Kawasaki C-1

  • Historique :

    Modèle entièrement nippon, conçu à partir de 1966 au seul bénéfice de la Force d’Autodéfense Aérienne Japonaise, le Kawasaki C-1 était destiné à remplacer le parc de vieux Curtiss C-46 Commando encore en service. Son développement fut permis par la collaboration entre les grandes entreprises aéronautiques japonaises. L'appareil effectua son premier vol le 12 novembre 1970. Après une période de conception et d’essais, le gouvernement japonais attribua le contrat à la firme Kawasaki, assorti d’une commande initiale de 11 appareils. Au total, 31 exemplaires furent produits, équipant trois escadrons, le 401 (basé à Komaki), le 402 (Iruma) et le 403 (Miho). Les premiers avions parvinrent aux unités en 1974, et les derniers en 1981.

    Le C-1, également connu sous la désignation C-1 Asuka, est un appareil de transport tactique, pourvu d'une voilure montée en position haute. Il possède une dérive en T, les surfaces de contrôle étant situées au-dessus de la dérive. Pour faciliter sa mise en oeuvre, les ingénieurs japonais le dotèrent de dispositifs hypersustentateurs et de larges volets, accordant ainsi au C-1 des capacités de décollage et d'atterrissage court (atterrissage en 853 mètres, décollage en 914 mètres avec la charge maximale). La propulsion était assurée par deux moteurs turbofans, montés sur pylônes, sous la voilure. Pour le transport, une rampe arrière, servie par un système hydraulique, permettait un accès facile à la soute : l'arrière de l'appareil s'ouvrait en trois parties, deux formant une ouverture en coquille, la troisième abaissant une partie du plancher pour le largage de charges.

    En service, le C-1 se révéla très fiable. Il était aussi assez maniable et remplissait en grande partie les besoins de la force aérienne japonaise. Capable de transporter 60 soldats ou 45 parachutistes équipés ou encore 36 civières dans une cabine pressurisée, il pouvait aussi accueillir un véhicule de 2,5 tonnes ou un obusier de 105 mm. Au maximum, le C-1 pouvait embarquer près de 12 tonnes de fret. Cependant, ses performances étaient limitées : son rayon d'action était faible. En configuration transport de fret, le Kawasaki C-1 ne pouvait embarquer une charge de 7,9 tonnes que sur une distance de 1 300 kilomètres. Dans un pays aussi étendu que le Japon, cela posa quelques problèmes, notamment pour rallier les îles les plus éloignées. On tenta de résoudre le problème en ajoutant un réservoir supplémentaire de 4730 litres dans la section centrale des ailes sur cinq exemplaires.

    Trois appareils furent modifiés par la suite : le premier, désigné comme EC-1, servit pour des missions de guerre électronique. Il se distinguait notamment des C-1 de série par deux radômes, dans le nez et dans la partie arrière du fuselage, chacun accueillant des systèmes électroniques, notamment une suite ECM de type XJ/ALQ-5 fournie par Mistusbihi Electric. Un deuxième exemplaire servit de banc d'essai pour des moteurs, notamment le turbofan de l'appareil d'entraînement avancé Kawasaki T-4. Le dernier fut employé dans le cadre de recherches sur les avions QSTOL (quite short take-off and landing).

    Toujours en service à l'heure actuelle, aux côtés de Lockheed C-130H plus performants, le C-1 doit être remplacé par un nouvel appareil, à plus ou moins long terme. Le Kawasaki C-2, qui a effectué son premier vol en janvier 2010, semble le candidat le plus sérieux. On parle également du Boeing C-17A Globemaster III.

    ………………………………………………………………………………………

    Caractéristiques :

    Type :

    Appareil de transport tactique

    Equipage :

    5 (pilote, copilote, navigateur, ingénieur de vol, loadmaster)

    Motorisation :

    2 turbofans Pratt & Whitney JT8D-M-9, d'une puissance unitaire de 64,5 kN (construits sous licence)

    Poids :

    Masse à vide : 24 300 kg
    Masse maximale au décollage : 45 000 kg

    Performances :

    Vitesse maximale à 7 620 mètres d'altitude : 806 km/h
    Vitesse de croisière : 655 km/h
    Vitesse ascensionnelle : 17,8 m/s
    Plafond pratique : 11 580 m
    Distance franchissable maximale : 3 353 km
    Rayon d'action avec 7,9 tonnes de fret : 1 297 km

    Dimensions :

    Envergure : 30,30 m
    Hauteur : 9,99 m
    Longueur : 29,00 m
    Surface alaire : 120,5 mètres carrés

    Capacités :

    - fret : 11 900 kg
    - blessés : 36
    - parachutistes : 45
    - soldats : 60

    Armement :

    Aucun

    Pays utilisateurs :

    Japon

    ………………………………………………………………………………………

    Images :

    :arrow: Plan trois vues du C-1
    :arrow: C-1 au sol, la soute ouverte
    :arrow: Un C-1 à la livrée partiuclièrement originale
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par ciders le Feb. 17, 2013, 4:48 p.m.
  • Le Kawasaki C-1 sur le site
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Est-ce que les Japonais s'autorisent à exporter leurs armes ? Il paraît pas mal, et aurait probablement pu concurrencer le C-130 sur un certain nombre de marchés.

    En revanche, j'ai souvent lu que les turboprops étaient mieux pour les appareils tactiques pour les atterrissages sur pistes sommaires ; peut-être était-il handicapé par ses turbofans ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, les Japonais n'exportent toujours pas leurs armes.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le C-130 et le C-1 ne jouent pas dans la même catégorie D9. Le C-1, on est dans la catégorie des Antonov An-26 ou des Fokker F.27, avec une charge un peu supérieure aux deux appareils cités.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • à lire le 3e chapitre de la fiche, on le croirait retiré du service :interr:

    et pourtant … :hehe:

    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par stanak le Feb. 14, 2016, 6:37 p.m.
  • C'est l'emploi du passé simple qui doit faire ça. Heureusement je fais quelques précisions dans le dernier.

    Belle photo sinon. ^^
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ciders a écrit

    C'est l'emploi du passé simple qui doit faire ça.
    Ou plutôt l'imparfait… ce qui est un comble pour des fiches qui sont le contraire! ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est une bonne idée d'avoir mis une photo de l'EC-1, c'est la première fois que j'en vois un.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • quand je l'ai vu, il m'a fait penser à Emmanuelle Béart :)
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • stanak a écrit

    quand je l'ai vu, il m'a fait penser à Emmanuelle Béart :)
    :shock: Euh… je ne l'ai revue depuis quelques années, mais elle a dû beaucoup changer! :mrgreen:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    C'est une bonne idée d'avoir mis une photo de l'EC-1, c'est la première fois que j'en vois un.

    Fallait surtout pas passer à côté de l'occas !

    quand je l'ai vu, il m'a fait penser à Emmanuelle Béart

    Perle ? :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • c'est pas flagrant ?! :mrgreen:

    EC-1
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par stanak le Feb. 14, 2016, 6:38 p.m.
  • Qu'il est laid !

    Ils auraient quand même pu un peu mieux intégrer le radôme…
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ornithorynque? :mrgreen:
    Le soleil ne se couche jamais sur les ailes du transport aérien militaireNikon D90/18-105/70-300"Dieu rit de ceux qui subissent les effets dont ils chérissent la cause"Bossuet
      Lien   Revenir ici   Citer