Fokker C.I

Rappels

  • Catégorie : Avion de reconnaissance et d'observation
  • Constructeur : Fokker drapeau du pays drapeau du pays
  • Premier vol : 1918
  • Production : 250 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Fokker D.VII

Historique

Le D.VII, un monoplace de chasse, vola pour la première fois en janvier 1918. Il se révéla un des meilleurs avions de chasse de la première guerre mondiale et Fokker en construisit plus de 3000 exemplaires.

Fokker envisagea donc d'en dériver un biplace de reconnaissance, le futur C.I. Celui-ci était allongé d'une trentaine de centimètres (et dépassait donc les 7 mètres de long) et voyait son envergure agrandie, passant de 8,9 m à 10,5 mètres. Le moteur était un BMW IIIa de 185 ch, utilisé d'ailleurs sur la version améliorée D.VII (F).

Côté armement, il emportait deux mitrailleuses de 7,92 mm : une fixe tirant vers l'avant et une orientable tirant vers l'arrière, ainsi que 4 bombes de 12,5 kg.

Le prototype du C.I, le V38, effectua son vol inaugural à Schwerin en 1918. La production démarra aussitôt, mais la guerre se terminait déjà et la Luftstreitkräfte ne reçut aucun exemplaire.

Dès 1919, Anthony Fokker retourna aux Pays-Bas avec pas moins de 6 trains remplis d'avions, dont 70 C.I et le prototype, qui fut lui aussi testé en Hollande. La production put donc reprendre, et le C.I fut le premier succès d'après-guerre de Fokker avec pas moins de 250 exemplaires construits.

Le premier client fut les Pays-Bas, avec 16 exemplaires commandés dès février 1919. La Hollande employa 65 C.I dans sa force aérienne et 16 dans sa marine. L'URSS en acheta pas moins de 42 exemplaires. L'US Navy en acheta 2 exemplaires dès 1921, et le Danemark en utilisa 5 exemplaires (dont 3 construits sous licence) de 1923 à 1933.

Les exemplaires de la marine hollandaise, immatriculés F-1 à F-16, furent livrés entre 1920 et 1925. Ils restèrent en service jusqu'en 1936.

Les exemplaires de la LVA (la force aérienne hollandaise) furent commandés fin 1919 et tous livrés en 1920. Ils étaient immatriculés 485 à 549. Les 5 derniers furent assemblés par la LVA elle-même à partir de pièces détachés. 20 d'entre eux furent remotorisés avec un Armstrong-Siddeley Lynx plus puissants et renommés Fokker C.Ia.



Bien que le Fokker C.I se soit montré plutôt inférieur à ses homologues de chez Hannover ou Halberstadt, il fut apprécié de ses équipages. A la fin de leur carrière, les C.I furent reversés à des unités d'entraînement. Ils restèrent en service ainsi jusqu'en 1938.

Outre la version améliorée C.Ia et un hydravion (le C.Iw, resté à l'état de prototype), le C.I fut décliné en C.II de transport de passagers (triplace) et en C.III, biplace d'entraînement avec un moteur plus puissant. Cette dernière fut construite pour l'Espagne uniquement, qui reçut le prototype avec une immatriculation civile.


Texte de Clansman.

Versions

  • Fokker C.I : Version de base du Fokker C.I, BMW IIIa de 185 ch.
  • Fokker C.Ia : Fokker C.I remotorisés au sein de la force aérienne néerlandaise, 20 exemplaires.
  • Fokker C.II : Version de transport de passagers, triplace. Cabine fermée pour les deux passagers. Construit en petites quantitées en 1919-1920.
  • Fokker C.III : Biplace d'entraînement avec moteur plus puissant, Hispano-Suiza 8B de 220 cv.
  • Fokker C.Iw : Version hydravion, non construite en série. Restée à l'état de prototype.
  • Fokker V38 : Prototype du Fokker C.I.

Sur le forum…

  • Merci pour cette belle série de Fokker ! :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le D.VII, un monoplace de chasse, vola pour la première fois en janvier 1918. Il se révéla un des meilleurs avions de chasse de la première guerre mondiale et à la mi-1918, Fokker en avait construit plus de 3000 exemplaires.

    Fokker envisagea donc d'en dériver un biplace de reconnaissance, le futur C.I. Celui-ci était allongé d'une trentaine de centimètres (et dépassait donc les 7 mètres de long) et voyait son envergure agrandie, passant de 8,9 m à 10,5 mètres. Le moteur était un BMW IIIa de 185 ch, apparu d'ailleurs sur certains prototypes de développement du D.VII,
    les V34, V35 et V36.

    Côté armement, il emportait deux mitrailleuses de 7,92 mm : une fixe tirant vers l'avant et une orientable tirant vers l'arrière, ainsi que 4 bombes de 12,5 kg.

    Le prototype du C.I, le V38, effectua son vol inaugural à Schwerin en 1918. La production démarra aussitôt, mais la guerre se terminait déjà et la Luftstreitkräfte ne reçut aucun exemplaire.

    Dès 1919, Anthony Fokker retourna aux Pays-Bas avec pas moins de 6 trains remplis d'avions, dont 70 C.I et le prototype, qui fut lui aussi testé en Hollande. La production put donc reprendre, et le C.I fut le premier succès d'après-guerre de Fokker avec pas moins de 250 exemplaires construits.

    Le premier client fut les Pays-Bas, avec 16 exemplaires commandés dès février 1919. La Hollande employa 65 C.I dans sa force aérienne et 16 dans sa marine. L'URSS en acheta pas moins de 42 exemplaires. L'US Navy en acheta 2 exemplaires dès 1921, et le Danemark en utilisa 5 exemplaires (dont 3 construits sous licence) de 1923 à 1933.

    Les exemplaires de la marine hollandaise, immatriculés F-1 à F-16, furent livrés entre 1920 et 1925. Ils restèrent en service jusqu'en 1936.

    Les exemplaires de la LVA (la force aérienne hollandaise) furent commandés fin 1919 et tous livrés en 1920. Ils étaient immatriculés 485 à 549. Les 5 derniers furent assemblés par la LVA elle-même à partir de pièces détachés. 20 d'entre eux furent remotorisés avec un Armstrong-Siddeley Lynx plus puissants et renommés Fokker C.Ia.

    Bien que le Fokker C.I se soit montré plutôt inférieur à ses homologues de chez Hannover ou Halberstadt, il fut apprécié de ses équipages. A la fin de leur carrière, les C.I furent reversés à des unités d'entraînement. Ils restèrent en service ainsi jusqu'en 1938.

    Outre la version améliorée C.Ia et un hydravion (le C.Iw, resté à l'état de prototype), le C.I fut décliné en C.II de transport de passagers (triplace) et en C.III, biplace d'entraînement avec un moteur plus puissant.



    C.Ia : 20 Fokker C.I remotorisés avec un Armstrong-Siddeley Lynx de 218 hp à la fin des années 1920 (au sein de la LVA). Aussi appelé C.I Lynx.



    https://en.wikipedia.org/wiki/Fokker_C.I


    https://en.wikipedia.org/wiki/Fokker#Return_to_the_Netherlands


    https://www.fokker-history.com/en/c1


    https://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1291


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/other1/fokc1.html&prev=search


    https://kw.jonkerweb.net/index.php?option=com_content&view=article&id=666:fokker-ci-uk&catid=87&lang=en&Itemid=549


    http://flymuseum.dk/fly-1911-1940/251-fokker-c-i
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Biplan de reconnaissance de construction allemande
    produit à plus de 250 exemplaires en 1918

    Fokker C.I (réplique)
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer