Avro 694 Lincoln

Rappels

  • Catégorie : Bombardier
  • Constructeur : Avro drapeau du pays
  • Premier vol : 9 juin 1944
  • Production : 604 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Avro 683 Lancaster

Historique

En 1943, le Lancaster commençait à être dépassé face à des chasseurs de plus en plus performants et face à la Flak. L'Air Ministry lança donc la spécification B14/43, concernant un bombardier lourd de haute altitude, déployable contre le Japon. Avro proposa son Model 694, développé par Roy Chadwick à partir du Lancaster.

Extérieurement, l'appareil ressemblait à un Lancaster avec un fuselage et une envergure légèrement allongés, propulsé par des Rolls Royce Merlin 85 suralimentés de 1305 kW. Il était pourvu dès le départ du radar H2S, situé dans un radôme sous le fuselage. Sa capacité de carburant était également plus importante. Il emportait plus de 6 tonnes de bombes en soute et était défendu par 3 tourelles. Placées dans le nez, la queue et sur le dos, elles étaient pourvues de mitrailleuses de 12,7 mm. Son plafond, son autonomie, sa charge militaire en furent améliorés.

Le prototype, encore appelé Lancaster IV, vola le 9 juin 1944. Un second prototype, le Lancaster V, le rejoignit le 13 novembre 1944. Celui-ci fut équipé de moteurs Merlin 68A. Il furent plus tard rebaptisés Lincoln I et II.

Il entra en service en août 1945 au sein du N°75 (NZ) Squadron RAF. 2200 exemplaires avaient été prévus, mais la fin de la guerre mondiale réduisit très fortement les besoins. Le Lincoln B.1 fut construit à 72 exemplaires.

Le B.2, équipé du radar H2S et mieux protégé, fut construit à 465 exemplaires. Il était équipé de Merlin 66, 68A ou 300. Le B.4 était un B.2 remotorisé avec les Merlin 85.

Les Lincoln furent déployés en Allemagne et en Asie, et engagés au combat au Kenya contre les Mau-Mau et contre l'insurrection communiste malaise (1948-1960).  Ils furent largement employés durant les opérations outre-mer du Royaume-Uni, car ils étaient déjà mis en ligne, et parce qu'ils ne nécessitaient pas de trop longues périodes de conversion des équipages (les équipages de Lancaster pouvant s'adapter très facilement au Lincoln).

Durant ces opérations, les Lincoln semblent avoir employé essentiellement leur armement en tourelle, et plus rarement des chargements de bombes en soute. Ils se contentaient souvent de faire du straffing avec leur tourelle avant (calibre 12,7 mm) et leur tourelle arrière (calibre 20 mm). Faisant face à des adversaires très médiocrement armés (les Mau-Mau ou les rebelles communistes indonésiens), les équipages ne craignaient pas grand chose, et ils pouvaient pratiquer des attaques à basse altitude.



Quelques exemplaires furent convertis en ravitailleurs en vol. 5 ou 6 Lincoln furent transformés pour des missions de reconnaissance stratégique et d'écoute électronique. Leur charge offensive avait été remplacée par des caméras. Ils furent opérés par le 192e squadron pendant 15 ans, avant d'être remplacé par le Valiant. Un de ces appareils fut abattu par un MiG-15 le 12 mars 1953 vers Berlin.

Il servit également de banc d'essais en vol des turbopropulseurs Armstrong Siddeley Python, Bristol Proteus, Bristol Theseus, Napier Naiad, Rolls-Royce Tyne, du moteur Napier Nomad et des réacteurs Avon et Derwent. Il servit également de base au Shackleton (Lincoln III) et au Tudor. Un exemplaire fut converti en Avro 695 Lincolnian de transport.

Le Canada mit en service 3 appareils entre 1946 et 1948. Le premier fut l'unique Mk 15 construit au Canada par Victoria, les deux autres appareils étant un B.1 et un B.2.

L'Australie construisit sous licence 73 exemplaires de la version B.1, dite Mk 30, entre 1946 et 1949. Le premier exemplaire effectua son vol inaugural le 17 mars 1946. D'abord équipés de 4 Merlin 85, ils furent plus tard équipés de 2 Merlin 66 en extérieur et 2 Merlin 85 en intérieur. Les Mk 30A furent équipés de 4 Merlin 102. Certains furent également engagés en Malaisie. Dix-huit exemplaire, alors appelés Mk 31, furent transformés afin de remplir des missions de lutte anti sous-marine. Leur nez fut allongé afin de mettre l'électronique nécessaire et leur autonomie passa à 13 h. Ils furent équipés de torpilles. Les Lincoln australiens furent retirés du service en 1961.

L'Argentine utilisa 30 exemplaires à partir de 1947, dont l'un d'eux fut le premier bombardier à survoler l'Antarctique après-guerre, au cours d'opérations de ravitaillement. Cela lui donna la plus importante force stratégique de l'Amérique du Sud. Ils furent utilisés lors du coup d'Etat de 1951 et de la Révolution de 1955. Il furent retirés en 1967.



Il fut retiré du service dès 1955, remplacé en partie par les Boeing Washington et par les Canberra, et définitivement retiré en 1963. Il fut produit à 604 exemplaires et équipa 29 squadrons de la RAF. Aujourd'hui, il en reste 4 survivants.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Avro Lincoln B.1 : Version de série initiale. 72 exemplaires.
  • Avro Lincoln B.2 : Version de série principale. 465 exemplaires.
  • Avro Lincoln B.4 : Version équipée de moteurs Merlin 85.
  • Avro Lincoln Mk 15 : Version destinée au Canada. 1 exemplaire.
  • Avro Lincoln Mk 30 : Version du Lincoln B.1 destinée à l'Australie. 73 exemplaires.
  • Avro Lincoln Mk 30A : Version du Lincoln Mk 30 motorisée par des Merlin 102.
  • Avro Lincoln Mk 31 : Version de lutte anti sous-marine destinée à l'Australie. 18 exemplaires modifiés.

Sur le forum…

  • OK, merci.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Apparemment, ils se contentaient souvent de faire du straffing avec leur tourelle avant (calibre 12,7 mm) et leur tourelle arrière (calibre 20 mm). Faisant face à des adversaires très médiocrement armés (les Mau-Mau ou les rebelles communistes indonésiens), les équipages ne craignaient pas grand chose, et ils pouvaient pratiquer des attaques à basse altitude.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • durant ces opérations, les Lincoln employèrent essentiellement leur armement en tourelle, et plus rarement des chargements de bombes en soute

    Comment ça ? :?
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quelques infos supplémentaires :

    - par rapport au Lancaster, le Lincoln avait un fuselage légèrement long et une envergure un peu plus grande
    - le Lincoln fut largement employé durant les opérations outre-mer du Royaume-Uni, car ils étaient déjà mis en ligne, et parce qu'ils ne nécessitaient pas de trop longues périodes de conversion des équipages (les équipages de Lancaster pouvant s'adapter très facilement au Lincoln)
    - durant ces opérations, les Lincoln employèrent essentiellement leur armement en tourelle, et plus rarement des chargements de bombes en soute
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Lincoln sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En 1943, le Lancaster commençait à être dépassé face à des chasseurs de plus en plus performants et face à la Flak. L'Air Ministry lança donc la spécification B14/43, concerant un bombardier lourd de haute altitude, déployable contre le Japon. Avro proposa son Model 694, développé par Roy Chadwick à partir du Lancaster.

    Extérieurement, l'appareil ressemblait à un Lancaster agrandi, propulsé par des Rolls Royce Merlin 85 suralimentés de 1305 kW. Il était pourvu dès le départ du radar H2S, situé dans un radôme sous le fuselage. Sa capacité de carburant était également plus importante. Il emportait plus de 6 tonnes de bombes en soute et était défendu par 3 tourelles. Placées dans le nez, la queue et sur le dos, elles étaient pourvues de mitrailleuses de 12,7 mm. Son plafond, son autonomie, sa charge militaire en furent améliorés.

    Le prototype, encore appelé Lancaster IV, vola le 9 juin 1944. Un second prototype, le Lancaster V, le rejoignit le 13 novembre 1944. Celui-ci fut équipé de moteurs Merlin 68A. Il furent plus tard rebaptisés Lincoln I et II.

    Il entra en service en août 1945 au sein du N°75 (NZ) Squadron RAF. 2200 exemplaires avaient été prévus, mais la fin de la guerre mondiale réduisit très fortement les besoins. Le Lincoln B.1 fut construit à 72 exemplaires.

    Le B.2, équipé du radar H2S et mieux protégé, fut construit à 465 exemplaires. Il était équipé de Merlin 66, 68A ou 300. Le B.4 était un B.2 remotorisé avec les Merlin 85.

    Les Lincoln furent déployés en Allemagne et en Asie, et engagés au combat au Kenya contre les Mau-Mau et contre l'insurrection communiste malaise (1948-1960). Quelques exemplaires furent convertis en ravitailleurs en vol.

    5 ou 6 Lincoln furent transformés pour des missions de reconnaissance stratégique et d'écoute électronique. Leur charge offensive avait été remplacée par des caméras. Ils furent opérés par le 192e squadron pendant 15 ans, avant d'être remplacé par le Valiant. Un de ces appareils fut abattu par un MiG-15 le 12 mars 1953 vers Berlin.

    Il servit également de banc d'essais en vol des turbopropulseurs Armstrong Siddeley Python, Bristol Proteus, Bristol Theseus, Napier Naiad, Rolls-Royce Tyne, du moteur Napier Nomad et des réacteurs Avon et Derwent. Il servit également de base au Shackleton (Lincoln III) et au Tudor. Un exemplaire fut converti en Avro 695 Lincolnian de transport.

    Le Canada mit en service 3 appareils entre 1946 et 1948. Le premier fut l'unique Mk.15 construit au Canada par Victoria, les deux autres appareils étant un B.1 et un B.2.

    L'Australie construisit sous licence 73 exemplaires de la version B.1, dite Mk.30, entre 1946 et 1949. Le premier exemplaire effectua son vol inaugural le 17 mars 1946. D'abord équipés de 4 Merlin 85, ils furent plus tard équipés de 2 Merlin 66 en extérieur et 2 Merlin 85 en intérieur. Les Mk30A furent équipés de 4 Merlin 102. Certains furent également engagés en Malaisie. Dix-huit d'exemplaire, alors appelés Mk.31, furent transformés afin de remplir des missions de lutte anti sous-marine. Leur nez fut allongé afin de mettre l'électronique nécessaire et leur autonomie passa à 13 h. Ils furent équipés de torpilles. Les Lincoln australiens furent retirés du service en 1961.

    L'Argentine utilisa 30 exemplaires à partir de 1947, dont l'un d'eux fut le premier bombardier à survoler l'Antarticque après-guerre, au cours d'opérations de ravitaillement. Cela lui donna la plus importante force stratégique de l'Amérique du Sud. Ils furent utilisés lors du coup d'Etat de 1951 et de la Révolution de 1955. Il furent retirés en 1967.

    Il fut retiré du service dès 1955, remplacé en partie par les Boeing Washington et par les Canberra, et définitivement retiré en 1963. Il fut produit à 604 exemplaires et équipa 29 squadrons de la RAF. Aujourd'hui, il en reste 4 survivants.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Avro_Lincoln


    http://www.avionslegendaires.net/avro-lincoln.php


    http://aviation-militaire.kazeo.com/?page=rubrique&idr=285108&pa=3


    http://en.wikipedia.org/wiki/Avro_Lincoln


    http://www.spyflight.co.uk/linc.htm
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer