Blackburn B-103 Buccaneer

Rappels

  • Catégorie : Avion embarqué
  • Constructeur : Blackburn drapeau du pays
  • Premier vol : 30 avril 1958
  • Production : 206 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Blackburn B.108

Historique

En juin 1952, la Royal Navy exprime son besoin d'un avion de pénétration à capacité nucléaire et embarqué. Blackburn propose le B-103 de Barry P. Laight, qui est retenu en 1955. La documentation étant appelé BANA pour Blackburn Advanced Naval Aircraft, l'avion y gagna le surnom de Banana Jet. Vingt exemplaires de présérie sont alors commandés sous le nom de NA39.

Le premier prototype effectue son premier vol le 30 avril 1958 aux mains de Derek Whitehead. Malgré le crash de 3 avions, aucun vice majeur n'est détecté et les essais sur porte-avions commencent en 1960. Le 20 août, son nom est officiellement "Buccaneer". Sa soute ventrale contenait un lanceur rotatif et pouvait emporter un réservoir supplémentaire ou des caméras. L'appareil se distinguait par un fuselage conforme à la loi des aires, un empennage en T et des aérofreins situés dans le cône de queue.

La version S.1 entre en service en 1962. Destinée à l'attaque anti-navire, elle est équipée de moteurs Gyron Junior, d'un radar Blue Parrot et d'une bombe atomique. 40 exemplaires furent construits.

La version S.2, équipée de Rolls-Royce Spey plus puissants, vole dès mai 1963 et entre en service en 1965. En tout, 84 exemplaires seront construits, dont 10 par Blackburn et les autres par Hawker Siddeley.

La version S.2B, destinée à la Royal Air Force, est capable de tirer le missile Martel. Entrée en service en 1969 afin de compenser les échecs du TSR.2 et du F-111K, elle est construite à 46 exemplaires.

64 Buccaneer seront versés à la RAF lorsque la Royal Navy se séparera de ses porte-avions. Ils seront améliorés sous les appellations S.2A, les S.2C seront mis au standard S.2A et les S.2D aux standards S.2B. Plus tard, une dizaine d'entre eux participeront à la guerre du Golfe. Les Buccaneer seront finalement retirés en 1995.

La version S-50, basée sur le S.2, est spécifique à l'Afrique du Sud. Elle en commande 16 exemplaires, dont le premier vole en 1965. Ces appareils, qui participeront aux conflits contre l'Angola et la Namibie, seront retirés du service en 1991. Ils serviront au 24e squadron. Ils avaient été pressentis pour être le vecteur de la bombe atomique sud-africaine.



Le Buccaneer aura été un appareil robuste, tout-à-fait adapté à sa mission d'attaque au sol, avec une remarquable autonomie. Seuls 206 exemplaires furent construits.


Texte de Clansman.

Versions

  • Blackburn B.103A : Désignation d’usine du Buccaneer S.1, voir fiche spécifique du Buccaneer.
  • Blackburn B.109 : Projet d’une version du Buccaneer destinée à la Royal Canadian Air Force ; étude commencée en 1958, jamais produit.
  • Blackburn B.111 : Projet d’une version du Buccaneer propulsé par des turboréacteurs RB.168 Spey et muni de réservoirs de carburants plus grands.
  • Blackburn B.112 : Projet d’une version de patrouille aérienne du Buccaneer destinée à la Royal Navy ; étude commencée en 1958.
  • Blackburn B.113 : Proposition du B.111 Buccaneer à la Royal Australian Air Force en 1960.
  • Blackburn B.116 : Proposition du B.111 Buccaneer à la Marine Ouest-allemande en 1960, jamais produit.
  • Blackburn B.117 : Projet d’une version de chasse à haute altitude du Buccaneer ; étude commencée en 1960.
  • Blackburn B.119 : Projet d’avion embarqué AEW dérivé du Blackburn Buccaneer ; étude commencée en 1960, jamais construit.
  • Blackburn B.124 : Version du Buccaneer comportant plusieurs améliorations étudiée en 1961.
  • Blackburn B.126 : Etude d’une version du Buccaneer destinée à être basée au sol étudiée en 1961.
  • Blackburn B.127 : Projet d’une version du Buccaneer munie d’ailes à géométrie variable étudiée en 1961.
  • Blackburn B.128 : Buccaneer Mk.2 propulsé par des turboréacteurs RB.168R Spey avec postcombustion permettant des meilleures performances au décollage et en maniabilité ; étude commencée en 1962.
  • Blackburn B.129 : Projet d’une version de chasse du Buccaneer capable de voler à Mach 1.8 ; étude commencée en 1962, jamais produit.
  • Blackburn Buccaneer S.1 : Version de lutte anti-navires, 40 exemplaires.
  • Blackburn Buccaneer S.2 : Version équipée de moteurs plus puissants, 84 exemplaires.
  • Blackburn Buccaneer S.2A : S.2 modifiés pour la RAF.
  • Blackburn Buccaneer S.2B : Version destinée à la RAF, 46 exemplaires.
  • Blackburn Buccaneer S.2C : S.2 de la Royal Navy reversés à la RAF.
  • Blackburn Buccaneer S.2D : S.2 de la Royal Navy reversés à la RAF et mis au standard S.2B.
  • Blackburn Buccaneer S.50 : Version spécifique à l'Afrique du Sud. 16 exemplaires.
  • Blackburn P.136 : Proposition du B.111 Buccaneer à la South African Air Force en 1962, il est redésigné ensuite Buccaneer S Mk.50.
  • Blackburn P.140 : Projet d’une version de chasse du Buccaneer capable de voler à Mach 1.8, similaire au P.129; étude commencée en 1964, jamais produit.
  • Hawker Siddeley HS.1197 : Projet d’une version d’appuis rapproché et d’attaque au sol destiné à répondre à l’AST.396 ; étudiée en collaboration avec Hawker Siddeley Brough (P.157).
  • Hawker Siddeley P.132 : Buccaneer S Mk.1 équipé de fusées d’appoints (RATOG ou Rocket-Assisted Take-Off Gear); étude commencée en 1962 par Hawker Siddeley de Brough.
  • Hawker Siddeley P.133 : P.133: Buccaneer S Mk.2 équipé de fusées d’appoints (RATOG ou Rocket-Assisted Take-Off Gear); étude commencée en 1962 par Hawker Siddeley de Brough.
  • Hawker Siddeley P.134 : Buccaneer équipé d’un système d’arme amélioré, il est désigné de façon officieuse Mk.2 ; étude commencée en 1962 par Hawker Siddeley de Brough.
  • Hawker Siddeley P.157 : (HS Brough) Projet d’une version d’appuis rapproché et d’attaque au sol du Buccaneer pour répondre à l’AST.396, également désigné HS.1197 ; étude commencée en mai 1974.

Sur le forum…

  • La fiche du Buccaneer sur le site

    Tout commentaire et critique constructive est bienvenue. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'allais le dire, par rapport à l'Etendard IV contemporain, y'a pas photo. :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Excusez-le d'avoir été plus performant que ses homologues français. :bonnet:
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    Qu'il est laid cet avion ! :(


    Eh oui, personne n'est parfait, papy. Il est britannique… :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Qu'il est laid cet avion ! :(
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En juin 1952, la Royal Navy exprime son besoin d'un avion de pénétration à capacité nucléaire et embarqué. Blackburn propose le B-103 de Barry P. Laight, qui est retenu en 1955. La documentation étant appelé BANA pour Blackburn Advanced Naval Aircraft, l'avion y gagna le surnom de Banana Jet. Vingt exemplaires de présérie sont alors commandés sous le nom de NA39.

    Le premier prototype effectue son premier vol le 30 avril 1958 aux mains de Derek Whitehead. Malgré le crash de 3 avions, aucun vice majeur n'est détecté et les essais sur porte-avions commencent en 1960. Le 20 août, son nom est officiellement "Buccaneer". Sa soute ventrale contenait un lanceur rotatif et pouvait emporter un réservoir supplémentaire ou des caméras. L'appareil se distinguait par un fuselage conforme à la loi des aires, un empennage en T et des aérofreins situés dans le cône de queue.

    La version S1 entre en service en 1962. Destinée à l'attaque anti-navire, elle est équipée de moteurs Gyron Junior, d'un radar Blue Parrot et d'une bombe atomique. 40 exemplaires furent construits.

    La version S2, équipée de Rolls-Royce Spey plus puissants, vole dès mai 1963 et entre en service en 1965. En tout, 84 exemplaires seront construits, dont 10 par Blackburn et les autres par Hawker Siddeley.

    La version S2B, destinée à la Royal Air Force, est capable de tirer le missile Martel. Entrée en service en 1969 afin de compenser les échecs du TSR2 et du F111K, elle est construite à 46 exemplaires.

    64 Buccaneer seront versés à la RAF lorsque la Royal Navy se séparera de ses porte-avions. Ils seront améliorés sous les appellations S2A, les S2C seront mis au standard S2A et les S2D aux standards S2B. Plus tard, une dizaine d'entre eux participeront à la guerre du Golfe. Les Buccaneer seront finalement retirés en 1995.

    La version S-50, basée sur le S2, est spécifique à l'Afrique du Sud. Elle en commande 16 exemplaires, dont le premier vole en 1965. Ces appareils, qui participeront aux conflits contre l'Angola et la Namibie, seront retirés du service en 1991. Ils serviront au 24e squadron. Ils avaient été pressentis pour être le vecteur de la bombe atomique sud-africaine.

    Le Buccaneer aura été un appareil robuste, tout-à-fait adapté à sa mission d'attaque au sol, avec une remarquable autonomie. Seuls 206 exemplaires furent construits.

    Buccaneer S2
    Dimensions

    Longueur : 19,33 m
    Envergure : 13,41 m
    Hauteur : 4,97 m
    Surface alaire : 47,82 m²

    Masses
    A vide : 14000 kg
    maximale : 28000 kg

    Motorisation
    Moteur : 2 Rolls-Royce Spey Mk 101
    Poussée : 9800 kgP

    Performances
    Vitesse maximale : 1040 km/h
    Plafond : 12200 m
    Distance franchissable : 3700 km

    Equipage : 1 pilote et 1 navigateur

    Armement : 1816 kg de charges offensives en soute et 3584 kg de charges offensives sous 4 points d'emport.

    Pays utilisateurs : Afrique du Sud, Grande-Bretagne.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Blackburn_Buccaneer


    http://www.avions-militaires.net/fiches/buccaneer.php


    http://www.avionslegendaires.net/blackburn-b-103-buccaneer.php


    http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/buccaneer.htm


    http://en.wikipedia.org/wiki/Blackburn_Buccaneer


    http://www.vectorsite.net/avbucc.html


    http://www.thunder-and-lightnings.co.uk/buccaneer/history.php


    http://www.blackburn-buccaneer.co.uk/


    http://www.blackburn-buccaneer.co.uk/Pages1_files/History_Index.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer