Les chars d'assaut lourds

  • Le Maus avait failli voir le jour sur le Front de l'Est, mais les usines allemandes n'arrivaient plus à fabriquer en chaîne un mastodonte comme lui…
    Tu te souviens des Jagdtiger et des Jagdpanther ? Il fallait cinq Sherman pour en allumer un : Le premier pour lui servir d'appât en tournant autour de lui, pendant que les quatre autres essayaient de lui percer le blindage.
    Je ne voudrais pas être dans le premier Sherman, dis donc… :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, jamais été malheureusement… :(

    J'ai seulement eu l'occase de visiter le fort de Pompelle. Pas terrible comme condition de vie, je te dis… :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • N'empêche que dans le bocage normand, les équipages américains n'auraient pas été contre, s'ils avaient un char plus fiable et plus lourdement blindé… :?
    Ils sont tombés comme au stand de tir. Plusieurs fois, un seul Tigre suffissait à détruire tout un convoi blindé allié… :shock:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Eh oui… On m'a toujours dit. :lol:
    "Faut savoir ce que tu veux, le beurre ou l'argent du beurre, mais t'auras pas les deux !" :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il avait fallu attendre l'arrivée du Sherman Firefly pour pouvoir rivaliser à armes égales avec les Tigre et Panther allemands. Mais là encore, c'était plutôt le premier qui repérait l'autre qui aurait le dessus, car le blindage du Sherman laissait franchement à désirer. Un coup direct de Pak 88, et les cinq hommes allaient voir leur Créateur… :?

    Alors, pour te répondre Tuckson, je dirais que mon choix du M-1 réside dans son extraordinaire blindage Chobham (d'où sa gueule carrée caractéristique comme découpée au couteau) : acier, céramique, carbone et plaques "réactives". Ce blindage rend tous les types d'obus obsolètes (HE, HESH, HEAT, HEAP), à part l'APFSDS-T (obus flèche).
    Il carbure à 72 km/h sur terrain plat, et son télémètre laser lui permet de tirer en mouvement et, surtout, à faire mouche dès le premier tir.
    Sur la version -A2, le télémètre lui permet même d'acquérir la deuxième cible alors que le canon engage encore la première, cela fait gagner un temps précieux quand tu imagines la configuration d'un combat terrestre actuel.
    Sa principale faiblesse ? Le dessus du char. Car il serait bien trop lourd si on s'amuse à mettre du blindage partout sur le char… Par conséquent, un tir de RPG par le haut suffit à endommager sérieusement l'Abrams.
    D'ailleurs, ceux qui ont été détruits en Irak l'ont tous été de cette façon, car les Abrams doivent circuler en pleine ville, à côté des bâtiments, où les Irakiens sont embusqués. Ces derniers n'ont plus qu'à attendre le passage du char, et BOUM !!! :?
    Quant à son canon de 140 mm, il est encore expérimental, il est testé en ce moment sur le Leopard 2 EX. Mais je pense que sa cadence sera moindre que le Rheinmetall M-256 actuel.

    Image

    Leopard 2 (début de série)

    Image

    Leopard 2 EX ou A6

    Euh… Vic, va falloir déplacer aussi ce topic dans Mess/Off, qu'en penses-tu ? :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Rheinmetall M-256 peut soutenir la cadence maximale de 6 coups/minute, soit un tir toutes les dix secondes. Le télémètre laser localise sa cible à 8 km. Le canon prend en charge sa cible à partir de 4 km. Et le tireur a juste le temps de l'identifier et de tirer à l'intérieur des 3 km (sur terrain plat).

    P.S : Le -A2 atteint 69.5 tonnes à cause de son blindage, et non 65 tonnes.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Là, par contre c'est sa faiblesse :

    Sur le M-1 originel, le canon était le M-68 de 105 mm, le char pouvait donc en transporter 55 obus de tous types.
    Sur le M-1A2, le canon est passé à 120 mm, le char ne peut plus en transporter que 40 obus. Et de deux types seulement : APFSDS-T et HEAT.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par guns le Sept. 20, 2005, 12:27 p.m.
  • Obus :

    APFSDS-T, Armor Piercing Fin-Stabilized Discarding Sabot-Tank (obus flèche).
    HEAT, High Explosive Anti-Tank (obus à effet dirigé).
    TP-T (obus d'entraînenent).

    40 obus, c'est très short. Voilà pourquoi le camion-ravitailleur est obligé de se trouver pas loin d'un peloton d'Abrams (4 chars), ou ce sera la mort tout court…

    Alors là, seulement 22 sur le Leclerc, c'est bien pire… :shock:
    Même si sa cadence de tir est plus rapide…
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par guns le Sept. 20, 2005, 12:27 p.m.
  • Ah bon, c'est quand même mieux… :lol:
    Mais pas plus que 40. C'est pareil pour le Leopard 2 et le Challenger.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, en fait il est seulement le plus apte à protéger son équipage, vu que son moteur se trouve à l'avant de la caisse. Par contre, il ne fait que du 48 km/h sur route. C'est bien peu.
    Sa protection réside dans le fait que sa tourelle est très basse et profilée, les obus qui le touchent ont plus tendance à ricocher, même les obus flèches.
    Son canon de 120 mm, de fabrication nationale, aurait une cadence nettement moindre, mais quand même suffisant pour rivaliser avec les T-72 et consorts qui "traînent" encore dans ce secteur. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Oulà, ils sont passés maîtres dans l'art du combats de chars… :shock:
    Souviens-toi de la Guerre des Six Jours, ils avaient des Sherman pourris et raffistolés à la hâte, cela ne les avait pas empêchés de se lancer contre les Centurions jordaniens sur les hauteurs du Golan. Et ils remportèrent la bataille…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les Américains avaient fait ça une seule fois dans le passé et ne sont pas prêts à le réitérer, crois-moi. :?

    Dans les Ardennes en 1944, ils avaient lancé un régiment entier de chars légers M-24 Chaffee contre les chars Tigre… Pas besoin de te dire qui avait gagné… L'issue était inévitable.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Tu vois ton couteau qui met du beurre sur ta tartine le matin ?

    Eh bien, j'imagine que l'obus du 88 allemand avait le même effet sur le mince blindage du Chaffee, faudrait pas se trouver à l'intérieur… :?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les seuls chars qui auraient pu rivaliser avec le Tigre étaient le T-26 Pershing chez les Américains, et le Centurion chez les Britanniques, mais ils arrivaient trop tard. Seul le Centurion avait pu être produit avant le 08 mai 1945.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Très vieux, il était déjà sur les planches à dessin en 1943. Et au départ, les Britanniques voulaient l'armer d'un canon de 90 mm, comme sur le Pershing.
    Mais finalement, à sa sortie en 1944, il fut le premier char armé d'un canon dépassant 100 mm. :wink:

    Combat entre un Centurion et un Tigre Royal, j'aurais aimé voir ça…
      Lien   Revenir ici   Citer