Let L-200 Morava

Rappels

  • Catégorie : Avion utilitaire
  • Constructeur : Let drapeau du pays
  • Premier vol : 9 avril 1957
  • Production : 359 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Let-200 Morava est un avion de tourisme bimoteur à ailes basses munies de réservoirs de carburant à leurs extrémités, d’un empennage bidérive et d’un train d’atterrissage escamotable tricycle.

Après avoir construits des avions Aero Ae45 sous licence, Let se lance dans l’élaboration d’un nouvel appareil. C’est sa nouvelle équipe d’ingénieurs, sous la direction de Ladislav Smrcek, qui dessine le plan d’un bimoteur capable de transporter jusqu’à cinq personnes, motorisé par deux Avia/Walter M337 de 213 cv chacun.

Trois prototypes sont construits, malheureusement les moteurs de conception récente ne sont pas encore disponibles et c’est avec des Walter Minor 6-III de 162 cv que le premier vol du XL-200 (OK-LNA) est effectué le 9 avril 1957. Le second prototype immatriculé OK-LNB prend l’air quelque temps plus tard, alors que le troisième appareil est une cellule d'essais statiques.

Dix L-200 de présérie sont construits la même année. Cinq sont envoyés pour être testés par la compagnie aérienne tchécoslovaque Agrolet, deux sont envoyés à la force aérienne tchécoslovaque et deux autres à la compagnie de transport soviétique Aeroflot.

Entre temps, un L-200 est équipé avec les moteurs Avia M337 enfin disponibles. Cette version, qui est désignée L-200A, possède également des nacelles-moteurs modifiées, un empennage redessiné, un cockpit abaissé de 43 cm et de nouvelles hélices trpales. L’avion se comportant parfaitement bien, la fabrication en série est lancée en 1958.

En juillet 1959, il est présenté à Paris, au Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget. Les premiers L-200A sont produits en série dès février 1960.

Le L-200A se présente comme un avion de tourisme à ailes basses. Ces dernières sont équipées à leurs extrémités de réservoirs de carburant. Les nacelles-moteurs font toute la largeur de l’aile : le moteur est disposé en avant de l’aile et le train principal se rétracte dans en compartiment à l’arrière de ces nacelles, sous l’aile. Le train avant s’escamote sous le nez de l’avion. Les dérives, arrondies, sont situées aux extrémités de l’empennage horizontal. On accède à la cabine par les portes situées de chaque côté à la hauteur des deux sièges avant, les trois autres places se trouvent à l’arrière.



Il ne semble pas y avoir eu de version L-200B et L-200C. Par contre, un L-200A est modifié avec des hélices tripales de plus petit diamètre, des filtres à poussière et des équipements de navigation plus complets à la demande d’Aeroflot. Il commence ses essais en vol en 1960 et sera utilisé pour effectuer différents tests jusqu’en 1963, avant d’être construits sous la désignation de L-200D.

Une centaine de L-200 sont vendu en Tchécoslovaquie à différentes compagnies aériennes et à des privés.
Si Aeroflot a été le plus grand client de L-200 (68 L-200A et 113 L-200D), de nombreux autres clients ont utilisé cet appareil de par le monde : en Afrique du Sud, Argentine, Australie, Bulgarie, Cuba, Egypte, France, Hongrie, Grande-Bretagne, Inde, Indonésie, Italie, Pologne, RDA, RFA, Suisse, Suède, URSS et Yougoslavie.

Certains de ces pays l’ont également utilisé au sein de leurs forces aériennes : La Bulgarie, Cuba, La Tchécoslovaquie et la Hongrie.

Une version de six places est proposée en 1966 sur la base d’un L-200D. Le prototype est propulsé par deux moteurs M-338 de 353cv. Il est désigné L-210, parfois L-201, et immatriculé OK-PHB. Malgré de bons résultats en vol, il n’a pas fait l’objet de commande et n’a jamais été produit en série.
Une version munie de moteurs turbocompressés est également abandonnée.

Au total, 359 L-200 des différentes versions ont été construits jusqu’en 1969, dont cinq appareils par l’entreprise Libis en Yougoslavie.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Let L-200 : Version de présérie motorisée par des Walter Minor 6-III de 160 cv. 10 exemplaires.
  • Let L-200A : Version de série motorisée par des Walter M337 de 210 cv.
  • Let L-200D : Version au châssis renforcé.
  • Let L-201 : Autre désignation du L-210.
  • Let L-210 : Version à six places. 1 exemplaire.
  • Let XL-200 : Prototypes motorisés par des Walter Minor 6-III de 160 cv. 2 exemplaires.

Sur le forum…

  • Merci pour la fiche Jericho. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Let-200 Morava est un avion de tourisme bimoteur à ailes basses munies de réservoirs de carburant à leurs extrémités, d’un empennage bidérive et d’un train d’atterrissage escamotable tricycle.

    Après avoir construits des avions Aero Ae45 sous licence, Let se lance dans l’élaboration d’un nouvel appareil. C’est sa nouvelle équipe d’ingénieurs, sous la direction de Ladislav Smrcek, qui dessine le plan d’un bimoteur capable de transporter jusqu’à cinq personnes, motorisé par deux Avia/Walter M337 de 213cv chacun.
    Trois prototypes sont construits, malheureusement les moteurs de conception récente ne sont pas encore disponibles et c’est avec des Walter Minor 6-III de 162cv que le premier vol du XL-200 (OK-LNA) est effectué le 9 avril 1957. Le second prototype immatriculé OK-LNB prend l’air quelque temps plus tard, alors que le troisième appareil n’est utilisé que pour des essais statiques.

    Dix L-200 de présérie sont construits la même année. Cinq sont envoyés pour être testés par la compagnie aérienne tchécoslovaque Agrolet, deux sont envoyés à la force aérienne tchécoslovaque et deux autres à la compagnie de transport soviétique Aeroflot.
    Entre temps, un L-200 est équipé avec les moteurs Avia M337 enfin disponibles. Cette version, qui est désignée L-200A, possède également des nacelles-moteurs modifiées, un empennage redessiné, un cockpit abaissé de 43cm et de nouvelles hélices bipales. L’avion se comportant parfaitement bien, la fabrication en série est lancée en 1958.
    En juillet 1959, il est présenté à Paris, au Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget. Les premiers L-200A sont produits en série dès février 1960.

    Le L-200A se présente comme un avion de tourisme à ailes basses. Ces dernières sont équipées à leurs extrémités de réservoirs de carburant. Les nacelles-moteurs font toute la largeur de l’aile : le moteur est disposé en avant de l’aile et le train principal se rétracte dans en compartiment à l’arrière de ces nacelles, sous l’aile. Le train avant s’escamote sous le nez de l’avion. Les dérives, arrondies, sont situées aux extrémités de l’empennage horizontal. On accède à la cabine par les portes situées de chaque côté à la hauteur des deux sièges avant, les trois autres places se trouvent à l’arrière.

    Il ne semble pas y avoir eut de version L-200B et L-200C. Par contre, un L-200A est modifié avec des hélices tripales de plus petit diamètre, des filtres à poussière et des équipements de navigation plus complets à la demande d’Aeroflot. Il commence ses essais en vol en 1960 et sera utilisé pour effectuer différents tests jusqu’en 1963, avant d’être construits sous la désignation de L-200D.

    Une centaine de L-200 sont vendu en Tchécoslovaquie à différentes compagnies aériennes et à des privés.
    Si Aeroflot a été le plus grand client de L-200 (68 L-200A et 113 L-200D), de nombreux autres clients ont utilisé cet appareil de par le monde : en Afrique du Sud, Argentine, Australie, Bulgarie, Cuba, Egypte, France, Hongrie, Grande-Bretagne, Inde, Indonésie, Italie, Pologne, RDA, RFA, Suisse, Suède, URSS et Yougoslavie.

    Certains de ces pays l’ont également utilisé au sein de leurs forces aériennes : La Bulgarie, Cuba, La Tchécoslovaquie et la Hongrie.

    Une version de six places est proposée en 1966 sur la base d’un L-200D. Le prototype est propulsé par deux moteurs M-338 de 353cv. Il est désigné L-210, parfois L-201, et immatriculé OK-PHB. Malgré de bons résultats en vol, il n’a pas fait l’objet de commande et n’a jamais été produit en série.
    Une version munie de moteurs turbocompressés est également abandonnée.

    Au total, 375 L-200 des différentes versions ont été construits jusqu’en 1969, dont cinq appareils par l’entreprise Libis en Yougoslavie.


    Versions :
    XL-200 : Désignation des trois prototypes motorisés par des Walter Minor 6-III de 162cv.

    L-200 : Appareils de présérie motorisés par des Walter Minor 6-III de 162cv. 10 avions construits.

    L-200A : Appareils de série motorisés par des Walter M337 de 213cv. 160 avions construits.

    L-200D : Appareils de série au châssis renforcé, motorisés par des Walter M337 de 213cv entrainant des hélices tripale à vitesse constante. 202 avions construits, dont 5 par Libis.

    L-201 : (aussi désigné L-210) Une des désignations de la version six places dont un prototype a été construit, mais jamais produit en série.

    L-210 : (aussi désigné L-201) Une des désignations d’un prototype à six places.


    Utilisateurs militaires :
    Bulgarie : En service au sein de la force aérienne bulgare.

    Cuba : En service au sein de la force aérienne cubaine.

    Hongrie : En service au sein de la force aérienne hongroise.

    Tchécoslovaquie : 20 appareils (dont 16 L-200A) au sein de la force aérienne tchécoslovaque.


    Caractéristiques L-200D:
    Equipage : 1
    Passagers : 4
    Longueur : 8,61m
    Envergure : 12,31m
    Hauteur : 2,25m
    Surface alaire : 17,28m2
    Masse à vide : 1’330kg
    Masse maximale au décollage : 1’950kg

    Moteurs :
    Deux moteurs Walter M337 de six cylindres en ligne refroidis par air de 154kW (213cv).

    Performances :
    Vitesse max : 290km/h
    Vitesse max basse altitude: km/h
    Vitesse de croisière : 256km/h
    Vitesse ascensionnelle : 6,5m/s
    Plafond opérationnel : 5’700m
    Distance franchissable : 1’710km

    Armement :
    Sans.

    Liens internet :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Let_L-200_Morava

    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=267

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_l200_en.php
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer