Budget des forces armées françaises : un déclin choisi (?)

  • L'article vu sur le Monde est sensiblement identique, etant precise que ces "pistes" m'ont l'air bien validees.

    Défense : la France prépare les guerres de demain avec des ambitions réduites

    Il est prévu de supprimer 24 000 emplois d'ici à 2019, qui s'ajoutent aux 10 000 restant à retirer au titre de la réforme 2009-2015. Le volontariat ne suffira plus. Le statut général des militaires sera revu. Le ministère de la défense indique qu'il ne sauvera l'essentiel qu'à condition de disposer de recettes exceptionnelles (vente de participations de l'Etat, immobilier) ; elles ne sont pas encore garanties. (…) une force de 15 000 hommes (contre 30 000 jusqu'alors) et 45 chasseurs (contre 70) devra assurer une opération de coercition majeure. "On fera encore le Mali + le Liban + le golfe Persique", résume un officiel.

    Bref, tout baigne quoi …
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • "On fera encore le Mali + le Liban + le golfe Persique", résume un officiel.

    un peu comme le privé, ils vont travailler à flux tendu! :shock:
    j'espère qu'il vont trouver le temps de s'entraîner quand même?

    il ne va pas rester grande marge de manoeuvre si un grain de sel venait à se mettre dans le rouage apparemment si bien huilé… :roll:
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par little boy le May 1, 2013, 11:32 a.m.
  • Les points positifs sont :

    * l'accentuation des moyens du renseignement,

    * l'accroissement et le développement des forces spéciales.

    Pour le reste, l'armée de terre verra le nombre de soldats dédiés aux opérations extérieures passer de 30 000 à 15 000 !

    C'est bien de flux tendus dont il s'agit.

    En fin de compte, je me demande s'il ne faudrait pas diminuer la force de dissuasion nucléaire.

    Si je suis rigoureusement contre un abandon de cette force, je constate que 4,5 milliards d'euros annuels pour 300 ogives, c'est beaucoup.

    Ainsi que cela est rappelé dans divers articles, le Royaume-Uni dispose de 140 ogives seulement.

    J'ai aussi des doutes sur l'utilité de la composante aérienne de la dissuasion nucléaire, et me demande s'il ne serait pas possible de la réduire (à défaut de la supprimer complètement).

    300 ogives pour une arme de non-emploi, c'est vrai que c'est énorme quand on y réfléchit bien.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • le sujet avait été abordé.
    conserver uniquement la composante océanique.

    l'accentuation des moyens du renseignement, l'accroissement et le développement des forces spéciales.

    c'est vrai que dans les conflits actuels, ces deux composantes sont devenu indispensable, mais si tu n'as pas de moyens d'appuis d'arrière, on n'ira pas bien loin dans la durée :interr: ?
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Les points positifs sont :

    Si je suis rigoureusement contre un abandon de cette force, je constate que 4,5 milliards d'euros annuels pour 300 ogives, c'est beaucoup.
    C'est pas les ogives le + cher, mais tout ce qu'il y a à coté, comme les télécommunications, les missiles, les SNLE, les avions, les bases, les usines de fabrications etc….
    Diminue le nombre d'ogives à 150, et je parie qu'on a toujours pour 4 Mds € annuel de dépense.

    Nico2 a écrit

    300 ogives pour une arme de non-emploi, c'est vrai que c'est énorme quand on y réfléchit bien.

    Pas tant que ça en fait.
    1 SNLE = 16 missiles à 6 ogives chacun soit 96.
    Il y en a toujours un en mer et un autre prêt à partir donc 96 x 2 = 192 ogives.
    Disons que l'aéronautique navale et l'armée de l'air possèdent 20 ASMP-A chacun.
    On arrive à 232 ogives prêt à l'emploi.
    Imaginons une disponibilité de 75% d'ogives prêt à l'emploi car le reste est en atelier/test/usine/reconditionnement/entretien périodique/maintenance (choisi la bonne dénomination) cela donne 300 ogive au total.
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Toute façon on est plus proche des 250 ogives que des 300 si je me souviens bien. Et pis un ASMP-A ça pourrait être utile contre un gan par exemple ( toute façon c'est pas avec l'exocet qu'on ira loin )

    Bon en principes, il me semble que sont emplois est surtout préstratégique. C'est vrais que ça fait cher, mais bon vaut mieux en avoir et ne pas les utiliser que ne pas en avoir et le regretter.
    La société est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaissent !
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est à pleurer.

    http://www.marianne.net/blogsecretdefense/
    On peut défier le ciel, mais il ne faut pas se moquer de lui.J-M Saget
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little boy a écrit

    le sujet avait été abordé.
    conserver uniquement la composante océanique.

    Yep je me souviens, j'avais participé avec intérêt à cette discussion.

    little boy a écrit

    l'accentuation des moyens du renseignement, l'accroissement et le développement des forces spéciales.
    c'est vrai que dans les conflits actuels, ces deux composantes sont devenu indispensable, mais si tu n'as pas de moyens d'appuis d'arrière, on n'ira pas bien loin dans la durée :interr: ?

    Je sais bien, mais j'essaie de voir le positif (enfin positif, façon de parler) amigo… :(

    Cinétic a écrit

    C'est pas les ogives le + cher, mais tout ce qu'il y a à coté, comme les télécommunications, les missiles, les SNLE, les avions, les bases, les usines de fabrications etc….
    Diminue le nombre d'ogives à 150, et je parie qu'on a toujours pour 4 Mds € annuel de dépense.

    Tu as peut-être raison.

    Ce serait bien d'avoir des précisions chiffrées là-dessus (j'aimerais bien en tout cas).

    Cinétic a écrit

    Pas tant que ça en fait.
    1 SNLE = 16 missiles à 6 ogives chacun soit 96.
    Il y en a toujours un en mer et un autre prêt à partir donc 96 x 2 = 192 ogives.
    Disons que l'aéronautique navale et l'armée de l'air possèdent 20 ASMP-A chacun.
    On arrive à 232 ogives prêt à l'emploi.
    Imaginons une disponibilité de 75% d'ogives prêt à l'emploi car le reste est en atelier/test/usine/reconditionnement/entretien périodique/maintenance (choisi la bonne dénomination) cela donne 300 ogive au total.

    Cela reste beaucoup pour une arme de non-emploi.

    Avis perso.

    Sharky 125 a écrit

    C'est à pleurer.
    http://www.marianne.net/blogsecretdefense/

    En 1996, la France alignait pas moins de 460 avions de combat (390 Air et 70 Marine) : en moins de vingt ans, la flotte aérienne aura été ainsi divisée par deux. Mais comparaison n'est pas toujours raison : un Rafale a des capacités bien supérieures à un Jaguar ou un Crusader, qui étaient encore en ligne à l'époque. Toutefois, le meilleur avion du monde n'a pas la capacité d'ubiquité !

    Du bon sens, tout simplement.

    La Marine a également cinq frégates Lafayette, mais il est difficile en l'état de les considérer comme des frégates de premier rang, sachant qu'elles ne disposent pas de moyens de lutte sous la mer, indispensables, par exemple, pour la protection des SNLE. Pour qu'elles deviennent de premier rang, il faudra les moderniser. Toutes ? On l'ignore encore. 2 + 5 = 7. Pour atteindre le chiffre de 15, il faut donc rajouter 8 Fremm. Une réduction de la commande à DCNS qui se traduira mécaniquement par une augmentation du cout unitaire de chacun de ces bâtiments, comme nous l'expliquions lors de la précédente réduction…

    Au pain sec et même pas à l'eau ! :(
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Au moins on aura plus à se poser la question, si ça se confirme la France perdra le rang de puissance mondiale ( c'était déjà limite vous me direz ) on conservera une puissance nucléaire démesurée par rapport à nos force conventionnel et notre siège à l'ONU…
    La société est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaissent !
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La Marine a également cinq frégates Lafayette, mais il est difficile en l'état de les considérer comme des frégates de premier rang, sachant qu'elles ne disposent pas de moyens de lutte sous la mer, indispensables, par exemple, pour la protection des SNLE. Pour qu'elles deviennent de premier rang, il faudra les moderniser. Toutes ? On l'ignore encore. 2 + 5 = 7. Pour atteindre le chiffre de 15, il faut donc rajouter 8 Fremm. Une réduction de la commande à DCNS qui se traduira mécaniquement par une augmentation du cout unitaire de chacun de ces bâtiments, comme nous l'expliquions lors de la précédente réduction…

    N'est-il pas envisageable de garder les 12 FREMM et de désarmer les Lafayette? Entre l'augmentation du coût unitaire d'une FREMM en cas de baisse de la commande, et le coût d'une modernisation des Lafayette, pas sûr que ça revienne beaucoup plus cher de prendre direct les FREMM modernes.

    Autre chose: la 8e FREMM française ne sera pas livrée avant 2020. Sans doute pas mise sur cale avant 2019. Donc, dire aujourd'hui qu'on réduit la commande ne change… absolument rien. Ce n'est même pas le quinquennat suivant qui décidera vraiment ce qu'il en est des 4 dernières, c'est celui d'encore après. Et bien sûr, ça ne changera rien aux déficit, du moins pas avant 2020.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il est malheureusement possible que pour faire des économies courtermistes que les FREEM 4 6 7 8 soit annulées :( , sans modifier la date de fin de programme : comme ça on fait des économies sur les crédits d'achats des prochaines années.

    Et on mets DCNS en situation de chienlit, après tout vu que c'est le plein emploi on peut se permettre de payer quelques chômeurs de plus avec l'argent économisé. Et la hausse du prix unitaire sera compensée par la croissance à 5% attendue dès 2015 ! :merlin: :mrgreen:

    Je m'énerve ? non pas du tout ! :bonnet:
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je crois justement qu'il serait grand temps que tout le monde s'énerve.
    On peut défier le ciel, mais il ne faut pas se moquer de lui.J-M Saget
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Selon Mer et Marine, l'une des hypotheses etudiees serieusement est bien que les Lafayettes soient desarmees, et non pas le nombre de FREMM reduit.

    Un article a lire: visiblement, il n'y a pas que les fregates dans le collimateur de Bercy.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par paxwax le May 15, 2013, 12:47 p.m.
  • Sharky 125 a écrit

    Je crois justement qu'il serait grand temps que tout le monde s'énerve.

    :interr: Tu y crois encore ?

    Au point où nous en sommes, seul un "printemps Arabe" pourrait remettre le train sur les rails. :recon:
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sharky 125 a écrit

    Je crois justement qu'il serait grand temps que tout le monde s'énerve.

    Ca fait 10 ans que je me dis ca. J'ai eu quelques espoirs que les gens bougent a l'occasion (lors des manifs du CPE, par exemple). Jamais concretises.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer