Lockheed-Martin F-22 Raptor

Rappels

Lockheed-Martin F-22 Raptor

Historique

Dès la fin des années 1970, la nécessité se fait sentir de trouver un appareil à la fois capable de remplacer le F-15 et d'affronter les derniers prototypes de MiG et de Sukhoï. C'est pourquoi en 1981, le programme Advanced Tactical Fighter (ATF) est politiquement lancé, même s'il faut attendre septembre 1985 pour que l'appel d'offre soit notifié. Il concerne un appareil biréacteur, capable de supercroisière (sans utilisation de la post-combustion) jusqu'à Mach 1,5, de décoller et atterrir sur 600 m, au rayon d'action supérieur à 1000 km, à la masse maximale au décollage de 22 tonnes et doté d'une furtivité radar et infrarouge…le tout pour un coût unitaire n'excédant pas les 40 millions de dollars (de l'époque). Il est alors prévu d'en commander 750 exemplaires.

Dès septembre 1983, 7 constructeurs sont approchés, ainsi que 2 motoristes, Pratt & Whitney et General Electric. En octobre 1986, les projets de Lockheed et de Northrop sont sélectionnés comme finalistes. L'USAF leur commande à chacun 2 prototypes, devant être propulsés par un moteur différent. Dans le cadre de l'appel d'offre, Lockheed-Martin s'est associé avec General Dynamics et Boeing pour présenter son YF-22, sous la direction de Paul W. Martin, vice-président exécutif des Skunk Works de l'avionneur.

L'appareil se distingue par une aile dite "en diamant", ou trapézoïdale, avec une double dérive et de grands ailerons. Il a alors peu ou prou les dimensions du F-15 Eagle.

Le premier prototype YF-22, propulsé par le moteur General Electric YF12O-GE-100, effectue son vol inaugural le 29 septembre 1990 aux mains du pilote d'essais Dave Ferguson. Le second prototype, propulsé lui par le Pratt & Whitney YF119-PW-100, réalise son baptême de l'air le 30 octobre 1990. Les essais se déroulent sans problème particulier et soulignent les capacités exceptionnelles de supercroisière du YF-22, celui-ci atteignant près de Mach 2 sans post-combustion. Au total, 74 vols sont menés, soit 91 heures de vol.



Le 23 avril 1991, la combinaison YF-22 et F119 est déclarée vainqueur du concours par l'USAF, qui passe dans la foulée commande de 11 avions de présérie, dont 2 réservés aux essais statiques et 2 biplaces. Les 2 prototypes continuent quant à eux leurs essais sans relâche jusqu'à être reformés. Le premier est envoyé dans le musée de l'Air Force de Dayton (Ohio), tandis que le second est impliqué dans un accident le 26 mai 1992. À ce moment-là, le premier vol d'un avion de série est prévu en 1996, pour une entrée en service en 2003. 

Cependant, contraintes budgétaires obligent, seuls 9 appareils destinés aux essais en vol (engineering, manufacturing and development aicrafts, EMD), tous monoplaces, sont construits sous la désignation F-22A.

Ce premier exemplaire de présérie dispose d'un fuselage raccourci mais à l'envergure augmentée. La surface des ailes et des ailerons est également agrandie. En revanche, les dérives sont raccourcies. Le nez est redessiné et les entrées d'air reculées. Le F-22A, déjà désigné Raptor, effectue son vol inaugural le 7 septembre 1997 aux mains de Paul Metz. Entre-temps, les difficultés techniques, la chute de l'URSS ralentissent considérablement le programme, tandis que les coûts s'envolent au point que le prix unitaire double. Ceci à pour conséquence une forte réduction de la cible finale des livraisons et l'abandon de la version biplace F-22B en juillet 1996. De plus, on exige de l'appareil des capacités air-sol, d'où sa re-désignation en F/A-22 en septembre 2002 par l’US Air Force. Celles-ci nécessitent de nouvelles fonctions pour le radar, l'emport de 2 bombes JDAM de 450 kg, et plus tard, de 8 bombes GBU-39 SDB (Small Diameter Bomb) de 113 kg.

Le F/A-22 aurait une signature radar 100 fois inférieure à celle du F-15. Cela est dû à la fois à ses formes, où l'on a respecté le parallélisme des plans, à sa peinture absorbant les ondes radars, aux surfaces conçues afin d'éviter le maximum d'aspérités telles que les rivets, à son armement emporté en soute et à son canon masqué par une trappe, à ses antennes noyées dans le fuselage et à un système de refroidissement sophistiqué. Il utilise également la poussée vectorielle, avec un débattement de plus ou moins 20°, afin d'augmenter sa manœuvrabilité. Cependant, ce système alourdit l'appareil et augmente son coût.



Enfin, son radar est un AN/APG-77 à balayage électronique (son antenne reste fixe, mais le faisceau d'ondes est orienté) plus discret que ses congénères et moins sensible au brouillage. Il est dit Low Probability of Interception (LPI). Il emporte également un AN/ALR-94, un système passif d'alerte radar très évolué, ainsi qu'un détecteur d'alerte missile AN/AAR 56. En plus d'un système HOTAS et d'un viseur tête haute, son cockpit est entièrement numérique (écrans multifonctions en couleurs). Par ailleurs, l'appareil est équipé de la Liaison 16.

Il est à noter que la poussée maximale de ses réacteurs, sa vitesse maximale en supercroisière et sa vitesse maximale avec PC restent classifiées.

Les premiers F-22 sont tout d'abord livrés au 43rd Fighter Squadron de la base aérienne de Tyndall (Floride), afin d'entraîner les pilotes au nouvel appareil. Néanmoins, le 15 décembre 2005, le 27th Figther Squadron devient la première unité véritablement opérationnelle sur ce type d'avion. Plus tard, les 94th et 71th FS du 1st Fighter Wing, ainsi que le 3rd Fighter Wing basé en Alaska en sont également équipés.

Au total, seuls 187 exemplaires de série sont commandés en lieu et place des 750 prévus au début du programme. La production s'est d'ailleurs achevée en décembre 2011. Il est à noter que Lockheed conserve les machines-outils dans l'optique d'une reprise très incertaine de la production de l'appareil. L'intérêt très marqué de pays tels que l'Australie, Israël ou encore le Japon n'a jamais réussi à faire fléchir le Congrès qui s'est opposé à toute exportation et a voté la fin du programme le 21 juillet 2009. En effet, les parlementaires américains estiment que le F-22, de supériorité aérienne par essence, n'est pas adapté aux menaces actuelles.

Outre la version biplace passée aux oubliettes de l'histoire, une version navalisée du Raptor, projetée dans le cadre du programme Naval Advanced Tactical Fighter (NATF), est également envisagée avant d'être abandonnée en 1993. Une version de bombardement désignée FB-22 est quant à elle annulée en 2006 : cet appareil dérivé du F-22 devait disposer d'une aile rappelant la forme delta. Il aurait dû pouvoir emporter 30 GBU-39 sur une distance deux fois plus importante.  Enfin, le X-44 MANTA, une version expérimentale, est abandonnée en 2000.



Le 22 septembre 2014, le F-22 est engagé pour la première fois au combat. Il participe alors au début de la campagne de bombardement contre l'Etat Islamique, au-dessus de la Syrie.


Texte de Clansman, avec son aimable autorisation

Pays utilisateur

Versions

  • Lockheed-Martin F-22A : Version de série. 9 appareils de tests + 186 exemplaires.
  • Lockheed-Martin F-22B : Projet de version biplace.
  • Lockheed-Martin F/A-22 : Désignation du F-22A entre 2002 et 2005.
  • Lockheed-Martin FB-22 Strike Raptor : Projet de version de bombardement.
  • Lockheed-Martin Naval F-22 : Projet de version navalisée destinée à remplacer le F-14 dans le cadre du programme NATF.
  • Lockheed-Martin YF-22 : Prototypes. 2 exemplaires.

Sur le forum…

  • Certes ….. mais un merle qui vole à passé Mach 1, c'est suspect ….. très suspect même …..
    Encore faut-il reconnaitre un merle. Et si c'était une grive, hein? smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jericho a dit le 12/05/2022 à 21:24 :

    Sacré bestiole
    Yep ! Quand je vois ces engins et que je me dit que sur un radar ils sont l'équivalent de la taille d'un merle… smiley

    Certes ….. mais un merle qui vole à passé Mach 1, c'est suspect ….. très suspect même …..

    Et concernant l'observation de IGH, comme quoi les Etats-Unis pensent à mettre le F-22 à la retraite, ça se confirme, puisque, dans le budget de la défense, il est proposé de retirer 33 F-22A, afin de dégager des financements pour l'achat de 24 F-15EX …. Oui, l'USAF envisage de remplacer ses F-22 par des F-15 ! Il faut dire que le F-22 s'est fait une belle réputation de "Hangar Queen", et que les programmes de modernisation n'ont pas abouti, du fait des couts excessifs.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Au dessus de la base d'Edwards le 10 mai 2022 une paire de F-22 et un F-15 ….
    Plutôt coloré pour le vol d'avions furtifs. N'empêche qu'il fallait être au bon endroit au bon moment pour voir ça, magnifique image !
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Au dessus de la base d'Edwards le 10 mai 2022 une paire de F-22 et un F-15 ….
    The right combination of atmospherics and contrail altitude and lucky sun angle to make it rainbow

    Image
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 3 fois par igh le May 13, 2022, 9:06 p.m.
  • Et qu'ils pensent déjà à les mettre à la retraite ….smiley
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sacré bestiole
    Yep ! Quand je vois ces engins et que je me dit que sur un radar ils sont l'équivalent de la taille d'un merle… smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sacré bestiole 

    Image
      Lien   Revenir ici   Citer
  • F-22 utilité comme banc d'essai volant pour la validation de certaines technologie du NGAD
    Merci pour l'article très intéressant.


    Du coup, je me suis plongé sur celui concernant les livrées métalliques. J'avoue que ces essais m'avaient totalement échappés. smiley
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • F-22 utilité comme banc d'essai volant pour la validation de certaines technologie du NGAD

    Image
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le rendu est un peu bizarre, surtout avec l'avion quasiment immobile mais pas les vortex ou les moteurs
    Ce F-22 se déplace probablement beaucoup plus vite que ce qu'il donne comme impression, probablement faussée par la caméra qui le suit particulièrement bien. C'est peut-être aussi renforcé par l'arrière plan qui est généralement assez net, malgré le fait qu'il soit éloigné.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer

Actualités

favicon  Face aux menaces russes, l'USAF déploie 12 chasseurs F-22 en Pologne, 4 months ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Les parlementaires américains refusent de réduire la flotte d’avions de supériorité aérienne F-22A Raptor, 5 months, 1 week ago sur Zone Militaire

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  L’US Air Force veut réduire sa flotte d’avions de supériorité aérienne F-22A Raptor de 18% en 2023, 8 months, 1 week ago sur Zone Militaire

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Le F-22 Raptor pourrait intégrer de nouvelles capacités IRST, 10 months, 1 week ago sur Air & Cosmos

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  F-22 Raptor Experiences An Apparent Nose-Gear Failure After Emergency Landing At Eglin Air Force Base, 1 year, 8 months ago sur The Aviationist

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Take A Look At These Amazing Newly Released Photos Of Edwards AFB’s F-22A Raptors, 2 years ago sur The Aviationist

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Un avion F-22 Raptor s’est écrasé en Floride, 2 years, 6 months ago sur Zone Militaire

Lire la suite… Traduction française (Google)

favicon  Let’s Have A Look At The U.S. F-22 Raptors Returning Home Earlier This Month From Short-Notice Deployment to Qatar, 2 years, 9 months ago sur The Aviationist

Lire la suite… Traduction française (Google)