend quatre sièges avec un couloir central. Deux sièges supplémentaires sont proposés en option. Trois hublots rectangulaires et à bords arrondis de chaque coté permettent d’éclairer la cabine. À gauche, le hublot du centre est incorporé à la porte d’accès alors qu’à droite, celui qui est situé en avant se situe dans le panneau de sortie de secours.
Les ailes basses sont de type cantilever et contiennent des réservoirs de carburants d’une capacité de 538 litres, elles ont un dièdre positif de 6° et leur allongement est de 7,2. La voilure, trapézoïdale en plan, possède une structure bilongeron en alliage d’aluminium. Les ailerons à simple fente, commandés électriquement, sont encadrés par des ailerons encastrés dans la voilure. En option, des réservoirs supplémentaires dans les panneaux de voilure sont proposés, permettant de porter la quantité totale de carburant à 772 litres.
Le train d’atterrissage tricycle est renforcé pour permettre de supporter des charges plus importantes. Il est équipé de commandes électriques et est entièrement escamotable, la roue avant dans le nez de l’appareil et le train principal dans les nacelles-moteurs.
La propulsion est assurée par deux moteurs turbocompressés Lycoming TIO-541-E1A4 de 380cv, entrainant des hélices tripales à vitesse constante Hartzell de 1,88m de diamètre.
L’ensemble de la cellule possède un système de dégivrage, y compris les sondes et pitots.



Les premiers appareils de série sont livrés en juillet 1968, quelques mois après sa certification FAA. Le Model 60 "Duke" est présenté comme un appareil plus luxueux que le Model 55 "Baron" avec sa cabine pressurisée et des moteurs turbocompressés.

Plusieurs versions voient le jour, en général avec quelques améliorations des moteurs ou de la cellule. Des entreprises spécialisées proposent également des modifications, par exemple avec le remplacement des moteurs par des turbopropulseurs.

En 1976, des réservoirs supplémentaires en bouts d’ailes, d’un volume de 113 litres chacun, sont proposés en options, permettant d’augmenter l’autonomie. Des winglets en bout d’ailes sont également proposés, permettant de diminuer la consommation et augmenter les performances.

Malgré de bonnes performances, les moteurs turbocompressés et le système de pressurisation augmentent les coûts d’exploitation et la production s’achève en 1983 après la construction de 584 appareils.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Beech 60 : Prototype et première série.
  • Beech A60 : Moteurs Lycoming TSIO-540-E1C4 plus légers et plus performants en altitude.
  • Beech B60 : Cabine plus longue et plus large.
  • Beech Galaxy 300 : Model B60 équipé de turbopropulseurs Allison 250-B17F/1 de 450 cv.

Sur le forum…

  • JFF a écrit

    j'ai toujours aimé le Duke, bien qu'il n'ait jamais été très médiatique
    Faut dire que c'était un peu un "jouet de riche", car assez cher à l'achat (et à l'usage aussi), pour une faible capacité (donc peut intéressant pour des entreprise de transport aérien).
    Mouais, visiblement c'est effectivement ce qui l'a plombé!

    JFF a écrit

    Mais une fois, il y a de cela bien longtemps (1976 ….) j'avais fait, un Grenoble - Metz comme "morpion de cabine" dans le Duke du Dauphiné Libéré.
    Wow ! le pied
    Euh… excuse-moi, mais… pour être morpion de cabine, tu as fait le voyage à quel endroit exactement?
    Pour autant que ce soit possible de le dire sans risquer de choquer d'éventuels chastes yeux… :mrgreen:


    JFF a écrit

    et puis comme toujours, les fiche de Jericho sont très bien faites
    (euh … celles des autres contributeurs aussi … pas que je me fasse lyncher )
    Merci JFF.

    Pour le carton de bouteilles, je te l'envoye toujours à la même adresse, c'est bien ça?
    :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • j'ai toujours aimé le Duke, bien qu'il n'ait jamais été très médiatique
    Faut dire que c'était un peu un "jouet de riche", car assez cher à l'achat (et à l'usage aussi), pour une faible capacité (donc peut intéressant pour des entreprise de transport aérien).
    Mais une fois, il y a de cela bien longtemps (1976 ….) j'avais fait, un Grenoble - Metz comme "morpion de cabine" dans le Duke du Dauphiné Libéré.
    Wow ! le pied

    et puis comme toujours, les fiche de Jericho sont très bien faites
    (euh … celles des autres contributeurs aussi … pas que je me fasse lyncher )
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    Elles sont très bien tes fiches Jéricho et si je les regarde toutes mais que je ne dis rien… c'est qu'il n'y a rien à dire. :D
    Merci.

    J'ai parfois du mal à ne pas trop en dire, pour des appareils pas si médiatiques que ça… ni très excitants. Mais bon, autant faire les fiches du mieux possible, si ça peut rendre service à quelqu'un par la suite. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Elles sont très bien tes fiches Jéricho et si je les regarde toutes mais que je ne dis rien… c'est qu'il n'y a rien à dire. :D
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oh oui, c'était ce qu'on appelle un avion léger. :bonnet:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci! ;)

    (j'espère que tu as bien apprécié, les prochaines risquent d'être à nouveau un peu plus "lourdes"…) :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Beech 60 "Duke" est un avion bimoteur de transport d’affaire et de liaison, à ailes basses cantilever, train d’atterrissage tricycle et pouvant transporter jusqu’à six personnes.

    Au début de l’année 1965, Beech Aircraft Corporation lance le développement d’un avion aux lignes générales soignées et particulièrement aérodynamiques, équipé de deux moteurs turbocompressés et pouvant emporter jusqu’à six passagers dans une cabine pressurisée confortable.
    Le prototype effectue son premier vol le 29 décembre 1966, piloté par R.S.Hagan.

    Le fuselage, réalisé en alliage d’aluminium et employant des pièces fabriquée en "nid d’abeille", est de conception semi-monocoque. Le poste de pilotage, biplace, est équipé d’un équipement complet permettant le vol aux instruments. L’aménagement de la cabine comprend quatre sièges avec un couloir central. Deux sièges supplémentaires sont proposés en option. Trois hublots rectangulaires et à bords arrondis de chaque coté permettent d’éclairer la cabine. À gauche, le hublot du centre est incorporé à la porte d’accès alors qu’à droite, celui qui est situé en avant se situe dans le panneau de sortie de secours.
    Les ailes basses sont de type cantilever et contiennent des réservoirs de carburants d’une capacité de 538 litres, elles ont un dièdre positif de 6° et leur allongement est de 7,2. La voilure, trapézoïdale en plan, possède une structure bilongeron en alliage d’aluminium. Les ailerons à simple fente, commandés électriquement, sont encadrés par des ailerons encastrés dans la voilure. En option, des réservoirs supplémentaires dans les panneaux de voilure sont proposés, permettant de porter la quantité totale de carburant à 772 litres.
    Le train d’atterrissage tricycle est renforcé pour permettre de supporter des charges plus importantes. Il est équipé de commandes électriques et est entièrement escamotable, la roue avant dans le nez de l’appareil et le train principal dans les nacelles-moteurs.
    La propulsion est assurée par deux moteurs turbocompressés Lycoming TIO-541-E1A4 de 380cv, entrainant des hélices tripales à vitesse constante Hartzell de 1,88m de diamètre.
    L’ensemble de la cellule possède un système de dégivrage, y compris les sondes et pitots.

    Les premiers appareils de série sont livrés en juillet 1968, quelques mois après sa certification FAA. Le Model 60 "Duke" est présenté comme un appareil plus luxueux que le Model 55 "Baron" avec sa cabine pressurisée et des moteurs turbocompressés.

    Plusieurs versions voient le jour, en général avec quelques améliorations des moteurs ou de la cellule. Des entreprises spécialisées proposent également des modifications, par exemple avec le remplacement des moteurs par des turbopropulseurs.

    En 1976, des réservoirs supplémentaires en bouts d’ailes, d’un volume de 113 litres chacun, sont proposés en options, permettant d’augmenter l’autonomie. Des winglets en bout d’ailes sont également proposés, permettant de diminuer la consommation et augmenter les performances.

    Malgré de bonnes performances, les moteurs turbocompressés et le système de pressurisation augmentent les coûts d’exploitation et la production s’achève en 1983 après la construction de 584 appareils.


    Versions :
    Model 60 : Prototype et première série équipée de moteurs Lycoming TIO-541-E1A4 entrainant des hélices tripales. 113 appareils construits entre 1968 et 1970.

    Model A60 : moteurs Lycoming TSIO-540-E1C4 plus légers et plus performants en altitude, cabine réaménagée et système de pressurisation amélioré. 121 appareils construits entre 1970 et 1973.

    Model B60 : moteurs Lycoming TSIO-540-E1C4, cabine plus longue et plus large et nouveau système de pressurisation. 350 appareils construits entre 1974 et 1982.

    Galaxy 300 : Model B60 équipé de turbopropulseurs Allison 250-B17F/1 de 450cv développé par Galaxy Group Inc., au début des années 1990. Sa masse à vide est inférieure de 175kg, mais suite aux nombreuses modifications nécessaires pour le recentrage de l’appareil, le projet est abandonné.


    Utilisateurs militaires :
    Angola : un Model B60 (c/n P-375) immatriculé D2-ELT durant les années 1990.

    Jamaïque : un Model 60 immatriculé JDFT-4 livré en 1975 à l’armée de l’air, plus en service.


    Caractéristiques Model B60:
    Equipage : 1 pilote
    Passagers : 5
    Longueur : 10,31m
    Envergure : 11,97m
    Hauteur : 3,76m
    Surface alaire : 19,78m2
    Masse à vide : 1’939kg
    Masse maximale au décollage : 3’073kg

    Moteurs :
    2 moteurs Lycoming TIO-541-E1C4 turbocompressés de 380cv chacun.

    Performances :
    Vitesse max haute altitude: 460km/h
    Vitesse de croisière : 330km/h
    Vitesse ascensionnelle : 8,1m/s
    Plafond opérationnel : 9’145m
    Distance franchissable : 2’274km

    Armement :
    Sans.

    Liens internet :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Beechcraft_Duke

    http://www.aviastar.org/air/usa/beech_60.php

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_beech60_en.php
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer